Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Des atolls du Pacifique résistent au réchauffement climatique

Des îles climatosceptiques ?

Les îles du Pacifique de faible altitude pourraient réagir au changement climatique en modifiant leur forme plutôt qu’en disparaissant sous les eaux, selon une nouvelle étude qui semble contredire les inquiétudes en vigueur.

 

Les États insulaires comme les Tuvalu, Tokelau et Kiribati ne dépassent le niveau de la mer que de quelques mètres. Ils sont considérés comme les plus vulnérables au réchauffement climatique de la planète et les populations craignent d’être chassées par la montée des eaux. Mais selon une étude réalisée par des scientifiques néo-zélandais, britanniques et canadiens, ces îles « réagissent de manière morphodynamique » à l’environnement car elle sont constituées par les squelettes de minuscules organismes coralliens, plutôt que par de la roche solide.

D’après les chercheurs, ce genre d’île se transforme progressivement à la manière des plages de sable, découverte qui pourrait avoir des répercussions importantes sur la stratégie de lutte contre le changement climatique dans les pays concernés. Murray Ford, coauteur de l’étude et chercheur à l’Université d’Auckland, assure que ces îles sont plus résilientes qu’on ne le pensait jusque ici. « Les répercussions sur les différentes îles vont varier. Tandis que des zones deviennent inhabitables, d’autres vont s’adapter à la montée des eaux », affirme-t-il dans un communiqué. « Il appartiendra aux gouvernements et aux populations de décider de la stratégie à adopter mais nous estimons que cette étude met en lumière le fait que la nature est un modèle d’adaptation et les populations insulaires pourraient devoir s’adapter également ».

L’étude a été publiée cette semaine par la Geological Society of America. Les scientifiques ont crée une maquette à l’échelle 1/50 de l’île Fatato dans l’archipel des Tuvalu et un mécanisme de simulation des vagues afin de tester l’impact de la montée des eaux et des tempêtes causées par le changement climatique. Ils ont découvert que le point le plus haut de l’île gagnait en altitude tandis que la masse terrestre toute entière se déplaçait sur le récif corallien sous-jacent. « Ces informations illustrent la nécessité urgente d’incorporer la dynamique morphologique insulaire dans les projections futures des risques liés aux inondations dans les îles coralliennes  », écrivent les auteurs de l’étude.

La même équipe de chercheurs avait publié en 2018 une étude sur Tuvalu selon laquelle l’archipel était en fait en train d’accroître son territoire. Entre 1971 et 2014, la surface terrestre de ses neufs atolls et 101 îles a augmenté de 2,9%.

En 2017, le gouvernement de gauche en Nouvelle-Zélande était arrivé au pouvoir en évoquant la création d’un visa reconnaissant les réfugiés climatiques. Cette idée a cependant été remisée au placard, les intéressés ayant fait savoir qu’ils préféraient qu’on les aide à conserver leur maison plutôt que partir. Le Forum des îles Pacifique tiendra le mois prochain son sommet annuel aux Tuvalu et le changement climatique devrait figurer une nouvelle fois en tête de son ordre du jour.

 

Si les atolls vous aident à y voir plus clair, poursuivez la réflexion sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Aucun accroissement de hauteur d’eau qui ne se répercute immédiatement sur l’intégralité du globe. Ne pas prendre un effondrement tectonique des sols pour une élévation du niveau d’eau...Quant à réguler la température de l’atmosphère comme celle de son living ; commencer par quantifier l’énergie que cela représente et faire le distinguo entre l’artificielle et la naturelle. Le ’’scientifique’’ est aujourd’hui quelqu’un qui soutient le délire de qui le paie, et souvent débordé par ses simulations algorithmiques fleuves et le foisonnement de résultats que lui fournissent ses tout nouveaux instruments. Le tout en postulant une infaillibilité impossible à soutenir...

     

    • #2242240

      Quand les glaçons fondent dans mon pastis ça n’en fait jamais remonter le niveau.


    • Votre affaire de Pastis démontre l’arnaque, car c’est même l’inverse qui doit se produire : lorsque vos glaçons fondent, le volume d’eau et de Pastis présents dans verre (avant que vous n’ayez bu) doit être moindre.
      Comme pour de rares composés (pas plus de dix) qui suivent l’exemple de l’eau, c’est ce que la science appelle une « anomalie dilatométrique » qui fait que, à cause de la structure moléculaire, le composé solidifié prend plus de place et donc de volume que le même composé liquide.
      Ainsi, comme pour la feinte du gruyère et de ses trous, plus il y a de glace, moins il y aura d’eau...

      À défaut*, tous aux canots !

      * de radeaux.


    • sedetiam :

      La glace fond au groenland, de la glace qui repose sur de la terre et qui donc en coulant vers l’ocean peut faire monter le niveau. Neamoins considerons le suivant :

      1/ le niveau de la mer risque de monter
      2/ surement pas de la maniere catastrophique annoncee
      3/ la cause du rechauffement n’est pas necessairement cause de l’Homme
      4/ toutes les mesures preconisees (taxes, energies alternatives etc) ne changeraient rien si l’on considere les modeles previsionnels du GIEC

      voir John Christy pour plus d’info


    • @seditam, oui mais il y a quand même certaine glace qui ne sont pas sur l’eau mais sur terre donc si ça fond au lieu d’avoir une montée des eaux de 1mm/an on aura 1,01mm/an XD


    • @sedetiam
      Certes, l’eau se dilate/contracte en regard de la température selon une loi un peu bizarre(*). Mais c’est hors sujet.
      C’est la faute à Archimède.

      Le niveau de l’eau dans le verre ne bouge pas lorsque les glaçons fondent.
      Parce que le volume d’eau qu’ils déplacent n’est pas leur propre volume, mais le volume de la quantité d’eau qui aurait le même poids que les glaçons.

      (*) qui d’ailleurs redevient normale au dessus de 4°C, ce qui fout un gigantesque bazar dans les tentatives de modéliser ces mouvements verticaux des masses d’eau océaniques qui dépendent de l’exposition de leur surface à des températures qui varient naturellement, par exemple sous l’effet du cycle atlantique du Gulf Stream lorsqu’il parcourt l’Atlantique Nord. De là, l’impossibilité de délimiter précisément les surfaces océaniques qui sont en phase de refroidissement et absorbent du CO2, ou les volumes en réchauffement qui en relâchent, et les zones inertes à cause d’une pellicule saturée en CO2 qui stagne en surface parce qu’elle est très froide et donc légère, ou bien parce qu’elle est chaude et légère.
      La conséquence, c’est que la modélisation à long terme des interactions entre les océans et le CO2 atmoshérique constitue une entreprise irréaliste.


  • #2242136

    Je ne me prononcerai pas tant que la petite Asperger Greta Thunberg ne nous aura pas dit de quoi il en retourne à l’Assemblée Nationale le 23 Juillet prochain !


  • Mère Nature...


  • Américains = HAARP = réchauffement climatique = fonte des pôles = eau douce qui se mélange avec eau de mer = ralentissement puis arrêt total du courant océanique Le Gulf Stream = climat glacial pour toute la planète !

    Ah mais c’est pas le plus beau !

    Les américains sont en train de détruire la barrière protectrice de la Terre qui nous protège du soleil avec HAARP, si cette barrière disparaît c’est une impossibilité pour nous êtres humains de vivre puisque notre planète aura son climat totalement détruit comme les autres planètes mortes de la galaxie.

    Alors la prochaine fois que vous entendez macron dire : "les américains sont les gardiens de la paix sur cette planète" n’hésitez surtout pas :
    crachez lui à la gueule avec force !

    HAARP est utilisé par les américains pour modifier le climat, pour relier les satellites afin qu’ils soient utilisé comme armes, pour un contrôle total de la population mondiale via les ondes et la future puce électronique insérée à tous bientôt.

    Vous voulez sauver votre planète et votre vie par la même occasion ?
    METTEZ UN GILET JAUNE ET MANIFESTER avant qu’il soit trop tard !

     

  • La vie existe sur terre, si on en croit la science officielle, depuis déjà plusieurs milliards d’années. Pendant tout ce temps la terre a connu des séries de bouleversements climatiques, physiques...autrement plus sérieux qu’un minable réchauffement de quelques degrés ! Autrement dit le vivant a pu trouver des stratégies de survie pour gérer ces cataclysmes ! Si non nous ne serions pas là pour en parler ! Si nous sommes ici c’est bien parce que tous nos ancêtres sur une lignée ininterrompue de plusieurs milliards d’années ont été capables de survivre à toutes les catastrophes. Certes d’autres créatures se sont bel et bien éteintes, et alors ? L’oligarchie mondialiste n’est-elle la première à dire que l’homme est un cancer pour la planète, qui faut réduire drastiquement la fécondité des humains (en particuliers des Blancs pauvres et des Noirs) ? Et bien laissons faire la nature ! Mais en vérité, les gens un minimum instruits et conscients auront compris ce qui se cache derrière toute l’idéologie écologiste : une lutte des classes entre l’oligarchie et le reste de l’humanité. Les mondialistes en ont rien à cirer de la planète et des hommes. En revanche leur cauchemar est la difficulté logistique de gérer, contrôler et exploiter des masses humaines aussi nombreuses. La technologie facilite certes le boulot, mais il sera difficile de contrôler un mouvement de révolte généralisé où des dizaines voire centaines de millions d’esclaves auraient décidé d’en finir avec leurs maîtres au mépris de leur propre vie.
    L’oligarchie veut le gâteau pour elle toute seule et ne donner que des miettes au bétail que nous sommes. Il doit y avoir juste ce qu’il faut de bétail pour faire tourner la machine, tout le reste est surnuméraire, potentiellement dangereux et doit être éliminé. Regardez la problématique de l’Afrique aujourd’hui ! Tant que le continent était peuplé que de manière parsemée en particulier après l’énorme mortalité consécutive aux entreprises coloniales franco-anglaises qui avaient bouleversé les structures socio-économiques traditionnelles provoquant une hécatombe...le pillage était aisé...mais de nos jours avec l’explosion démographique cela devient de plus en plus difficile de se servir dans ce pays de cocagne !


  • Ils ont vraiment des explications tordues plutôt que d’admettre qu’il n’y a plus de réchauffement depuis 20 ans et que, de toutes façons, la montée des océans a été très largement exagérée.
    jJusqu’à quand vont-ils entretenir cette coûteuse imposture ?


  • Ils inventent des histoires abracadabrandesques pour ne pas reconnaitre qu’il ne se passe tout simplement rien...


  • Il paraîtrait que même la Russie et l’Iran résisteraient à ce fumeux réchauffement du climat.

    Quant à l’annexe de la Secte internationaliste implantée en petite Syrie, la Palestine, ces occupants, immunisés aux feux de l’enfer, devraient se méfier d’un brusque refroidissement de la planète.