Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Des chercheurs américains modifient le génome d’embryons humains

Un boulevard pour l’eugénisme et le transhumanisme

Des chercheurs américains ont utilisé la technique d’édition génétique Crispr pour modifier des embryons humains viables. Une première aux États-Unis.

Pour la première fois aux États-Unis, le génome d’embryons humains viables a été modifié par la technique d’édition génétique Crispr-Cas9. Jusqu’ici, seule la Chine avait osé l’expérience, encore perçue par certains comme périlleuse sur le plan éthique. La nouvelle de ces expérimentations avait fuité la semaine dernière dans la revue du MIT sans qu’on sache précisément en quoi elles consistaient. Mais l’étude menée par une équipe internationale dirigée par le Dr Shoukhrat Mitalipov a finalement été publiée par Nature mercredi 2 août 2017. L’expérience a consisté à corriger une mutation génétique directement liée à la survenue d’une pathologie cardiaque, la cardiomyopathie hypertrophique. La maladie touche environ une personne sur 500, mais peut rester longtemps "silencieuse" sans aucun symptôme. Caractérisée par un épaississement excessif des tissus musculaires du ventricule gauche, elle se manifeste par un essoufflement à l’effort, des douleurs thoraciques voire des malaises (syncope) parfois fatals. Parmi les premières causes de mort subite chez le jeune adulte, elle est souvent diagnostiquée après l’événement mortel.

La quasi totalité des cas est due à des anomalies sur des gènes codant pour les protéines musculaires. Les chercheurs américains se sont ainsi concentrés sur l’un des plus fréquemment impliqués : le gène MYBPC3. Avec le désormais fameux outil d’édition génétique Crispr-Cas9, ils ont ainsi supprimé avec succès l’anomalie sur ce gène.

Lire la suite de l’article sur sciencesetavenir.fr

 


 

CRISPR/Cas9 : comment modifier les génomes va changer la société

 

Annonce lourde de conséquences : la technologie d’édition des génomes, CRISP/Cas9, vient d’être utilisée sur un embryon humain aux États-Unis. Ce qu’il faut savoir sur cette technologie de rupture. Par Solveig Fenet, François Hirsch et Hervé Chneiweiss, Institut national de la santé et de la recherche médicale.

 

 

Révolution en cours pour les biotechnologies : la technique d’édition des génomes CRISPR/Cas9 pourrait permettre de grandes avancées dans les domaines de la médecine, de l’agriculture, et, plus largement, impacter la société tout entière.

 

Qu’est-ce que CRISPR/Cas9 et comment cela fonctionne-t-il ?

Le ruban d’ADN de 3 milliards de lettres et 1 mètre de long qui porte le patrimoine génétique d’un être humain est une chose fragile, sans cesse rompu par les multiples stress que subit une cellule. Heureusement de puissants mécanismes de réparation veillent et œuvrent, parfois mis en défaut et c’est la maladie, cancers ou vieillissement accéléré. À partir de découvertes sur les mécanismes de réparation de l’ADN, les chercheurs ont tenté depuis longtemps de mimer cette fonction. Mais les techniques développées jusque-là étaient coûteuses, peu efficaces, peu précises et fastidieuses.

CRISPR/Cas9, ce sont deux éléments biologiques : CRISPR et Cas9. CRISPR – pour Clustered Regularly Interspaced Short Palindromic Repeats – est un système naturel utilisé par les bactéries pour se protéger des infections virales. Quand une bactérie est attaquée par un virus, elle se protège en découpant son ADN et en garde la mémoire en conservant quelques fragments. CRISPR est une sorte de disque dur pour stocker ces fragments. Quand la bactérie est de nouveau attaquée par le même virus elle possède alors sa « fiche d’identité » stockée dans CRISPR. Les fragments « mémoire » vont agir comme un aimant en reconnaissant l’ADN du virus et permettre l’intervention d’un ciseau moléculaire, Cas9, qui découpe et détruit le virus. La bactérie est ainsi protégée du virus.

