Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Macron s’effondre, et emporte les médias avec lui

Il règne une atmosphère de fin de règne en Macronie. Pourquoi cependant ne donne pas-t-elle pas lieu, dans les médias grand public, à un « Macron Bashing » semblable à celui subi par Hollande lors de son mandat ? Peut-être parce qu’il est la dernière chance, le dernier tour de piste, d’un système à bout de souffle, et qui refuse de mourir...

 

C’est désormais officiel : Macron est dans les choux. Il serait laborieux de dresser l’inventaire exhaustif des symptôme de l’effondrement, car, de l’affaire Benalla jusqu’à la polémique sur Pétain en passant par la démission de Hulot et Collomb, la fronde contre la hausse du diesel et j’en passe, sur fond de résultats économiques décevants, voire catastrophiques, il est évident que plus rien ne va en Macronie. Notre monarque se retrouve à poil en tonneau à bretelle, seul au milieu des ruines.

Ceci est évident, mais pas pour tout le monde. Car il est un petit milieu qui continue à défendre le président envers et contre tout, quand même ses plus proches soutiens prennent leur distance et, en off, démontent l’ex roi-soleil, devenu crépusculaire : et ce milieu, c’est celui des médias (ou, pour le dire plus précisément, et pour ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain, celui des éditorialistes).

Il a suffit que la Méluche (quoiqu’on pense du personnage) se fasse tout rouge et hausse le ton le temps d’une vidéo devenue virale pour que le tempo d’une semaine de matraquage intensif soit lancé, sans que ne soient posés (y compris du côté de Mediapart, ce qui fut pour moi une déception) les questionnements cruciaux que pourtant cette affaire imposait.

[...]

Mais inutile de revenir plus encore sur cette affaire. Que la presse et les télévisions grand public n’aiment pas tout ce qui ressemble de près ou de loin à de la gauche n’est plus une surprise. Ce qui stupéfie l’observateur même le mieux disposé, c’est la passion sans bornes qui continue, en pleine tourmente, d’unir nos éditorialistes à un président qui s’abîme pourtant dans un gouffre d’impopularité, massivement (il suffit de vivre dans le monde réel pour s’en rendre compte) rejeté par la société civile, et dont l’absence totale de compétence en terme de gestion de l’État est désormais plus que criante.

En son temps, Pépère (Hollande) était rapidement devenu la risée de la quasi-intégralité des médias nationaux, qui le descendaient à coup de « unes » ravageuses avec un degré de mauvaise foi qui frôlait parfois les plus hautes cimes du ridicule –ce qui, à la longue, avait fini par me le rendre (presque) sympathique, malgré le caractère profondément détestable de sa politique.

Pas Macron. Les médias mainstream, semble-t-il, le défendront jusqu’à leur dernier souffle, avec les dents s’il le faut. L’affaire Benalla ? Une dérive individuelle. La démission de Hulot ? Le pétage de plomb d’un homme sensible. Les improbables péripéties qui ont entouré le départ de Collomb ? C’est le vieux malappris qui est coupable de haute trahison, pas le président. La bêtise crasse de bon nombre de députés LREM ? R.A.S. Le pathétique remaniement ministériel, sans cesse ajourné en raison de manque d’effectif pour intégrer un gouvernement dont plus personne ne veut ? Un nouveau souffle, s’exclament-ils tous ébahis. La polémique sur Pétain ? Une fatigue passagère –qui n’a jamais vanté Vichy un soir de coup de mou ? Les sorties ineptes du président sur les chômeurs, et les Français en général ? Le recul sur les lois environnementales ? Les prévisions économiques à la baisse ? Les mesures antisociales ? Les échecs diplomatiques ? Circulez, il n’y a rien à voir et tout va bien.

Ceci est proprement hallucinant.

[...]

P.S. : je ne résiste pas à la tentation, tardive, de mentionner cet article affligeant pondu par les « décodeurs » du Monde ; ou quand la propagande prend les traits du fact-checking : Non, la perquisition subie par Jean-Luc Mélenchon et LFI n’est pas « politique ».

Lire l’article entier sur blogs.mediapart.fr

Macron contre la France, par Kontre Kulture

 

La Macronie déjà en chute libre, sur E&R :

 






Alerter

42 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2084288
    Le 19 novembre à 15:26 par Tortue Géniale
    Macron s’effondre, et emporte les médias avec lui

    Que les trotskystes de Merdiapart se rassurent, quand les français tireront la chasse d’eau, ils rejoindront Macron dans la cuvette des chiottes.

     

    Répondre à ce message

  • #2084326
    Le 19 novembre à 17:01 par marie
    Macron s’effondre, et emporte les médias avec lui

    Ce que je trouve rafraichissant c’est de voir la chute catastrophique des ventes de ces faux medias/vrais propagandistes.
    Dans les derniers chiffres on voit l’abandon complet des lecteurs. D’ailleurs si on enleve les lecteurs/payeurs de moins de 50 ans, il n’y a plus personne .

     

    Répondre à ce message

  • #2084336
    Le 19 novembre à 17:18 par Francois Desvignes
    Macron s’effondre, et emporte les médias avec lui

    Ce n’est pas Macron.
    C’est le Traité de Lisbonne.

    La v république est un régime référendaire : c’est ler éférendum qui justifie la classe politique.

    Retirez le referendum à la V république, elle devient une gerontocratie et/ou une ploutocratie.

    C’est ce qui s’est passé avec le traité de Lisbonne qui a fait un doigt au référendum sur le traité de Maastrich.

    C’est fini : le contrat entre la nation et ses gouvernants a été rompu à l’initiative des gouvernants et depuis, cette perte de confiance se creuse inexorablement.

    Mettez maintenant que tout est gâché, un Saint à la tête du pays, ou Crésus qui fabrique de l’or, ça ne changera rien : un fossé toujours pplus large et profond, une haine sourde qu’on entend de mieux en mieux.

    Ils devraient gouverner par referendum : un par trimestre.
    Et s’y tenir.

    Ils ne le feront jamais : ce sera donc le choc frontal.

     

    Répondre à ce message

  • #2084402
    Le 19 novembre à 19:12 par Domino
    Macron s’effondre, et emporte les médias avec lui

    "Que la presse et les télévisions grand public n’aiment pas tout ce qui ressemble de près ou de loin à de la gauche n’est plus une surprise."
    On ne doit pas voir la même chose dans les medias grand public...
    Maintenant droite-gauche c’est dépassé. Du moins droite et gauche "de gouvernement" (sous-entendu les autres n’ont pas le droit de gouverner) c’est bonnet banc et blanc bonnet. Le vrai clivage est entre ceux qui veulent défendre leur pays et ceux qui veulent le soumettre à d’autres intérêts (voir l’intervention de NDA de ce jour sr LCI retransmise sur RT)

     

    Répondre à ce message

  • #2084437
    Le 19 novembre à 20:00 par yul
    Macron s’effondre, et emporte les médias avec lui

    Pas bien Macron, pas bien !
    Même les médias qui l’encensait hier lui tombent dessus...
    Les "opposants" sont de moins en moins crédibles...
    Je ne vois que deux sauveurs : Sarko et Hollande !
    Ha, ha, ha !!!!
    Bien sûr, c’est de l’ironie.

     

    Répondre à ce message

  • #2084509
    Le 19 novembre à 22:12 par The Médiavengers Zionist War
    Macron s’effondre, et emporte les médias avec lui

    Je pense que l’article omet les éléments les plus décisifs de la chute de Macron : mal élu, non-représentatif, un discours déconnecté, voire planant, des qualificatifs médias grotesques : Jupiter (je ne sais pas quel crétin à eu ce trait de génie), Napoléon, Roi-Soleil, qui ont d’autant plus mis en lumière le décalage entre les originaux et la copie !
    La fronde Internet et dissidente y est sans doute pour beaucoup. Les médias mainstream n’oseront jamais en faire le constat, mais Internet est devenu aussi puissant qu’eux, même s’ils gardent la primeur de tirer toujours les premiers.

     

    Répondre à ce message

  • #2084528
    Le 19 novembre à 22:35 par Ddddd
    Macron s’effondre, et emporte les médias avec lui

    https://youtu.be/NCc9X7c9Wps

    quelle mauvaise foi !!!
    Quel mepris !!!
    un vrai charlot qui ne connaît même pas ses dossiers

     

    Répondre à ce message

  • #2084689
    Le 20 novembre à 08:35 par Journalopes de la Presse-titué-e-s
    Macron s’effondre, et emporte les médias avec lui

    Macron s’effondre, et emporte les torches cul avec lui

     

    Répondre à ce message

    • #2084902
      Le 20 novembre à 15:30 par Mehdi Minuit
      Macron s’effondre, et emporte les médias avec lui

      les véritables gouvernants occultes des Loges et des Banques vont bientôt enlevé les piles à leur automate de président hologrammé et formaté et vont le déprogrammé et . . . poubelle . . .

       
  • #2084715
    Le 20 novembre à 09:36 par social donc national
    Macron s’effondre, et emporte les médias avec lui

    Le rédacteur de cet article -très intéressant au demeurant - doit appartenir à cette fausse gauche trotskyste -tout à fait normal sur Médiapart- et de fait à la caste médiatique qu’il prétend dénoncer, alors qu’en réalité il ne fait que la mettre en garde.
    Ce qui est nouveau est qu’il dévoile le jeu avec une grande lucidité, validant par là toutes nos analyses car, sans doute, lui aussi craint d’être emporté avec le nouvel ordo libéral dont il est indirectement un défenseur, en agissant telle une fake opposition. Ce n’est pas nouveau, cela s’appelle la social-traitrise, et quand ils sont acculés par la réalité à devoir admettre les choses crûment, cela devient très intéressant...
    Ne pas s’y tromper - quoiqu’il en dise - son très robespierriste "Salut et Fraternité" est néolibéral...

     

    Répondre à ce message

  • #2085106
    Le 20 novembre à 20:56 par mika
    Macron s’effondre, et emporte les médias avec lui

    Je fais le chauffage central dans une petite mairie d’un petit village, mon plaisir du matin avant de bosser c’est de pouvoir faire un doigt en passant devant sa tronche de con sur sa photo de bouse quel plaisir

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents