Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

En Algérie, les chrétiens "peuvent être marginalisés si leur appartenance religieuse est révélée"

Monseigneur Paul Desfarges est l’évêque de Constantine et d’Hippone depuis 2008. Il s’est installé en Algérie dans les années 1970 et obtint la nationalité algérienne en 1982. Après avoir enseigné la psychologie à l’université de Constantine, il assure actuellement l’administration de l’Archidiocèse d’Alger restée vacante depuis le départ de Mgr Ghaleb Bader en mai 2015.

 

[...] Dans ce contexte marqué par les dernières attaques terroristes, certains politiques de droite et d’extrême-droite pointent du doigt l’islam…

Nous continuons d’affirmer que l’islam que nous connaissons n’est pas comme ça. D’ailleurs, des musulmans pensent qu’il est temps de réfléchir à la façon dont on a laissé s’infiltrer ce courant extrémiste. Le ministre des Affaires religieuses en Algérie, dont je suis très proche, dit publiquement qu’on a laissé rentrer en Algérie un islam qui n’est pas le nôtre. C’est-à-dire le salafisme ou wahhabisme qui, par leur radicalité, imprègnent une mentalité qui peut se laisser prendre. Il faut qu’on révise un peu en France ou ailleurs, comme il se fait ici en Algérie, ce qu’on apprend à nos jeunes et ce qu’on dit dans les mosquées. Ceux qui utilisent tels versets ou de tels préceptes pour justifier ces actes, ce sont des fondamentalistes et les fondamentalistes religieux font du mal à toutes les religions.

 

Est-ce que les chrétiens pratiquent leur religion en toute liberté en Algérie ?

On peut dire qu’ils pratiquent leur religion en toute liberté. En fait, la grande majorité des chrétiens catholiques en Algérie sont des étrangers au pays et certains d’entre eux ne fréquentent pas de lieux de culte. Mais quelques Algériens de tradition musulmane sont devenus chrétiens et vivent dans une grande discrétion. Cela dit, il faut savoir que nous ne faisons pas de prosélytisme. Après un discernement exigeant de notre part pour vérifier s’il s’agit d’une expérience spirituelle ou d’une recherche d’intérêts (quitter son milieux, fréquenter les Européens…), nous les accompagnons.

 

Pourquoi vivent-ils dans la discrétion ? Se sentent-ils menacés ?

Ils ne se sentent pas menacés physiquement. Mais ils peuvent avoir des difficultés avec leurs proches notamment en ce qui concerne l’héritage. La conversion de ces personnes n’est pas connue de tous les membres de leurs familles. Cependant, dans la majorité des cas, il y a une certaine acceptation.

 

Donc, les chrétiens ne se sentent pas menacés en Algérie ?

Ils ne se sentent pas menacés physiquement. Mais ils peuvent être marginalisés dans leur lieu de travail par exemple si leur appartenance religieuse est révélée.

Lire l’intégralité de l’article sur tsa-algerie.com

À ne pas manquer, le récit par Alain Soral de sa récente visite en Algérie :

 

Les souffrances d’une religion de paix, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

34 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Un vrai jésuite, bien faux-jeton, chèvre et chou, franco-algérien . "Tout va très bien" .

     

    • Non, il est juste Algérien.
      "Je suis Algérien depuis bientôt 30 ans et je ne suis ni pour ni contre cette politique étrangère de la France." dit-il dans l’article que tu n’as visiblement pas lu, depuis sa source originelle.

      Le reste de ton message ne vaut même pas la peine d’être commenté.


  • Il n’y a déjà plus Ni chrétiens, Ni musulmans Ni qui que ce soit d’autres : aux yeux du système , nous ne sommes que du bétail, Ni plus. Ni moins...à classer selon le QI de chacun, sa capacité à consommer..et tous les autres, les inutiles ! C’est ainsi que nous voit le système ; les catégories religieuses ne sont là que pour faire joli et diviser le peuple. Aprés tout, la religion a été dés les premiers temps un outil de contrôle social - le plus efficace de tous, convenons-en.
    Seule compte la conscience historique des individus, sans elle point de salut ! Je vois trop de " chrétiens " et de " musulmans " totalement au côté de la plaque et au contraire impliqués de la façon la plus soumise possible au Marché et à ses injonctions...je ne m’exclus pas du lot, mais tout ça pour dire que la mode actuelle du " retour du religieux " commence à me gonfler : il n’y a de retour de telle politique ou de telle religion que voulu et encouragé par le système, cela et rien d’autre ; il n’y a pas de volonté populaire autonome à l’heure des médias de masse et de l’Internet ; nous croyons faire des choix, mais nous suivons les directives du système...

     

    • Merci à toi, camarade, je souhaite que tu sois entendu.
      Les médias mettent clairement en avant, à l’heure actuelle, un retour au "terroir" et aux "bonnes vieilles valeurs" et à la "campagne" (endroit plus fantasmé que connu), c’est indéniable...on va me répondre que c’est une "parodie" de ces mêmes valeurs et traditions qui est mise en avant ; oui, en effet, mais comment pourrait-il en être autrement ? Le retour en arrière ne serait jamais une réinstauration mais toujours une parodie.
      Sur ce plan là je suis complètement de l’avis de Francis Cousin ou de Gabriele Adinolfi (pourtant, les deux sont plutôt aux antipodes l’un de l’autre), et d’une certaine façon il suffit de voir l’attitude générale de la "dissidence" vis à vis de ces questions pour voir que nous sommes dans une parodie fantasmée qui relève plus du dégoût et de la réaction que de l’adhésion totale ; la preuve, dès lors qu’on aborde ces questions et qu’on ne rentre pas dans le cadre du "vive la campagne, la tradition et la religion" on se fait traiter de bobo (souvent par des types qui n’ont jamais vécu réellement à la campagne) alors même qu’on n’a jamais dit qu’on était fondamentalement contre mais qu’on indique juste que ces aspects ne reviendront que parodiés, transformés en marchandises par un système à bout de souffle, et seront toujours "en construction" permanente.
      C’est FINI, il faut se le mettre dans le crâne et sortir de ces canevas absurdes et auto-bloquants. La situation qui a été créée par le système grace et totalement grace aux appareils d’états que sont les religions ne sera jamais réglée par de la "vraie" religion alors même que se chamaillent ici, de temps en temps, des musulmans sur le sens de tel ou tel mouvement de l’Islam : par définition, ça ne peut que patauger.



    • Seule compte la conscience historique des individus, sans elle point de salut !



      Alors comment la rendre collective et donc salutaire pour le monde ? Et quand on parle de conscience historique que fait-on des périodes non connues appartenant à des cycles au-delà du passé chiffré ?

      A méditer :

      « Au début d’un cycle, la liberté existe. Il n’y a pas encore d’histoire, donc pas de destin pour enchainer les hommes ; c’est l’âge d’or. Mais dès qu’un premier acte a rompu l’équilibre primordial, aussitôt se déclenche une série de répercussions rythmiques, qui va s’amplifiant d’âge en âge au fur et mesure et à mesure que de nouveaux actes provoquent de nouvelles réactions et que s’accumulent sans répit les coutumes et les routines, les règlements et les lois, les rancunes et les haines ; et les chaines du Destin entravent toujours plus étroitement la marche de l’humanité. A la fin du cycle, il n’y a plus que tyrannie et servitude, la liberté n’existe plus. »
      Extrait de « Les Rythmes dans l’histoire : Historique et cycles secondaires, cycles cosmiques et synthèses de l’histoire, applications » de Gaston Georgel.

      Le Meilleur DK


  • Mouais... mais franchement faut pas se voiler la face non plus, "quelques Algériens de tradition musulmane sont devenus chrétiens et vivent dans une grande discrétion."

    C’est pas être -phobe de dire que "l’apostasie" en Islam ça reste quand-même une question de fond qui à terme pose(ra) de vrais problèmes.
    Je pense que ceux (de surcroît chrétiens) qui dans leur vie ont déjà connu la passion pour une princesse du désert le savent. Et c’est pas faute de s’être posé eux-même la question de la conversion dans le sens inverse.

     

    • Peu de musulmans, chrétiens ou israélites connaissent leur religion et suivent Dieu. Ils suivent plutôt les traditions ... et l’endogamie qui caractérise l’humain !!!!


    • Genre l’apostasie est toléré par le christianisme authentique ? La plupart des pays islamique gardent une forte religiosité. Il n’y pas de réforme en Islam comme l’a le christianisme. Il n’y a qu’à voir ce qu’est devenu le catholicisme et plus généralement le christianisme. La plupart ne respecte même pas leur texte sacré. Comme on donnant le droit aux homos de se marier, la non condamnation de la fornication, de l’adultère qui était autrefois punissable et cause valide de divorce devant la justice.


    • #1335541

      @ DolceGusto
      Oui enfin les pays islamiques, mon gars, il faut te renseigner, regarde les saoudites, regarde les algériens, regarde les qataries, regarde les tunisiens, etc, etc... excuse moi, mais niveau alcool, drogue, violence, délinquance, crime, déviance, sexe, consommation, dérive et tout le toutim... ils n’ont rien a nous envier, ils sont au niveau de nous, sur ces questions là !
      Enfin je pense, même qu’ils nous ont dépasser, j’en suis même sûr !
      Il faut arrêter de porter au nu, des déviants tel que la jeunesse arabo-musulmane, on en a une belle brochette ici la fouine, 113, sniper, l’algerino, etc, etc...
      Quand à chez eux n’en parlons pas, et quand aux elites Najat V.Belcassem, R.Hamaddy, R.Datti ,Fadela Hamara, Dalil Boubakeur , Hassen Chalghoumi, ça c’est pour ici, pour chez eux Abdel Mohsen ben Walid ben Abdelaziz, Abou Bakr al-Baghdadi, Khaled Nezzar, Boualem Sansa, Cheb Mami, Khaled, , chez les africains Jean-Serge Bokassa, Winnie Mandela, chez les polyvalent sans terre, Damian Marley, chez les juif, Netanyahou, Shimon Peres, chez les amerlok, John Kerry, Barack Obama, Hillary Clinton, Eminem, Ice Cube, etc...
      Ça te va ou je suis court !
      Parce-que j’en ai plein d’autres, moi aussi je sais faire des listes de défaut des autres, l’occident n’est certes pas beau et n’est point un exemple, mais les pays musulmans, juif, protestant, ne sont pas exempt de tout reproche, vice et déviance mille pardons !
      Et ne viens pas me dire les USA sont l’occident, les USA ,sont le diable et non rien avoir avec les occidentaux !
      Donc c’est le monde dans son intégralité, qui va mal !
      Et ma France, n’est pas plus touché, que la Tchétchénie, l’Afrique du sud, l’Algérie, Israël, l’Ukraine, Washington DC, la Jamaïque, le Soudan, ou le Mexique, etc...
      D’autant que la France c’est chez moi et que je mourrais pour ce pays ou vivent mes enfants, alors que les autres, m’importe peu, pour le moment !
      Tu vois ce que je veux dire ou pas l’ami !


  • Demi-vérité, demi-mensonge. Mais l’évêque le souligne. Les chrétiens étrangers sont libres de pratiquer leur foi, mais les convertis algériens au christianisme, eux, rencontrent des difficultés énormes même si ils sont censées avoir la liberté de conscience. C’est la même chose dans la plupart des pays musulmans. Les chrétiens sont les bienvenus, mais ceux qui quittent l’islam ont des problèmes.


  • Chaque nation a ses critères d’intégration. Dans les pays musulmans, on ne mettra pas sur un pays d’egalité une personne qui atteste que Seul le Createur mérite l’adoration a celui qui croit qu’il est permis d’adorer autre que L’unique Createur.

     

    • Les catholiques et les les chrétiens en général n’adorent que l’Unique Créateur, Monsieur. De plus, ils doivent considérer, pour honnorer le Créateur, que l’on doit, comme Lui, ne pas faire acception des personnes.


    • Il parle du "problème" de la trinité et l’association que les chrétiens font avec Jesus (PSL).


    • Ne jamais oublier que seulement 2% des français assistent plus ou moins régulièrement à la messe. Alors qu’en Algérie la pratique religieuse concerne la très vaste majorité.
      Deuxièmement quand un chrétien devient musulman il ne rejette pas le message christique, bien au contraire, il affirme que Jésus (psl) était un homme véridique (bien qu’il s’oppose théologiquement à certains enseignements des pères de l’Église)...
      Alors comprenez également qu’un musulman qui devient chrétien affirme (implicitement) que le bien aimé prophète Mohammed (psl) était un menteur, un faux prophète... À aucun moment vous n’entendrai un musulman renier Jésus fils de Maryam (pse), femme parfaite, immaculée... C’est un avantage chronologique qu’à l’Islam sur le christianisme tout comme le christianisme à un avantage sur le judaïsme (et les prophètes d’Israel) qui sont intégrés de facto dans le corps de la croyance...

      ’Pensez vous sincèrement que cela s’équivaut en matière de symbole et ressentis un musulman qui tourne le dos à ses croyances passés ? Dans un monde idéal (fut-il musulman) chacun devrais avoir le choix de sa religion...

      Autre élément important, même si des chrétiens ont pacifiquement prêchés le christianisme, pendant la période coloniale, l’ Église comprenez le, était du côté du pouvoir...
      Encore de nos jours, les évangélistes au Moyen-Orient et dans les pays musulmans, ne renoncent à aucun subterfuges pour attraper dans leur filets des candidats potentiels qui renieraient leur religion (orphelinat, aides alimentaires conditionés, accès à l’éducation, visas, etc)... Les pères blancs en Algerie par exemple ont par le passé eu une bonne réputation auprès de la population c’est sûrement en rapport avec la sincérité que beaucoup d’entre eux dégage ?...



    • quand un chrétien devient musulman il ne rejette pas le message christique, bien au contraire, il affirme que Jésus (psl) était un homme




      Jésus n’était pas seulement un homme, c’était aussi l’incarnation de Dieu le père, ce qui fonde le christianisme et que l’islam nie.
      D’ailleurs il y a là une contradiction de l’islam qui, apparu 700 ans après le christianisme, prétend l’englober tout en niant ce qu’il a de plus fondamental, c’est-à-dire l’Incarnation et le Sacrifice salvateur.


    • Merci pour vos réponses. Ce message s’adresse particulièrement à Moi, Peter Sellers. Je trouve cette habitude de dire que les chrétiens ne pratiquent pas, que les églises sont vides etc... très exagérée.Je ne sais pas où vous avez vu que seulement 2% des catho assistent à la messe mais j’y vais au moins une fois par semaine, dans ma région qui n’est pourtant pas des plus ferventes de France et il y a du monde et de plus en plus de jeunes. Nous en faisions la remarque avec un fidèle dernièrement. Nous manquons surtout de prêtres. Dans sa campagne , ma mère n’a qu’une messe par mois et est souvent obligée de faire des kilomètres pour assister à une célébration.
      Vous dites qu’un musulman qui devient chrétien affirme implicitement que Mohamed était un menteur. Je vous réponds que non, pas forcément, on peut considérer qu’il a été lui-même trompé, il n’était qu’un homme.
      Comme le dis très justement Titus, Jésus est Dieu et nier sa nature divine n’est pas le reconnaître. De plus pourquoi cette place particulière à Jésus et Marie dans l’Islam s’ils ne sont que des êtres humains ? Quelle valeur supplémentaire ont-ils par rapport aux autres personnages bibliques ?
      Pour finir, je ne partage pas votre opinion concernant les Evangélistes. Là où vous voyez des subterfuges, je ne vois que charité chrétienne.


  • Quel est le but de ce genre d’articles qui se suivent sur les musulmans. ?
    Il n’y a plus de problèmes économiques, sociaux, sanitaires... ?
    Combien de fois d-faudra-t-l répéter que les racailles ne sont pas musulmans.
    Il ne suffit pas de porter un nom arabe pour être musulman.
    Ne varietur
    Lavrov.

     

  • ça rejoint un peu ce qu’a dit Soral. Il y a des chrétiens mais pas de prosélytisme. Concernant les évangélistes, on ne peut pas reprocher aux autorités algériennes des les surveiller de près....


  • Article intéressant, mais malheureusement il cautionne la version de terroristes uniquement guidés par leur fondamentalisme religieux, omettant toutes les manipulations derrière.
    D’autre part, il suggère un échec de l’intégration en France, qui est vrai pour une petite partie des immigrés mais faux pour tout le reste, qui est parfaitement intégré, faut arrêter de propager ce mythe d’un échec d’intégration à grande échelle, la réconciliation commence par un état des lieux honnête.

     

    • Hum pour ce qui est du passage sur le fondamentalisme religieux, il faut souligner que l’archevêque ne fait que rapporter la ligne politique actuelle du ministre des cultes donc du gouvernement Algériens sans porter aucun jugement de valeur !

      Qu’il y ai une relation entre fondamentalisme et problème sociaux nous ne le nions pas, le fondamentalisme pousse sur la misère économique et le manque d’éducation et ensuite quand il a pris racine, il transforme ses adeptes en machine à tuer selon une routine bien connu aujourd’hui. Lutter contre les problèmes sociaux est une bonne manière de lutter contre le fondamentalisme mais sans doute pas la seule, et rien n’empêche d’en trouver d’autres. Le fondamentalisme n’est jamais qu’une des composantes des problèmes sociaux qui affectent les milieux musulmans.
      Aldo Stérone disait que le fondamentalisme passe par l’école, les mosquées, la télé (du golf persique par satellite) autant que par l’environnement immédiat des individus. Les états qui ont pris des dispositions pour contrôler plus rigoureusement certains de ces vecteurs, qui apportent tous leur pierre à l’édifice de l’extrémisme, ont moins de problème que les autres (on pense au Maroc évidemment, les Marocains se radicalisent moins facilement dans la misère au Maroc que dans l’opulence à l’étranger).

      Pour ce qui est des prêcheurs fondamentalistes, il faut bien reconnaitre que leur premier trait de caractère est justement d’être manipulateurs, les individus qui sombrent dans leur doctrine sont donc dès le départ des gens manipulés et plus ils fréquenteront ce type de milieu plus ils deviendront malléables et prêt à faire n’importe quoi sur demande.


  • Merci de montrer qu’ il n y a pas de guerre de religion mais seulement une manipulation et un volonté de la part de certain de monter des peuples intrinsèquement pacifiques les uns contre les autres.
    Ils manipulent a leur profit les pires criminels sans morale et sans foi qui existent sur terre .

    Ces irresponsables ont donné une illusion de pouvoir et de puissance a des gens qui s’autoproclament musulman, mais qui en réalité ont pour seule spiritualité la consommation et le sexe ( exactement comme les saoudiens )
    On a fait croire a tous ces abruties congénitaux qu’ ils sont capable de construire quelque chose ayant pour seul base le tas de merde qu’ils représentent .

    Crimes , asservissement , pillages et viols , voila les fondements de l’ état "islamique" dont ils rêvent.

    Le seul environnement dans lequel ces rats peuvent proliférer est le chaos dont ils tirent leur pouvoir satanique si attrayant pour la jeunesse paumés et hyper violente de nos banlieues .

    DEASH n ’est qu ’une armée de rebuts demeurés et frustrés, qui se venge sur les autres de leur propre médiocrité .
    Les jeunes qui la rejoignent fantasment sur cet "état" qui valoriserait la seul chose qu’ ils sachent faire ; c’est a dire nuire .
    Ce pays merveilleux dans lequel cet autre "peuple élu" pourraient , a son tour assouvir son instinct dominateur .

    Poutine a raison d’aller exterminer cette gangrène de l’ humanité directement en Syrie au lieu d’attendre comme Hollande qu ’ils reviennent foutre des bombes chez nous .


  • C’est quoi cette foi ou on ne voudrait pas, par principe, renoncer a ce qui pourrait arriver en héritage, qu’il y ai beaucoup, ou rien... ?

    Sinon, toujours les mêmes mensonges habituels...


  • En Algérie, le christianisme et le judaïsme sont associés à la colonisation. On "accepte" qu’un européen soit chrétien et que le juif soit juif, mais on a du mal à comprendre pourquoi un berbère ou un arabe embrasserait une religion autre que l’islam, puisque l’islam est le sceau de toutes les religions monothéistes et que le Prophète est venu apporter le dernier message avant la fin des temps. Seul le Coran retranscrit la parole de Dieu, puisque la Torah donnée à Moïse et l’Evangile donné à Jésus ont été pervertis par leurs peuples. Le Coran serait, selon le musulman, la parole pure et inchangée que Dieu a donné à tous ses messagers.

     

    • Si Dieu n’a pu éviter (soi disant) falsification de Sa Parole auparavant, il n’y a aucune raison qu’il n’en soit autrement avec le Coran.


    • Mais si il n’y avait eu de falsification avant, pourquoi il aurait alors fallut envoyer des Prophètes et Messagers, ensuite (Fils de Marie compris), pour arriver jusqu’au dernier ???

      Ceci dit, cela ne veut pas dire que les muslims soient préservés de l’égarement, ou que des tentatives de falsifications n’existent pas, mais l’original reste toujours, préservé, pas de nouvelles révélations ensuite, pas de nouveaux Prophètes ou Messagers ensuite...


  • Il faut comprendre qu’un siècle et demi de colonisation marquent les esprits : l’indigène ne pouvait et ne peut s’empêcher d’associer le colon au chrétien et vice versa !
    Mais quand on a une intégrité intellectuelle et que les pouvoirs pubiques, comme en France depuis quelques décenies, n’ocultent pas l’Histoire, les algériens, dans leur grande majorité, aprendront, avec étonnement peut être, qu’ils étaitent Chrétiens avant de devenir musulmans !

    Par ailleurs, un muslman ne marginalise pas le Chrétien, s’il le fait c’est qu’il n’est muslman que par le titre qu’il se donne et qu’il n’a rien compris au message que son prophète lui a laissé : la fraternité avec ’ les gens du Livre ’
    Pour l’anecdote : Quand le prohète à été lapidé par les siens c’est un chrétien qui lui a porté secours en le soignant et en le prenat en charge jusqu’à sa guérisson


  • Entretien particulièrement intéressant en ce qu’il révèle, en creux, de la société algérienne.

    Les chrétiens sont persécutés (selon les critères français) depuis l’indépendance. Là-bas, l’islam domine, aidé par des lois d’état qui permettent à tout un chacun de dénoncer un chrétien, et aux services de police de pourrir la vie du chrétien. Par ailleurs, la pression du citoyen , de la société dans quasi son ensemble est telle que le chrétien repéré est mis au ban...

    Dans le même temps les questions sur les attentats de Paris démontrent que ces algériens n’ont encore et toujours qu’une explication pour tous les comportements des arabes de France : le racisme des français, l’exclusion etc

    C’est insupportable de la part de journalistes qui devraient savoir que l’algérie c’est le bain de sang, l’émeute, le carnage, la mafia et la misère depuis plus de cinquante ans. Ici en France, n’avons de leçonsà recevoir de personne. Désormais, comme le dit Soral, la Remigration est un sujet sérieux.

    On comprend que l’évèque répondre avec prudence...

     


    • Ici en France, n’avons de leçonsà recevoir de personne.



      Faux. Les leçons vous sont dictées depuis la plan Marshall par les anglo-saxons à ce jour. A d’autres… A moins que tu vis isolé dans une contrée inaccessible à l’abri de la moindre information depuis 70 ans. Depuis sarko les cours se sont intensifiés. Maintenant vous êtes carrément télécommandés.

      Par ailleurs tu dresses un tableau exagérément noir de celui que seule la haine motive. Dénoncer, pourrir la vie des chrétiens en Algérie est un mensonge éhonté. Tu aurais été plus crédible si tu n’avais pas omis de signaler qu’ils sont obligés de coudre une croix sur leur vêtement sous peine d’amende et d’emprisonnement.

      Le pire DK


    • #1336233

      D. Kada - Oran
      A bon ?
      Et ça c’est l’amour algérien...
      http://www.medias-presse.info/letat...


  • L’Algérie est quand même le pays qui a assassiné les sept moines de Tibhirine et dont on ne sait pas si ce sont les islamistes ou les services secrets qui ont commis ce crime immonde :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Assas...

     

  • J’ai jamais lu autant d’inepties, vous me faites de beau, érudit, de beau théologiens de salon, tiens !
    Vous pouvez faire les intellos, à discuter, un dogme, une croyance, une doctrine, que vous ne connaissez point !
    Entre vous les savant d’E&R
    http://laportelatine.org/catechisme...
    http://laportelatine.org/bibliotheq...
    première partie de la doctrine chrétienne
    Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, Créateur du ciel et de la terre
    Et en Jésus-Christ, son Fils unique, Notre Seigneur
    Qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie
    A souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort et a été enseveli
    Est descendu aux enfers, et le troisième jour est ressuscité d’entre les morts
    Est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu, le Père tout-puissant
    D’où il viendra juger les vivants et les morts
    Je crois au Saint-Esprit
    A la sainte Église catholique, à la communion des saints
    A la rémission des péchés
    A la résurrection de la chair
    A la vie éternelle
    Ainsi soit-il
    Hors de l’Église point de Salut
    Écoutez un peu Antoine Martin dont l’émission E&R n’est pas mal du tout, l’abbé Xavier Beauvais, l’abbé de Cacqueray et vous y verrez plus clair, lire même François-Xavier Peron Le Synode sur la famille,Mgr Lefebvre, Louis de Bonald, Mgr H.Delassus, Joseph de Maistre,Léon de Poncins, A.Blanc de Saint-Bonnet, etc !
    Et au lieu de vous mirer, de vous écouter parler, allez voir une Église de la FSSPX,le dimanche (et peu importe la quantité, le nombre des fidèles, c’est la qualité ,la rigueur de la foi, peu importe vos fanfaronnades débiles, vous me faites doucement rigoler les amis)
    Un Catholique sa vie se déroule autour de Dieu et l’Église Catholique Romaine, le reste n’existe pas !
    Que ce soit politique, social, même alimentaire (terre nourricière, Civitas, Église, Famille)
    Et ce n’est pas parce-que l’on est Tradis que l’on est un bon Catholique..(par-contre on ne peut être moderniste, les modernistes, ne sont pas Catholiques)
    Alors vos beaux discours, vous flattent certainement, mais ne sont que du vent..
    Un seul Dieu, une seule Église, une seule doctrine, un seul dogme, le reste n’est que mensonges, apostasies et hérésies.
    A bon entendeur Salut les amis !
    NS Jésus Christ-Roi, n’a pas toujours était tendre, il a su se faire attendre et respecter et de tous ses ennemis !
    (je sais que mon commentaire ne passera pas, mais c’est ainsi et pas autrement,vous pouvez discutaillez éternellement)
    Que Dieu vous protège


Commentaires suivants