Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Dimanche de Pâques : la résurrection du Christ

7 avril 33, Jésus est crucifié pour blasphème - 9 avril 33, son tombeau est retrouvé vide

Il y a encore des chrétiens qui ignorent la signification du dimanche de Pâques. Le dimanche de Pâques vient après le vendredi saint, qui est celui de la crucifixion. Il célèbre la résurrection du Christ : car au troisième jour après son agonie, son tombeau, scellé par une lourde pierre, est retrouvé vide. L’histoire s’emparera de cet événement pour en faire la résurrection.

 

 

Qui était Jésus ? C’est probablement le personnage le plus connu de l’humanité, mais il reste mal connu. Car les Écritures qui le décrivent et qui rapportent sa parole ont été écrits au premier siècle après sa mort. Mais elles charrient suffisamment de matière pour qu’on se fasse une idée de l’homme, ou du Fils de l’Homme, comme il aimait à s’appeler.

Il est probable que ses apôtres n’ont pas compris grand chose à ce qui leur arrivait. C’était tellement énorme, un homme, venu de nulle part, c’est-à-dire d’une famille pauvre de chez pauvre, qui tient tête au pouvoir religieux de l’époque, qui le remet en question, et qui annonce des temps vraiment nouveaux avec une doctrine non plus communautaire, mais universelle. Un big bang absolu dans l’histoire de l’humanité. La suite prouvera que ce Jésus était plus qu’un homme.

Aujourd’hui, il reste du message du Christ qui a imprégné les hommes un corpus de valeurs qui font que la vie est devenue plus vivable sur terre. Pas encore pour tout le monde, mais ça viendra, on l’espère. Les Évangiles sont un enseignement, une philosophie pratique qui permet de prendre l’Autre en compte, de ne pas ignorer sa souffrance, et de relier les hommes entre eux. Naturellement, ça peut heurter – et ça heurte – les stratégies de pouvoirs qui sont quasiment toutes basées sur la séparation des individus, horizontalement et verticalement. C’est là que le message du Christ est le plus fort : il brise cette manipulation.

Certes, tous les hommes ne sont pas chrétiens, mais tous les hommes ne sont pas antichrétiens non plus : ils se rendent compte que la vie peut devenir meilleure (pour paraphraser Staline) en appliquant la simple notion d’Amour. L’amour est donc quelque chose de très subversif, et qui l’est encore plus depuis que les pouvoirs contemporains, avec leurs outils sophistiqués de domination et de séparation, ont les moyens d’asservir les foules.

La foule, parlons-en : c’est elle qui a réclamé à Pilate la tête du Christ, ayant eu à choisir entre un jeune prophète et le truand Barabbas. Ce qui est après tout logique : les pouvoirs ont plus à craindre d’un prêcheur de vérité et de réconciliation que d’un truand qui sème la peur et la méfiance entre les hommes...

Dans l’histoire de cet homme, tout est fort car tout est symbolique, et cette charge n’a jamais perdu de sa puissance.

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

143 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2699654
    Le 4 avril à 13:33 par L’occitan
    Dimanche de Pâques : la résurrection du Christ

    Joyeuses pâques à tous mes frères chrétiens de la part d’un musulman patriote. Malgré nos divergences théologique nous avons en commun l’amour pour Jésus (que la paix soit sur lui) et son message qui est universel. Que la paix soit sur vous mes frères et que Dieu entende vos prières. Soyez fiers de croire en Dieu en cette époque matérialiste et que vive la France.

     

    Répondre à ce message

  • #2699655
    Le 4 avril à 13:35 par attrape-nigaud
    Dimanche de Pâques : la résurrection du Christ

    Il ne faut pas désespérer Billancourt

     

    Répondre à ce message

  • #2699684
    Le 4 avril à 14:24 par gardener
    Dimanche de Pâques : la résurrection du Christ

    Jésus n’a pas été condamné sur ordre de Ponce Pilate mais sur injonction du sanhédrin.

     

    Répondre à ce message

  • #2699741
    Le 4 avril à 16:06 par Democrate participatif
    Dimanche de Pâques : la résurrection du Christ

    Perso je préfère le 30 janvier 1933.

     

    Répondre à ce message

  • #2699811
    Le 4 avril à 18:15 par Ibrahim B.
    Dimanche de Pâques : la résurrection du Christ

    Bon Dimanche de Pâques, merci ER pour tout et en particulier pour cet article, mettre en lumière l’essence de la vérité c’est votre travail, vous en donné encore un bel exemple. Votre courte introduction sur l’histoire de la résurrection du Christ, n’a pas dérangé ma sensibilité de musulman au contraire (j’aimerai un jour pouvoir en débattre avec des chrétiens et des musulmans, selon moi, expliqué comme ça, la découverte du tombeau ouvert et l’apparition de Jésus devant témoins ne contredit rien au Coran au contraire…bref... je ne demande pas de débat ici, juste heureux que ce Dimanche soit jour de célébration pour mes frères chrétiens). En lisant l’article une petite larme d’émotion sur ma joue... (pourtant je suis un mec). Oui je suis musulman et je crois reconnaitre la vérité quand je la vois.
    MERCI à ER / A.S / K.K

