Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Emmanuel Todd : "Le risque majeur pour la France n’est pas la révolution mais le coup d’État"

L’historien et anthropologue Emmanuel Todd, invité de France Culture lundi 3 décembre 2018, accuse le président de la République de prendre le risque d’une guerre civile en France. Et estime que la seule issue pour Macron est un coup d’État.

Todd  : Honnêtement je ne crois pas Emmanuel Macron capable de comprendre intellectuellement ce qu’il se passe...

France Culture : Ce n’est pas a priori quelqu’un de limité intellectuellement...

Todd  : Si si, pour moi c’est quelqu’un de très limité intellectuellement...

Pour Todd, tant que la France sera corsetée par l’Union européenne, rien ne pourra être résolu pour les Gilets jaunes en particulier et les Français en général.

« Ce qui est caractéristique de la France c’est un niveau de polarisation maximal, un refus des élites, entre guillemets, des classes supérieures, parisiennes notamment, de négocier avec la population. »

Todd compare la situation française avec la situation américaine où Donald Trump a réussi à trouver un terrain d’entente entre les classes supérieures et le peuple, du moins économiquement. Chez nous, la cassure est nette et le pouvoir part dans une direction opposée. Il en résulte la violence que tout le monde peut voir.

Le populisme consiste donc à dépolariser ces deux entités. Même les dirigeants de la vieille Angleterre ont dû se plier au désir de Brexit du peuple. Seule la France, parmi les grands pays, n’a pas fait cet aggiornamento politique. Les secousses actuelles viennent de cette disjonction.

Macron, qui se croyait en avance politique sur les vieux dirigeants européens et qui croyait incarner un renouveau – c’est ainsi que la presse française l’a vendu – applique en réalité une vieille politique qui échoue depuis plus de 30 ans. En ce sens, Trump est plus jeune et plus intelligent que Macron.

Le message est clair : Macron doit écouter le peuple. S’il ne le fait pas, selon Todd, le risque n’est pas la révolution mais le coup d’État, à savoir encore plus de surdité.

Todd se fait encore plus précis dans son accusation :

« On constate un phénomène de fermeture mentale des élites de la région parisienne. »

Une particularité française qui augmente encore la polarisation élite/peuple et qui est là aussi à l’origine de la violence des provinciaux montés à Paris pendant les trois samedis d’action des Gilets jaunes.

Comme nous l’écrivions, les Français « périphériques » détroussés par le Système ont très bien compris où était passé leur argent. Il y a une double géographie du Système, celle du territoire et celle de la sociologie, et elles se recoupent.

 

L’idéologie Macron, sur Kontre Kulture

 

La fin du macronisme, sur E&R :

 






Alerter

92 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Je constate que MM. Todd et Zemmour ont tous les deux peur de l’avènement d’une Sixième République démocratique (la Cinquième République étant un gouvernement représentatif) portée par une nouvelle constitution, contrairement à M. Corbière de la FI (voir son débat avec Zemmour).

    Sur ce point, je partage l’opinion du gauchiste Corbière. Je ne m’explique pas la peur de MM. Todd et Zemmour. Certains d’entre vous pourraient-ils me fournir une explication ?

     

    Répondre à ce message

    • Les oligarques des médias aimeraient beaucoup une sixième, taillée sur le modèle de la 3ème ou 4ème. Le gouvernement était alors contraint d’obéir, sinon une campagne de presse le faisait sauter illico.
      De Gaule savait ce qu’il faisait en établissant la 5ème.

      Si Corbières est pour un truc, et de votre coté vous ne savez pas trop, le plus sage est d’être contre.

       
  • J’ai écouté ça en direct et c’est vrai qu’il a été très bon. A part le fait qu’il parle de sortie de l’euro mais pas de l’UE (alors qu’on serait encore soumis à l’article 63 entre autres).

    Ce matin aussi, vous devriez écouter la journaliste qui a enquêté en s’ajoutant aux groupes Facebook, elle fait un rapport assez juste, et au passage elle dit n’importe quoi en parlant de "dark web" pour E&R.

     

    Répondre à ce message

  • Je lis bon nombre de commentaires s’interrogeant de savoir qui pourrait faire un coup d’état.

    Si Todd ne le dénonce pas ouvertement c’est qu’il n’a pas envie de se mettre le gouvernement à dos, car il s’agit à mon sens d’un coup d’état de l’état profond lui-même qui pilote ce semblant de gouvernement.

    En cas de basculement des corps constitués police, gendarmerie, il ne reste que 2 choix au gouvernement : faire appel à l’armée ou à l’OTAN. Sachant que l’armée ne bougera pas le petit doigt contre le peuple français sera fait donc appel à des forces étrangères de l’OTAN.

    C’est d’ailleurs l’objectif de l’état profond pour mettre en place son Nouvel Ordre Mondial d’un gouvernement ploutocratique fasciste : créer le chaos généralisé pour que les peuples fassent appel à l’OTAN pour rétablir l’ordre. L’UE est l’expression européenne de l’état profond et l’OTAN son armée. Le fascisme est en route.

    Quand l’OTAN au service de l’état profond sera en place partout en Europe, et des états d’urgence décrétés, on assistera à l’avènement d’un gouvernement supra étatique incluant des représentants de l’australie, du canada, de l’europe et des USA. Car partout l’ingéniérie sociale mondialiste met en place le chaos généralisé et dans tous ces états existent déjà des bases de l’OTAN.

     

    Répondre à ce message

    • #2095231

      Ah bon ? Mais, l’OTAN jusqu’ici s’est montréé incapable de gagner la moindre guerre contre les petits pays qu’elle a attaqués, où va-t-elle trouver les contigents humains pour tenir en respect les peuples qu’elle est censée défendre ?

      C’est un scénario pour série Z ça !
      Nous sommes une puissance nucléaire, ça va pas se faire comme ça de livrer la Maison à autrui, par ailleurs, la France, c’est pas que l’hexagone, pour déployer autant de forces sur notre sol, il faudra à cette OTAN négliger bien des points sur le globe qui seront vite conquis par d’autres.

      Si le pouvoir tremble aujourd’hui, c’est justement parce qu’il n’a aucune solution d’adaptation si les choses dégénères, à part revenir aux urnes.
      Mais là, qui pour remplacer Macron, la Dédiabolisée, ne peut que constater à l’heure actuelle qu’elle n’a pas la moindre vision politique, tous ses coups se sont retournés contre elle.

      Souhaitons lui une vive reprise de conscience et qu’elle refasse l’union de toutes les ramures de cette option politique, malheureusement, j’y crois guère ;

       
    • @ etpourqoipasmarsattaque

      La France fait partie de l’OTAN, ce n’est donc pas un organe étranger. Les troupes sur le sol français seront un bon nombre de mercenaires casqués OTAN, une armée proxy, comme le Nouvel Ordre Mondial en utilise (Daesh, Black bloc, Femen...) en permanence. Nous ne parlons pas de guerre mais de restauration de la paix civile.

      L’OTAN est présente partout dans le monde à l’exception de la Chine et de la Russie, donc peut importe pour ces pays là pour le NWO, car le dictature doit s’imposer sur le 3e bloc, occidental.

      L’UE doit disparaître et il faut refaire une Europe des nations comme la voulait de Gaulle. Pas de nouvelle chance pour Macron, tous les politiques dehors, tous les corps intermédiaires comme les syndicats dehors, place à la démocratie directe, la seule vraie démocratie !

       
  • Le futur statut (du mouvement des GJ) dit « insurrectionnel » et acté en ce terme par tel ou tel président ou ministre d’état (donc « officialisé ») permet aux forces de « l’ordre » de tirer à balles réelles sur les dits « insurgés », merci Sarkhozy, et merci la constitution européenne.

    Pour celles et ceux qui vont se rendre à Paris, évitez les secteurs Elysée, Assemblée/Sénat, Matignon, il sera peut-être moins risqué de chercher à investir les locaux des merdias, rien n’est moins sûr toutefois.

    Les dirigeants sont aux abois, ils n’ont aucun scrupule et détiennent encore de quoi anticiper (dans le sens de piéger) les mouvements de foule, "on" nous prévient beaucoup à demi mot par merdias interposés.

