Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Donald Trump rompt avec la politique de la "Chine unique" et prend au téléphone la présidente de Taïwan

C’est inédit dans la diplomatie américaine. Le président élu américain Donald Trump a pris le risque d’une crise majeure avec la Chine vendredi 2 décembre en parlant au téléphone avec la présidente de Taïwan, une rupture spectaculaire avec 40 ans de tradition diplomatique avec Pékin et Taipei.

 

Washington, que ce soit des administrations républicaines ou démocrates, soutient depuis les années 1970 la politique de la « Chine unique » ou d’« une seule Chine » qui l’a vu reconnaître Pékin en 1978 et rompre ses relations diplomatiques avec Taïwan en 1979.

Lors de leur conversation, sans précédent à ce niveau depuis des décennies, Donald Trump et Tsai Ing-wen « ont pris note des liens étroits en matière économique, politique et de sécurité entre Taïwan et les États-Unis », selon un compte-rendu de l’équipe du prochain locataire de la Maison Blanche.

La présidente taïwanaise, élue en mai, et le président américain élu le 8 novembre et qui prêtera serment le 20 janvier, se sont mutuellement « félicités », a ajouté le communiqué, qui rapporte aussi des appels téléphoniques vendredi avec le président afghan Ashraf Ghani, le président populiste des Philippines Rodrigo Duterte et le Premier ministre de Singapour Lee Hsien Loong.

[...]

« Une énorme erreur »

Face aux critiques soulevées par sa discussion avec la dirigeante taïwanaise, Donald Trump a tweeté dans la soirée : « La présidente de Taïwan M’A TELEPHONÉ aujourd’hui pour me féliciter de ma victoire à la présidence. Merci ! ».

Avant d’ajouter un peu plus tard dans un autre tweet : « Intéressant le fait que les USA vendent des milliards de dollars d’équipement militaire à Taïwan mais (que) je ne devrais pas accepter un appel de félicitations ».

Lire la suite de l’article sur france24.com

L’ancien et le nouvel Empire ? Lire sur Kontre Kulture

 

Trump, les USA, et la Chine, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le monde change sous nos yeux à une vitesse accélérée grâce aux victoires militaires russes.
    Et pendant ce temps en France, des zozos hésitent entre Fillon et Le Pen.

     

    • Ha ouai ? Et tu proposes quoi ?
      Hollande, Valls, Taubira, Macron ou un massacre révolutionnaire ?
      Je ne suis pas certain que le terme zozo s’applique aux gens qui ont décidé d’anéantir l’ancienne caste sans violence.
      Par contre peut-être que tu as peur d’un changement majeur dans ce pays, avec une politique de fin d’invasion migratoire, la fin du laxisme et la fin des allocations et des privilèges de la racaille et des parasites.

      Pour info Fillon c’est le bilderberg, l’un de ses plus proches conseillés n’est autre que De castries (taper "Bildeberg de castries" sur google pour avoir des infos)
      Autrement dit c’est le bilderberg au plus haut sommet de l’état et l’esclavagisme pour tous s’il est élu.

      Pour le FN on ne sait pas mais si tu réfléchis deux secondes on s’en fout, c’est peut-être bien c’est peut-être pas mieux que les autres mais au moins on saura à quoi s’en tenir et surtout le système aura abattu sa dernière carte, après il faudra trouver une solution plus radicale pour renverser les parasites qui se sont greffés à notre pays.

      Alors excuse moi, zozo n’est pas applicable à ceux qui vont voter FN pour tenter de sortir de ce pétrin en évitant si possible un bain de sang.


    • Ha oui j’oubliais !
      Pour l’instant j’aime ce que dit Trump, j’attends de voir s’il va le mettre en pratique, par contre une chose est certaine, si tu suis Alex Jones quotidiennement tu as compris que Trump va créer pas mal de problèmes avec la Chine qu’il a déclaré ouvertement comme étant le grand satan de la liberté.
      Autrement dit s’il fait tout ce qu’il dit on risque de passer d’un monde bipolaire USA/Russie à USA/Chine en ne sachant pas trop quelle alliance choisira la Russie.
      Et cela est extrêmement préoccupant car la Chine c’est pas un petit archipel en asie, c’est la puissance numéro 1 mondiale et elle peut faire très mal.

      Il te manque un peu de lecture pour comprendre que LA confrontation qui tue la mort c’est Chine/occident, ce vers quoi Trump semble s’engager.

      J’espère que ce premier article t’éclairera un peu plus sur les enjeux d’arrière plan et pourtant fondamentaux.
      http://www.mondialisation.ca/la-chi...


    • euh non, entre fillon et valls.... parce que lepen c’est sale.


    • @Grz

      Non, les vrais zozos hésitent entre Fillon et un autre socialo que Hollande. On ne change pas une équipe de France qui perd.....grâce à ses électeurs débiles.


    • Vous ne m’avez pas compris.

      Ils hésitent à voter FN parce que c’est sale (comme le dit un commentateur), alors que le vote FN s’impose non parce qu’il est bon en soi, mais parce qu’il est le meilleur actuellement.

      Si le FN ne passe pas en 2017, je consacrerai toute mon énergie à faire en sorte que les bourgeois frileux près de leurs sous (donc pro Fillon), les libertaires de droite et les libertaro-gauchistes débiles (anti-fascistes donc pro-Fillon) trébuchent et tombent à cause de leurs choix, mais seuls, sans moi, sans les miens et sans mon aide. Ces gens-là ont oublié qu’un risque impliquait des conséquences. Ils est temps qu’ils les paient à nouveau, sans les rediriger sans cesse vers les faibles.

      Ce sont eux les zozos, ces planqués qui participent à la privatisation des gains en nous laissant les pertes, de l’énorme riche internationalisé au punk à chien dégueulasse et incapable d’aligner trois mots.

      Quant à la gauche, je n’en parle pas car Macron est évidemment là pour planter ce parti dès le premier tour. La gauche n’existe donc pas pour autre chose que faire passer Fillon.


    • Pour clarifier mon message :
      Des zozos hésitent entre Fillon et MLP alors que le dernier choix s’impose (à mes yeux).
      Et si je n’ai pas parlé de la gauche, c’est que Macron est là pour s’assurer que la gauche ne passera pas le premier tour.


  • Mr. Trump focalise l’hystérocritique systématique tous azimuts et chacune d’elle le rend plus fort. Il va lui falloir, comme Charles de Gaulle en son temps, passer constamment par dessus la nomenklatura et s’appuyer sur ses électeurs pour imposer une vraie démocratie à l’encontre de ’représentants ’ illégitimes qui l’instrumentalisent à leur unique profit. Il a l’honneur d’avoir aux trousses la meute des complices, larbins, commanditaires de la doxa de domination pour spoliation. Il n’est pas un seul de ces gestes, pas une seule de ses paroles qui ne soulève la contradiction et/ou de néfastes prophéthies (comme si ceux dont elles viennent n’étaient pas les artisans du marasmes chronique...) Les orfraies de la pseudodémocratie le trouvent insupportable avant même qu’il soit au pouvoir. C’est que c’est dur de se voir retirer sa gamelle...


  • Donald Trump réagit en excellent chef d’entreprise : quel intérêt (si ce n’est idéologique) que de se brouiller avec un client potentiel ?

    Si l’on devait résumer la politique (annoncée) de Trump (intérieure comme extérieure), ce serait le "repli sur soi" au sens noble de "s’occuper des siens avant le reste", ce que corroborent ses déclarations sur sa volonté :
    - de réindustrialisation (arrêter de produire tout au Mexique en flinguant l’industrie aux USA)
    - d’élimination de l’immigration clandestine (il est pour une immigration contrôlée, celle qui permet un dumping social modéré)
    - faire payer la facture aux membres de l’OTAN
    - d’adoucissement de la politique étrangère (renouer avec tous les "clients" potentiels, notamment les brics)
    - de moins d’ingérence et d’interventionnisme (primo parce que ça coute cher, secundo parce que c’est contre-productif d’un point de vue commercial)

    C’est amusant, les états-unis sont probablement en passe de devenir la Suisse du continent américain (je spécule beaucoup je dois avouer), mais personne ne fait cette analogie. La suisse repliée sur elle-même c’est la neutralité intelligente (celle qui a permis de rester en dehors de la 2nde guerre mondiale), les états-unis repliés sur eux-mêmes c’est Hitler (cad tout le contraire). Cherchez l’erreur...

    Bref, le ministre des affaires étrangères chinois l’a bien résumé dans une déclaration "je pense que c’est une basse manoeuvre de taiwan, je ne crois pas que cela va changer la position des USA". Et il a certainement raison...

    Y a bien que les journaleux et les gauchos aigris aux USA, bref les mondialistes, pour foutre de l’huile sur le feu et tirer à boulet rouge sur ce non-évenement. Ils essayent de foutre le feu à la baraque en commençant par enflammer les briques... bien joué les gars ! C’est certainement à l’image de leur niveau intellectuel, ou au mieux la manifestation de leur sentiment d’impuissance.


  • Delaisser le moyen orient et s occuper de la chine... En fait ce n est que la continuite du projet imperial us.


  • La conclusion de l’article démontre qu’il n’y a pas péril en la demeure et que Donald Trump n’est pas plus incompétent et dangereux que le camp clinton voudrait tant le faire croire :

    "Si cet appel entre Donald Trump et Mme Tsai était totalement absent des médias chinois samedi, Pékin n’a pas manqué de réagir, via son ministre des Affaires étrangères, Wang Yi, qui a parlé d’"une basse manœuvre manigancée par Taïwan". "Cela ne peut tout simplement pas modifier le cadre d’une seule Chine intégrée par la communauté internationale (et) je ne pense pas que cela changera la politique adoptée depuis des années par les États-Unis", a déclaré le ministre à la télévision hong-kongaise Phoenix TV".

    Du pschitt de merdias en crise majeure !


  • C’est là une excellente nouvelle qui, j’espère sera le prélude à un bouleversement diplomatique conséquent. Vue de l’Asie même en effet, la plus grande "erreur" géo-stratégique de l’histoire américaine a été de céder aux pressions de Pékin de rompre diplomatiquement avec Taiwan. Et même en 1945, de ne pas avoir favorisé l’éclatement de la Chine en soutenant notamment l’indépendance du sud du Yangzi/Yang-tse, pour ne pas parler de la Mandchourie ou du Tibet. A tous les points de vue, que ce soit ethno-linguistique, historique ou géographique, tous ces territoires représentent de véritables "nations naturelles" que la cécité occidentale seule a empêché d’émerger. D’ailleurs, malgré les prétentions unitaristes du pouvoir impérial , la plupart du temps au cours de l’histoire, la Chine a été divisée en plusieurs parties, correspondant justement à sa profonde division interne. Ainsi, sur le plan linguistique, les langues de l’est comme le min, le wu et le yue ne sont pas intercommunicables avec le mandarin. En fait, ce sont des langues étrangères plus ou moins "sinisées" et non des "dialectes" chinois. Et ne parlons pas des langues du sud-est comme notamment le zhuang des autochtones thai qui sont au moins 60 millions (officiellement 15 !). Quant à Taïwan (Pekan de son nom malais d’origine), c’est une simple colonie chinoise moderne, tout comme d’ailleurs aussi les territoires du sud-ouest ou le Tibet. La vocation naturelle de l’espace dit "chinois" est d’être divisée et l’Amérique rendrait un inestimable service au monde (et surtout à l’Asie !) en en favorisant la concrétisation politique.

     

    • @ Y Pinh

      Dans tes rêves, si l’Occident fait ça c’est la troisième pour de bonne avec des champignons atomiques partout...

      Personne ne se dressera contre la Chine, les Chinois sont très très nationalistes il faudrait presque rien pour qu’un milliard de personnes deviennent subitement très en colère...


    • Rien n’est moins sûr. Pour reprendre l’expression de... Mao, la Chine aussi est un "tigre de papier". Son unité est parfaitement artificielle. Les fantasmes occidentaux au sujet du "bloc chinois" est du même ordre que celui qu’ils avaient au sujet du "bloc soviétique". Et contrairement aux Russes, les "Chinois" (méditons sur ces guillemets !) sont détestés, et cela depuis toujours, par pratiquement la totalité de leurs voisins, qu’ils soient turco-mongols, japonais, coréens, sans parler de l’Asie du Sud-Est. Ce qui s’explique justement par l’arrogance constitutive de l’identité "chinoise" (tout ce qui n’est pas "sinisé" relève de la "barbarie", autant dire, de l’animalité !) et son impérialisme insatiable, perpétuellement en quête de territoire à annexer et de peuples à cannibaliser. Beaucoup de gens ignorent ainsi qu’au cours des derniers siècles, à l’ombre du colonialisme européen, la Chine a plus que triplé son territoire, faisant disparaître des peuples entiers dont les résidus sont ravalés à l’état de "minorités nationales". Cela sans parler de la dépradation des Chinois d’outre-mer en Asie du Sud-Est, ces "juifs d’Asie" pour parler comme un roi thai. Je comprends que des Européens puisent miser sur la nouvelle puissance chinoise pour casser l’impérialisme américano-sioniste mais gare ensuite aux retournements de manivelle. Ce à quoi on doit aspirer est un véritable monde multi-polaire, ce qui implique aussi que l’on casse les reins à l’impérialisme chinois. Et c’est parfaitement possible, pour ne pas dire inévitable, lorsqu’on est bien informé des réalités profondes de l’Asie. Ce que, malheureusement, la sinologie de salon ne permet guère d’atteindre.


    • Sérieusement il suffit de voir les réactions sur les blogs des Chinois des qu’une affaire internationale les implique contre eux !

      Comme je dis tu rêves la Chine ne se disloquera pas, les Chinois ne sont plus ce "tigre de papier" que Mao disait, elle a évolue, elle a des usines, un fort PIB et une armée qui se modernise a grande vitesse, dans 10 ans ils auront parfaitement comble l’écart technologique avec les US...

      C’est un vieux rêve des US ainsi que ses voisins de la disloquer, mais ça ne reste qu’un rêve...

      A oui au cas ou tu ne savait pas, la Chine a des missiles tueur de portes avion, c’ est pas demain qu’il y aura des idiots pour se confronter a eux...

      La Chine moderne est complétement différente de celle d’il y a 50 ans ou de même celle d’ il y a 20 ans...


  • Il était parfaitement immoral de la part des US d’avoir laissé tomber Taïwan depuis 1979 du fait du moralisateur baptiste et président faible Jimmy Carter (1977-1981) . Trump : retour à la normale et à la morale, qui devraient être indissociables .


  • Les américains cherchent à casser l’alliance Sino-russe en flatant Poutine et en l’appelant à une alliance caucasienne blanche et chrétienne. La montée en puissance des parti identiraires et nationalistes (qui est surtout due à BFMTV et pas du tout a soral et dieudonné...) en occident va dans ce sens. Sous prétexte de faire front face au Califat imaginaire, l’homme blanc se prépare à sa confrontation contre l’Empire du Milieux. La voilà votre "révolte des nations"


  • Un bulldozer... pour le pire et pour le meilleur.
    Certain que cela ne plaira pas à la Chine... mais vu la nature de leur rapport (voir comment ils ont traité Obama et réciproquement), cela ne change absolument rien.
    A priori, cela ne fait qu’expliciter la nature de la relation.
    Et un peu de franchise, ne fais pas forcément de mal, surtout quand on fait mention publiquement de la nature du business avec Taiwan.


  • 60% de la flotte américaine sera dans les eaux chinoises d’ici 2020.