Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Dijon : le "commando anti-islamisation" demande la libération de Logan Nisin

Le groupuscule d’extrême droite, qui a revendiqué plusieurs attaques au marteau à Dijon et Chalon-sur-Saône ayant eu lieu ces dernières semaines, menace de frapper lors du match de football de Ligue 1 Dijon-Troyes le 18 novembre.

 

Le mystérieux « commando de défense du peuple et de la patrie française », qui a revendiqué des attaques au marteau à Dijon et Chalon-sur-Saône, refait parler de lui. Le groupuscule a réclamé ce mardi auprès du quotidien Le Bien Public la libération de huit « collègues » de la mouvance d’ultradroite arrêtés en octobre. Leur objectif serait de lutter « contre l’islamisation » de la France. Le « commando » mentionne aussi la libération du « chef » Logan Alexandre Nisin et « l’abandon des poursuites à leur encontre », « sans quoi nous frapperons » le match de première division Dijon-Troyes qui doit avoir lieu le 18 novembre.

Huit personnes, dont trois mineurs, avaient été mises en examen en octobre à Paris dans l’enquête sur une organisation fondée par le militant d’ultradroite Logan Alexandre Nisin, qui projetait des « actions violentes », mais « aux contours imprécis », contre des politiques ou des mosquées.

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

À ne pas manquer, sur E&R :

En lien, sur E&R :

La culture indispensable pour éviter les pièges
se trouve chez Kontre Kulture :

 






Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article