    Marcher sur l’Elysée c’est à mon sens, prématuré, empêcher Macron de décoller pour Marrakech sera plus utile dans l’immédiat.

     

    Répondre à ce message

  • pendant ce temps la les rotschild vendent tout leur fiducies

     

    Répondre à ce message

  • C’est quoi son problème avec l’Allemagne ? Ce pays n’existe même plus depuis ’45, il n’y a pas eu de traité de paix. Elle est occupée militairement, financièrement, elle n’a même pas le statut d’état mais d’entreprise, elle n’a même pas de constitution. C’est un "etat fantoche" sous contrôle de banquiers américains.

     

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Nous devons supprimer la fonction de député des Français de l’étranger . Un scandale . Il y a les ambassades,consulats pour cela .Nous n’avons pas à entretenir ces messieurs ,dames .

    Merci

     

    Répondre à ce message

    • Non, c’est la fonction de députés qui est inutile et qu’il faut supprimer, avec celle de sénateur, de ministre, ils ne votent des lois que contre les peuples. Supprimer aussi les syndicats, tous les corps intermédiaires.

      Mettre fin à la démocratie représentative pour une démocratie directe.

       
  • Bonjour,

    Nous ne voulons plus voir à l’assemblée nationale des députés avec un bracelet aux chevilles.
    Nous ne voulons plus avoir à l’assemblée nationale des assistants,assistantes parlementaires de 16 ans .

    Merci

     

    Répondre à ce message

  • C’est dommage que le débat s’éloigne des préoccupations du peuple. Celui-ci est plongé dans le désespoir engendré par un quotidien devenu infernal.
    Le peuple rejette massivement,et avec dégoût,ces discussions qui s’étalent à l’infini et qui sont orchestrées,sans la moindre retenue ou décence,par les médias mainstream.
    Or,les intellectuels-résistants,qui épousent la grande cause du peuple,ont balisé depuis des années ce débat et ont tiré les sonnettes d’alarmes,en s’appuyant sur de brillantes études prospectives. Les articles,études,conférences,livres de Kontre Kulture en témoignent avec force.
    Les principales causes du malheur de la nation française ,et qu’on retrouve pratiquement sous la même forme à l’échelon planétaire sont : paupérisation des masses populaires par la finance et les banques prédatrices mondialement connues,destruction des valeurs spirituelles et morales,hypersexualisation et infantilisation des sociétés,prolifération de la débauche,attaques massives contre la liberté d’expression ( "incitation" à la haine,homophobie,...)destruction des États-nations par le tsunami migratoire,etc...
    Ce qui interpelle avec force les intellectuels résistants c’est quel contrat social pourrait fonder le nouveau projet de société et quelles sont les forces obscurantistes centrifuges qui menacent ce projet. Évidemment,ni les intellectuels résistants,ni le peuple ne sont dupes. Ces forces prédatrices ne se laisseront pas faire. Surtout que leurs supercheries fomentées depuis plus d’un siècle,et leurs complots sur le moyen et long termes,partent en vrille. Rappelons-nous leurs obsessions,matraquées à longueur d’années,jours et nuits désignant comme"responsables"des malheurs de la France : les immigrés musulmans. Pressée par l’instinct de prédation,la bête féroce a perdu de vue que le vaillant peuple français,instruit par sa dure et longue histoire est immunisé contre ce délire.
    À chaque grave épreuve que traverse ce grand peuple qui se soulève aujourd’hui,contre les auteurs de ses misères,je ne peux m’empêcher de penser aux paroles du grand président De Gaulle à l’endroit de la France :
    Vieille France,accablée d’Histoire,meurtrie de guerres et de révolutions,allant et venant sans relâche de la grandeur au déclin , mais redressée,de siècle en siècle,par le génie du renouveau !

     

    Répondre à ce message

  • Non, le risque majeur pour la France , c’est la guerre menée par l’état profond américain contre les européens , c’est La mondialisation et son corollaire qui est l’immigrassion extramassive et c’est , surtout , le système usuraire de la création monnaitaire !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents