Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Égalité & Réconciliation soutient Gérard Schivardi dans sa lutte contre la violence !

A la suite d’agressions et de troubles répétés, dont le viol d’une adolescente de 13 ans au mois de juin, le maire de Mailhac, Gérard Schivardi*, avait pris un arrêté municipal pour interdire aux jeunes de moins de 17 ans de sortir la nuit dans son village.

Marie-Paule Bardèche, sous-préfet de Narbonne, a sommé M. Schivardi d’annuler sa décision sous prétexte d’illégalité car « un maire n’est pas habilité à interdire les sorties non accompagnées de mineurs de moins de 17 ans ». Elle a aussi jugé la mesure « excessive au regard des statistiques de la commune en matière de délinquance. »

Pour ne pas avoir à exposer la commune devant le tribunal administratif, il a donc abrogé cet arrêté qui « interdisait aux jeunes de moins de 17 ans, non accompagnés de leurs parents, de se promener après 22 h dans les rues du village ».

M Schivardi, avait agi en élu responsable et soucieux de préserver l’ordre public et de protéger la jeunesse de sa petite commune, où une jeune fille, avait notamment été retrouvée "en coma éthylique" et avait risqué la noyade.

Drogues et Alcools ont commencé à se répandre dans cette paisible localité, suite à l’intrusion d’individus venus de Narbonne (à 20 km de là) ,sans doute motivés par le fait que les campagnes françaises sont devenus à l’instar de nombreuses cités des « zones de non-droit »ou plutôt du « droit du plus violent ».

Gérard Schivardi n’a pas tardé à réagir :

« Je suis écœuré. Alors que le calme complet était revenu, les gens étaient satisfaits, on nous oblige à annuler l’arrêté. C’est pas normal. On avait pourtant trouvé une solution qui ne coûtait rien. Nous sommes abandonnés par l’État, Mon arrêté ne portait pas atteinte à la liberté, comme il me l’a été dit, mais il avait uniquement pour but de protéger nos enfants, d’assurer la tranquillité de toutes et de tous, Nous avions retrouvé la tranquillité, les enfants étaient protégés. Les voitures extérieures à Mailhac, qui venaient approvisionner en drogues et alcools notre jeunesse, avaient disparues ».

Devant cette décision inique des autorités préfectorales, M Schivardi a adressé une lettre à la population pour expliquer sa décision d’annuler l’arrêté :

« Je laisse aux parents l’entière responsabilité concernant leurs enfants. Je laisse à l’État l’entière responsabilité en cas de problèmes. La loi étant la loi, je m’efface ! Je souhaite que Mailhac ne connaisse pas d’autres problèmes majeurs. La France abandonne ses enfants, nos députés et sénateurs sont plus préoccupés par leur réélection que par l’avenir de nos enfants. Des mesures simples pourraient être prises. Et ce n’est pas en se cachant derrière des ’’marches blanches’’ qu’ils ramèneront à la vie ces enfants violés, tués, disparus et rendront aux parents la joie de voir grandir leurs enfants ».

Égalité & Réconciliation ne peut que s’indigner devant l’attitude lâche et criminelle des autorités de l’État, qui via la préfecture de Narbonne, empêche un maire de l’Aude, d’assurer la protection de sa population.

Égalité & Réconciliation assure M Schivardi de son complet soutien et prend bien note, qu’une fois de plus, la politique, soit-disant ’’sécuritaire’’, de Sarkozy et de sa garde, plonge le pays dans le chaos, jour aprés jour.

* candidat du Parti des travailleurs (devenu Parti Ouvrier Indépendant en 2008) en 2002.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • En cas de litiges ou de plaintes, la personne à contacter est : Marie-Paule Bardèche, sous-préfet de Narbonne, Marie-Paule Bardèche, sous-préfet de Narbonne, Marie-Paule Bardèche, sous-préfet de Narbonne, Marie-Paule Bardèche, sous-préfet de Narbonne, Marie-Paule Bardèche, sous-préfet de Narbonne, Marie-Paule Bardèche, sous-préfet de Narbonne ,Marie-Paule Bardèche, sous-préfet de Narbonne.
    Tout le monde a bien compris ?
    Il est temps que ces gens là assument leurs responsabilités au lieu de ne profiter que des honneurs et du salaire. Ca suffit.

     

  • Après 22h ? Cela me semble très raisonnable. Que peut bien avoir à foutre un gosse à errer dans les rues après 22h ?! A l’époque où en France on savait encore élever les enfants on était couché rarement après 20h30.



  • Marie-Paule Bardèche, sous-préfet de Narbonne, a sommé M. Schivardi d’annuler sa décision sous prétexte d’illégalité car « un maire n’est pas habilité à interdire les sorties non accompagnées de mineurs de moins de 17 ans »




    Qui alors, est habilité à prendre cette décision ? Toujours des fautes mais jamais de responsable.
    .
    Pourquoi cette -ou ces- personne ne prend pas parti pour ou contre Mr le Maire ? Prend-elle ses responsabilités vis-à-vis de la délinquance grandissante chez les jeunes, visiblement non. Alors pourquoi ce maire n’a-t-il pas le droit d’intervenir à sa place, on croit rêver.
    .
    Pour une fois que quelqu’un prend une mesure saine qui ne consiste pas à dire "on va rajouter des keufs devant chez vous ; et des caméras ds la rue." Tout de suite c’est annulé.
    .
    Ces gens sont littéralement cinglés. La priorité qui devrait être éducation et tranquilité publique à completement disparu. J’ai 23ans sans enfant et néanmoins me sens profondément choqué.

     

  • Ce bon sens populaire et paysan.

    Efficace et radical sans trop de blablas !

    Par contre, je viens de lire sur FDS qu’il est revenu sur sa décision après les coups de pression de la Préfecture.

    Preuve que la vraie gauche est plus sévère et ferme que la pseudo-droite sarkozyste !


  • Et l’intéressé il en pense quoi de notre soutien ?

     

    • Quand j’ai dit à G. Schivardi que je le voyais comme un républicain (comme Jacques Cheminade, ancien petit candidat ruiné par Roland Dumas, honnête et implacable homme – avec les faibles, en bon socialiste), et non comme un ancien socialiste, il a acquiescé ; quand j’ai ajouté que j’avais voté pour lui, mais que j’étais de l’autre extrême politique, il a eu un petit silence, mais il n’a pas raccroché, et nous avons continué notre conversation bonhomme (cf. autre message)...

      Je ne sais pas pourquoi il a adhéré au P. O. I. (au point d’en être un des quatre secrétaires), alors qu’en 2007, il était discret avec le Parti des travailleurs (il quittait la tribune des meetings avant l’Internationale ! ce en quoi il est bien bête, c’est un chant que j’adore ; et Le Pen aussi, puisqu’il touche à chaque passage, titulaire des droits...)

      Par discrétion vis-à-vis de lui, je ne peux pas en dire beaucoup plus, mais je n’ai pas eu le sentiment que le soutien de pestiférés lui soit forcément insupportable, contrairement à son parti.

      Il ne rêve que d’y aller ; son parti ne veut pas ; si on l’y pousse, il n’est pas exclu que le P. O. I. revienne sur sa décision, et lui assura la logistique, chose qu’ils savent bien faire, les trotskards.


  • Une seule chose me turlupine... comment diable G.Schivardi arrive-t-il à faire respecter son arrêté ? Il y a une police municipale significative à Mailhac ?

    Le pendant au niveau national des couvre feux pour les mineurs serait la responsabilisation systématique (y compris pénale) des parents en cas de crime, délits voire infractions de leur progéniture.

    Vous me direz que la loi le prévoit, je vous répondrai que ce n’est jamais appliqué... volontairement.

    Ceci étant, je me joins au soutien de Gérard Schivardi... même si je ne suis pas sûr que sa relance sa carrière...


  • Une solution possible pour le maire : référundum.

    Le préfet n’y pourra rien à moins d’être extrêmement mal vu.


  • Est ce qu’il y aurait pas une pétition à signer pour soutenir M. Schivardi ? (Je sais que les pétitions ne mènent nul part mais c’est surtout un geste en guise de soutien)


  • Quand j’etais petit, on trouvai du hash au college, un peu de bibine les week end... aujourd’hui ya de l’heroine, de la coke...etc..de partout en plus...alors le karcher de sarko, il arrose a la came ou quoi ??
    Bon courage mr Schivardi, mais vous n’allez pas dans le sens de l’oligarchie ! les jeunes doivent se defoncer en 2011, et avec du fort, melangé a de l’alcohol de preference, avec des trucs qui t’envoi en hp, prison ou voir morgue !!
    si il existe une petition(je pense que si le bordel revient dans son village, ça va barder !!)je la signerais bien volontié.


  • et ben c’est bien, allez y, soutenez les couvre-feu...


  • Je suis adhérent au POI et je dois bien avouer que je n’arrive pas a m ’expliquer les positions anti union europeenne contradictoires avec le mouvement trotsko-lambertiste en lien étroit avec la Libre pensée et les milieux de la franc-maçonnerie ?

     

    • Je suis sympathisant POI et j’avoue avoir la même incompréhension quant à la ligne officielle du parti et les cadres d’obédience trotskyste.

      Je pense qu’il serait vraiment utile qu’E&R fasse un travail de recherche de fond sur ce parti et ses dirigeants. Sont-ils réellement indépendants ? Sont-ils les derniers représentants de la vraie gauche française ? Qui les finance ? Trotskystes réellement subversifs ou idiots utiles ?

      A priori on sait que le PS les déteste (cf l’attaque fourbe du PS via l’Association des Maires de France dans l’affaire des affiches électorales), qu’ils n’hésitent pas à bousculer la fausse opposition gauche/droite, qu’ils réclament l’abrogation du traité de Maastricht et la sortie de la France de l’UE et le retour à une monnaie nationale, ce qui en fait un bon parti anti-système.

      De mémoire, Alain Soral a mentionné quelques fois le POI dans d’anciennes interviews :

      "La nation est le dernier rempart contre la mondialisation libérale, et ça même les trotskystes l’ont compris. Les trotskystes intelligents hein, le POI, pas Besancenot".

      "Besancenot devrait savoir que dans internationalisme il y a nation. L’internationaliste est une union des nations, pas la destruction de celles-ci".

      "On a envoyé une délégation E&R au POI. Ils ont refusé notre main tendue sous prétexte qu’on a été proches du FN, alors qu’on est d’accord sur tout".

      Peut-être Alain pourrait-il nous éclairer un peu plus ?

      Sinon, bravo à E&R pour ce soutien.

  • Très bonne demarche, c’est clair qu’il faut le soutenir ! J’ajouterais même qu’il faudrait élargir ce couvre-feu au niveau national. Hormis cas exceptionnels ( fêtes ), j’ai jamais compris pourquoi on laissait sciemment des mineurs trainer toute la nuit dehors, qui plus est quand on connait le manque d’effectif de police. Par contre j’ai lu plus bas qu’il faudrait punir également les parents des délinquants, c’est interessant, mais je vois mal comment l’appliquer surtout avec des adultes parfois demissionnaires ou terrifiés par leur gosse.

     

  • Interdire aux enfants de traîner la nuit, c’est illégal... Tout ça est très logique...


  • en même temps les parents n’ont qu’à interdire à leurs enfants mineurs de sortir, non ?


  • Mouai... Ce monsieur ne me convainc pas plus que cela ! Je m’explique ; J’ai fais durant deux ans sur la région Bretagne parti du POI ancien PT en 2008 Parti des Travailleurs donc Trotskyste donc Internationaliste donc pas du tout contre l’arrivé de l’immigration puisque tous ensemble tous ensemble ouaï ouaï (mon cul sur la commode) ! De plus ce quidam est maladivement contre le FN c’est à dire le respect de la Nation donc de la Patrie, donc la France et son Peuple enraciné !!! Cet homme au demeurant au fort accent bien sympathique de son état ouvrier cimentier ce qui ne l’exclue pas de ne pas dire pour autant de bonnes grosses conneries sur le plan politique ne me fais absolument pas frissonner de plaisir aux vues de ses déclarations qui ne sont que le fruit d’une politique de migration massive résultant de violences dont il se plaint au devant de ses administrés victimes ! Nous pourtant sommes tous frères cousin ? Non ?! Lol…Sur ma région de 250 000 000 habitants les premiers et second couteaux de ce parti sont tous et toutes issus de la classe ouvrière d’état, et demeurant dans de beaux quartiers loin des lignes de fractures tel les zones à risques ; Quartier chaud à forte présence d’Africains puisque ne soyons pas hypocrites, c’est bel et bien d’une très grosse partie de ceux là qu’il s’agit ; De nos chères pépites venus de Paris et autres ! Je conseille donc aux internautes de ne pas s’enthousiasmer outre mesure sur cette personne à sa tête de bon vivant, mais de savoir que ce dernier se place dans la logique politique d’un Besancenot et de LO qui comme chacun le sait n’est pas exempt de défauts (au moins) Il ne devrait donc pas se plaindre il a ce que son parti souhaite de tout cœur depuis tant et tant d’années pour le Peuple ouvrier de France ; la concurrence au moins disant social dans son propre pays, le venez tous on rase gratis, venez et croissez pour payer nos retraites futur hahahahahahah lol ! En attendant, tes frères d’ailleurs te viole, te pilles, te vole, et tu pleures comme un gamin prenant les gens à témoins de ce que durant tant et tant de décennies tu souhaitais de tout cœur ! A ton âge, tu n’as pas honte ???!!! Tu ne souhaitais pas des barbares bien entendu je le comprends fort bien, et bien te voilà servis mon chéri ce sont tes administrés qui vont être ravis que comme ton copain Mélanchon tu diras à leurs intentions médusés du haut de tes convictions pré pubères ; Je me suis trompé, je ne savais pas… Infantile et gâteux !

     

    • Il semblerait que le POI, ex P.T, en fait de politique d’immigration, soit pour une immigration de travail (encas de nécessité), encadrée par des contrats et des durées, comme cela se pratique dans nombre de pays.
      La réflexion peut effectivement se poser sur l’offre et la demande bien comprise, codifiée par l’égalité des salaires et des conditions de travail.
      Par ailleurs, le P.O.I ne bénéficie d’aucune subvention de l’état, ce qui le différencie de L.O et de l’ex LCR, et vit des cotisations de ses adhérents.
      Le POI est anti-Maastricht, pour une Europe des peuples et non des marchés ( ligne Trostkyste de la révolution internationale par l’union de tous les prolétaires d’où le ’tous ensemble") la confusion se situant sur cette ligne de l’union prolétarienne et du prolétariat immigré.
      En revanche, je ne connais pas les causes du rejet affirmé du F.N par par le POI.


  • Si Schivardi en avait autant que ce qu’on aurait pu en croire, au vu de sa campagne présidentielle, il n’aurait pas retiré son arrêté municipal. La sous-préfette l’aurait attaqué au TA. tout aurait été déballé sur la place publique pour le plus grand plaisir des journalistes friands de ce genre de problèmes sociétaux. Schivardi aurait pu pérorer. La sous-préfette serait passée pour ce qu’elle est. Et on aurait pas raté une occasion de bien remuer la merde pour que l’odeur remonte bien jusque dans la cour de l’Elysée.
    Mais Schivardi n’en a pas eu.
    Mais après tout, il n’est peut-être pas trop tard pour recommencer.


  • Ce n’est pas le souci du gouvernement de protéger nos enfants, au contraire, laisser pourrir la situation, encourager, en les combattant mollement, l’alcoolisation ; la vente de drogues, l’insécurité, participe d’une volonté affirmée de décomposition sociale. Comme le disait si justement un internaute, aucune marche blanche, quand le pire est arrivé, ne mettra fin à l’accélération des faits divers de plus en plus sordides et de plus en plus nombreux.


  • E&R, avez vous "pété un cable" ?

    Soutenir un maire qui enlève encore une liberté ?

    Au lieu de vous battre à ses cotés, battez vous plutot contre les violences des parents envers des enfants (et elles sont nombreuses et TRES meconnues) et du manque de structures (et de lois) pour aider à la protection des enfants.

    Je vous rappelle que l’on peut mettre en prison un enfant de 13 ans, qu’un enfant du meme age ne peut pas voter, et qu’en plus, on peut lui interdire de sortir la nuit...

    On va ou la ? Elle est ou l’égalité ? Une quantité de devoirs pour les mineurs et quasiment aucun droit (sauf celui d’avoir un Iphone et d’etre con) ? Le déséquilibre ne vous choque pas ?

    Et parce que le jour, c’est moins dangereux que la nuit ?
    Si c’est si dangereux la nuit, alors interdisons aussi aux adultes de sortir la nuit, car les adultes peuvent aussi se faire agresser la nuit, pas plus que les enfants, mais pas moins non plus.

    Utiliser un pretexte bidon pour encore enlever un droit, ca suffit.
    Il y a plus important en ce moment comme par exemple le fichage des citoyens avec le vote du 7 Juillet 2011 ( http://www.pcinpact.com/actu/news/6... / J’invite d’ailleurs les gens a refaire leur carte d’identité dès maintenant afin d’avoir 10 ans de carte d’identité sans puce RFID ni biométrie).
    Il faut choisir ses combats intelligemment, sinon moi je peux me battre pour la reconnaissance du "kikou lol" comme étant un langue, auprès de l’UNESCO (on va se marrer...), ou le droit de manger des chips bio en slip/chaussettes (j’ai dis "slip" et pas "boxer", sinon c’est pas du jeu).

    Egalité et reconciliation, j’aime le nom de l’association.

    Battez vous justement pour l’égalité de droits entre les citoyens, et un enfant EST un citoyen, tout comme un adulte.

    Merci.

     

    • Un enfant n’est pas un citoyen, c’est un enfant...
      .
      Et puis l’égalité n’a pas vocation à être appliquée à tout ; rien qu’à la politique.
      .
      Que dirait-on en effet d’un violeur célibataire ? Après tout nous sommes tous égaux, lui aussi a le droit à sa part d’amour.... foutaise.
      .
      Le premier droit des enfants c’est la protection de leur parents.
      .
      Avant 16 ans, au lit à 21h. Point barre.


    • Un mineur est par définition une sorte de citoyen sous tutelle. Quand les parents démissionnent ou ne savent pas protéger leurs enfants il est du devoir de l’état de pallier a ce manquement. C ‘est dans ce contexte que s’inscrit la démarche de ce maire.
      Les violences des parents envers les enfants sont certes un problème important mais puisque ici nous parlons de sécurité de la population et de protection des mineurs ; je ne vois pas en quoi le Maire failli a sa tâche considérant que la préfecture ne fait pas son travaille de lutte contre la délinquance, en l’occurrence le trafic de drogue.


    • Pas très logique ton commentaire...
      « Et parce que le jour, c’est moins dangereux que la nuit ?  » Oui bien sur

      « Si c’est si dangereux la nuit, alors interdisons aussi aux adultes de sortir la nuit, car les adultes peuvent aussi se faire agresser la nuit, pas plus que les enfants, mais pas moins non plus. » Un enfant est plus vulnérable et une proie plus intéressante

      « Je vous rappelle que l’on peut mettre en prison un enfant de 13 ans, qu’un enfant du meme age ne peut pas voter » L’enfant de 13 ans qui se retrouve en prison, c’est pas un enfant de coeur

      Donc oui il faut soutenir Schivardi c’est un homme qui a des valeurs comme les adhérents de ER.


    • pas d’accord avec toi sur l’egalité des risques la nuit entre un enfant de 7 ans ou meme 12 et un adulte(meme si il y a certaines exceptions d’adultes qui se defendent comme des enfants et inversement..)On ne peut qu’etre d’accord avec le fait qu’un adulte maitrisera ou influera tres facilement sur un enfant, faut etre un con(bendit) pour dire le contraire ! c’est mon opinion, mais les enfants sans responsables dans les rues apres 22h30, c’est pas normal. Il y a un temps pour tout comme on dit.


    • Égalité n’est pas synonyme d’uniformité.
      L’égalité des Droits signifie simplement que des gens DANS LA MÊME situation doivent être traité de la même manière. Or un enfant n’est pas dans la même situation qu’un adulte ( l’adulte est civilement responsable, l’enfant ne l’est pas).
      Si l’égalité impliquait de donner les mêmes droits aux enfants qu’aux parents, dès lors, plus rien ne s’opposerait à ce que des millionnaires touchent le RSA.
      Je vois pas en quoi interdire aux mineurs de traîner dehors la nuit est une affreuse violation de la liberté, c’est juste normal, c’est le bon sens.


    • "anonyme" va répandre ton soixante huitardisme militant AILLEURS !

      réconciliation OUI ! ...mais pas avant d’avoir muselé les pseudos penseurs de ton espèce.


    • Il semblerait que vous n’ayez pas bien compris la teneur de l’article. Mr Schivardi n’interdisait pas aux mineurs de circuler après 22H00 sans accompagnement d’un adulte comme une mesure coercitive envers eux, mais comme une mesure de protection.
      D’autre part il ne s’agissait pas d’une loi, mais d’un arrêté municipal ponctuel face à une situation que l’on peut espérer comme factuelle.
      Effectivement un enfant est un citoyen comme les autre et même au dessus des autres dans la mesure où il nécessite plus de protection qu’un adulte. Ce qui était le but visé. Amalgamer un état de fait, protection des mineurs, avec la décomposition sociale voulue par l’oligarchie( Français phonétique, dépravation, abrutissement), participe d’une confusion en faveur de celle-ci.


    • J’ai jamais rien lu d’aussi con. Du résidu de gauchisme en barre...

      Un enfant n’est pas un citoyen comme les autres, c’est un mineur, et durant sa vie de mineur, le boulot de ses parents et de la nation, c’est de le préparer à assumer sa vie de futur citoyen et adulte, en lui enseignant à ne pas abuser de ses droits et à respecter ses devoirs.

      La liberté ? Combien d’adultes sont incapables d’assumer la leur, combien en sont même malades de désespoir ? Un enfant n’a pas besoin de libertés, au contraire il a besoin qu’on lui donne des limites, et qu’on le guide vers un ou des voies, c’est ce qui permet à l’individu de se structurer. La liberté pour les enfants c’est l’abandon total du rôle des parents et de l’Etat.


    • Je vous rappelle que l’on peut mettre en prison un enfant de 13 ans, qu’un enfant du meme age ne peut pas voter, et qu’en plus, on peut lui interdire de sortir la nuit...

      Un enfant de 13 ans n’a pas à sortir la nuit. Ça me parait évident.

      un enfant EST un citoyen

      Un enfant est sous la responsabilité parentale. Je me méfie des gens qui ont le mot citoyen à la bouche pour tout et n’importe quoi...


    • Quoique membre d’E&R mais un peu dissident sur certaines questions, je vais tenter de republier ma position censurée.

      1 - Je refuse l’amalgame entre jeunes et racailles, amalgame typique des médias gauchistes qui désigent les auteurs d’un délit par le terme "jeunes". Je réfute donc ces mesures fondées sur l’âge. Moi aussi je fus jeune et jamais une racaille ; si je sortais la nuit c’était par passion pour l’astronomie.

      2 - Je ne me reconnais donc pas dans les propos conservateurs et le patriarcat revendiqués par de nombreux membres d’E&R. Je défends sur le plan juridique et strictement juridique les droits des femmes, des jeunes gens et des enfants ; je réfute en revanche les théories sociologiques fumeuses et foireuses comme le gender. Qu’on ne me taxe pas de bobo, c’est exactement la ligne d’Hugo Chavez et Evo Morales !

      3 - Je réfute la notion juridique de "mineur" telle qu’elle est présentée dans certains commentaires qui auraient plus leur place chez Dassault, au Figaro. Il est complètement absurde - c’est une tare du droit romain - de prendre d’un bloc une catégorie qui met dans le même panier un lycéen de 17 ans et un nourrisson. Dans de nombreux pays civilisés (dont le Venezuela depuis quelques années), il y a des paliers de droits qui progressent avec l’âge (une pré-majorité pour les adolescents). A partir du moment où on veut augmenter la responsabilité pénale, on doit aussi augmenter les droits civils en conséquence. C’est de la pure logique et seul un délinquant sénile comme Dassault ose s’y opposer.

      4 - Là où je rejoins le fond d’E&R, c’est que mon expérience dans ce domaine m’a prouvé que les assos gauchistes, les pseudo-syndicats lycéens sont inutiles et sont des impostures notoires puisqu’elles n’ont jamais fait progresser le droit des moins de 18 ans. La France est ainsi le dernier pays d’Europe où les parents peuvent ouvrir le courrier d’un adolescent ou imposer une orientation scolaire. Cela mériterait une analyse et donne un nouvel angle d’attaque de l’imposture du faux progressisme bobo.


    • Tout ça est bien joli, mais ça n’empêche qu’un môme de 13 ans n’a rien a faire dans la rue, seul, après une certaine heure. A 13 ans, j’étais chez moi au plus tard à 19h, avec une tolérance de sortir dans le quartier un peu plus tard l’été quand il faisait jour et beau, mais toujours sous une certaine surveillance de mes parents.

      Là ou je pourrais être d’accord, c’est que ça ne devrait être ni à l’Etat, ni au Maire, de rappeler ce genre de chose. Je trouve qu’on déresponsabilise trop les parents. Personne n’est obligé d’avoir des gosses. Quand tu choisis d’en avoir, faut assumer, et assumer son autorité surtout. Sinon, après, faut pas venir chialer quand ça tourne mal !

      Bref, dire : "Les enfants de moins de 17 ans ne doivent pas trainer dans la rue après 22h", ça ne me semble pas être une mesure fasciste...


    • @anonyme...je dirais même plus comme diraient les Dupondt...un enfant est un citoyen EN DEVENIR, et c’est celà qui doit prévaloir et préoccuper le monde si égocentrique des adultes !...et c’est parce qu’il est un adulte "en gestation" qu’il faut surveiller son développement, son comportement, ses activités, ses influences (que seuls des parents dignes de ce nom ou des adultes responsables et non démissionnaires sont à même d’accompagner et de guider)...etc...afin qu’il devienne un homme ou une femme à peu près convenable, ayant un minimum de respect d’autrui, une morale religieuse ou pas, sachant globalement faire le bon choix entre une action plutôt bonne et une saloperie intégrale !...bref, un individu avec qui vous aimeriez converser et partager des moments de vie...et pensez-y, quel que soit le domaine, quelques interdits n’ont jamais tué qui que ce soit (si en définitive nous nous retrouvons ici sur E&R à ce stade de nos existences, ce n’est pas pour rien...merci papa merci maman comme dirait pierrot !)...ils favorisent l’imagination et rendent la vie plus belle et plus piquante !


    • Je continue la suite de mon message, désolé pour la longueur.

      Je pense donc que le bon sens veut effectivement qu’un enfant de 3 ans ne soit pas dehors.
      Idem pour 6 ans, 9 ans.
      Je commence à devenir plus "flou" à partir de 12 ans, car chaque enfant à sa propre maturité a un age différent.

      Je ne suis pas un légaliste acharné et je ne crois pas que la loi ait raison sur tout, bien au contraire.
      Il y a la loi, incomplète, injuste, et il y a la réalité.
      Je fonde mon éthique sur ma propre conscience et non sur la loi.

      Dire que je suis "soixantehuitard" c’est balayer avec beaucoup de mauvaise foi (et un manque d’argument total) le développement de ma pensée.

      Je vais répéter et résumer : Monsieur Schivardi, meme si cela part d’une "bonne intention" (l’enfer est pavé de bonnes intentions, d’ou mon souci du caractère efficace, juste, et aussi légal de son action) réponds à un problème de fond ("la place des mineurs dans la société") par une réponse "mal torchée" qui ferait plaisir à Mme Michu, ménagère de 49 ans 1/2.

      On peut dire "ah ben qu’il a bien raison ce m’sieur schivardi" ou on peut poser le débat sur le fond (vaste travail, certes, mais plus courageux et plus dangereux aussi, surtout pour les adultes qui devront fortement se remettre en cause et accepter d’avoir merdé en ne pensant qu’à faire des enfants, au lieu d’améliorer le sort des personnes déjà existantes sur terre (à commencer par eux memes, car charité bien ordonnée commence par soi meme, la aussi, c’est du bon sens)).

      Merci de ne pas dériver en me traitant éventuellement de "discret" défenseur du malthusianisme, voire meme de pro-réductionnaire de la population mondiale. Ce n’est pas du tout mon propos.

      J’aimerais pondre 50 pages de plus pour expliquer vraiment en détail ma pensée, mais c’est un post de commentaires, donc je m’arreterais la.

      Merci aux modérateurs, merci aux intervenants (meme ceux qui ne sont pas d’accord avec moi), merci à mon producteur, merci à ma famille, merci pour mon golden globe, à dieu, à mon coach sportif, (bon la je dérive lol !).

      Bonne soirée.


  • message d’Alex
    Le POI (ex PT) se différencie de L.O et la LCR comme seul véritable parti Trotskyste, les deux autres, acceptant les subventions de l’état, étant considérés (apparemment à juste titre) comme des créations subversives capitalistes destinées à capter les dissidences et les rediriger insidieusement vers le système capitaliste. Système fonctionnant sur l’ignorance des militants de base et l’insincérité des leaders.


  • On peut constater que le Maire dans ses attributions est le représentant de l’état et le représentant de la commune ,il dispose du pouvoir de police.Cette prérogative lui incombe en toute logique ,ceci afin de garantir et d’éviter les désordres publics aux citoyens de la commune.Les pouvoirs de police du maire ont été renforcés depuis 2007 .Le maire concourt désormais par son pouvoir de police à l’exercice des missions de sécurité publique et de prévention de la délinquance.Ce renforcement résulte donc d’une volonté politique contre la délinquance ! et cela par l’office de la loi n°2007-297 du 5 mars2007 relative à la prévention de la délinquance qui place le maire au coeur du dispositif de la politique de prévention de la délinquance ! la situation pour Monsieur Gérad Schivardi maire de Mailhac face au préfet de Narbonne est un non sens ! A croire que protéger les jeunes mineurs de moins de 17 ans de la délinquance n ’est pas la priorité tant l’alcool, , les drogues et les risques de viols.Les enfants ne constitue pas un axe légitime de la prévention si on en juge par la situation... peut être que la répréssion vis à vis des automobiliste en excès de 5 kilomètres/H au dessus de la limite constistue par la ; la seule limite intolérable de la délinquance routière ;la seule valable de protéger les concitoyens face à une délinquance qui transforme le citoyen adulte en criminel potentiel et unique !! Je m’indigne donc face à ce constat calamiteux de cette fausse politique de prévention et de sécurité factice ! les radars et les amendes rapportent plus d’argent et sont moins contraignantes que les interpelations pour viols !!!


  • Bonjour,

    Pardon pour la réponse tardive qui va d’ailleurs etre breve, ayant beaucoup de de travail ces jours ci.

    Je ne sais pas si je dois faire mes excuses aux modérateurs car je viens de voir que finalement tous mes messages étaient passés. Je ne sais pas si c’est de ma faute (j’ai vu qu’il y a avait un "page 2" pour les commentaires et que mes messages étaient dessus).
    Je ne sais pas non plus si les messages ont étés finalement acceptés après coup (car un de mes messages avait été affiché puis effacé, j’ai donc eu du mal à saisir la "démarche") ou si c’est tout simplement une incompréhension (fautive) de ma part.

    Je confirme que tous mes messages sur l’autre article ( http://www.egaliteetreconciliation.... ) ont bien étés mis en ligne aussi, sans censure.

    Donc, si c’est de ma faute, toutes mes excuses aux modérateurs. Dans le doute, je préfère présenter mes excuses, on ne sait jamais. :)

    @Rodolphe DUMOUCH : Oui je serais interessé pour aller plus avant dans la discussion.
    Avez vous un contact ? Sinon on peut se retrouver sur un chat type IRC ( http://webchat.freenode.net/ par exemple, on peut créer son canal en 1 seconde).

    @Les autres : Désolé, j’aimerais développer mon désaccord avec nombre d’entre vous, mais je pense

    Confondre "protection des mineurs" avec "autorité" me parait etre un echec sémantique et idéologique profond.
    Sous couvert de protection, on inflige à des enfants tout et n’importe quoi, sans répondre aux problématiques de fond.

    Sarkozy agit de cette façon : Dans l’urgence. Il créé de l’urgence quand il n’y en a pas, il y réponds n’importe comment lorsqu’elle existe.
    Je n’aime pas cette logique d’urgence qui fait qu’on finit par dire, dans son bistrot PMU, un verre à la main : "Ca c’est la bonne mesure, faut s’occuper des mineurs, on acceptait pas tout ça dans les années 19XX".

    C’est inutile, cliché, et ça tire tout le monde vers le bas (enfants et adultes, qui ne se grandissent pas en raisonnant de la sorte).

    Je suis d’accord avec la logique de bon sens qui consiste à dire "qu’un enfant ne doit pas sortir après 22 h".

    Un "ENFANT" oui.
    Pas un ado.
    17,16, 15, ce n’est pas 7,6,5 ans.
    Confondre les deux, c’est soit mal connaitre la réalité du problème (et avoir oublié bien vite son enfance et son adolescence), soit etre sciemment de mauvaise foi, en prenant plaisir à ce que "moi je suis adulte, j’ai plus de droit que toi qui est enfant".


  • Soutenez la candidature de Gérard Schivardi (prononcer [ski.var.di], c’est sa sœur qui me l’a dit...) à la présidentielle de 2012 ! en 2007, il était le seul candidat non eurofédérastique (oui, puisque Le Pen était passé à l’ennemi) ; il aurait dû recueillir les 55 % des « NON » du référendum de 2005, il a reçu 0.3 % des voix... (dont la mienne...) : belle constance de l’électeur français, qui rejette les Eurofédérastes en 2005 et se précipite (dans l’esclavage) en 2007 sur les Sárközy, Royal, Bayrou, Le Pen...

    Schivardi bout d’aller au combat : il parlera pour nous, il est populaire, sa notoriété est grande, Canteloup est un atout ; son parti (Gluckstein) a renoncé ; boostons-le !

     

    • Merci d’avoir publié mon message, peu en rapport en fait avec l’article qu’il est censé commenter...

      Sérieusement, si ma suggestion vous agrée, pourquoi ne pas créer un « Comité appelant à la candidature de G. Schivardi » – qui se transformera en « Comité de soutien » s’il y va – avec sa page dédiée, par exemple par icitte... Moi, je sais pas faire, tout ça ; mais j’accepterais volontiers – cédant à l’affectueuse pression de mes amis ! – d’en prendre la présidence, avec la voiture de fonction afférente... (Et le plein d’essence, soyons fous.)

      G. Schivardi m’a dit qu’il peut faire campagne à l’économie (en 2007 : 680 000 €) ; l’État avance 500 000 € aux candidats (ayant obtenu les parrainages) ; il pense – j’espère qu’il n’est pas inconsidérément optimiste – que parmi les 570 parrainages qu’il avait obtenus en 2007, une bonne partie lui serait acquise cette année, et que la collecte des manquantes ne serait pas trop ardue ; ces dernières années, il a sillonné le pays, à la rencontre des élus, et il se flatte d’avoir eu une petite part dans le basculement à gauche du Sénat (par sa campagne contre la réforme territoriale, une infamie selon lui). Candidat, il serait tous les jours imité et raillé par Canteloup, d’où aussi « Zapping » : présence médiatique assurée. (N’oublions pas que ce pauvre Bayrou est passé de 6 % d’intentions de vote à 18 % des voix grâce à une simple gifle ! Je n’en espère pas tant, s’il y avait 18 % de gens intelligents dans Spéhi, ça s’ saurait.)

      C’est, je pense, le meilleur candidat possible pour les europhobes, s’il conserve – oui, m’a-t-il dit – son programme de 2007 : une Constituante (eh oui ! nous en sommes là, comme la Tunisie, la Libye... après 50 ans de dictature gaulliste !) et le retrait de leur Europe...


  • Afficher les commentaires suivants