En 2012, plusieurs équipes ont adapté le principe aux cellules animales et développé des systèmes CRISPR/Cas9 pouvant être programmés pour cibler n’importe quel gène. Grâce à de multiples variants, naturels ou bricolés par des ingénieurs en biotechnologie, il est devenu possible non seulement de couper un gène mais aussi de le réparer, de le modifier ou d’en moduler l’expression, en l’augmentant ou en la diminuant. La méthode est redoutablement efficace, relativement simple, très rapide et peu coûteuse. Une révolution biotechnologique est en marche.

Lire la suite de l’article sur latribune.fr

Sur le « progrès », chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

55 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il m’intéresserait de savoir comment se comporte l’organisme face à cette manipulation, car je crois aux vies antérieures et au karma. Cela serait étonnant qu’une maladie génétique puisse être déprogrammée puisque liée au karma. A t on du recul en ce qui concerne l’évolution de ces génomes modifiés ? La maladie est-t-elle réellement éradiquée ? Dans la logique du karma, l’anomalie devrait se reconstituer à moins qu’elle réapparaisse dans la prochaine incarnation du sujet. Dans ce cas beaucoup de retard aura été pris...

     

    • Bonjour,
      face à la science, il va être temps de "couper" les croyances.


    • Le Karma est un concept qui a été inventé par les dirigeants indiens pour que le pauvres indiens ne se révoltent pas. Si t’es pauvre c’est à cause de ton karma. en fait c’est "bien fait pour toi".

      Les protestants et les juifs ont le même concept mais en positif : si ils sont riches et que les autes sont pauvres et cons c’est qu’ils le méritent bien : dieu les a choisit. Les pauvres : qu’ils crèvent !

      Les musulman c’est un peu pareil : si t’es pauvre , c’est le destin. inch Allha !

      Cela marche bien.

      D’après vous pourquoi certains veulent éradiquer les chrétiens de France ?


    • Sans réellement parlé de Karma, puisque le destin de la personne aura finalement été d’être délivrée de la maladie, mais à savoir si la maladie ne réapparaît pas avec les générations suivante...


    • Je travaille avec des rongeurs CRISPR. Le résultat est garanti à quasiment 100% sur les générations suivantes.


    • Bonjour Ariane, votre interrogation est forte intéressante, ne tenez pas compte des remarques des imbéciles du dessus, ils réagissent comme ma grand mère quand je lui parle du sionisme "c’est cela oui oui, restons sérieux, ce sont des croyances, etc."

      La science face à la croyance ? La phrase la plus stupide que j’ai entendu de ma vie, la science est une croyance, qui s’effondre et se régénère constamment sous l’effet de sa propre avancée.
      Combien d’éléments scientifiques se sont avérés faux quelques années après ?

      Ici beaucoup font leur malins et leur petit je sais tout je suis sur de tout je n’ai rien à apprendre, et ben c’est faux !


    • L’ouverture d’esprit n’est pas au rendez-vous on dirait.
      Plus sérieusement, si vous vous intéressez au travaux de Jacques Mabit (Dr. français qui pratique la médecine chamanique péruviennes depuis 30 ans), vous apprendrez que selon sa longue et expérience, l’homme hérite d’un patrimoine génétique, mais également d’un patrimoine spirituel, lié au corps énergétique de l’humain (ce dernier est visible et quantifiable avec les appareils adaptés, ce n’est pas une "vue de l’esprit", c’est d’ailleurs sur ce dernier qu’agissent de nombreuses techniques de médecines traditionnelles, chinoises entre autres).
      La question soulevée par Ariane n’est pas stupide du tout, elle soulève un problème important : tant que la science occidentale n’aura pas pris en compte la totalité de l’humain (corpus, animus, spiritus), elle ne pourra pratiquer une médecine réelle et efficace.
      Dans les centre occidentaux de désintoxication aux drogues dures, le taux de réussite est loin sous la barre des 10%, dans les centres chamaniques, le taux flirte avec les 50%... il faudrait peut-être se demander pourquoi...

      Pour avoir été initié moi-même à cette médecine, je comprends qu’au premier abord "on y croit pas", la chose est tout simplement trop folle pour être acceptée telle quelle sa expérience, moi non plus je "n’y croyais pas" avant d’en faire moi même l’expérience. C’est la chose la plus dure, la plus intense et gratifiante que j’ai faite dans ma vie.
      La conclusion c’est que nous sommes tous lié à des structures de type égrégores et archétypes. Le monde occidental a récemment effacé de son histoire tout ce qui touche au monde subtil et c’est bien dommage, à se demander si ce n’est pas voulu.

      Pour ce que ça intéressent, la littérature spécialisée et internet sont là.
      Ceux que ça n’intéressent pas, tant pis, peut-être plus tard.
      Et pour ceux qui n’y connaissent rien mais qui pensent quand même que tout ça c’est des conneries de grand mère gâteuse, comme dirait Pierre Hillard : bouffez des chips !


    • Ariane,

      En dehors des réponses imbéciles qui vous ont été faites ci-dessus, vous n’avez pas saisi non plus ce qu’est le karma.
      Modifier les génomes et ne pas développer la maladie fait partie du karma, et n’est pas en dehors du karma !
      Il n’y a donc aucune contradiction entre la science et cette loi de vie (qui existe aussi dans les Evangiles : "celui qui tue par l’épée périra par l’épée").
      Par exemple, dans les temps tres anciens, on vivait dehors et on mourrait jeune, de maladies, etc, mais notre karma s’est amélioré (moins de barbarie), et donc le destin a envoyé la science pour alléger notre situation et on vit beaucoup plus longtemps.
      La science fait partie de l’homme et du karma, elle n’est pas un fait exterieur arrivant par hasard, mais fait partie de son destin, au meme titre qu’avoir 2 bras et 2 jambes.


    • Le karma dans ce cas sera que ceux qui s’amusent à jouer à l’apprenti sorcier avec la vie vont se retrouver sur le billiard en temps qu’embryon ou rat ... du prochain apprenti sorcier , client de ses propre réactions karmiques ...

      Une forme de masochisme ... et de pédalage dans un vide existentiel ...


    • Bon les histoires de karma et réincarnation on choisit d’y croire ou pas, mais la question est quand même légitime : est-il possible que la mutation revienne après avoir corrigé le génome, ou même que cette modification entraîne d’autres mutations non souhaitées ?


    • La notion de karma est pourtant simple à comprendre :

      - 1er acte : vous lancez une pierre en l’air,
      - 2ème acte : vous oubliez votre action et continuez à vous balader,
      - 3ème acte : vous vous prenez une caillasse en pleine poire !

      Et là, selon votre intelligence, vous vous trouvez une explication :

      - punition divine,
      - pure malchance,
      - ennemi caché,
      - loi naturelle,
      - mauvais sort,
      - hasard malencontreux,
      - vengeance mafieuse,
      - magie noire africaine,
      - attentat islamiste,
      - complot américano-sioniste...

      Toutes vos actions (karma veut dire action) engendrent des conséquences plus ou moins immédiates, et c’est juste votre oubli qui vont les rendre incompréhensibles.
      Votre vie actuelle est le fruit des millions de graines que vous avez semées dans votre passé.
      Qui sème le vent récolte la tempête, dit-on.
      Et sachez que votre passé n’a pas commencé le jour de votre naissance !
      Mais je n’en dis pas plus...
      (la notion de réincarnation étant bien trop subtile pour être facilement comprise par un occidental matérialiste).


    • @michel amm
      Pas tout à fait d’accord avec vous, l’islam nous oblige à penser aux opprimés , aux pauvres par diverses actions, idem pour le catholicisme. Nous sommes donc loin de je ne sais quel Karma et de son immutabilité.


  • Un boulevard pour l’eugénisme, le transhumanisme et la zombification des masses !!!...
    Un monde meilleur qu’ils disaient !!!....

     

    • Mon papa est un tube à essai et ma maman une éprouvette !!!....
      Un monde meilleur qu’ils disaient !!!....


    • C’est exactement cela !
      Au départ, comment ne pas accueillir avec enthousiasme des outils permettant d’éradiquer une maladie génétique détectée chez un enfant par exemple.
      En aillant assez de courage pour privilégier l’intérêt commun à l’intérêt personnel.
      Un boulevard pour l’eugénisme, c’est exactement cela ! Et l’eugénisme génèrera bien plus de violence que les maladies génétiques...


    • Bientôt cette technique deviendra un business, et rien ne pourra arrêter la machine, car l’argent, il en fut toujours plus.
      D’abord, la sciences nous sauve, puis les compagnies d’assurance, puis la banque...
      Bientôt le clonage à la Aldous Huxley, c’est sûr


  • Remplacer les humains issus de la Création de Dieu par des chimères.
    Parce que c’est leur Projet !!!

     

  • Une théorie réactionnaire lu chez pasolini m’a beaucoup marqué. Il disait à mes souvenirs, pour mieux fustiger le progrès et les jeunes 68tards, que la névrose déviante de son époque (et de la nôtre), pouvait s’expliquer par la propension d’individus faibles qui ne sont là que par la grâce de la médecine. Dans leur inconscient, ils portent leur anomalies, leur existence contre-nature, leur tristesse et leur frustration. Qu’ils entraîneraient ainsi les individus vigoureux dans leur médiocrité. Sans doute, je dénature le texte, mais la théorie est intéressante, nous concerne tous, et interroge sur les futures névroses a venir avec ce genre « d’innovations » en tous cas, bienvenue a gattaca ! Dans le meilleur des mondes ! En 1984.

     

    • Oui, exactement, il manque la sélection naturelle. Les éléments faibles affaiblissent les forts, et pas l inverse.
      Il est certain que depuis plusieurs dizaines d années , l espèces humaine s affaiblit, les sujets avec des tares se reproduisent au lieu d avoir été éliminés par la nature.
      C est certainement une des raisons pour laquelle on constate des maladies chroniques comme les allergies ou autres. Sans oublier les maladies mentales.
      Pour la France, l effet est multiplié par l immigration africaine sub saharienne.
      Les labos ont de beaux jours devant eux.
      Tout ceci est politiquement voulu.


    • Effectivement, cela a du sens !
      C’est une théorie très interessante ! Je vais chercher cela sur le net.
      Merci pour l’info !


    • #1779472

      J’ai lu une théorie similaire il y a peu, je ne sais plus où et qui. En réalité, l’intervention incessante de la médecine et le progrès plus généralement affaiblit progressivement l’espèce humaine, qui doit sans cesse faire "avancer" la recherche pour tenter de corriger les faiblesses que cette médecine induit.
      Sinon question éthique, c’est très simple : réparer une carence qui peut avoir des conséquences physiques graves (question de vie ou de mort) oui, améliorer (pour des raisons subjectives ou de confort) non.
      Petite remarque ricanante au passage. On admirera la découverte des liens hyper-sophistiqués de fonctionnement entre l’ADN et les cellules dû au miracle du hasard de l’Evolution(™) qui a fait si bien fonctionner les êtres.


    • #1779485

      La vraie force des forts est d’aider les faibles à devenir forts.
      Eradiquer les faibles est une monstruosité sans nom.
      Cela est contraire à l’humanité et à l’étique.


    • "Petite remarque ricanante au passage. On admirera la découverte des liens hyper-sophistiqués de fonctionnement entre l’ADN et les cellules dû au miracle du hasard de l’Evolution(™) qui a fait si bien fonctionner les êtres."

      Il est bon que cette remarque soit ricanante. Au moins, il n’est pas nécessaire de la prendre au sérieux. Car le flagrant manque de sens de la phrase tend à montrer que vous n’avez compris ni la théorie de l’évolution ni la génétique.

      Il est donc effectivement assez amusant que vous vous permettiez d’en faire des remarques, aussi ricanantes soient elles.


  • A brave new world !

     

  • On est loin encore de pouvoir en faire du transhumanisme "à la Bioshock", aucune raison de s’affoler.
    Notre patrimoine n’est pas seulement codé en bases (adénine thymine cytosine guanine, les quatre lettres ATCG qu’on apprend au lycée, la "génétique" en somme), mais aussi en terme d’enroulement de l’ADN (méthylation des histones) et d’adduits directement posés sur l’ADN (méthylation des cytosines). Ces paramètres, héréditaires et très complexes, sont encore très mal étudiés (la plupart des génotypages ne le détermine pas) et sont pourtant indispensables à la création de nouveaux gènes par l’homme. Fabriquer des OGM (bactéries pour produire de l’insuline, maïs intrinsèquement résistant aux insectes...) c’est une chose, mais delà à concevoir des embryons in vitro avec des ailes d’ange ou des griffes de X-men c’en est une autre.

    L’ère de la génétique transhumaniste arrivera certainement bien après (un siècle ?) l’ère toute proche des intelligences artificielles omniprésentes et de la robotique autoreproductive (si vous appréciez les jeux vidéo, jetez un oeil à Primordia de Wadjet Eye Games).


  • Je pense qu’il serait bon de faire arrêter tout ceci avant le point de non retour . Que les populations fassent masse pou endiguer ces ayatollahs ou Frankenstein de cette science abominable .Ils sont devenus fous .

     

    • Oui, mais comment ?
      Leur projet est dûment pensé et organisé, nous devrions faire de même si nous voulons pouvoir l’arrêter à temps. Quelle sont nos possibilités d’action ? Créer une association ? Porter plainte collectivement ?


    • ""Que les populations fassent masse pou endiguer ces ayatollahs ou Frankenstein de cette science abominable .Ils sont devenus fous .""

      Les populations vont croire, que le génie génétique peut tout guérir .N’est ce pas merveilleux ? C’est ce qui sera dit par les médias quand "ils " généraliserons ces modifications du génome humain.
      Pendant ce temps, le téléthon et autres télévie, auraient dû s’appeler généthon .L’argent servant ,derrière la façade des maladies orphelines, et, des petits myopathes (qui font pleurer ,ainsi qu’ouvrir le portefeuille) , à décrypter l’entièreté du génome humain .
      Il ne sera pas perçu ,encore moins inscrit , comme patrimoine mondial de l’humanité. Il sera propriété de laboratoires privés, qui en ferons ce que bon leur semble .Avec l’argent des populations .Populations, que l’on trompe sur le devenir de leurs dons .Qui paierons une seconde fois via la sécu.Sans doute que tous, ne serons pas assez riche pour en bénéficier .
      Pile, tu perds ,face ,tu ne gagnes pas .
      Dès lors qu’ils ont la technique ,ils le ferons. Point barre .
      Quand l’atome a été "maitrisé" , ils ont bombardé .
      Pas de considérations humanitaire ..
      Le monde n’est pas devenu fou .Il évolue avec le savoir .Il est à la croisée des chemins et les choix qu’il fera, sera son devenir..

      J’ai bien peur qu’ils ne fassent pas vraiment les bons choix .Cela dit, y a t’il de bons choix ??
      Personnellement, je pense que nous n’avons pas assez de sagesse pour maitriser ces techniques . Seulement voila ,nous les maitrisons désormais .
      Pour le pire ou le meilleur ..
      Cordialement


    • Il n’ y a quasiment aucune chance pour que les peuples, dont une bonne partie est plutôt occupée à essayer de gérer un quotidien plus ou moins difficile, s’ opposent frontalement à de tels changements qui semblent en plus, sauf cataclysme, inéluctables.
      Quant à savoir ce que l’ humanité en fera concrètement, c’ est une autre histoire.


    • Beaucoup de remarques désabusées dans les commentaires sur le thème eugénisme, lobbies et mauvaise science. Mauvaise la science ! Là j’ai un problème, il ne s’agirait pas d’être plus ayatollah que le guide suprême. On peut se focaliser sur les mauvaises utilisations, oui, mais il n’y a pas de mauvaise science justement, il n’y a que des mauvaises utilisations.
      Et ce que je vois moi, c’est ressurgir la bonne SF US des années 70-80, F.J. Farmer (le monde du fleuve, la saga des hommes dieux), Herbert évidement et d’autres, où les barrières de la mort étaient repoussées de centaines, de milliers d’années. Ceci en est le début, ça m’émerveille comme dans mes premières lectures.
      Alors ce n’est pas parce quelques crétins friqués vont vouloir se fabriquer des Ken et des Barbie que l’on doit enterrer les débuts d’une science prometteuse, bloqué avec le filtre des mauvais scénarii de la SF glauque et catastrophiste d’aujourd’hui.
      Rha j’te jure des fois !


  • Le mal toujours caché derrière le bien : un marqueur.


  • Moi aussi j’ aime faire du bricolage .

