Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Entrée de la Lituanie dans la zone euro en 2015

La Lituanie a obtenu l’aval de la Commission européenne et de la Banque centrale européenne pour adopter l’euro.

Le commissaire européen chargé des affaires économiques, Olli Rehn, a fait remarquer « la politique budgétaire, les réformes économiques sérieuses et l’augmentation impressionnante de la prospérité des citoyens lituaniens. »

Une eurobéatitude partagée par le Premier ministre lituanien, Algirdas Butkevicius :

« Nos efforts et le travail que nous avons fourni ont été salués. Compte tenu des développements à nos frontières, l’adoption de l’euro prend encore plus d’importance. C’est un pas supplémentaire vers plus de sécurité au niveau économique, financier et politique. »

La monnaie unique y entrera en vigueur à compter du 1er janvier 2015, le pays remplissant tous les critères de convergence d’après l’exécutif européen.

Elle deviendra ainsi le 19e membre de la zone euro après que cette décision aura été confirmée par les États membres.

Les autres pays baltes, l’Estonie et la Lettonie, sont entrés dans cet espace monétaire en 2011 et 2014.

La Bulgarie, la République tchèque, la Croatie, la Hongrie, la Pologne, la Roumanie et la Suède ont également déposé leur candidature.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.


  • La Bulgarie, la République tchèque, la Croatie, la Hongrie, la Pologne, la Roumanie et la Suède ont également déposé leur candidature.




    J’ai du mal à y croire, normalement la Suède est tenue d’organiser un nouveau référendum pour entrer dans la zone euro or la majorité des Suédois sont toujours contre la monnaie de Bruxelles.
    Quant à la République tchèque, quant j’y été allé avec ma classe de quatrième, on nous avait dit qu’elle devait adopté l’euro d’ici 2012 or toujours rien pour l’instant et pourtant ce pays s’en sort plutôt bien économiquement : pourquoi vouloir l’euro dans ce cas ? Surtout que d’après les sondages tchèques, le peuple est largement contre.

     

    • #849373

      Lorsque la Suède est entrée dans l’Union européenne en 1995, le traité de Maastricht était déjà entré en vigueur depuis plus d’un an (le 1er novembre 1993). Dans ces conditions, elle n’était pas en position d’exiger une clause d’exemption de la monnaie unique à son profit, comme l‘avaient obtenue le Royaume-Uni et le Danemark, l’un et l’autre avant l’entrée en vigueur du traité de Maastricht. Du reste, la « Déclaration d’Édimbourg » du 12 décembre 1992 avait bien précisé que « les dispositions adoptées pour répondre aux préoccupations danoises s’appliqueront uniquement au Danemark et à aucun autre État membre, ni présent, ni futur ».

      La Suède a donc ratifié le traité de Maastricht sans réserve. D’un point de vue strictement juridique, et à la différence du Royaume-Uni et du Danemark, la Suède s’est donc « définitivement » engagée, en 1995, à adopter la monnaie unique, tôt ou tard et quoi qu’il arrive. Cependant, sachant pertinemment que de très nombreux Suédois, probablement majoritaires, étaient viscéralement hostiles à l’abandon de leur monnaie nationale, la couronne suédoise, le gouvernement de Stockholm fut contraint de faire un geste envers son opinion publique. Afin de calmer les tensions, il décida de ne pas faire partie des premiers États à adopter l’euro en 1999. Après avoir obtenu l’accord des autres États membres de l’Union européenne sur ce qu’il leur présenta seulement comme une astuce de procédure, le gouvernement suédois annonça qu’il consulterait les électeurs pour cela par référendum plus tard, lorsque la monnaie unique européenne circulerait concrètement sous forme fiduciaire dans les pays l’ayant adoptée.

      Or les Suédois refusèrent d’adopter la monnaie unique européenne lors du référendum du 14 septembre 2003 (par 57,3 % de Non et 81,2 % de participation). Depuis lors, la Suède se trouve dans une situation contradictoire : d’une part elle est juridiquement tenue d’adopter la monnaie unique du fait de sa ratification du traité de Maastricht sans réserve ; mais d’autre part, le peuple souverain s’est exprimé et a rejeté cette adoption avec un score ne prêtant pas à discussion.


  • #846498
    le 04/06/2014 par marlon branleux
    Entrée de la Lituanie dans la zone euro en 2015

    Donc, de 2015 à 2020 ; ils percevront des subsides de la part de l’ue, ou plutôt de l’allemagne, et à partir de 2020 ; ils passeront à la caisse, un peu comme les grecs
    Heureusement que les euro sceptiques progressent


  • #846513

    "C’est un pas supplémentaire vers plus de sécurité au niveau économique, financier et politique."
    Ces gens sont fous, ou bien totalement assujettis à la doctrine de Bruxelles.

     

    • #847019

      Les Lituaniens n’y sont probablement pour rien, ils ont comme dans tous les pays de l’U.E des dirigeants corrompus, cyniques et soumis à l’oligarchie.


  • #846525

    C’est génial !! Bienvenue à nos amis de tous pays, vous allez voir, l’Union Européenne est magnifique.
    Plus besoin de travailler, les billets vont se glisser tous seuls dans vos poches. Vous avez faim ? Il suffit de claquer des doigts pour faire apparaître n’importe quel aliment. Nous sommes tous gentils et des petits anges volent dans le ciel. L’Union Européenne, c’est le paradis sur Terre.


  • Je connais bien la Lituanie, et les lituaniens sont attachés à leur monnaie. Lors des débats, il y avait les pro-euro et les pro-référendum. Finalement il n’y aura pas de référendum, car comme en Lettonie, il doit y avoir pas plus de 20% des gens qui soutiendraient l’entrée dans l’euro. C’est vraiment dommage car le litas est vraiment une monnaie sympa, tout y est bon marché etc. Je vis en Suisse et j’ai bien vu l’augmentation des prix en France, excepté dans les supermarchés, les prix français sont assez proches des prix suisses, alors que les salaires sont beaucoup plus bas (en suisse on voulait mettre un smic à 3200€). En parlant avec des slovaques, des estoniens, etc., ils m’ont dit que les prix avaient augmenté depuis l’entrée dans l’euro. Ils crèveront comme les espagnols, les grecs, et bientôt les français.

     

    • #849401

      Aujourd’hui malheureusement le litas se porte bien, mais les prix ont du augmenter parce que avec le salaire moyen il est impossible de se nourrir payer son appartement et le chauffage en hiver sans devoir prendre un emprumpt, tout est fait pour pousser les lituaniens a s’endetter. Juste pour info :
      Salaire moyen : 1500Lt
      Appartement 2pieces : (500 - 800 Lt)
      Chauffage en hiver : (800Lt)
      Nourriture pour 2 : 500Lt

      Faites le calcul c’est serre si un des deux ne travaille pas... Comme la pluspart des pays "modernes" les femmes sont forcees a travailler autant que leur maris... A cote vous avez le personnel Francais de l’ambassade (pas le personnel autochtone ca serait trop gentil) qui touche dans les 2000 (certains 7000) euros par mois soit pas loin de 8000 et 20000 Lt par mois...


  • #847190

    Plus on est de fous...plus on rit ! Mais quand je vois la liste des pays candidats , je pense que la volonté des peuples ne doit pas peser lourd dans la décision des gouvernants .J’imagine plutot, co mme il s’agit essentiellement de pays voisins et proches de la Russie qu’il y a derrière ces candidatures une pression des USA et de l’OTAN . L’euro est une chaine supplémentaire pour arrimer ces pays à l ’Empire et contrer la Russie .


  • #849391

    Habitant en lituanie, marie a une lituanienne, je peux vous assurer que pour le pluspart ils n’ont pas idee de ce qui va leur tomber dessus, paradoxalement a contrario de la France, les personnes les moins eduquees sont contre, alors que la majorite des jeunes et des riches seront plutot pour, en meme temps l’europe et les USA leur fournissent des avantages en nature (pots de vins officiels) depuis 1991 (infrastructures, prets, centres commerciaux a gogo...) leur politique meme celle officielle est systematiquement denigree et ridiculisee, le sentiment nationaliste plus encourage qu’en france est majoritairement issu de la peur de l’union sovietique... Il y existe une reelle scission entre monde rural et monde urbain ou les langues modes de vies et opinions politiques sont radicalement differentes...

    Globalement on peut avoir l’impression qu’ils ont etes achetes par les Usa (il n’y a plus un seul service public, meme les milices de securite privees sont plus presentes que le police)

    Je pense que c’est egalement le cas pour les autres pays baltes dont le rachat par l’europe est les USA (OTAN) sert surtout de poste avance anti-russe, et les peuples de ces pays ont juste le droit de se taire et d’applaudir...

    Mais je peuse qu’ils vont se reveiller, plus tard, quand ils n’auront plus rien, quand on aurra souille leur identite nationale completement alors ils se reveilleront...