Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Donetsk : un référendum sur l’indépendance aura lieu le 11 mai

Le chef de la république auto-proclamée de Donetsk, Denis Pouchiline a annoncé la tenue d’un référendum portant sur la « déclaration d’indépendance » de cette région de l’est de l’Ukraine.

Il a indiqué que la question « Approuvez-vous la déclaration d’indépendance de la république populaire de Donetsk ? » allait être posée le 11 mai prochain aux habitants et qu’à la suite de cette consultation, des élections libres auraient lieu. Il a ajouté :

« Nous étudions encore quelle sera la bonne formule pour notre association avec le reste de l’Ukraine, que ce soit une fédération, une confédération ou l’indépendance. Ce référendum est inévitable, et nous avons tout l’argent nécessaire à son organisation. »

Depuis le 6 avril, les bâtiments officiels de l’administration sont sous le contrôle des militants pro-russes, suscitant une vive réaction du pouvoir de Kiev.

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Bien comprendre la différence entre le référendum de Crimée (Pour ou contre l’annexion à la Russie) et le référendum de Donetsk (Pour ou contre l’indépendance).

     

    • Ca revient au meme .


    • En tout cas, en devenant une entité indépendante par référendum : non-seulement l’Ukraine de l’ouest n’aura pas la légitimité pour "mener une opération anti-terroriste" mais en plus ils pourront appeler préventivement à l’aide l’Armée Russe pour les protéger.


    • La Russie ne peut pas faire d’autres annexions…ça coute une blinde en soit ! Rien que la mise a niveau des salaires des fonctionnaires (et militaires !) …

      Avec toutes ces conneries, JO+ Maidan+gaz+annexion de la Crimée+ cout de la crise diplomatique+ chute du rouble+…, Bref, Poutine ne veut surtout plus d’annexion. A pu d’oseille !

      Il y aura une république autonome de Donestsk ouvrant la voie a l’éclatement de l’Ukraine (idem Yougoslavie)…
      "personne ne veut d’une scission de l’Ukraine" ??? En es-tu si sur Jacques ?? (on peut taquiner !)


    • Est-ce si différent que cela ? Le résultat final sera probablement le même, non ? D’abord indépendance, ensuite un nouveau référendum pour entrer dans la fédération de Russie ? Ce manière de procéder est stratégiquement politiquement plus judicieuse.


  • C’est parti comme en Crimée ! Mais y a de l’ultimatum dans l’air...


  • Pourquoi attendre le 11 mai ?!,c’est maintenant qu’il faut organiser le referindum,les putschistes de Kiev feront tout pour écraser les fédéralistes avant cette date...

     

  • #799128

    On n’entend pas la voix du vrai Baron de Donetsk, M. Rinat Akhmetov. http://fr.wikipedia.org/wiki/Rinat_...

    Cet homme possède toute la ville, est tatare d’origine et n’est pas connu pour être frénétiquement russophile. Il a été un soutien fervent de Yanukovich qui, en échange, l’a longtemps protégé des oligarques russes.

    Certains pensent qu’il tirerait les ficelles de ces pseudo mouvements identitaires parce que tout tourne en sa défaveur actuellement politiquement (un de ses ennemis, Poroshenko, bientôt président, ne lui fera pas de cadeau...)

    Cela donne un sens à tous ces "séparatismes". C’est la guerre du grand capital contre les nations en action.

    Cela confirme aussi implicitement que tout est fait pour pousser le gouvernement ukrainien à décréter un état d’urgence qui aurait pour conséquence de bloquer les élections présidentielles et donc permettre aux opposants tels que Poutine de promouvoir des candidats à leur botte.