Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Deux positions syriennes attaquées par un hélicoptère israélien

Les Israéliens veulent faire croire que le Golan est à eux

Les militaires syriens ont annoncé avoir été la cible d’un nouveau raid israélien dans le Golan. Samedi dernier, deux soldats ont été tués et 25 autres blessés dans une frappe aérienne de l’armée israélienne dans cette région.

 

Un hélicoptère de l’Armée de l’air israélienne a effectué une frappe contre deux positions de tir des troupes gouvernementales syriennes dans la province de Quneitra, dans le Golan, a appris Sputnik d’une source informée sur place.

« Un hélicoptère d’Israël a attaqué deux positions de l’armée syrienne, à l’est de la ville de Samdaniyeh et dans une banlieue d’Al-Baath », a indiqué l’interlocuteur de Sputnik.

Selon les médias locaux, la frappe de vendredi a visé un char et une équipe de canonniers à proximité de Samdaniyeh.

 

 

Le service de presse de l’armée israélienne a antérieurement déclaré que l’aviation du pays avait frappé les positions des troupes syriennes suite à la chute d’un obus dans la partie du Golan contrôlée par Israël.

Il s’agit de la quatrième frappe contre les troupes syriennes sur le plateau du Golan. L’Armée de l’air israélienne a par deux fois frappé les positions syriennes près d’Al-Baath et bombardé une équipe de mortiers syrienne non loin de Samdaniyeh.

Selon le commandement de l’armée syrienne, deux soldats ont été tués et 25 autres blessés lors de la première frappe effectuée près d’Al-Baath le 24 juin dernier.

Damas a qualifié les actions des militaires israéliens d’agression avant d’accuser Tel Aviv d’accorder une assistance aérienne aux terroristes qui mènent une offensive dans le Golan.

Des tirs de roquettes ou de projectiles en provenance de Syrie ont régulièrement lieu dans cette région du fait des combats entre les forces gouvernementales et les terroristes.

L’armée israélienne a mené plusieurs frappes aériennes en Syrie depuis 2011, date du début de la guerre civile, la plupart visant selon elle des convois ou entrepôts d’armes destinées au mouvement chiite libanais Hezbollah, allié du gouvernement syrien.

Israël occupe depuis 1967 quelque 1.200 km² du plateau du Golan, qu’il a annexés, une décision que n’a jamais reconnue la communauté internationale. Environ 510 km² restent sous le contrôle du gouvernement syrien.

 


 

Une vidéo mise en ligne en mars 2017 sur la situation dans le Golan, entre autres, où les Israéliens craignent de faire face aux soldats du Hezbollah et à l’armée syrienne :

 

 

Sur la logique mortifère du sionisme,
lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.