Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Duterte aux représentants de l’UE : "Fils de pute, nous ne sommes plus au temps des colonies"

Rodrigo Duterte a menacé d’expulser plusieurs ambassadeurs européens, accusant leurs gouvernements de comploter contre Manille afin de faire exclure les Philippines des Nations unies. Le bouillonnant chef d’État les a gratifiés de son insulte préférée.

 

Au cours d’un discours prononcé le 12 octobre 2017, le président philippin Rodrigo Duterte s’en est pris avec virulence aux États membres de l’Union européenne. Le président philippin leur reproche de critiquer sa politique de lutte contre la drogue. Depuis son arrivée au pouvoir en 2016, la police a tué au moins 3 850 personnes soupçonnées d’être impliquées dans le trafic de drogue, selon le décompte de l’AFP.

« Vous nous dites : "Vous serez exclus des Nations unies". Fils de p****, allez-y ! », a-t-il fulminé devant des journalistes, accusant les Européens d’interférer avec la politique intérieure philippine et de vouloir mettre son pays au ban des nations. « Vous nous donnez de l’argent, puis vous commencez à nous dire ce qu’il faut faire ou ne pas faire dans notre pays [...] Nous ne sommes plus au temps des colonies », a-t-il ajouté d’après l’AFP, estimant que les pays européens profitaient du fait que son pays était pauvre. Mais le chef d’État philippin s’est fait encore plus menaçant. « Nous pouvons rompre le canal diplomatique demain [et] vous quittez mon pays en 24 heures, tous », a-t-il encore lancé.

Pourtant, l’Union européenne (UE), au sens strict, n’a jamais fait de commentaires sur une éventuelle mise à l’écart des Philippines des Nations unies. Outre ses nombreux démêlés avec des diplomates occidentaux, le président philippin avait sans doute en tête les résolutions du Parlement européen à l’encontre de Manille. En 2016, l’organe de l’UE s’inquiétait en effet du nombre « extraordinairement élevé » de personnes tuées dans des opérations de police organisées pour lutter contre le trafic de drogue. La résolution appelait textuellement Rodrigo Duterte à mettre fin à la vague d’exécutions extrajudiciaires et de « meurtres ». En mars 2017, le Parlement européen se penchait à nouveau sur les affaires intérieures des Philippines, réclamant la libération d’une opposante politique, déclenchant une nouvelle fois l’ire du président philippin.

Dans un communiqué publié ce même 12 octobre, la délégation de l’UE aux Philippines a tenté d’apaiser Manille, mettant en avant sa coopération avec les autorités. « L’UE et les Philippines travaillent ensemble de manière constructive et productive [...] dans de nombreux domaines, notamment, bien sûr, dans le contexte des Nations unies », a-t-elle souligné.

Lors de sa campagne présidentielle, Rodrigo Duterte a promis d’éradiquer le trafic de drogue en se disait prêt à faire abattre si nécessaire jusqu’à 100 000 trafiquants et toxicomanes présumés.

 

L’intervention de Rodrigo Duterte en anglais non sous-titré :

 

Exploser le politiquement correct
avec Rodrigo Duterte et Kontre Kulture :

Rodrigo Duterte, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • You, bunch of Morons ! J’adore l’accent,le discours et le bonhomme ...


  • Si au moins nous avions un président de cette trempe !

     

  • C’est quoi d’abords ce truc ... l’EU ?!?

    Vous connaissez l’histoire " des coussins " au " Parlement " à Strasbourg ?!?

    Je vous l’ai déjà racontée sur ce site ...

     

  • C’est sur que Duterte il construit pas des "salles de shoot" permettant aux camés de se défoncer en toute quiétude...


  • Je m’inscris en faux par rapport à ce qu’a dit Duterte : les prostituées sont pour la plupart d’honnêtes travailleuses qui n’ont pas choisi une activité facile et qui est pourtant d’une importance capitale pour l’équilibre de la société (grâce à elles, combien de viols ou de suicides ont-ils pu être évités ?) aussi, les comparer aux salopes qui gouvernent le continent européen me paraît quand-même être plutôt déplacé.

     


    • les prostituées ...grâce à elles, combien de viols ou de suicides ont-ils pu être évités ?



      Aucun.

      Les Pays-Bas étant l’exemple type ou la prostitution est institutionnalisée sans la moindre baisse des agressions sexuelles. Et dans les pays tels que la Thaïlande, ou les putes coûtent un euro la passe, le viol d’enfant est en hausse constante.

      Si faire la pute est un metier honorable, recommanderais-tu a ta fille de le faire, ou bien ton hypocrisie aurait-elle des limites ?


    • C’est pour ça qu’on parle de traite des êtres humains, par ce qu’elles ont choisi....comme les marcheuses de Belleville ou les Nigérianes de Vincennes...

      Il est cependant vrai qu’elles sont plus honnêtes que nos politiques, prennent moins cher, et donnent quelque chose pour l’argent qu’elles reçoivent !


    • @ JUL



      Aucun. Les Pays-Bas étant l’exemple type ou la prostitution est institutionnalisée sans la moindre baisse des agressions sexuelles.



      Argument fallacieux. Évidemment, l’immigration de masse qui sévit en cette contrée n’a rien à voir là dedans ... si j’avais été aussi hypocrite (que toi) je t’aurai suggéré de regarder du côté de la Suède où la prostitution est quasiment interdite et où les crimes sexuels (et surtout les violences contre les femmes) n’ont jamais réellement baissé.



      Et dans les pays tels que la Thaïlande, ou les putes coûtent un euro la passe, le viol d’enfant est en hausse constante.



      Les viols d’enfants ? Tu parles du tourisme pédophile, je suppose. Marrant ça, on parle des prolo célibataires qui cherchent un peu de réconfort et on enchaîne directement avec des malades tels que Frédéric M. et autres cyclope des Carpates qui commettent des atrocités. Raccourcis facile.



      Si faire la pute est un metier honorable, recommanderais-tu a ta fille de le faire, ou bien ton hypocrisie aurait-elle des limites ?



      Pas plus que je ne recommanderai à mon fils de faire éboueur ou conducteur de moto-crotte. Ce sont des métiers difficiles, sales, mal considérés, voir déshonorant, et cela le rendrait aisément victime des donneurs de leçons hypocrites ... mais ce genre de profession reste néanmoins nécessaire. Sans eux, les villes seraient noyées sous les immondices et les maladies des temps anciens feraient de nouveau des ravages. Les prostituées font elles aussi un métier qu’on peut ne pas aimer, mais qui est tout à fait comparable à celui d’un infirmière qui torche le malade en milieu hospitalier ; c’est dégradant, sale, il pourrait le faire lui-même, une infirmière vaut mieux que ça ; néanmoins, sans elle, le malade serait bien seul et l’hôpital serait la proie des maladies nosocomiales.

      Et puis entre nous, prostituée, éboueur, moto-crotte, actrice de film de fesse ; est-ce que toutes ces professions sont pires que celles d’un banquier qui enfonce les pauvres, d’un politicien qui bombarde un pays souverain ou de journaliste qui appuie les mensonges des deux premiers ?


    • Il n’y a bien sur aucun rapport entre la prostitution et les actes de violence sexuelle (qui n’ont rien à voir avec le désir sexuel d’ailleurs, mais tout à voir avec le désir de domination pur et simple).

      Pour le reste : avoir un partenaire sexuel n’est pas plus un "droit" que d’avoir un enfant (PMA, GPA). Si tu n’as pas ce qu’il faut pour obtenir le consentement d’une femme, ben tu b... pas et puis c’est tout. Dans des tas de sociétés animales, les betas regardent les alphas b... C’est comme ça et puis c’est tout, et c’est très bien comme ça d’ailleurs.

      Après, nous sommes d’accord, et je crois que c’était le sens de ce commentaire sur l’honorabilité (anthropologiquement "femme honorable = femme qui respecte les règles qui régissent la circulation intergénérationnelle des femmes au sein de chaque groupe humain donné) : il y a en occident une contradiction entre les valeurs post-chrétiennes selon lesquelles "une femme qui se prostitue pour nourrir ses gosses vaudra toujours mieux que la nana qui ne se marie que pour le blé, le mac ou le client qui l’exploite" et la règle anthropologique qui veut qu’une femme mariée fidèle, même si elle s’est mariée pour le capital bancaire de monsieur, soit toujours plus socialement respectable que la prostituée qui n’a pas le choix.



    • Pour le reste : avoir un partenaire sexuel n’est pas plus un "droit" que d’avoir un enfant (PMA, GPA).



      Ou la reproduction normale. Il y a des couples qui font des enfants parce qu’ils le veulent et parce que c’est leur droit...en quoi le fait d’avoir une relation sexuelle consentie serait différent ? C’est même en règle général moins dangereux que l’enfantement.



      Si tu n’as pas ce qu’il faut pour obtenir le consentement d’une femme, ben tu b... pas et puis c’est tout.



      Vive les dépressions nerveuses et les suicides engendrés par la frustration ! Le problème c’est que la société et les idéologies ne vont pas de paire. Malgré ce que tu écris, les êtres humains restent et resteront toujours des mammifères qui ont des besoins de mammifères (exactement comme les betas & les alphas que tu décris plus loin).



      Dans des tas de sociétés animales, les betas regardent les alphas b... C’est comme ça et puis c’est tout, et c’est très bien comme ça d’ailleurs.



      Dans un tas de société animales, les mères abandonnent leurs petits ou les mangent si ceux-ci s’éloignent du nid ... Je suppose que l’on devrait également se rapprocher de ce "noble" comportement pour être sûr de donner à la femme une liberté pleine et complète.



      et la règle anthropologique qui veut qu’une femme mariée fidèle, même si elle s’est mariée pour le capital bancaire de monsieur, soit toujours plus socialement respectable que la prostituée qui n’a pas le choix.



      Pour être un peu provoc’, je ne vois pas trop où est la différence : dans tous les cas, si tu n’as pas d’argent, aussi correct sois-tu, aussi gentil sois-tu et même si ton patrimoine génétique est bien meilleur par rapport à la moyenne des hommes qui ont de l’argent (et qui ferait que dans la nature, tu serais le dominant), dans tous les cas tu finiras tout seul. L’avantage d’une prostituée sur une "femme honnête" c’est qu’avec la première au moins, tu sais combien tu dépenses. Parfois, il me prend à rêver d’une société où les femmes mettraient directement sur leur annonce matrimoniale le salaire minimum de l’homme qu’elles recherchent ; ce serait tout de suite beaucoup plus simple et on perdrait moins de temps en vaine séduction, perdue d’avance si tes qualités salariales ne sont pas à la hauteur des attentes. Bon, bien-sûr, je plaisante, il y aurait des femmes qui ne seraient pas comme ça, bien-sûr.


  • J’ai vu des Philippins travailler à Madagascar car les "Big" Entreprises n’embauchent pas les locaux pour faire des choses sérieuses. Ils prennent des expats beaucoup plus volontaires et rapides.
    Des Philippins car ils sont droits et vigoureux, c’est fascinant de voir ces colonnes de travailleurs disciplinés et volontaires quand en face on voit les locaux ramer comme pas possible, en rangs anarchiques et sans aucune efficacité.

    Sur les navires marchands il parait qu’il n’y a plus que ça, sans doute pour les même raisons.

    Je suis surpris qu’on les qualifie encore de pays du tiers monde, moi il me semblait qu’ils étaient au contraire en pleine vigueur économique. En tout cas il le mériterait.

     

    • Je viens au soutien de votre commentaire...les équipages de grosse croisière (immeubles flottants façon Costa-glou-glou) sont, en restauration et service aux chambres quasi-exclusivement philippins...travailleurs, propres, discrets, aimables sans en faire des caisses...tout le contraire de gars mal dégrossis...


  • Est- ce qu’il lui arrive de commencer ces argumentaires par autrechose que "Espèce de fils de pute..." ?
    Blague à part : mes respects Président Duterte !


  • ce président représente tout ce que l’UE vomit. Il s’occupe de son peuple et seulement de son peuple. Il veut éradiquer les criminels, les violeurs et les truands en tout genre. Il veut remettre la famille au centre de la cité, il refuse d’exploser tous les tabous, il ne se soumet pas à la communauté toute éclairée et il n’à aucune casserole exploitable. J’adore ce type !!!


  • JE SUIS RODRIGO

     

  • il sait aussi que de nombreux diplomates europeens se font specifiquement affecter aux Philippines pour jouir des enfants.
    En fait, nous le savons tous.

     

    • Non. MOI je ne le savais pas. Tu me l’apprends à ma grande horreur.
      Je suis à fond derrière Duterte mais je n’avais pas trop compris son attitude lors de la visite d’un officiel américain, j’avais peur de le voir baisser la tête, mais c’était juste pour donner le change j’espère, histoire de ne pas jouer la provoc’ avec justement des gens qui ne cherchent que ça.


  • Un peu trivial le Rodrigo mais de bon sens !!!...


  • S’il était sérieux, il réduirait les naissances, condition nécessaire au développement.
    Ce serait déjà mieux que ses stupides singeries.

     

    • Vous me faites bien rire, Arthur. Les naissances sont bien "réduites" en Allemagne, on en voit le résultat tous les jours.......
      Excusez les philippins d’être encore catholiques, contrairement au pape Franc-maçois.....


    • La réduction du nombre des naissance, n’est pas une condition reconnue comme nécessaire pour le développement. En tout cas chez les économistes sérieux...
      Si Duterte n’est pas sérieux, ce n’est en tout cas pas pour cette raison là.


    • Lisez "L’imposture économique " de Steve Keen et vous comprendrez qu’un économiste sérieux, ça n’existe tout simplement pas.

      Ce n’est pas une science, presque tous les postulats sur lesquels elle se base sont faux. L’économie ne sert qu’à justifier le libéralisme et l’appauvrissement de masse.


    • Le planning familial travaillant pour le N.O.M. vous a lobotomisé le cerveau.

      C’est au contraire la natalité et elle seule qui tire l’économie et fabrique de la croissance.

      L’aquarelliste qui ne regardait pas la télé l’avait compris et c’est AUSSI voire SURTOUT par sa politique familiale qu’il a sorti l’Allemagne du désespoir, de la misère et de la honte.

      L’Afrique qui regarde la télé pense pareil : pendant que nous sommes à 0 de taux de croissance, elle en est à 3% malgré tous ses handicaps.

      L’Asie sait depuis toujours et surtout depuis Mao que l’aquarelliste était un timoré : elle a expérimenté qu’il ne pouvait pas y avoir de décollage économique sans les enfants et que les enfants étaient le plus sûr soutien et garant de sa puissance.

      Seuls les pédés, les stériles et les criminels occupés par jalousie au génocide de l’Humanité prétendent que les enfants sont un cout inutile ou dangereux alors que depuis toujours ils sont LA SOLUTION.


  • Tout se tient. L’article lu précédemment concernant les flics qui ont été mis en examen par des juges (corrompus) français. En fait, il faut comprendre que la drogue fait partie de la panoplie de la CIA pour mettre un pays à genoux. Non seulement, les Philippines ne rapportent pas les $ nécessaires aux révolutions oranges et autres guerres, mais en plus, elles sapent la base des ’’révolutionnaires-sur-commande". Quant à l’UE, elle n’est qu’une organisation criminelle aux ordres de la CIA.
    Duterte, tu es un génie !

     

    • @ Syzygy
      Je plussoie !

      Lutter contre la drogue, ce n’est pas seulement de la politique intérieure.

      C’est surtout lutter contre un levier d’ingérence de l’Empire qui corrompt surtout les élites (puis la jeunesse).
      L’aire chinoise et sud-est asiatique est très marquée par la "Guerre de l’Opium" : c’était au 19e siècle quand les Occidentaux écrasaient la Chine grâce à la drogue.


  • Vas-y, continue, balance : à chaque fois un régal contre la racaille mondialiste ! Entre Duterte et Kim Jong Un, les impérialistes n’ont qu’à bien se tenir ! Vive les pays non alignés et les nations libres !


Commentaires suivants