Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Enjeux mythologiques

À propos de l’audience Faurisson du 9 mai 2017

Le 20 août 2012, le quotidien Le Monde publiait un article d’Ariane Chemin intitulé 29 décembre 1978 / Le jour où Le Monde a publié la tribune de Faurisson. Ce dernier y était qualifié de « graphomane », de « mégalomane », de « bouffon », de « nostalgique de Pétain », de « provocateur né », qui « adore se victimiser », et ses thèses enfin qualifiées de « délirantes » n’étaient que des « fantasmagories ». En outre, on le traitait de « menteur professionnel », de « falsificateur » et de « faussaire de l’histoire ».

 

Sur ces trois dernières qualifications le Professeur poursuivait par citation directe Ariane Chemin et Le Monde pour injure publique. Le tribunal de grande instance de Paris, le 16 janvier 2014, estimait que l’injure était exclue, les termes employés par le journal renvoyant à des faits précis. Il aurait fallu poursuivre du chef de diffamation. Décision confirmée en appel le 18 décembre 2014.

Comme l’article incriminé était reproduit dans un ouvrage, Le Monde / 70 ans d’histoire, paru aux éditions Flammarion le 24 septembre 2014, Robert Faurisson décidait de poursuivre à nouveau Ariane Chemin et le journal, mais, cette fois-ci, pour diffamation.

Le 22 décembre 2014, Monsieur Robert Faurisson a déposé plainte avec constitution de partie civile contre Madame Ariane Chemin, Madame Teresa Cremisi et la Société Flammarion, pour des faits de diffamation.

L’audience du 9 mai qui s’est prolongée de 13h30 à 21h30 à la 17e chambre du tribunal de grande instance de Paris fut une « leçon d’histoire », c’est ce qu’Ariane Chemin déclara à la barre sans en être sollicitée en fin d’audience, alors que la présidente du Tribunal lui demandait si elle souhaitait prendre la parole au titre du droit au dernier mot.

Voulant prouver la véracité de ses écrits, Ariane Chemin avait sollicité cinq témoins : Valérie Igounet, journaliste, Annette Wieviorka, historienne, Laurent Joly, historien, Serge Klarsfeld, avocat et historien, Claude Lanzmann, écrivain et cinéaste.

Sur ces cinq témoins, seuls les trois premiers se sont présentés à l’audience : Annette Wievorka, directrice de recherche émérite au CNRS et Valérie Igounet, auteur d’un ouvrage sur le révisionnisme historique. Laurent Joly, historien du CNRS ne m’était pas connu et son élocution trop rapide ne m’a pas permis de saisir la teneur de ses propos.

Je connaissais les deux premiers sans les avoir lus ni rencontrés, par leur renommée et ne pouvait m’empêcher d’éprouver un certain respect pour l’aura médiatique et universitaire de Madame Wievorka.

La mauvaise foi et la faiblesse des arguments avancés par ces personnes et notamment par Annette Wievorka m’a sidéré. Ainsi, à propos des analyses physico-chimiques des parois des chambres à gaz en vue d’y détecter des restes de Zyklon B qui se dégrade en un composé coloré très stable au cours du temps, le ferricyanure de potassium, elle déclara quelle n’était pas chimiste et que ça ne l’intéressait pas qu’un pseudo-expert grattouille des murs !

L’idée que les chambres à gaz sont un mensonge de guerre qui se prolonge jusqu’à présent fait son chemin face au barrage médiatique des sionistes. En fouillant un peu, les informations sont disponibles sur le net pour ceux qui souhaitent s’informer. Mais pour élargir le débat, il m’apparaît intéressant de le resituer dans une perspective historique de longue durée.

Ainsi, pendant deux millénaires dans le monde chrétien, les Juifs ont porté la culpabilité d’être pour l’éternité les meurtriers de Jésus, c’est-à-dire déicides. Au XIIe siècle, lors de l’institutionnalisation de l’Église, quelques clercs de l’Église argumentèrent en avançant que si la génération de Jésus était coupable de déicide, mille ans plus tard, est-ce que les Juifs l’étaient encore ?

Mais l’Église avait besoin de cette culpabilité éternelle pour imposer son statut de véritable Israël (Verus Israël) à la place d’Israël, héritière et dépositaire de la descendance historique du roi David. Dans ce dispositif idéologique, c’est la culpabilité juive qui constituait le socle de la légitimité et de l’impeccabilité (= sans péché) du pouvoir de l’Église.

Les États-nation modernes sont des Églises nationalisées et laïcisées dont le droit administratif hérite en droite ligne du droit canonique (= le droit de l’Église), ainsi que les historiens du droit Gabriel Lebras et Pierre Legendre l’ont montré.

Vienne cette culpabilité bimillénaire à s’effacer, c’est tout l’édifice idéologique de l’Occident qui s’effondre, ce à quoi nous assistons depuis 1945.

Si les Juifs furent réputés déicides pendant deux mille ans, depuis 1945, qui fut en fait une victoire historique des sionistes à Nuremberg, la doctrine dominante impose l’idée que les États-nation d’Europe occidentale sont éternellement coupables de judéocide. C’est la réponse du berger à la bergère et lors de la pause, j’ai eu l’occasion de questionner le professeur Faurisson à ce sujet. Il a été d’accord pour penser avec moi que cette thèse lui paraissait très vraisemblable.

Au-delà de l’altercation bimillénaire entre Juifs et Chrétiens (la formule est de Pierre Legendre), il faut retenir que celui qui maîtrise la gestion de la culpabilité collective détient le pouvoir. Pendant les siècles théologiens, l’Église, avec le droit de la pénitence imposait ses vues à ses ouailles au nom de l’éternelle culpabilité des Juifs qui légitimait son pouvoir.

Désormais, le pouvoir sioniste international organisé par le Congrès juif mondial

- http://www.worldjewishcongress.org/...

relayé en Europe par le Parlement juif européen

- http://ejp.eu/

- http://www.cclj.be/actu/politique-s...

 

 

qui comporte 120 membres issus d’une quarantaine de nations jusqu’en Asie centrale et qui siège à l’intérieur du bâtiment du Parlement européen dans une salle qui lui est dédiée, relayé en France par le CRIF, la LICRA et la LDH

- http://www.crif.org/

- http://www.licra.org/

- http://www.ldh-france.org/

aux États-Unis par l’AIPAC et l’ADL

- http://www.aipac.org/

- https://www.adl.org/

et localement dans la plupart des États-nation, impose ses vues historiques pour affermir une gouvernance mondialisée dont la gestation est déjà bien avancée. Comme on peut l’entendre sur YouTube, pour Jacques Attali, Jérusalem serait un endroit idéal pour y établir la capitale d’un gouvernement mondial.

 

 

Pour établir cette gouvernance mondiale, un bras de levier est nécessaire pour affaiblir et finalement détruire les États-nations. C’est le rôle de l’éternelle culpabilité consécutive à l’accusation de judéocide. Dans ce contexte la revendication d’un statut exceptionnel de la Shoah qui serait Le Crime dont l’Unicité rayonnerait pour les siècles des siècles, aussi unique que le meurtre de Jésus qu’il viendrait oblitérer, en est le corollaire indispensable.

Ainsi, en plus de la gestion de la culpabilité qui relève du droit, le pouvoir s’exerce au nom des ancêtres et des martyrs qui relèvent de la théologie. L’idéologie démocratique scientiste dominante diffuse l’idée selon laquelle nous serions les descendants du bon sauvage de Rousseau à l’origine du contrat social démocratique et de l’observateur objectif de Laplace situé en dehors de l’espace et du temps, tous deux situés en dehors de toute filiation, sans ancestralité ni descendance.

Cette idéologie diffuse aussi la promesse d’un avenir robotisé transhumaniste tandis que la théorie du genre qui en est le corollaire vante l’intersexualité, l’anomie sexuelle. Cette idéologie démocratique et scientiste abolit l’idée et la légitimité de toute ancestralité, dévalorise la vieillesse et la mort et valorise l’enfant-roi, à tel point qu’on a pu planifier des villes nouvelles en oubliant de prévoir un espace pour les cimetières !

Toutefois, il semblerait qu’à l’instar des sociétés traditionnelles qui pratiquent le culte des ancêtres ou le culte des martyrs, la réalité ultime du pouvoir, au-delà des faux-semblants d’une classe politique qui parade pour la galerie, chez nous comme ailleurs, se formule en terme d’ancestralité dominante.

En effet, afin d’assurer la pérennité de son projet, cette gouvernance mondiale qui travaille à l’éradication des États-nation en les décapitant de leur ancestralité, a également prévu l’instauration d’une ancestralité inédite, synthèse de toutes les traditions du monde. L’élaboration de cette nouvelle religion se poursuit activement à l’occasion de rassemblements internationaux et interconfessionnels, notamment à Astana, nouvelle capitale du Kazakhstan dont la monumentalité ahurissante théâtralise les symboles franc-maçons et illuminati.

- http://www.religions-congress.org/i...

Quand on pense à ces enjeux titanesques de pouvoir, le combat héroïque et solitaire du professeur Faurisson pour faire prévaloir la vérité historique sur la manipulation des mythes idéologiques apparaît formidable, du latin formidabilis : redoutable, terrible, qui inspire la peur.

Retrouvez Robert Faurisson chez Kontre Kulture :

Essentiel, chez Kontre Kulture :

Lire également :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1727663
    le 14/05/2017 par Courtial
    Enjeux mythologiques

    Faurisson pourrait dire ce qu’écrivait Céline : " Ils ne me lâcheront qu’à ma mort ".


  • #1727672
    le 14/05/2017 par Maxence
    Enjeux mythologiques

    Israël s’arroge le droit de disposer des peuples "afin qu’Auschwitz ne puisse plus se reproduire" . Comme si les Arméniens prétendaient contrôler la politique de tous les Etats afin que le génocide arménien ne puisse plus se reproduire : ils n’exciteraient que la dérision .

     

    • #1727714
      le 14/05/2017 par rectificateur
      Enjeux mythologiques

      Disons même que c’est la condition idéale pour que cela se reproduise !


  • #1727697
    le 14/05/2017 par Testou
    Enjeux mythologiques

    Regardez cette main jaune qui est une "main de fatma" pour les maghrebins. Il s’agit bien d’un symbole juif !
    Je me souviens de famille entieres utilisant comme protections.

     

    • #1727730
      le 14/05/2017 par ursus
      Enjeux mythologiques

      Et celui de "Touche pas à mon pote" !


    • #1727965
      le 15/05/2017 par unknow
      Enjeux mythologiques

      Bizarre que ce soit les pays musulmans comme la Palestine,l’Irak l’Afghanistan Libye et maintenant la Syrie qui sont attaqués et déstabilisés par les américano sionistes et Israel afin d’étendre le territoire de ce dernier et piller le pétrole de ces 5 pays pour ne plus dépendre des US et de l’UE en matière de défense et d’énergie !??


    • #1733740
      le 25/05/2017 par Ghost
      Enjeux mythologiques

      La main de fatma est un création juive, car le fétichisme dans ces civilisation et interdit...

      Cordialement.


  • #1727715
    le 14/05/2017 par Anonyme
    Enjeux mythologiques

    Que DIEU nous viennent en aide… Car le MONDE en aura besoin…

     

    • #1732617
      le 24/05/2017 par Sedetiam
      Enjeux mythologiques

      Le Monde a besoin de vous : et alors peut-être Dieu vous viendra en aide...
      Faut-il encore faire le premier pas.


  • #1727740
    le 14/05/2017 par 9871
    Enjeux mythologiques

    Donc les chrétiens auraient embêté les juifs longtemps, et ceux-ci se vengent. Alternance, en quelque sorte. Finalement ce n’est que justice, non ?
    Non.
    Les juifs se sont établis en Europe dans des nations productives, structurées, construites et saines, parce qu’ils y avaient intérêt. Ils étaient bons pour le commerce et donc avaient besoin de l’argent et du travail de ces artisans, paysans, architectes, maçons, bourgeois et châtelains chrétiens si efficaces pour créer la prospérité, auxquels on peut prêter à intérêt.
    Ils pouvaient à tout instant décaniller vers des terres plus prometteuses, des peuples plus judéo-compatibles ou plus patients. Or ils ne le faisaient pas.
    L’inverse n’est pas vrai. Les Européens ne sont pas allés en terre juive, quelle qu’elle soit ou eût été, pratiquer l’usure ou vendre des choses. Ils étaient bien trop occupés à édifier leurs nations. S’ils s’établissaient ailleurs, c’était pour construire, laissant de beaux monuments et d’autres bienfaits.
    La vengeance juive est donc artificielle et relève de la paranoïa (lucrative) et d’un ressentiment maladif contre quelque chose qui ne nous concerne pas, contre les juifs eux-mêmes peut-être.
    Les culpabilisateurs sont en général un peu louches. Ils auraient bien besoin de s’introspecter.
    Ariane Chemin, jounaleuse, ne connaissait pas l’écrivain de référence (juive) de la chouwa quand elle est venue interroger monsieur Faurisson. Rien lu, auteur inconnu. Et elle fait la savante, la con pétante et tout !


  • #1727745
    le 14/05/2017 par suspicieux
    Enjeux mythologiques

    Quand on y réfléchit toutes les guerres sont des crimes contre l’humanité, à fortiori les mondiales . Ces guerres ont toutes été financées par les usuriers-banquiers-criminels que vous savez, le plus souvent des deux côtés, faisant en sorte que le belligérant le plus hostile au peuple d’Israël soit vaincu . Pendant la dernière guerre, chose inouïe, des Juifs ont fait partie des victimes : les israélites ont immédiatement décidé qu’ils avaient été victimes d’un "crime contre l’humanité", les autres victimes goyim n’étant que des victimes nous dirons "ordinaires", ou plutôt pas des victimes du tout puisqu’elles avaient (parait-il) voulu la guerre . Les massacres également sont des crimes contre l’humanité, ceux commis par les Français comme ceux commis par le FLN, comme celui des Harkis . Pour moi le massacre du Bataclan - que l’on commence à oublier - est également un crime contre l’humanité où curieusement aucun "enfant d’Israël" n’a été victime . Cela explique peut-être que le patron de la DGSE, Bajolet, refuse obstinément de donner le nom - qu’il connaît - du commanditaire .

     

    • #1727848
      le 15/05/2017 par alias
      Enjeux mythologiques

      Petit rappel : les condamnés de Nuremberg l’ont été au nom d’une loi rétroactive : la loi punissant le "nouveau" crime contre l’humanité qui n’existait pas avant 1945 . Ces ordures ont INVENTE une loi sur mesure pour assassiner légalement les prévenus . Mirabeau : " Dieu lui même ne peut faire qu’une loi soit rétroactive, ce sera toujours un monstre ". Mais Mirabeau était un grand législateur, rien de commun avec les "législateurs" de m... qui empoisonnent littéralement nos vies .


    • #1727898
      le 15/05/2017 par GuymitTerrand
      Enjeux mythologiques

      La 2ème Guerre Mondiale a fait selon les différentes études historiques entre 50 et 80 millions de victimes dont la grande majorité constituée de chrétiens catholiques, orthodoxes et protestants. Il faut constamment le répéter.


  • #1727764
    le 14/05/2017 par l.k
    Enjeux mythologiques

    Ou en est l exactitude de nos jours ?........j ai mal avec le Professeur..


  • #1727919
    le 15/05/2017 par Un ploemeurois
    Enjeux mythologiques

    Doit on attendre 2000 ans pour avoir le droit de faire l’exégèse de la Shoah ?

     

    • #1728079
      le 15/05/2017 par Ali baba
      Enjeux mythologiques

      Depuis leur main mise sur toutes les instances des pays auxquels ils se sont adjoints leurs pantins autochtones pour faire le " boulot " de destruction des États , en résumé depuis 1789 avec la france , ils n’ont cessé de parfaire leur infeodalité ; alors oui , les événements de la dernière guerre , représentent désormais un " socle " basique sur lequel ils sont " assis " pour terminer leur domination . Donc tant que ce système existe , le reste continuera .


  • #1727973
    le 15/05/2017 par marcel
    Enjeux mythologiques

    Pourquoi n’y aurait-il pas un Parlement musulmans Européen puisque il y a des musulmans en Europe comme pour les juifs !???