Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Drac critique La France djihadiste, le livre terrorisant qui sert les intérêts sionistes

Michel Drac lit beaucoup de livres, dont il partage ensuite ses impressions en vidéo. Cette semaine, il commente La France djihadiste, d’Alexandre Mendel, qui a notamment été en charge d’articles dans Valeurs actuelles sur le djihadisme français. Un livre édité chez Ring, la maison d’édition du sioniste ou de l’islamophobe (au choix) Kersan, qui a eu l’insigne honneur d’être reçu un jour à l’Élysée avec Houellebecq, une maison qui édite entre autres Alexandre Del Valle, l’agent proaméricain qui ne cache pas ses sympathies sionistes.

 

La thèse du livre est simple : il y a en France environ 14 000 individus radicalisés, mais dans la population musulmane française, il existerait une « zone grise » beaucoup plus importante d’individus non opposés – voire partisans – à Daech. Une proportion dont on ne connaît pas la valeur numérique, et l’auteur non plus. Drac s’interroge sur le sérieux d’une thèse basée sur le concept de « zone grise ».

Pourtant, le livre de Kepel sur le djihadisme spontané après les attentats de 2015 sur le sol français ne dit pas autre chose, en substance. Il fait le lien entre les millions de musulmans français, les jeunes radicalisés, dont la conversion s’opèrerait suite au visionnage des vidéos qui vantent la gloire du combat contre les infidèles en Syrie et en Irak (et pas contre Israël, vous noterez), ce qui accessoirement fait le jeu la coalition occidentale opposée à Assad. En outre, à la 22’, le livre fait la confusion très oligarchique entre Dieudonné et les djihadistes !

À 32’45 :

« Quand monsieur Mendel dit que l’idéologie djihadiste est encapsulée pour reprendre sa formule dans l’islam sunnite, il pourrait se demander qui a fabriqué la capsule et qui l’a glissée à l’intérieur de l’islam sunnite, est-ce que c’est nécessairement des musulmans qui ont fabriqué cette bombe qui aujourd’hui explose à travers l’islam, ça c’est une question que monsieur Mendel ne pose pas »

Le livre prend ensuite un ton franchement comique, que Drac souligne, quand il aborde le comportement « kouffar » des racailles français prestement islamisés qui sont partis se battre à Raqqa... Les cadres de Daech ayant « pris l’habitude de les séparer pour qu’ils foutent moins la merde à l’entraînement », afin qu’ils se fassent « dresser par des Tchétchènes » !

À partir de 36’00, Drac lit plusieurs passages carrément arabophobes du livre. Comme si l’enquête sur Daech permettait de la dévaloriser ces Français d’origine arabe. Les amalgames vont ainsi bon train, le djihadisme (réel) servant de locomotive à tout un tas de wagons chargés des cliché islamophobes.

À 39’15, Drac aborde un passage sur les 220 filles qui ont rejoint les rangs de Daech... soit un tiers des effectifs français en Syrie à l’heure actuelle. Ainsi que le portrait de Samy Amimour, un des kamikazes du Bataclan, par sa jeune veuve. Enfin, à partir de 42’56, Drac reprend son sérieux pour évoquer « quelque chose de beaucoup plus dangereux ». Et soudain, revoilà le complot djihadiste mondial, qui entend prendre le pouvoir en France, un jour... en utilisant « ces réseaux et les masses qu’ils peuvent déclencher et contrôler indirectement dans une perspective autrement plus dangereuse que tout ce que nous avons vu jusqu’ici ».

La 5e colonne ! On le voit, la thèse du livre correspond en tous points à la propagande américano-sioniste en France qui vise à scinder la communauté nationale en islamistes et anti-islamistes. Une ingénierie qui émerge et se précise depuis le 7 janvier 2015. Le livre prédit l’union des antifaschistes et des islamistes armés contre les « néonazis » et la police, autrement dit « le futur djihad en Europe ». On se croirait dans un roman de Dantec.

Drac conclut de manière plus sérieuse en brandissant (à 49’14) un ouvrage d’Izambert (Crime sans châtiment) sur la constitution des réseaux des Frères musulmans en Irak et en Syrie, qui sont ensuite passés à l’attaque en provoquant les guerres civiles que l’on connaît. « Nous sommes assis sur une poudrière », termine Drac.

