Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Des jihadistes tentent d’enlever des pilotes russes au Mali

Au moins quatre personnes, dont deux militaires, ont été tuées vendredi dans l’attaque d’un hôtel de Sévaré, dans le centre du Mali, où séjournent des étrangers. Témoins et sources militaires ont parlé d’une "prise d’otages" toujours en cours en début d’après-midi.

Les forces maliennes ont bouclé la zone de l’hôtel, le Byblos, et tentaient de déloger les assaillants, non immédiatement identifiés, a expliqué une source militaire. Elles ont enregistré "deux morts et trois blessés dans leurs rangs", un homme avec une ceinture explosive "a été abattu" et, devant l’hôtel, gisait le corps d’un homme à la peau blanche.

Selon une des sources militaires maliennes, au moins cinq étrangers - trois Sud-Africains, un Français et un Ukrainien - étaient enregistrés dans cet hôtel, Le Byblos, avant l’attaque. Une source de sécurité a quant à elle fait état de la présence dans l’hôtel, avant l’attaque, de "pilotes russes de la Minusma", la Mission de l’ONU au Mali.

Pilotes russes

Selon cette source, "il s’agit d’une tentative d’enlèvement de pilotes russes de la Minusma qui a échoué". Toutefois, aucune source n’avait pu être jointe au sein de la Minusma pour confirmer ou infirmer cette information. "Les pilotes ont été évacués vers une base militaire malienne de Sévaré, et les djihadistes sont retranchés au sein de l’hôtel".

"Selon nos informations, ils ont essayé d’enlever des Occidentaux. Mais ils n’ont pas réussi. Ils étaient obligés de se réfugier dans un hôtel", a affirmé un habitant de Sévaré sous couvert d’anonymat.

La région de Mopti est à la lisière du vaste Nord malien. C’est cette région où ont été enlevés de nombreux Occidentaux et qui était tombée en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes islamistes extrémistes liés à Al-Qaïda, dont Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), ayant profité d’une offensive rebelle touareg contre l’armée.

Les djihadistes ont été en grande partie chassés et dispersés de ces régions à la suite du déclenchement en janvier 2013, à l’initiative de la France, d’une opération militaire internationale, toujours en cours. Cependant, des zones entières échappent encore au contrôle des autorités maliennes comme des forces étrangères.

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1242908

    C’est pas sur du tout que cette information se vérifie : il me semblait qu’à l’exception de la France, il été d’usage qu’aucun des membres permanents du conseil de sécurité ne participent aux opérations de maintient de la paix des nations unies.
    Et si c’était le cas, alors les forces Russes seraient logées ou dans leurs propres facilités, ou dans celles de l’ONU, celles des Maliens ou celles des Français et certainement pas dans un hôtel, à moins qu’il ait été réquisitionné et militarisé (comme cela a été fait en Somalie ou ailleurs). Les militaires participant à une opération de maintient de la paix ne viennent pas faire du tourisme.


  • Bravo à l’armée française qui a bien botté les fesses des djihadistes au sahel, à tel point que ces derniers préfèrent s’en prendre à des touristes anglais de 70 ans allongés sur les plages tunisiennes !


  • On sait pour qui travaillent ces tarés d’islamistes.

    Maintenant, çà devient clair "pour tous" : ils s’attaquent aux militaires ... Russes.


  • C est pas aussi simple que d attaquer des civils. Ces bras cassés de terroristes de pacotille ne savent s en prendre qu aux civils désarmés. Quand il s’agit de militaire aguerris, là c’est une autre histoire.

     

  • Cela démontre que la Russie est bien dans le camp "occidental" et cela va améliorer son image auprès du français moyen .