Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Dix cars de CRS mobilisés pour protéger la haineuse Roselyne Febvre des Gilets jaunes

Lors du premier article sur Roselyne Febvre, nous avons omis de signaler une information importante : elle est « chef du service politique de France 24 ». Oui, vous avez bien lu, cette personne, payée par nos impôts, qui a déversé sa haine sur les Gilets jaunes pendant toute une émission, son émission, ce qui n’a pas semblé scandaleux à son comparse Colombani (« Nous sommes tous Américains ») et à ses invités – aucun de ceux-là en plateau ne l’ayant reprise de volée –, cette personne donc dirige le service politique de la chaîne internationale de service public, France 24.

 

Déjà, comment a-t-elle pu arriver là, avec un tel fond idéologique antisocial, un tel mépris des Français et, ce qui est encore pire, des Français de condition modeste ? Comment une personne aussi partiale et dont le dégoût des classes laborieuses est aussi éclatant peut-elle se voir confier un poste si important ?

De plus, une fois que ses insultes ont été proférées à l’antenne, et que la scène a tourné sur les réseaux sociaux, choquant beaucoup de monde, comment la direction de la chaîne a-t-elle pu ne pas se désolidariser des propos tenus et, enfin, pourquoi Roselyne Febvre n’a-t-elle pas été mise à pied immédiatement, par mesure préventive ? Par-dessus toutes ces questions, pourquoi le CSA n’est-il pas intervenu ? Le cas est infiniment plus grave qu’une blague de cul de Tex, qui lui a été châtié immédiatement, et par le ministre des Outrages faits aux femmes, ce qui n’est pas rien.

Là, avec les insultes répétées de Roselyne Febvre, rien, silence total, silence radio, silence télé. Est-ce à dire que l’élite médiatique pense comme elle, ou pense que ces propos sont normaux ?

La réponse, on la connaît, et le passage télé de Monique Pinçon-Charlot dans l’émission C l’hebdo sur France 5 le 2 février 2019 le démontre : tous les dispositifs télé et même radio sont de la même eau. Ils sont destinés à maintenir la division sociale entre riches et pauvres, notables et jetables, élite et peuple, dominants et dominés (là on fait du Bourdieu). Tout le reste c’est de la littérature, de l’enrobage et de l’enfumage.

 

PNG - 194.3 ko
Monique se fait aboyer dessus par le chien du lobby (télévisuel)

 

Cela explique l’agressivité des Elkrief, des Aphatie, des Cohen, des Lemoine, des commissaires politiques, des chroniqueurs abjects, des invités trop contents de se trouver là pour ne pas déranger le dispositif intentionnel.

Sauf que depuis la révolte des Gilets jaunes il y a eu des ratés dans la machine, des poissons assez virulents (Bégaudeau, Drouet, Rodrigues, Chouard, Asselineau, Dupont-Aignan, Lancelin) sont montés en studio sans avoir l’intention de se faire découper en sushis, du coup la Haine a eu beaucoup plus de mal à s’imposer. La Haine s’est énervée, la Haine a montré son vrai visage, la Haine s’est disqualifiée. Mais quand la Haine se prend une tarte, elle a un réaction classique : elle pleurniche.

Après avoir traité les Gilets jaunes de « branquignols », Roselyne Febvre a confié au Point :« J’ai depuis été traitée de tous les noms ». C’est le risque, quand on insulte les gens aux quatre vents. Tout le monde a vu sa prestation, voici une piqûre de rappel pour ceux qui étaient en vacances, ou dans le coma :

 

 

La chaîne, au lieu de mettre à pied sa « journaliste », histoire de sauver sa réputation (on parle de la réputation de la chaîne parce que pour Roselyne, c’est foutu), a préféré appeler la police (Source : Le Point) :

« Après la diffusion de l’émission, la journaliste a été prise pour cible sur les réseaux sociaux, mais pas seulement. “Le standard de la chaîne a explosé, j’ai depuis été traitée de tous les noms. Plusieurs personnes ont menacé de venir me chercher et me casser la gueule. Ça a duré jusqu’à hier dans l’après-midi”, témoigne Roselyne Febvre au Point. Craignant pour la sécurité de sa journaliste, la chaîne a appelé la police qui a pris les menaces au sérieux. Pour assurer sa protection, “dix cars de CRS ont été mobilisés”, raconte-t-elle, mais, selon elle, aucun Gilet jaune n’a été aperçu sur les lieux. »

10 cars de CRS, presque autant (47 !) que le haineux Valls qui avait fait bloquer tout un quartier à Lyon pour sa sécurité... 10 cars de CRS, tout ça pour une haineuse qui se victimise. Car Roselyne regrette : « Je regrette d’avoir mis tout le monde dans le même panier ». C’est un bon début, un retour sur le chemin du respect des autres, surtout des pauvres.

 

 

Roselyne fait alors son mea culpa, comme dans un confessionnal de télé réalité :

« Par ces mots, on pourrait penser que je suis insensible à la souffrance et à la situation de beaucoup de Français. Il ne s’agissait évidemment pas de cela. J’ai pointé ceux qui dépassent le cadre démocratique et humaniste. Je retire donc cette expression [branquignols, NDLR] qui n’était pas appropriée. Je voulais parler des Gilets jaunes qui n’arrivaient pas à s’entendre entre eux. L’expression a fusé et je le regrette, car en voyant les réactions, je constate que j’ai pu blesser des personnes qui sont de bonne foi. »

On se fiche des « branquignols », insulte somme toute légère, mais pas de « ce qu’il y a de pire chez l’homme ». Voici les mots exacts :

« Alors aujourd’hui des Gilets jaunes qui persistent, il ne persiste dans le fond qu’une colère brute, parfois irrationnelle d’où a émargé [1] un goût pour la violence, l’antisémitisme, le racisme, le complotisme, bref, tout ce qu’il y a de pire chez l’homme. »

Le mea culpa a raté sa cible, Roselyne persiste et signe. Le Point termine son article par une pointe confraternelle, histoire d’inverser la violence de classe : « Depuis le début du mouvement des Gilets jaunes, plusieurs journalistes ont été pris à partie, insultés, poursuivis, ou même molestés. »

C’est qu’il faut une sacrée charge pour qu’un journaliste-système haineux redécouvre son humanité...

 

Bonus

Le passage édifiant de Monique Pinçon-Charlot chez la bande de charlots d’Ali Baddou :

 

Conclusion : les Roselyne Febvre sont partout !
Il y en a, des humanités à retrouver...

Notes

[1] On suppose qu’elle voulait dire « émergé ». À la haine de classe s’ajoute l’inculture.

Roselyne Haine Febvre, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

35 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Cette personne est comme franc-macron-fions,
    parler pour ne rien dire, sans connaitre
    sans comprendre
    sans entendre..
    Sait-elle ce que c’est que d’être spolliee de sa voiture pour bosser, d’avoir un handicap, de supporter seule la pression fiscale, les controles, radars, péages, ecotaxes, portiques, élever ses enfants sans aide....et quand on exprime une opinion d’etre surveillée,, en GAV, de se prendre une Gli ou un Lbd dans le ventre ou l’oeil ? Sait-elle toutes les victimes GJ ?

    C’est triste ce vieux Monde aux manettes qu’il faut entièrement remplacer. Elle devrait être virée avec les autres !
    Arya

     

  • Pas étonnant Paris doit devenir la nouvelle Jerusalem, et ils s’en donnent les moyens, alors 10 cars de CRS c’est dans la logique des choses.
    Paris nouvelle Jerusalem, c’est dans les hauts degrés de la franc-maçonnerie. Ecoutez Stephane Blet, il en a parlé dernièrement


  • #2155962

    "Dix cars de CRS mobilisés pour protéger la haineuse Roselyne Febvre des Gilets jaunes" :
    ce qui est amusant, c’est qu’elle les méprise, les CRS aussi...

    Comment lui donner tort, tant qu’il y aura des cons qui se soumettent à ce genre d’ordure systématique ?


  • Dommage c était une belle femme.

     

  • Impossible de commenter ces propos sur son facebook ., dommage .


  • Toute cette petite caste journaputes qui essaye de défendre l’indéfendable, avec leurs regards biaiseux pour donner plus d’appui à leurs thèses collaboratrices, bien assis dans leurs couches-culottes déjà bien remplies..
    Bientôt il va falloir jeter les couches avec les journaputes .Ce sont les conteneurs qui vont manquer .


  • Tu sais , petite , je crains que tu doives te retourner souvent dans la rue , et pendant longtemps . Tout le monde n’est pas tolérant , hélas . Notre société génère des psychopathes à tour de bras .


  • Je ne sais pas pourquoi mais j’ai le sentiment que c’est de la provoc, histoire de faire le buz avec leur éternel refrain de "la presse en danger, c’est donc la république qu’on attaque" et ainsi essayer de décrédibiliser le mouvement des GJ

     

    • C’est alors un sentiment biaisé. Vous voulez croire qu’un journalope se mettrait en danger avec autant d’arrogance assumé dans le regard ? Alors qu’à côté ils ne se mettraient pas en danger à dire la vérité ?
      C’est incohérent et grotesque.
      Il y a plus malin sincèrement si l’on veut discriminer le mouvement et le pouvoir a de bien meilleurs cartes pour procéder de la sorte.
      Oubliez ce sentiment incohérent sincèrement.


  • la Roselyne est en ménage avec Laurent Fabius, ceci explique cela....cette haine et ce mépris du peuple français.

     

  • Quel mea culpa ?
    Roselyne a simplement peur pour son intégrité physique et ne veut pas se charrier quotidiennement une cohorte de CRS pour sa protection lorsqu’elle quitte les locaux de France 24, alors elle tempère un peu ses propos, mais dans le fond, elle hait tous les français qui ne font pas partie de son soi-disant petit cercle élitiste.


  • Merci pour votre article qui apportent des citations précises, et qui me redonne aussi un tout petit espoir en m’apprenant que certains téléspectateurs ont réagi, ce qui l’a obligé à un mini recul.


  • Les CRS devraient accrocher quelques gilets jaunes sur des croix et les éviscérer, voilà qui faciliterait leur travail de dissuasion. En plus ça les divertirait.

     

  • 10 cars de crs pour une speakrine ! quand on aime on ne compte pas !

    un parcours "à l’americaine", pigiste au Magazine de l’Emploi sur la 2 en 2001, totipotente sur france 24 en 2019
    dire qu’il y a peu, elle pouvait vaquer bien accompagnée à ses occupations mondaines
    http://www.purepeople.com/media/exc...

    notre société se résume ainsi : les polices , les coteries, et les autres .....

    essayons de remettre tout cela sous une forme claire
    prenons une longueur de 1 metre soit 100 cm
    admettons le chiffre de 250 000 personnes, pour les polices et les coteries soit 500 000 personnes
    sachant que nous sommes 60 000 000, rapporté a ces 100 centimètres, ces 500 000 ne représentent a peine un centimètre
    rapport de 1/99 ....
    donc 1 de 250 000 nécessite 10 cars de crs, je vous laisse faire le total pour 250 000 personnes


  • Avoir une telle haine contre les pauvres est bizarre et révélateur d’un profond désiquibre mentale. Un humain normal devrait être dans la compassion face au désarroi des GJ au lieu de leurs faire face avec une haine sans limite.

     

    • La psychopathie touche aussi les femmes, enfin celles qui peuvent prétendre encore l’être au lieu de créatures tout droit sorties d’une bande-dessinée !

      Une psychopathe même médiocre arrive à occuper des postes importants à force d’ imposture, de coup de coude à force de marcher sur les autres, puisqu’elle n’a aucun état d’âme, et peur du contact au réel. Donc, voilà pourquoi cette psychopathe peut rester dans le circuit avec tous ceux au pouvoir (le CSA par exemple) puisqu’ils sont de la même famille d’âmes à savoir des vampires ! Elle a été recrutée à ce poste pour ça après bien des coups bas menés avec grande intelligence et perfidie en grimpant les échelons. Pas plus compliqué de fabriquer d’odieuses « kappos » du système. .

      Ses excuses, trop facile. Lorsqu’on est une irresponsable, on le reste. Un tel degré de mépris est l’indice que la haine est de leur côté et que les masques tombent un à un !

      Dix cars de CRS !!!! Faut-il que « leurre république de psychopathes  » soit en danger pour octroyer un tel privilège de sécurité en mobilisant environ 550 hommes à une speakerine ?


  • Extraits d’une entrevue de cette journaliste, datée de 2008.

    "Les politiques, nous passons notre vie ensemble dans les avions. Nous avons des intérêts partagés, ils ont besoin de nous, nous avons besoin d’eux. Mais ils ne nous veulent pas du bien et nous ne sommes pas amis. Je ne comprends pas le tollé suscité par la vidéo. Il y a bel et bien une connivence mais elle est superficielle."
    => Sa relation avec Fabius est superficielle elle aussi ?

    "L’Internet devient le réservoir des frustrés qui postent leurs détritus cachés derrières leurs ordinateurs."
    => Toujours le même langage méprisant... La haine l’habite !

    "Désormais, en plateau, je la bouclerai."
    => Encore une occasion râtée !

    https://www.20minutes.fr/medias/222...


  • C’est hallucinant de voir la tête de toutes les personnes sur le plateau "contre" Monique Pinçon-Charlot. C’est un réquisitoire contre Monique Pinçon-Charlot auquel nous avons affaire.
    Ils font la gueule... Ils ne sont pas content car en face d’eux, ils ont une personne, de part son livre et ses arguments, démantèle complètement leur défense.
    On est face à la vérité argumenté contre le mensonge colossale de toute la défense médiatique qui roule "pour" le pouvoir.
    A ce jour, ce qui se trouve devant leur poste de tv et qui n’ont pas encore compris cela, tiennent une couche de lobotomisation féroce.


  • Il faut les harceler de courriers d’indignations, de courriels, d’appels téléphoniques au CSA et directement à leur chaîne ! Il faut qu’ils sentent bien le retour du réel !
    La pression marche très bien, ils sont en panique !

    ***
    Morale (pour eux), parce que l’immense majorité des gueux est bien éduquée :
    Insulter quelqu’un qui ne vous a pas offensé vous expose a un juste retour d’insultes.


  • C’est une brigade de trolls que la police devrait mobiliser... Qui irait gaspiller un mollard pour ça, franchement ?


  • Ils se cachent même plus


  • En bon français, cela s’appelle une péripétie.

    Mais pas n(importe laquelle : de la révolution.

    C’est parti en vrille, maintenant plus ça ira, moins personne ne contrôlera.

    Cette vidéo très éloquente sur le sujet :

    https://www.youtube.com/watch?v=7IE...

    Nous sommes dans un rapport de force.
    Le mouvement doit donc s’amplifier.
    Fort heureusement, la morgue de nos adversaires fait tout pour cela.


  • Je suis étonné que sur ER on ne sache pas qui est cette mégère. Je la connais depuis bien longtemps car je regarde régulièrement France24. Cette femme est l’archétype même de l’agent oligarchique qui vomit sur les masses. Elle nourrit particulièrement une haine viscérale envers la famille Le Pen. Une fois elle recevait Marine, pendant la dernière campagne présidentielle. On pouvait lire le mépris et la jalousie dans les regards qu’elle lançait à son invitée. L’émission ce jour là n’avait été qu’un festival de mensonges, de mauvaise foi et même d’insultes. Et là j’ai souris et je me suis dit elle est vraiment belle la solidarité féminine. Ce qui démontre quelque part que les principaux coupables d’attaques sexistes que subissent les femmes en politique, ne sont autres que les femmes.
    Cette "journaliste" ne fait partie que de la longue tradition que pratique France24, qui consiste à recruter toutes ces bonnes femmes sans culture politique véritable, ni épaisseur idéologique qui passent le clair de leur temps à aboyer sur les vrais opposants comme le veut leurs maîtres. C’est ainsi que vous avez les Vanessa Burgraff ou les Léa Salamé toutes des cruches haineuses.
    Marine Le Pen s’est faite vilipendée par cette femme et son équipe ; et aucune "féministe" n’a dit mot. Merci le 8 mars, merci pour cette foutue journée d’hypocrisie !!


  • des gens comme Roselyne Febvre sont réellement ce qu’il y a de pire chez l’homme , un mépris total du peuple et des pauvres , une arrogance sans borne , et un cynisme a toute épreuve . Et en plus , elle joue la victime après avoir versé sa haine contre les gilets jaunes ! Elle s’attendait a quoi ?


  • Pourquoi nous acharner contre cette pauvresse que les hommes de sa classe sociale ne regardent plus qu’avec une seule envie, celle d’aller voir ailleurs s’il y fait meilleur ? Elle doit beaucoup en souffrir, ce n’est pas rose tous les jours de se voir dans le mouroir et d’y voir un bonsaï.



  • Déjà, comment a-t-elle pu arriver là, avec un tel fond idéologique antisocial, un tel mépris des Français et, ce qui est encore pire, des Français de condition modeste ? Comment une personne auss partiale et dont le dégoût des classes laborieuses est aussi éclatant peut-elle se voir confier un poste si important ?



    C’est le parfait exemple où la réponse est dans la question.


  • Le rêve : dix cars. Pour le coup, au-dessus, c’est le soleil : attention à la chute triste cire...


  • Il n’est pas nécessaire d’être sociologue pour comprendre qu’un petit-fils de prolétaire ayant fait l’ENA et Sciences-Po, ayant travaillé chez Rotschield puis dans le gouvernement Holland, de surcroît avec une mentalité de Rastignac, n’est rien d’autre qu’une créature du système à 100%.
    Interessant dans la bouche d’Apathie, comprenant que la fin approche et risque d’être violente, sa sortie « c’est pas nous, c’est les politiques ». Ils en viennent à se dénoncer, c’est bon signe.


  • Tout le monde a vu sa prestation, voici une piqûre de rappel pour ceux qui étaient en vacances, ou dans le coma :

    Ou qui n’en on juste rien a foutre de elle et de sa tele... CQFD


  • pour ceux qui croyaient encore que nos impôts servaient à des choses biens...


Commentaires suivants