Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Épidémie de réparations

La Jamaïque réclame des milliards à l’Angleterre

Downing Street [Le Matignon britannique, NDLR] a dit que le Premier ministre ne croit pas que les réparations ou les excuses en ce qui concerne l’esclavage soient la juste approche, mais la question est en mesure d’éclipser son voyage commercial sur l’île, où il s’adressera au Parlement jamaïcain.

En préambule de son voyage, M. Hilary Beckles, président de la Commission de Réparations CARICOM, a lancé un appel à Cameron pour entamer des pourparlers sur un dédommagement de l’esclavage et a fait référence aux liens héréditaires du Premier ministre avec le commerce du XVIIe siècle par son cousin au sixième degré, le Général James Duff.

Dans une lettre ouverte au Jamaica Observer, l’universitaire écrit :

Vous êtes un petit-fils du sol jamaïcain qui a été favorisé et enrichi par les péchés de vos ancêtres responsables de l’asservissement de nos ancêtres... Vous êtes, Monsieur, un produit précieux de cette terre et les bénéfices des mines d’or retirés par votre famille et hérités par vos soins continuent à nous lier ensemble comme les doigts d’une seule main.

Nous ne demandons pas une aumône ou l’équivalent d’un acte de soumission indécent. Nous demandons simplement que vous reconnaissiez la responsabilité de votre action dans cette situation et que vous vous déplaciez pour contribuer à un programme commun de réhabilitation et de renouveau. Il est de votre devoir national de soulager la souffrance continue de notre peuple, Monsieur, autant qu’il est de notre devoir de trouver des solutions avec des actes fermes et responsables.

Le professeur Verene Shepherd, présidente de la Commission nationale de réparation, a dit au Jamaica Gleaner que rien de moins que des excuses sans équivoque de Cameron ne seraient acceptables, tandis qu’un député jamaïcain, Mike Henry, invite ses collègues parlementaires à tourner leur dos à Cameron si les réparations ne sont pas à l’ordre du jour, notant que le Parlement jamaïcain a approuvé une motion nationale afin d’obtenir des réparations de la part de la Grande-Bretagne.

"Si cela ne figure pas à l’ordre du jour, je n’assisterai pas à la visite du Premier ministre et je crierai au scandale contre ceux qui s’y prêtent, étant donné qu’il n’y a pas eu la moindre voix discordante dans le débat au Parlement," a-t-il déclaré au journal.

Mme le Premier ministre de la Jamaïque Portia Simpson Miller (voir photo) a appelé à des débats non conflictuels à l’ONU en 2013, mais la Grande-Bretagne n’a jamais accepté l’idée du moindre paiement compensatoire.

Une officielle de Downing Street a déclaré :

Ceci est une préoccupation de longue date et il y a à ce propos une position britannique intangible, appliquée par les gouvernements successifs du Royaume-Uni, c’est que nous ne pensons pas que les réparations soient la juste approche.

L’idée force du Premier ministre britannique sera de se concentrer sur l’avenir. Nous parlons de questions vieilles de plusieurs siècles et prises sous un gouvernement différent quand le Premier ministre n’était même pas né. Il veut se tourner vers l’avenir et voir comment le Royaume-Uni peut jouer aujourd’hui une carte dans le renforcement des économies des Caraïbes.

La même personnalité politique a révélé que le but de la visite de Cameron en Jamaïque et à Grenade était de revigorer leur relation avec le Royaume-Uni.

"Il considère cette sorte de relation avec les Caraïbes en tant que partenaire principal, les voit se tourner vers la Chine et le Venezuela, et pense que la Grande-Bretagne devrait s’impliquer plus. La Grande-Bretagne a des liens historiques profonds avec ces pays," a-t-elle ajouté.

Article traduit par E&R

Jamaïque, esclavage et impérialisme, à lire sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1279925
    le 29/09/2015 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Épidémie de réparations

    Résolument tournés vers l’avenir...

    Les bagarres entre "élites".
    Portia Simpson Miller a fait ses études dans l’Ohio et à Harvard.
    Verene Shepherd à Cambridge, et elle est à fond dans la théorie du genre.

    Et sinon, t’as encore le droit d’écouter Bob Marley, hein... profite.


  • #1279932
    le 29/09/2015 par Monsieur Seba
    Épidémie de réparations

    Je me disais y aurait pas moyen de laisser une part des 1000 tonnes d’or Vichiste qui furent entreposées au Sénégal / Mali pendant les heures sombres ??


  • #1279942
    le 29/09/2015 par Antoine
    Épidémie de réparations

    Encore un feuj dans le cerveau, aux manettes. Aucune dignité, se rouler dans la gadoue pour faire pitié et réclamer de l’argent qu’on ne mérite pas et des excuses qui ne seraient pas sincères. Ce qui est grotesque chez les feujs (la souffrance héréditaire et la recherche du profit y-associé) l’est aussi chez les autres. Est-ce que je réclame des excuses, moi, aux Romains, pour avoir conquis la Gaule et étranglé Vercingétorix ? A un moment donné, il faut cesser de geindre, de s’apitoyer sur soi, de faire le faible, de chercher des excuses à sa situation ; il faut avancer, avec ou sans réparations ou reconnaissance de la part des descendants des esclavagistes.
    N’oublions pas qu’en Angleterre, on employait comme esclaves y compris sa propre population, bien blanche, déportée par dizaines de milliers, ainsi que les Irlandais, ce qui ne se produisit pas en France (esclavage interdit en métropole depuis 1315).
    http://www.egaliteetreconciliation....
    Aujourd’hui, la seule chose à faire est l’union des peuples contre l’hydre financière et mondialiste, grosso merdo, contre la Banque, car c’est elle qui étrangle les peuples, maintient les pauvres dans la pauvreté, et appauvrit les riches d’hier (le fric circule toujours vers les mains les plus riches, ne laissant qu’une petite partie du butin aux peuples, tel un hochet). La révolte des nations, ensemble, voilà ce dont nous avons besoin. Tout le reste, c’est de la division, de la littérature, et in fine ça sert le pouvoir mondialiste.


  • #1279950
    le 29/09/2015 par Rk
    Épidémie de réparations

    C’est plutôt le FMI auquel la Jamaïque devrait demander des remboursements, lequel a commencé a endetté le pays vers 1980. Là par contre les comptes sont vérifiables et bien concrets.


  • #1279959
    le 29/09/2015 par dav59
    Épidémie de réparations

    z’ont pas compris les rasta que la pleurniche pour toucher un p’tit billet est l’apanage d’une communauté bien précise.ils se deshonorent en mendiant en sachant qu’ils n’obtiendront rien !!

     

    • #1280411
      le 29/09/2015 par Ronnie
      Épidémie de réparations

      Théoriquement les rastas pourraient prétendre toucher un p’tit billet comme vous dites, étant donné qu’ils sont sionistes et, selon eux, descendants de Salomon.
      Cela dit ils sont noirs et n’ont pas été victimes de la barbarie nazie, donc ils pleurnicheront sans succès comme pas mal de descendants d’esclaves.
      En outre, les rastas représentent moins de 2% de la population en Jamaïque...


    • #1280557
      le 30/09/2015 par Neviyw
      Épidémie de réparations

      Jamaïcains = Rastas ? Commentaire stérile et intellectuellement insipide.


  • #1279963
    le 29/09/2015 par dixi
    Épidémie de réparations

    Si les noirs africains réclament un dédommagement concernant l’esclavage ,et ils auraient raison de le faire ,car pour la shoananas ils se gênent gère et ont montré le chemin ,mais la ,c’est pas pareille ,ils n’ont pas autant souffert .


  • #1279999
    le 29/09/2015 par JUL
    Épidémie de réparations

    C’est pas Elie Weisel le representant de la souffrance Jamaicaine ?

     

    • #1280419
      le 29/09/2015 par Antoine
      Épidémie de réparations

      Attends, un tatouage, ça peut se perdre en route, mais le marquage au fer rouge, il devrait QUAND MEME avoir au moins laissé une vague cicatrice, non ? Faudrait demander à un gériatre de l’examiner...


  • #1280005
    le 29/09/2015 par ras
    Épidémie de réparations

    Les jamaïcains mettent toujours en exergue l’attribution de leur indépendance en 1962 maintenant voila qu’eux aussi veulent des réparations il leur aura pas échappé que la terre qu’ils foulent fut en premiers lieu spolié à d’autres peuples autochtones que nous n’entendons jamais pour quelques réparations,
    tout comme le produit national "Robert Nesta Marley", fils d’un salarié colonial blanc anglais et d’une afro descendante ( cedella booker)
    dont tout la carrière musicale internationale ne pu exister que par la production du label Island Music le tout piloté par Chris Blackwell descendant de planteurs dont il cédera sa maison de planteur à Marley à Hope road....

    à méditer


  • #1280012
    le 29/09/2015 par marc schmit
    Épidémie de réparations

    rendre ce qu’on a volé paraît bien normal, la question c’est comment pose t-on une prescription


  • #1280017
    le 29/09/2015 par Jérôme2709
    Épidémie de réparations

    Pour obtenir des réparations éternelles de la part du Royaume-Uni, peut-être que la Jamaïque devrait organiser une sorte de Tribunal de Nuremberg à Kingston. À l’issue de débats au cours desquels de simples dires auront valeur de preuve, aura la force de chose jugée la décision de justice affirmant que :
    1. Une cabane en bois au fond d’une plantation de canne à sucre a servi de chambre d’extermination à la fumée de cannabis ;
    2. Les dreadlocks de victimes rastafari ont servi à la fabrication de franges pour abat-jour.
    3. Les figurants lors du tournage de Dr No n’ont pas été payés.


  • #1280034
    le 29/09/2015 par Adebisi
    Épidémie de réparations

    On mentionne des "liens historiques profond" quand il y a du business à faire mais quand il s’agit de payer on se "tourne vers l’avenir"... Leur rhétorique d’escrocs est de plus en plus visible.


  • #1280241
    le 29/09/2015 par Leroy Smith
    Épidémie de réparations

    Il faut arrêter les raccourcis, tous les Jamaicains ne sont pas Rastas, d’ailleurs, l’herbe y est prohibé, pas sur qu’on y fume plus qu’à Amsterdam ou Marseille...
    La France a elle aussi un devoir de mémoire envers les Haitiens qui ont su reprendre la liberté, liberté qu’elle leur a fait payer sur plusieurs siècles...
    Mais peu de Français, connaissent la veritable histoire de l’esclavage. Il faut se pencher sur les textes d’époque pour éviter les caricatures...
    Marion Sigault, si tu peux nous faire une synthèse...

     

    • #1280313
      le 29/09/2015 par zuleya
      Épidémie de réparations

      haiti a rachete son independance comme l amerique a acheté la louisianne. cetait de la part de la france la chose la plus humaine dans ces circonstances et a la meme epoque les americains dupaient les indiens via des traites bidons puis annexaient le mexique...pour remettre dans le contexte historique...evidemment que pour un pays un territoire comme haiti representait une resource considerable...
      et l ardoise a ete rabaissee a plusieurs reprises par la france. 70 ans apres la fin de la dette on en parle encore et cest entretenu par les medias et les intellectuels americains...comme par hasard...
      si les haitiens detestaient tant la france et la facon dont l independance fut obtenue la devise ne serait pas encore aujourdhui la meme devise que la france "liberte egalite fraternite"...et la langue le francais...
      des que les francais sont parti, cela a ete un chaos, d ailleurs entretenu par les americains qui degomment tout dirrigeant qui ne leur revient pas.
      les francais n ont imposé aucune presence militaire et ne sont pas rersponsables du chaos qui regne a haiti.
      de plus ce n etait pas des indigenes mais des esclaves affranchis il n y avait pas moralement a "rendre la terre". les indigenes avaient ete exterminés par les espagnols.
      on ne peut pas se rejouir de l independance et s en plaindre, aussi longtemps apres.
      il est clair que l etat d haiti si la france etait encore presente serait tres different aujourd hui.


    • #1280893
      le 30/09/2015 par zuleya
      Épidémie de réparations

      leroy juste un dernier point. Ce sont les francais qui ont abolis l esclavage depuis paris en 1794, dans un elan humaniste revolutionnaire, dans un contexte de predation des anglais en ambuscade dans les caraibes...et a la francaise la transition en particulier Economique n a pas ete prévue et cela a provoqué de nombreux problemes...effectivement face au désastre napoleon n’a rien trouvé de mieux que d essayer de retablir l esclavage ce qui a envenimé la situation...

      mais comme tu dis heureusement que les francais ne connaissent pas l histoire haitienne car ils apprendraient que tous les blancs de l ile ( qui n etaient pas tous des esclavagistes loin de la...il y avait des pauvres, des artisans,...) et notamment les vieillards, les femmes et leurs enfants, ont ete massacrés...evidemment la dedans il yavait aussi l elite de l’ile.
      c est toujours une mauvaise idee d eliminer toute l elite d une societe...la purification ethnique des blancs explique entierement le chaos qui a suivi...bien plus que la dette qui avait ete evaluee par rapport a la prodtuctivite de l ile du temps francais...notamment ses mines d or.la transition est dure entre esclave -malheureusement non eduqué- a gestionnaire d une plantation ou a recteur d université et autres prefets de police...

      de meme que les exactions des haitiens face aux dominicains dans les années qui suivirent ne sont pas bien connues ici...quitte a tout dire pourquoi pas ?
      et sinon haiti est l un des derniers lieux sur terre ou l esclavage existe encore...
      je voulais juste réequilibrer lton post qui reclame de la repentance francaise, encore et encore...


    • #1303980
      le 29/10/2015 par Grindsel Tirédunevi
      Épidémie de réparations

      Le mythe fondateur de la révolution haïtienne est la cérémonie nocturne du Bois Caïman le 14 août 1791. D’aprés l’historien Jacques de Cauna :
      « …les dépositions faites par plusieurs nègres au lendemain de l’insurrection » [qui devait conduire à l’indépendance]… permettent de penser qu’une cérémonie vaudouesque a effectivement eu lieu quelques jours avant l’insurrection […] sur l’habitation Lenormand de Mézy. Au cours d’une espèce de fête ou sacrifice, […] un cochon entièrement noir, entouré de fétiches, chargé d’offrandes plus bizarres les unes que les autres, fut l’holocauste offert au génie tout-puissant de la race noire. Des ‘cérémonies religieuses’, des ‘rites superstitieux’ préludèrent à son égorgement, après quoi les assistants burent son sang et prirent ses poils en guise de talisman qui ‘devait les rendre invulnérables’. Selon la tradition haïtienne, ils prêtèrent ensuite serment de suivre Boukman et d’obéir à ses volontés ».


  • #1280315
    le 29/09/2015 par Matthieu01
    Épidémie de réparations

    La chouinerie, qu’elle soit à étoile jaune ou trois-feuilles noir, est méprisable. Reconnaître l’Histoire par les faits c’est nécessaire, mais quémander ("parce qu’on est fier !") c’est laid. Mais c’est peut-être juste un point de vue européen un peu vieillot...


  • #1280465
    le 29/09/2015 par Arrière garde
    Épidémie de réparations

    Les jamaïcains devraient savoir qu’on a déjà tout donné au business de la pleurnichosphere !


Afficher les commentaires suivants