     

    Répondre à ce message

  • #2699833
    Le 4 avril à 18:53 par Mandark
    Dimanche de Pâques : la résurrection du Christ

    Quand on m’expliquait la résurrection de Jésus j’ai toujours compris que son influence avait tellement été grande de son vivant qu’elle continue après sa mort et est même encore plus grande. D’où celle résurrection métaphorique.
    Je n’ai jamais su ni très bien compris s’il fallait considérer les textes religieux comme des faits réels ou s’il s’agissait de métaphores et d’allégories (entremêlés d’éléments historiques).

     

    Répondre à ce message

    • #2700003
      Le 4 avril à 23:58 par Lérins
      Dimanche de Pâques : la résurrection du Christ

      Décidément Mandark, nous sommes - je crois - sur la même longueur d’ondes ! J’avais déjà remarqué ça, lorsque nous discutions des élections aux Etats-Unis.

      J’en profite pour remercier toutes celles et tous ceux qui ont écrit un commentaire dans ce fil, que j’ai lu avec grand plaisir, quels que soient les point-de-vues.

      Pour ma part, je souhaiterais parler d’une expérience que j’ai vécue, en regardant la ballade de Gilad (ne pas confondre avec Gilead !) Atzmon dans Paris, publiée dans un autre fil : lorsqu’il a évoqué Jésus, il en a parlé comme d’un pur héros, ce qui m’a profondément touché, au point qu’après coup, j’ai réalisé combien la religiosité m’en avait écarté.

      Jésus Christ est un pur diamant : le diviniser est bien sûr parfaitement "normal", ainsi que d’autres personnages considérables l’ont été au fil du temps, par toutes sortes de peuples, et de civilisations. Celles-ci ont d’ailleurs souvent prospéré, grâce à telle ou telle "croyance", ce qui explique combien nous souffrons à l’idée d’abandonner tout ce fatras rituel.

      Les "religions" me fatiguent, même si je peux admirer leur aspect civilisationnel, et bien sûr être attaché sentimentalement à ma religion, rien de plus normal pour tout-un-chacun.

      Si vous déduisez que je suis matérialiste et athée, en ayant pris la peîne de me lire (et je vous en remercie) vous vous trompez mais je nous souhaite à tous de nous retrouver un jour peut-être, dans la communion de ce qui fait - à mes yeux, du moins - notre unique véritable point commun : le Mystère qui nous entoure, et demeurera éternellement.

       
    • #2700172
      Le 5 avril à 11:12 par Soon
      Dimanche de Pâques : la résurrection du Christ

      Je pensais comme vous que c’était des images, des métaphores... mais non. TOUT EST RÉEL.
      Joyeuses Pâques.

       
  • #2699927
    Le 4 avril à 20:53 par Neksa
    Dimanche de Pâques : la résurrection du Christ

    Le Christ est Dieu, le Verbe incarné, il a été crucifié parce qu’il le disait (blasphème pour les juifs) et le prouvait (résurrection Lazare au 4ème jour). Le reste n’est que du blabla...

     

    Répondre à ce message

  • #2700078
    Le 5 avril à 08:07 par citharauror
    Dimanche de Pâques : la résurrection du Christ

    Jésus a annoncé qu’Il retournait au Père, ne reviendrait pas et enverrait le Paraclet, l’Esprit de Vérité. « Quand le Fils de l’Homme viendra trouvera-t-Il encore la foi sur terre ? » Trinité. Dieu, Jésus le Fils de Dieu, et le Saint Esprit. Que les Textes écrits longtemps après la mort des Disciples de Jésus est mélangé l’Envoyé venant de partir et l’Envoyé annoncé est compréhensible. Question : qui a intérêt à continuer à maintenir ce mensonge ? Je laisse à chacun le soin de réfléchir. « Puissiez-vous penser vraiment. »

     

    Répondre à ce message

  • #2700383
    Le 5 avril à 16:06 par Contempor
    Dimanche de Pâques : la résurrection du Christ

    Viva Jésus !...un homme qui n’était ni un pontife, ni un docteur, ni un conquérant,
    mais un homme simple qui menait sa révolution des coeurs et souhaitait purifier nos àmes !
    On en revient toujours à ça, au message d’amour.
    Car un Humain ...c’est que dalle... sans amour

     

    Répondre à ce message

  • #2700647
    Le 6 avril à 08:39 par Passant
    Dimanche de Pâques : la résurrection du Christ

    Barabas était un agitateur nationaliste juif.
    Il a été préféré à Jésus, à qui le peuple reprochait d’avoir recommandé de payer l’impôt à César, c’est à dire d’avoir collaboré.
    don royaume n’est pas de ce monde...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents