Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

En Suisse aussi, le lobby israélien lutte contre la liberté d’expression

AteliER
Article initialement publié dans l'atelier E&R

En France nous avons le dîner annuel du CRIF, où l’ensemble des partis politiques d’importance sont convoqués par un petit lobby pour qu’ils fassent allégeance à Roger Cukierman. La version suisse de cette mascarade immonde est nommée « Les petits déjeuners politiques de la CICAD ».

 

Qu’est-ce que la CICAD ?

 

La Coordination intercommunautaire contre l’antisémitisme et la diffamation explique ses buts sur son site :

La CICAD est une association qui a pour but et mission de :

- lutter contre toutes les formes d’antisémitisme ;
- veiller à l’application de la législation suisse contre le racisme ;
- préserver la mémoire de la Shoah ;
- défendre l’image d’Israël lorsqu’elle est diffamée [1].

Cette association, qui travaille sous couvert de lutte contre l’antisémitisme, est en réalité une officine proche du gouvernement d’extrême-droite israélien. Elle l’exprime elle-même clairement dans ses buts. Il s’agit de défendre l’image d’Israël, pays gouverné par une coalition qui se réclame d’un suprémacisme théologico-racial particulièrement nauséabond, cherchant à anéantir régulièrement les Palestiniens sous les bombes, comme nous pouvons le voir à Gaza.

Ces petits déjeuners ont été organisés juste avant les élections municipales genevoises du 19 avril dernier, afin que tous les partis politiques, comme c’est le cas pour le CRIF, fassent allégeance à un petit lobby d’extrême-droite qui ne représente pas grand monde. À cette occasion, la CICAD convoque l’ensemble des partis pour leur communiquer quelques directives. Non seulement les populations juives en France ou en Suisse représentent peu de monde (à peine 1 % de la population), mais ces associations communautaires prennent également en otage les juifs du quotidien, qui se passeraient bien d’être représentés par des gens qui alimentent l’antisémitisme par leur travail de lobbying insupportable.

Lors de ces petits déjeuners, la CICAD a été jusqu’à interpeller le parti UDC pour la simple raison qu’un candidat aux élections, Joseph Navratil, aurait reçu le soutien d’un groupe sur Facebook appelé « Les Dieudonnistes de Suisse » [2]. L’intéressé ne s’est même pas exprimé publiquement à propos de Dieudonné, mais cela suffit à la CICAD pour demander des explications à l’un de ses collègues, Éric Bertinat, qui a botté en touche et qui a préféré s’en prendre à l’islam...

La CICAD se permet même d’émettre une mise en garde personnelle à Joseph Navratil, qui ne leur avait rien demandé et qui n’était pas présent à ce petit déjeuner :

Candidat UDC proche des Dieudonnistes de Suisse

La CICAD est interpellée par le soutien affiché des Dieudonnistes de Suisse pour Joseph Navratil, candidat UDC au Conseil municipal de la Ville de Genève comme le fait remarqué Laurent Selvi.

« Nous sommes très actifs pour dénoncer toute campagne antisémite. Chaque fois que Dieudonné vient en Suisse nous nous mobilisons, d’où notre intérêt face au soutien des Dieudonnistes de Suisse à l’un de vos candidats. »

Pour toute réponse, la délégation affirme ne pas connaître cette mouvance et explique que ce candidat s’est dernièrement converti à l’islam. Mais l’information ne manquera pas d’être exploitée.

 

 

Qui est Johanne Gurfinkiel, le secrétaire général de la CICAD ?

 

Johanne Gurfinkiel a vécu son adolescence dans la banlieue parisienne. Il a été nommé très jeune directeur du B’nai B’rith France [3].

Rappelons que le B’nai B’rith n’est rien d’autre que la franc-maçonnerie juive. D’après Jacob Cohen, c’est cette dernière qui recrute les sayanim, ces juifs qui travaillent en sous-main pour le Mossad à l’étranger.

Gurfinkiel mène une campagne acharnée à l’égard de Dieudonné à chaque fois que l’humoriste vient se produire en Suisse [4]. Ce personnage, dont l’illégitimité devrait être totale, s’en était même pris au sympathique sportif Pascal Mancini, qui avait rendu hommage à Dieudonné en faisant une quenelle dans un stade. Le petit flic de la pensée Gurfinkiel s’était proposé d’expliquer en quoi l’idéologie de Mancini serait nauséabonde [5]. Inversion totale des valeurs puisque Gurfinkiel défend l’État d’Israël, qui est le plus grand pourvoyeur d’antisémitisme et l’État le plus raciste dans le monde.

La CICAD est une organisation nuisible, qui cherche à porter atteinte à la liberté d’expression en Suisse en pratiquant une chasse aux sorcières envers tous ceux qui oseraient rire de l’humour de Dieudonné, faire du sarcasme sur une certaine communauté qu’on ne peut pas nommer ou dénoncer la politique israélienne d’extrême droite.

Du 29 avril au 3 mai aura lieu le Salon du Livre à Genève. La CICAD y tiendra un stand. Nous invitons tous les lecteurs de cet article qui se rendraient à Genève à interpeller les gens de la CICAD sur leur stand et leur expliquer de manière courtoise en quoi leur travail est illégitime et de quelle manière il contribue à alimenter l’antisémitisme. Nous invitons également les lecteurs de cet article à renoncer au piège de la violence et de l’insulte, d’autant plus que des policiers en civil seront évidemment aux aguets pour surveiller le stand. Rien n’empêche de venir avec des ananas et de s’inviter aux débats pour montrer aux visiteurs du salon qui représente véritablement le visage de la haine...

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Excellent article ! Il faut venir en aide aux patriotes suisses, nos ennemis sont les mêmes. Cette Cicad met vraiment en danger la liberté d’expression, il faut lui poser des limites, il n’y a rien de pire que la passivité car ce type d’organisation mise sur le fait que les pouvoirs publics se couchent devant elle et que les gens la craignent.

     

    • Un patriote suisse converti à l’islam est aussi crédible qu’un patriote suisse avec une double nationalité israélienne.
      Le peuple suisse est en effet l’un des plus opposé à l’islamisation de l’Europe, lui qui a voté pour interdire la construction de tout nouveau minaret sur son territoire, comme il y a, bien avant l’invasion, interdit l’abattage halal et casher.
      Que les traitres s’entre-déchirent ne peut qu’être bénéfique aux patriotes, mais l’UDC va rapidement perdre des voix si elle s’allie avec les islamistes.


    • Personne ne craint les sionistes ! D’ailleurs plus la secte se fait remarquer, plus les populations se méfient de leurs gouvernements. La Suisse est particulière en ce sens, où beaucoup de milliardaires y résident, et qu’à Bâle se trouve la « banque centrale des banques centrales ».


  • Eh oui, nous avons également notre fardeau à porter, ici en Suisse.
    Quand on va sur leur site, hormis les intemporelles pleurniches shoatique et autres Ôdes à l’État sioniste, il y a aussi un bouton, en haut à droite, qui s’appelle "dénoncer un acte".
    En gros, ces gens qui ne représentent que eux-mêmes suggèrent aux citoyens de ne plus passer par le processus traditionnel, mais de leur indiquer, à eux, tout geste ou parole qui rappellerait les heures les plus sombres de l’Humanité... La ldj ne semble pas encore être ici, mais sait-on jamais...
    Arrogance communautaire de première qualité.

    Si des amis suisses comptent se rendre au Salon du livre, on se retrouvera à leur stand avec ananas et bras tendu !

     

    • Je ne sais pas pourquoi mais cet onglet " Dénoncer un acte " du site de la CICAD m’a fait penser à Luc Ferry qui avait parlé sur Anal+ d’ " un ancien ministre qui s’est fait poisser à Marrakech dans une partouze avec des petits garçons. Probablement ici, nous savons tous de qui il s’agit. " Le plus beau est le " Probablement ici, nous savons tous de ce qui il s’agit. " Mais bizarrement nous ne dénoncerons personne. Après tout il ne s’agit que de petits garçons qui se sont faits sodomiser par un ancien ministre. En revanche, aller sur le site de la CICAD pour dénoncer un goy qui aurait grillé une priorité à droite à un juif, c’est primordial !


  • Cela me rappel la phrase d’un certain Thierry Levy a l’adresse de Dieudonné - "Après la loi viennent les coups"
    La loi Juive est décidément au dessus de tout et de tout le monde .

     

  • On commence par un petite déjeuner, et tu finis par être obligé de bouffer toute une gamelle d’annanas et d’abricots à la sauce de la pleurniche
    Mais à la sortie, l’adition est très salée

    Amis suisses, "week up and stand up" avant qu’il ne soit trop tard pour vous


  • La Suisse est complètement verrouillée et vérolée. Voir comment les médias aux ordres se sont mis à plat ventre pour torcher le conseiller municipal PLR genevois dont j’ai oublié le nom (également président de la licra suisse, hem) qui est décédé récemment.

    Depuis que la Suisse a eu une présidente de la kommunauté, elle est pliée.

    Le cicad c’est les types qui interdisent les conférences de Soral, qui fliquent les réseaux sociaux et les commentaires de site et qui récoltent minutieusement leurs petites "agressions antisémites" pour faire leurs petites statistiques dramatiques (non-officielles mais présentées comme officielles) qu’ils répètent en boucle sur leur site et à coups de revues. A noter que les cartes postales "antisémites" sont comptabilisées... hem.
    Ce sont ceux qui se réjouissent que des historiens nonagénaires soient condamnés à du ferme.
    En gros, c’est l’aipac suisse et bien qu’elle soit plus discrète que le crif, cette organisation est très puissante. Notamment, quand ils parlent de faire appliquer les législations "antiracistes" : ce sont eux qui sont à l’origine de ces lois outrageuses.

    Ils étaient déjà au salon du livre l’an dernier et ils avaient déployés les grands moyens, avec un stand tellement énorme qu’il concurrençait celui de l’invité principal (le Japon). Conférences sur la cuisine sépharade, animations avec des écrans tactiles, distributions de tracts, j’en passe et des meilleures. Depuis le pavillon japonais où des cérémonies du thé se déroulaient en toute tranquillité, les types du cicad emmerdaient tout le monde avec leurs pleurniches déversées à coups de haut-parleurs.

    A ce salon il y a eu une distribution d’un journal spécialement imprimé pour l’occasion, chaque jour un différent. Parmi les différents numéros se trouvait un avec la gueule des femen en première page.

    Le salon du livre de Genève c’est : caro la foufou, schevenschensko la femen, haziza l’agité de twitter, la iacub (militante lgbt), calixthe belaya, etc. comme invités

    Le meilleur invité était de très très loin Leiji Matsumoto ! Un vrai lui.

    Et comme stands : boîtes d’éditions de bouquins lgbt pour enfants, éditeurs de psy-cul, de livres de cuisine et stands de marchands de livres en tous genres.

    La présidente de ce salon vérolé est la même que Zemmour a humilié publiquement en même temps que Ziegler. Une gaucho carabinée de la pire espèce, avec un accent à couper au couteau en plus !

    Pas étonnant que l’assoc des amis de Soral ait été refusée !

     

  • Tiens, cadeau au passage. Quenelle incluse.

    Ridicule d’inciter les gens à aller parler au cicad. Il n’y a rien à leur dire, ils savent très bien ce qu’ils font et ils ne changeront pas d’avis. En plus c’est un gaspillage dangereux que de montrer son visage à ces dangereux individus.
    Ce qu’il faut faire ? des photos et des vidéos souvenirs.

     

  • CICAD, de la merde plein de fric amis certainement avec des suisses plein de fric aussi. Je vais vous dire une vérité. Vérifiez si vous pouvez les français ! Je suis suisse de naissance mais mes origines sont européennes, belges et anglaises... Ma famille d’Europe s’est sacrifiée contre la chiasse dictatoriale. Ce qu’il en reste... Et donc Adolf Hitler adorait et respectait la Suisse puisqu’il a dit un jour que la Suisse était son DESSERT ! Et de penser que Adolf Hitler aurait certainement pris sa retraite en Suisse à la fin de la guerre. Bien sûr ! On parle un allemand comme il existe nul part ailleurs. Des origines germaniques qui datent de la nuit des temps. Je suis certain que Hitler rêvait d’une Europe qui ressemble à la Suisse. Alors la CICAD, les israélites de Suisse. Ce que j’en pense... J’ai bien envie de vous rejoindre en France. Plus on est de fou, plus on rit, non ? Salutations !



  • La CICAD est une association qui a pour but et mission de :

    - lutter contre toutes les formes d’antisémitisme ;
    - veiller à l’application de la législation suisse contre le racisme ;
    - préserver la mémoire de la Shoah ;
    - défendre l’image d’Israël lorsqu’elle est diffamée.



    Ils feraient bien d’arrêter d’associer leur lutte contre l’antisémitisme à la défense d’un Etat raciste, colonialiste et criminel que le monde moderne ne peut que détester, s’ils ne veulent pas que « l’antisionisme mène à l’antisémitisme »...


  • Israël, l’etat le plus raciste au monde se permet de donner des leçons. Belges, suisses, français mes frères qui n’osons réagir, que sommes-nous devenus ?


  • On demande un Guillaume Tell pour remplacer la pomme par une étoile de David .


  • La France et l’Angleterre avaient colonisé la moitié de la terre le plus souvent par la force ; aujourd’hui ils sont colonisés de l’intérieur, par une petite secte qui veut jusqu’à violer leurs enfants en impunité. Même ils ont des gens de leur pays qui ont oublié les commandements de l’église et défendent des pédo-criminels tels Polanski sur les médias pour être acceptés, pour un petit poste dans leur propre pays ! Comment peut-on descendre plus basµ ? les autres pays au moins s’étaient révoltés, battus se sont faits tuer par l’oppresseur et là c’est la désolation la plus extrême car ils sont télécommandés par la petite secte florissante comme une colonie de poux sur la tête de l’hôte. C’est tragique.


Afficher les commentaires suivants