Cependant, n’oublions jamais une chose : celui qui cherche à instiller la peur, c’est l’ennemi. Le terrorisme c’est d’abord instiller la peur, et tout ce qui s’y prête peut être considéré comme terroriste, même un livre. Inversement, ceux qui apportent une explication peuvent être considérés comme des anti-terroristes.

 

 

L’Histoire nous apprend que le terrorisme est d’État,
lisez sur Kontre Kulture

 

Kepel, les amalgames oligarchiques et la théorie
du complot djihadiste bien pratique, sur E&R :

 






Alerter

83 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • "... qui sert les intérêts sionistes" : cette formule est devenue l’équivalent dissident de celle utilisée par les journalistes des médias dominants, et qui incrimine généralement le Front National, à savoir : "... qui fait le jeu de l’extrême droite" !
    Ces raccourcis, je n’en pense que du mal et je ne suis pas le seul.

     

    Répondre à ce message

  • #1745750

    Quand on vous parle de l’Etat Islamique sans jamais parler de l’Etat Hébreux ; ça pue !

     

    Répondre à ce message

  • si j’ai bien compris, Mendel décrit l’organisation mise en place pour la guerre civile si le fn arrive aux affaires, mais sans vraiment parler des organisateurs, tout en assimilant ceux qui les désignent à des terroristes en puissance, qu’il faudrait donc d’autant plus combattre.

    Cette prise en étau est une manipulation mentale effectivement très violente, et le titre de l’article est très bien choisi.

     

    Répondre à ce message

  • Le prophète(psl) a dit de ces tarés sans cerveau qu’ils sont les "chiens de l’enfer".

    C’est suffisant pour savoir ne voir en eux que les outils de manipulateurs en tout genre.
    Nous musulmans plutôt que de voir de l’islamopobie partout on devrait rejeter cette secte venue de Saoudie avec force et vigueur. Comment ne pas comprendre que nos concitoyens non-musulmans puissent avoir peur de nous ? Avons-nous un comportement irréprochable ? L’ennemi nous utilise parce que nous ne représentons rien. Combien de crétins parmi nous avec 3 neurones qui se laissent subjuguer par des discours apparemment islamiques accompagnés pourtant d’actes ignobles ? Ras-le bol de toujours dire que c’est la faute des autres...

     

    Répondre à ce message

    • Les maghrébins ont renoncé à leur identité en reniant leur passé historique notamment berbère, et en acceptant le pan arabisme puis sa suite logique la wahabisation, le bedouinisme de luxe saoudien et qatari, s identifiant au mashrek plutôt qu’à leur propre destiné de peuple . Le processus de ghettoïsation faisant le reste. .. il n y a rien de compliqué à comprendre à cela mais certains continuent de gloser sur les causes religieuses comme s’ils étaient des théologiens alors qu’ ils peinent déjà à faire une analyse sociale et historique de base...

       
  • #1745915

    Je soutiens Alain Soral depuis des années. Néanmoins, je commence à être un peu fatigué du fait que, sur ER, on ne puisse plus émettre la moindre critique de l’islam et du communautarisme musulman en France, sans se faire taxer de "sioniste". J’ai l’impression de voir des mecs d’extrême gauche qui ont remplacé le mot "facho" par le mot "sioniste".
    Je suis attaché à la civilisation française et européenne et je revendique le fait de dire que l’islamisation de la France me saoule. Et pourtant, je ne suis pas "sioniste".

     

    Répondre à ce message

    • Si vous êtes fatigué de cela (un petit coup de pleurniche et de jérémiade larmoyante en passant), il est assez facile de se reposer en allant voir ailleurs ou même mieux de s’épanouir sur des tas de site où vous trouverez pléthore de congénères, et y compris d’ailleurs sur les sites issus de " la presse Charlie " où les commentaires de ce type fleurissent assez " curieusement " (mais pas tant que ça finalement) sans que les Charlies y trouvent à redire, bien au contraire.

       
  • Donc, quand j’ai laissé entendre dernièrement que tout musulman chez nous aura toujours plus de sympathie pour un daeschien que pour un souchien (ou sous-chien, allons-y), j’aurai du parler de zone grise élargie, ça aurait soulevé moins de polémique. Pourtant mon propos n’était qu’analyse de terrain personnelle et constat. Comme tout le monde je ne suis pas pour la guerre civile mais occulter sa possibilité est une faute. Probablement ça bougera ailleurs d’abord (Angleterre), le tout solidement organisé par d’autres, si on veut.

     

    Répondre à ce message

  • La France doit être blanche et catholique ( ou laïque, c’est à dire catho zombie !)
    que les noires, les musulmans, les juifs, les asiatiques doivent être très très minoritaires, si ils doivent être.
    Dans ce cas, la dose fait le poison.
    Le reste c’est de la littérature !

     

    Répondre à ce message

  • Propos intéressant.. mais il ne faut pas croire que cela fonctionne qu’avec l’Islam, la religion exotique..

    Je me suis amusé à remplacer Islam par christianisme pour voir si ça fonctionnait..
    C’est toujours intéressant d’inverser les protagonistes et constater si les ressorts de la trame narrative fonctionne tout autant..

    Michel Drac prenait un candidat à la barbarie daeshienne :

    Grâce au christianisme : tu n’es plus un paumé qui ne savait plus où il était.. qui était un loser dans une société occidentale qui te fascine et qui en même temps te répugne.. qui t’attire (société de consommation) et qui te rejette (en tant que chrétien) ; maintenant tu peux donner des leçons à tout le monde, parce que tu as retrouvé ta fierté d’être un chrétien blanc européen.
    J’ajouterai pour compléter le tableau : race de vainqueur à travers les siècles ?

    Le modele type d’un terroriste chrétien (je sais c’est aussi un franc-mac) c’est bien
    Ander Breivik et son massacre sur une île.. comme victimes des adolescents qu’il a poursuivi pour les tuer un à un.. Les terroristes musulmans préfèrent habituellement pour les civils, les victimes « indirectes » collatérales des bombes ? L’horreur s’inquiète parfois des détails ?

    Quelle sont les perspectives pour le terorisme chrétien ? L’hégémonie politique occidentale (l’homme blanc européen) ne facilite pas la tâche.. le terroriste à besoin de se présenter sous l’identité d’une victime si il veux jouer au match de la revanche.. Deuxièmement, il faut aussi avoir un vivier de sous-prolétaires se satisfaisant d’un discours simpliste pour attraper suffisamment de nigauds...

    Si l’Occident ces derniers siècles à profité de son leadership pour exploiter les richesses de cette planète au dépends des peuples.. Il faut avoir un grain dans la tête pour s’attaquer à des innocents..

    Effectivement, le principe de la Loi du Talion n’a jamais été d’attaquer des innocents.. ça c’est de la vendetta..

    La particularité des extrémistes islamophobes est d’utiliser une réthorique a deux shekel : les musulmans radicaux et les musulmans modérés sont alliés... et qu’on ne peut faire confiance à aucun musulman qui prétend être modéré vu que l’islam enseigne l’art du mensonge. Voilà, le justificatif qui permettrait à un terroriste chrétien (ou suprématiste blanc) de tuer des innocents musulmans...

    Le passage à l’acte est la seule différence.. L’idéologie existe.. c’est en miroir les ingrédients du début d’une guerre civile.

     

    Répondre à ce message

  • #1746363

    Ne soyons pas faussement naïfs. L’islam intégriste a décidé d’imposer la visibilité de ses croyants, c’est bien une guerre larvée qui nous est imposée. La France est Chrétienne dans ses racines, les Cathédrales font parties de notre patrimoine n’en déplaise aux jaloux anti-chrétiens. Lorsque je parle d’une laïcité de fer, c’est pour protéger notre société de l’intégrisme musulman qui veut saper nos fondations et nos valeurs. Ouvrez les yeux, et vous constaterez qu’aujourd’hui c’est bien l’islam qui affiche sa visibilité et qui veut avancer ses pions idéologiques dans les sociétés occidentales. Les français veulent conserver leurs valeurs, leur mode de vie, leur société occidentale. L’islam au maghreb, en arabie saoudite ou en indonésie ne me gêne pas, qu’ils fassent ce qu’ils veulent chez eux, et ne viennent pas nous imposer leurs valeurs moyenâgeuses. C’est un point de vue politiquement incorrect mais logique vu le contexte.

     

    Répondre à ce message


    • L’islam intégriste a décidé d’imposer la visibilité de ses croyants, c’est bien une guerre larvée qui nous est imposée.




      Comme les blues jeans, la musique rock fut une guerre larvée pour nous imposer les valeurs « américaneuses » (on parle habituellement d’occident) ? Effectivement, la majorité des Français s’y sont convertis..

      Rassurez moi.. la majorité des musulmans ne portent pas le kamis façon djellaba pakistanaise, croyez vous pour autant que les Français de souche vont se convertir en masse à la mode vestimentaire du Pakistan ?..

      Vous dites n’importe quoi.. L’Islam orthodoxe comme celle pratiquée par les soufis à pour habitude d’avoir des femmes portant un foulard sur la tête souvent de façon élégante laissant apparaître le cou. C’est quoi cette novolangue ? Catholiques intégristes, musulmans intégristes ?

      Vous n’avez pas une description moins connoté ripoublik ? Vous parlez des salafistes qui sont largement minoritaire ? Je vois plus de lesbiennes habillées en mec sur Paris que de Salafistes.. That’s a fact.. Personne ne s’en plaint ? Le prosélytisme Gay joyeux lurons fait pourtant des ravages..

      Il n’y a pas de tenue vestimentaire islamique.. En Occident lorsque une personne a une façon inhabituelle de se vêtir on parle plutôt des industriels et de leur génies en marketing qui n’ont pas su trouver les bons produits pour cette catégorie de consommateurs..
      Vous serez bien embêté quand les jeans Lévis feront des jeans réversibles en djellaba le vendredi après-midi ? Le faciès suffis a en exaspéré certains.. demain ils seront habillés comme des personnes lambda (ils le sont déjà à 99%) que vous parlerez toujours de guerres larvées..

      Il y a quelques chose de pathétique dans ces nouveaux chrétiens qui fantasme une guerre de civilisation lorsque la majorité des Français sont devenus athées en quelques décennies.. 63 % de Français ne s’identifient à aucune religion.. On les imagineraient bien faire du prosélytisme pour que les brebis égarées rentrent au bercail.. pourtant ils préfèrent fantasmer sur l’Islam.. Il faut dire que les média prennent a malin plaisir à nourrir leurs obsessions... Car si les médias mettent.. pourtant il y a sûrement un danger réel, encore faut-il être capable de le mesurer ?.. A t on le droit de vous croire incapable ?

       
  • Je peux comprendre que la prison soit un endroit où des personnes prennent conscience de certains de leurs comportements et se convertissent à l’islam ou au christianisme ou à une autre religion. Donc tirer là des conclusions me semble pour le moins dangereux. Je connais des personnes que la prison a fait réfléchir. Cela ne fait pas d’eux des terroristes en puissance.
    Quand l’auteur fait des amalgames "malheureux" entre le "jihadisme" et "le public de Dieudonné" ou ceux qui ont des doutes sur le 11 Septembre, ou encore se posent des questions sur les attentats et leurs origines, il se positionne clairement (bien qu’à son insu) dans la masse de ceux qui sont supporter de la situation actuelle, qu’il le veuille ou non. Cela fait déjà qu’on ne peut le prendre réellement au sérieux.
    Quand au côté identitaire pour les "paumés" ou le fait qu’une zone grise soit sympathisante, c’est la même chose que de dire qu’il y a des gens qui en France en ont ras le bol et votent (votaient ?) Front National sans le claironner. Cela ne veut strictement rien dire et est un argument racoleur caché. Allez écouter le café du commerce du coin et vous entendrez les mêmes inepties chez les non musulmans à l’heure de l’apéro. Cela signifie juste qu’il y a une irritation "normale" face à l’impuissance ressentie par beaucoup. Pourquoi cela serait-il différent chez les musulmans ? Cela ne l’est pas.
    Bref un tel livre ne sert que ceux qui l’ont validé et encouragent sa vente qui n’est en rien freinée mais bien encouragée.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents