Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Dieudonné – Le Barbare (extrait du spectacle En vérité)

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2192103

    Il est trop fort... il soulève une vraie question, à savoir si les gens doivent travailler pour payer abris, nourriture et activités pour des personnes qui ont violé et tué des enfants... la réponse devrait être logique et sans appel mais le lavage de cerveau progressiste nous amène à ces situations insupportables pour les familles des victimes...

     

    • "Il est trop fort... il soulève une vraie question, à savoir si les gens doivent travailler pour payer abris, nourriture et activités pour des personnes qui ont violé et tué des enfants... la réponse devrait être logique et sans appel mais le lavage de cerveau progressiste nous amène à ces situations insupportables pour les familles des victimes..."

      Ce n’est pas qu’une question de lavage de cerveau progressiste.

      Déjà, il faut savoir que des situations réelles similaires au sketch du barbare existe.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Issei...

      Ensuite, pour déterminer ce qu’il est moral de faire dans des cas comme cela, il faut tomber sur une définition correcte de la morale et ensuite arriver à démêler rationnellement ce qui est vrai et faux dans ce domaine. C’est parce que ce n’est pas une sinécure que de faire cela que les gens arrivent avec des réponses toutes faites... (dans un camp comme dans l’autre).

      Prenons un exemple. Plaçons-nous dans le contexte du cas Issei Sagawa, qui est un cas réel (contrairement au sketch). Admettons que nous soyons confronté, en tant que juge, au choix binaire (1) l’exécuter d’une balle dans la tête et (2) le conserver à vie en hôpital psychiatrique. Se pose alors, entre autres, une question empirique : Quel est le choix qui minimise la souffrance de la famille de la victime ?

      Si vous y réfléchissez assez longtemps, vous verrez que la solution peut apparaître plus compliquée qu’on ne le croit. Pour trancher, il faut déjà se référer le plus possible à la réalité et observer comment la famille évolue psychologiquement dans les deux cas.

      Il faut donc expérimenter les deux options sur un groupe de tels barbares pour essayer de voir quel est le résultat de l’expérimentation sur le psychisme de la famille.

      C’est seulement à ce moment là qu’on pourra commencer à donner une réponse sur un tel point précis. Si on ne fait pas de telles expériences, on ne saura simplement jamais ce qu’il est moral de faire ou pas.


  • Jésus Christ était t-il pour la loi du talion ?

     

    • @anonyme
      La loi du talion c’est se venger soi-même sans procès, être juge, parti et exécuteur (comme une vendetta)...
      La tenace habitude de penser que le Christ n’acceptait pas la punition des méfaits me semble être une exagération notoire ayant pour but de conduire les "gentils" à l’impuissance...
      L’histoire de la joue tendue est, peut-être, une allégorie dénonçant justement la loi du Talion...


    • Bien sûr puisque Jésus était résigné à la volonté de Dieu (musulman). La loi du talion, dans le Coran, fait partie des prescriptions de Dieu, donc Jésus suivait ce qui lui était ordonné. Néanmoins, le Coran explique que dans un cas où la loi du talion est applicable, le pardon est meilleur : ô les croyants ! On vous a prescrit le talion au sujet des tués : homme libre pour homme libre, esclave pour esclave, femme pour femme. Mais celui à qui son frère aura pardonné en quelque façon doit faire face à une requête convenable et doit payer des dommages de bonne grâce. Ceci est un allégement de la part de votre Seigneur et une miséricorde. Donc, quiconque après cela transgresse, aura un châtiment douloureux. (Coran 2:178)


    • @John
      Jésus était donc musulman ? Il y a 2000 ans ? Faut pas pousser... La soumission à Dieu (ou aux dieux) n’est pas une invention de Jésus ni de Mahomet. De tout temps les hommes se sont plus ou moins résignés à ce qu’ils pensaient être la volonté de leur(s) dieu(x).

      Je conseille à tous de regarder en entier "En vérité", vraiment excellent ! C’est rare dans le show biz de voir quelqu’un qui reste très bon dans le temps, voire même qui se bonifie.


    • @John
      Il est bizarre que Dieu parle de l’homme libre et de l’homme esclave, moi qui croyais que les hommes naissent égaux, ensuite ils deviennent différents selon les règles des sociétés où ils naissent. Je crois que les hommes arrangent les choses comme. Ils l’entendent, et selon leurs intérêts en le justifiant par Dieu comme cautionneur de leurs actes.


    • #2192825

      La modération d’E&R ne me laisse pas répondre à John c’est bizarre... je ne vois pas ce qu’il y avait d’hors charte...
      Je vais essayer de répondre à @vaurien du coup en espérant que ça passe...
      Il est évident que les hommes ne naissent pas égaux. C’est la bien-pensance généralisée qui essaye de nous inculquer cela mais un homme qui est beau est-il l’égal d’un homme laid ? Un homme grand d’un homme petit ? Un homme d’une famille riche d’un homme d’une famille pauvre ? Non bien sûr que non. Comme on dit les voies du Seigneur sont impénétrables mais les faits sont là.


  • #2192241

    Dans un état de droit les violeurs sont protégés


  • #2192259

    Excellent sketch !! Dieudonné soulève la question de savoir comment on gère la sortie de ce genre de délinquants ! Cela rappelle le cas de Jean-Claude Romand qui a obtenu sa libération récemment !

     

  • Comment être hilarant (les mimiques, les silences, le sens du timing, le bon mot lâché comme une attaque au sabre sans aucune censure) avec un sujet hyper casse-gueule sans tomber dans le jugement à l’emporte-pièce et la caricature . Qui d’autre sait faire cela avec autant de professionnalisme et d’authenticité ?


  • Toute ressemblance avec l’affaire "Lelandais" serait fortuite ;)

     

  • Faire rire sur un sujet aussi glauque
    Chapeau bas.


  • Quel talent, il met la barre plus haut a chaque fois. Il est juste intouchable. Plus haut c’est l’soleil.


  • Quel grand acteur !