Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Emmanuel Macron annonce un forfait psy pour les enfants et les adolescents déprimés

À l’issue de sa visite dans le service de pédopsychiatrie du CHU de Reims (Marne), Emmanuel Macron a annoncé, mercredi 14 avril, la mise en place d’un forfait de dix séances prépayées chez un psychologue pour les enfants dont la santé psychique est affectée par la crise du Covid-19.

 

« Nous avons aujourd’hui un problème de santé qui touche nos enfants et adolescents, qui se rajoute à l’épidémie », a déclaré le chef de l’État au cours de sa rencontre avec des soignants du CHU de Reims. Il était accompagné du ministre de la Santé, Olivier Véran, et du secrétaire d’État en charge de l’enfance, Adrien Taquet. Le chef de l’État est venu visiter le service de pédopsychiatrie pour rencontrer médecins et jeunes patients, constater le fort impact psychologique de la crise.

« Il faudrait doubler, voire tripler les effectifs », l’a alerté, à son arrivée, la chef du service de pédopsychiatrie, qui lui a précisé que les consultations avaient doublé depuis septembre. Il faut maintenant huit mois d’attente pour obtenir un rendez-vous. « On est fatigué, ce n’est jamais fini, on est très sollicité en permanence », a précisé Anne-Catherine Rolland, la chef du service. Le Président a longuement échangé avec une jeune fille qui s’était enfoncée dans la dépression et avait été hospitalisée en février. Elle lui a dit qu’elle redoutait un nouveau confinement. « On fait tout pour [l’éviter] », lui a répondu Emmanuel Macron.

Le recours aux urgences psychiatriques a augmenté de 40 % en 2020 et 40 % des parents ont déclaré avoir observé des signes de détresse chez leur enfant lors du premier confinement, en raison notamment de la contrainte d’enfermement et de l’absence de relations sociales liée à la fermeture des écoles, selon la présidence.

Lire l’article entier sur lemonde.fr

La Macronie ou le suicide français

 






Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Mieux valait les remonte-pentes que les forfaits psy, Dugenou...

     

    Répondre à ce message

  • « Nous avons aujourd’hui un problème de santé qui touche nos enfants et adolescents, qui se rajoute à l’épidémie »

    ce "nos" m’inspire le dégout, il ne s’agit ni d’une compassion, ni l’expression d’un amour, mais le témoignage d’une appropriation s’exprimant dans l’exercice bien compris d’un pathos bien utile

    un pays devenu fou à la suite des mesures imposées face a ce qui est nommé l’épidémie mais qui n’est en fait qu’un mensonge justifiant

    devoir supporter 8-10 heures un masque de merde y est pour beaucoup, cela pour satisfaire la demande d’adultes aliénés dans leurs soumissions

    l’évangile de lui même, selon lui
    a longuement échangé avec une jeune fille qui s’était enfoncée dans la dépression ... a menti et est parti

    ainsi, on fait abattre des forets pour fabriquer des lits dans lesquels s’ y couchent des enfants devenus malades de ne plus pouvoir s’y rendre
    cela donne l’occasion de venir mentir a leurs chevets
    à une époque ou seul compte le spectacle des marchandises utiles, cela reste plus que jamais nécessaire

     

    Répondre à ce message

  • C’est un cadeau aux psychologues. Macron achète les votes en faisant des cadeaux.

     

    Répondre à ce message

  • La PMA (Psy Masque Antivirus) avenir de nos enfants

     

    Répondre à ce message

  • Moi, ce que je vois dans la vie réelle, c’est un refus d’une partie du monde médical de nous soigner (toutes spécialités confondues). Il se passe quoi ?

     

    Répondre à ce message

    • Je trouve cette mesure de Macron significative et importante dans la mesure où elle met en évidence le liens entre psy et pouvoir. Les psys sont là pour cacher le réel social (cf Clouscard), pour donner à croire en quelque sorte que tout "problème" vient des relations familiales et de rien d’autre. On vous oblige à marcher sur la tête, vous n’y arrivez pas ? Certainement un problème que vous avez eu avec papa ou maman...les psy pourrons vous apprendre (c’est cher, mais vous ne serez plus le "maillon faible" !)
      La psychiatrisation et la psychologisation de la société sont une partie importante du système de domination bourgeois.
      Donc finalement est-ce étonnant cette décision de Macron ?

       
    • #2708422
      Le 17 avril à 23:08 par ça ne laisse pas indifférent
      Emmanuel Macron annonce un forfait psy pour les enfants et les adolescents (...)

      Les psys, surtout les psychiatres, ne mettent jamais la faute sur les parents. Par contre ils mettent suffisamment d’influence doctrinale dans la tête des parents d’un gamin en souffrance psychologique irésolue qu’il faut que le gamin les prennent pour des dieu prescripteurs , en quelque sorte ils remplacent les parents pour leurs expliquer le fonctionnement pathologique de leurs gamins dont l’état psychologique ne devrait s’améliorer principalement que par la prise de cachetons, dans la majorité des cas. Ils recherchent si dans l’adn familial il y a des précédents, ou bien dans la fraterie. Si ce n’est pas le cas, ils parlent d’une fragilité familiale qui prend forme dans le plus sensible de tous, ce qui n’est pas en soi totalement faux. Le problème ce sont les méthodes de la plupart des psys de condamner à cette fragilité le parent ou l’enfant souffrant, le condamnant à se faire soigner avec leurs "arsenal thérapeutique", si le patient (très patient) décide d’arrêter le traitement quasi obligatoire pour ne pas sortir du cadre posé par eux, pour cause d’effets secondaires bien pires que les effets bénéfiques, ils parlent de rupture de traitement, de refus de se soigner, culpabilisant ainsi l’enfant, ou les parents. À la fin cela divise plus souvent la famille, qui prend par principe le jugement du psy une fois qu’il a posé un diagnostique, si l’enfant ou le jeune refuse ensuite la case de merde du dsm dans laquelle on l’a foutu à vie, c’est ensuite cause de mépris, ou d’accusation de manque de maturité, de la part du reste de la famille envers le soit disant plus malade de tous.
      En résumé, la psychiatrie et sa doctrine tend à reunir la famille si elle suit totalement sa doctrine, mais si ça n’est pas le cas, c’est au contraire une cause de division et d’incompréhension encore plus grande entre leq générations d’une même famille.

       
    • #2708447
      Le 17 avril à 23:37 par ça ne laisse pas indifférent
      Emmanuel Macron annonce un forfait psy pour les enfants et les adolescents (...)

      Il y a aussi une évolution dans la psychiatrie, une partie des psychiatres se rapprochent d’autre formes de thérapie que medicamenteuse uniquement, certainement ceux qui ne suivent pas aveuglement les protocole vendus par big pharma, mais cherchent réelement à améliorer le bien être de leurs patients. La psychiatrie est d’un côté le parent pauvre de la médecine, et de l’autre celui tout puissant pour poser des diagnostiques qui peuvent avoir un lourd impact dans la vie sociale de quelqu’un, voilà pourquoi de plus en plus de psys se refusent à poser un diagnostiques définitif tiré de la bible de la psychiatrie le dsm. Comme dans toutes les branches de la médecine, il y en a des bons et des mauvais. J’irais pas jusqu’à dire des corrompus et des honnêtes mais pas loin, ou bien des orgueilleux et des humbles, des psychopathes et des vrai soignants. J’en ai rencontré beaucoup, pour la majorité ils étaient honnêtes et intéressés à prendre en compte mon ressentis sur ma façon de gérer mes soucis plus systémiques qu’autre chose . Pour quelques uns, assez rares heureusement, ils prenaient ce que je disais de ma compréhension de mon vécu uniquement pour le balayer d’un revers de la main, le plus souvent dans le dos, tel un poignard sociétal qui condamne, ou qui les couvre, suivant le point de vue.

       
  • Cette vidéo en lien est intéressante :

    https://twitter.com/cunegonde1944/s...

    Une psy dit que la souffrance provoquée par le confinement est normale et que c’est de chercher à ce que les patients s’adaptent à de telles mesures qui ne l’est pas.

    Elle aurait pu ajouter que c’est la rébellion et la désobéissance qui s’impose comme une réaction saine dans la situation actuelle.

     

    Répondre à ce message

  • Les professionnels "psy" sont quasi tous des licrasseux.
    Macron les récompense de leur soutien électoral et de leur prosélytisme "humaniste" auprès de leurs patients.

     

    Répondre à ce message

  • De vrais soignants, pour éviter les maladies et garder le peuple en bonne santé, ne sont d’aucune utilité pour l’oligarchie.

    En revanche, des psys, c’est très utile.

    > L’oligarchie continuera à faire la guerre aux médecins généralistes, à réduire les budgets des hôpitaux. En revanche, elle augmentera les effectifs et les rémunérations des psys.

     

    Répondre à ce message

  • Vraiment le pompier pyromane !!!

     

    Répondre à ce message

  • Maman Brigitte n’est plus à la hauteur ?

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents