Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

En Autriche aussi, certaines opinions sont passibles de prison

Un an avec sursis pour un médecin révisionniste

Pour avoir écrit dans des courriers que l’Holocauste était « un mensonge du gang des banksters sionistes », Josef K., un médecin autrichien âgé de 71 ans, a été condamné à 1 an de prison avec sursis le 26 mars dernier par le tribunal régional de Linz (Haute-Autriche).

Dans des lettres adressées à la mairie, au conseil municipal de sa ville ainsi qu’à l’administration du mémorial du camp de concentration de Mauthausen, le médecin remettait notamment en cause l’existence de chambres à gaz au camp de Mauthausen. Pendant le procès, le procureur lui a posé la question suivante : « Y-a-t-il eu des chambres à gaz à Mauthausen ? » « Oui », a répondu le malicieux septuagénaire avant de préciser : « Mais je ne vous dirai pas ce que je pense. »

Un brin provocateur, le médecin avait également écrit dans ses multiples courriers que l’Holocauste doit « être un mensonge de ces Khazars, ce groupe de banksters sionistes, qui se trouve actuellement en Israël. Et le “printemps arabe” est aussi un de leurs méfaits […] Avec cette massue de l’Holocauste, nous serons indéfiniment exploité jusqu’à la Saint-Glinglin. »

Évidemment, le tribunal avait commandé un rapport psychiatrique, qui n’a rien donné, et la bonne santé mentale du septuagénaire a été certifiée. Pendant son procès, le médecin a plaidé non-coupable et a expliqué être « seulement à la recherche de la vérité ».

Voir aussi, sur E&R :

Sur l’histoire et sa révision, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.