     

  • D’un côté ils disent qu’il y a trop de monde sur terre, qu’il faut zigouiller les vieux et les mongoliens, qu’il faut abolir la liberté reproductive en interdisant à certaine personne d’avoir des enfants ou en limitant le nombre de naissance...qu’il faut encourager l’avortement...mais d’un autre ils se décarcassent pour faire vivre artificiellement des individus ayant des tares génétiques en trafiquant leur génome...en fait le truc c’est d’abolir le naturel pour ensuite tout contrôler de manière artificielle.

     

  • Tous ces apprentis sorciers à 2 balles qui utilise l’énergie divine à des fins démoniaques sont très chiants à la longue , et très dangereux ...

    D’ailleurs la planète entière croule sous la menace d’un conflit nucléaire , sans compter les impacts de la technocratie sur le reste ... Fukushima etc ... avec leurs frasques arbitraires enfantines !!!


  • Touchez pas à nos gosses, messieurs les apprentis sorciers.

    L’Empire veut fabriquer des chimères : mi-humaine, mi-bestiale.


  • Le monde entier peut remercier Emmanuelle Carpentier et le faisceau des universités européennes (Marie-Curie, Pasteur, Vienne. Max Planck, EMBO etc).

    Et vive la France !!


  • comme d’habitude , arme a double tranchant , on verra comment elle sera utilisée , et au fait , depuis le début de cette technologie les chinois expérimente sur l’embryon humain "il avait pas voulu signer la charte " et les autres font pareil car s’aperçoive du retard accumulé ... y a énormément de pognon a la clé " d’asservissement " et futur Nobel pour Charpentier "encore une Française qui bosse en Suède et qui rapporte peut a son pays Merci l’Europe"


  • que de ténèbres et de confusions, ici !
    la science n’est pas mauvaise en soi, elle est ce qu’on en fait.
    je ne vois vraiment pas où est le mal d’essayer de réparer un code génétique erroné si cela évite une maladie avec ses souffrances, par exemple.
    quant à



    l’eugénisme




    ce mot très galvaudé et perverti, lisez donc Mendel*, ses haricots et ses pigeons, Darwin sur l’évolution des espèces, son cousin Galton et Alexis Carrel à propos de l’eugénisme, plutôt que d’écouter sans esprit critique l’homme qu’à vu l’homme qu’à vu l’homme qui à vu ève sortir d’une côte d’adam, la mer rouge s’ouvrir devant moïse, tous les animaux dans l’arche de noé, vous savez, celui qui c’est fait sodomisé par son fils cham, lorsqu’il était bourré et,c...et,c....
    accessoirement : si l’homme n’avait pas, sans le savoir, pratiquer l’eugénisme à travers la sélection végétale et animale, aujourd’hui nous n’aurions ni carottes, ni blé, ni patates, ni choux, ni chaux fleurs, ni roses.......ni moutons, ni veaux, ni vaches, ni cochon, ni chiens, ni chats et même pas des big-burgers

    - tiens, bizarre ! un moine catholique.


  • Au risque de vous decevoir, ca fait longtemps que les manipulations génétiques sur embryons humains sont faites, aux US, en Europe et Asie. Ils sont déjà très avancés, même très aux points. Comme d’habitude, on ne nous informe sur la réalité scientifique et technologique qu’au compte goutte.

    Le transhumanisme n’est pas a nos portes mais déjà dans nos vies. Le transfert de conscience humain sur une machine qui ressemble a un être humain est déjà au point. C’est déjà fait, maintenant ils en sont au stade de comment présenter cette technologie au commun des mortels, lui vendre et lui faire accepter que c’est le future de l’humanité.

    Je tiens ca d’une source directe, quelqu’un qui a travaillé depuis 30 ans a développer cette technologie dans un labo de recherche privé en partie financé par le gouvernement. Et c’est même pas classé top secret.

     

    • Très avancé ? Aujourd’hui l’épigénétique reste inaccessible tant en lecture qu’en écriture...
      Cet optimisme entretenu n’est là que pour toucher un maximum d’investissements, mais on est encore loins de créer wolverine.
      En neurologie, le transfert de conscience d’un ver plat a été une réussite discutable. Je vous mets au défi de me trouver un article scientifique enthousiaste à ce sujet.

      Mon avis : la technologie avance plus vers du matrix que du bioshock


  • La technique Cripsr-Cas 9 a ete classee par la CIA comme une arme de destruction massive.
    http://www.ladepeche.fr/article/201...

    L’US Air Force a recemment lance un appel d’offre pour acquerir de l’ADN "russe caucasien", la majeure composante de la population de Russie. On peut craindre que ce soit pour "specialiser" virus et manipulations genetiques a l’intention de cette population.
    https://www.rt.com/usa/397883-us-ai...

    Les manipulations genetiques permises par cet outil genetique peuvent, semble-t-il, detruire une population en 2-3 generations.


  • Du storytelling ,du genre voyage sur le lune ou sur Mars (ou Thomas Pesquet , l’astroclown)
    En 20 ans ,aucune application médicale pratique de traitement génétique


  • La modification du génome fait suite à la GPA . Explication : le problème des enfants issu du système artificiel auront tous tot ou tard des problèmes spécifiques , pourquoi ? il faut comprendre quand temps normal il y a une selection naturelle c’est a dire un sperme pour 3 millions , alors que pour la GPA c’est tout le contraire .
    L’autre explication est d’avoir une ligné de bien pensant , donc plus besoin pour l’oligarchie de se mettre en quatre pour fabriquer du bourrage de mou .


  • Si l’utilité serait de supprimer certains risques héréditaires cela pourrait être une superbe avancée. (Je pense à un ami qui a perdu sa mère d’une maladie que lui-même et son frère ont beaucoup de chance de la contracter car héréditaire)

    Le problème, et on le sait tous, c’est que ca va finir en "Bienvenue à Gattaca", qui comme le dit Benjamin Bayart avec humour (quoique), est un film "plutôt optimiste".

    1984, bienvenue à gattaca, et tant d’autres ... ou comment l’humanité se dirige dans la pire direction que les auteurs de science fiction aient pu imaginer ...

    Heureusement que l’espoir fait vivre, j’espère juste qu’on ne remplacera pas bientôt ce dicton par "la naïveté fait survivre...)


  • ils sont tout fiers de fabriquer des FAKES, mais en plus de cela ils montent sur leurs grands chevaux pour nous asséner que c’est le futur.

    nous vivons une époque de champions !


  • #1779758

    Au nom de Dieu , le Clément , le Miséricordieux ,

    Les gens devraient se réjouir du fait que des ingénieurs développent des techniques innovantes pour de nouvelles thérapies plus efficaces et s’ouvrir à l’évolution scientifique....Plutot que de s’enfermer dans des superstitions insensées après chaque découverte importante.

    Cordialement.


  • Bon bah, faudrait qu’ils arrêtent de jouer aux apprentis-sorciers, tous ces instruits. Un jour, ils auront le retour de leur folie, mais pour eux, il sera déjà trop tard.


  • Ils ont croisé un mâle juif avec une femelle nazi, et ça a donné...
    un débile chevelu qui balance de l’eau partout en criant " Kelson vooofé, kelson vooofé !".


  • Les explications scientifiques du XXIe siècle sont incompréhensibles.
    La science avance comme un TGV depuis au moins 6 siècles en Europe, et le gars lambda, frais démoulu dans le champ, doit comprendre ce que lui disent les mecs dans le TGV. Oui mais non. On ne peut pas entendre ou comprendre car les propos sont déformés par la vitesse.
    L’autostoppeur Coluche criait : "bande d’abrutis"
    Et ceux qui mangeaient au bord de la route répondaient "merci".
    Pour ce qui est de monter à bord du TGV en route : des gens ont essayé, ils ont eu des problèmes. D’où il vient ? Où il va, ce train fou ? Qui le conduit ?

    Trêve d’hypocrisie : les choses importantes sont tenues secrètes. Les divulgations ne sont alors que des miettes. Ou pire des outils d’ingénierie sociale nous préparant mentalement aux changements prévus par des élites.

    Arrêter le TGV pour les nouvelles générations, faire l’état de l’art en repartant depuis le début, pense donc, ça serait trop facile. Les gueux risqueraient de comprendre. Alors "on" continue de vomir, depuis son siège de TGV, sur les shadocks des champs. C’est la magie du non-début non-fin, pas d’hypothèse, pas d’expérience, un monde où les fenêtres du TGV peuvent s’ouvrir. Les shadocks qui prétendent avoir compris quelque chose ne m’inspirent aucune confiance.


Commentaires suivants