Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Erdoğan : "Nous n’abandonnerons pas Jérusalem aux envahisseurs (israéliens)"

Le président turc Recep Tayyip Erdoğan a indiqué dimanche qu’il défendra Jérusalem contre les « envahisseurs » israéliens et ceux qui mènent un « terrorisme d’État » contre les Palestiniens.

 

Dans un discours prononcé à la fondation TURKEN située à New York, le leader turc a également fait savoir qu’il continuera sa bataille diplomatique contre Israël et les États-Unis au sujet de l’avenir de la capitale israélienne, selon l’agence de presse Anadolu.

« Nous n’abandonnerons pas Jérusalem, notre première qiblah [direction de prière islamique] aux envahisseurs et à ceux qui perpétuent un terrorisme d’État à l’encontre des Palestiniens », a-t-il dit.

Erdoğan, qui se trouve aux États-Unis pour assister à l’Assemblée générale de l’ONU, a ajouté que la Turquie continuera sa lutte contre « les violations perpétrées par les gouvernements israélien et des États-Unis dans la ville sainte au plus haut niveau de la diplomatie », a-t-il dit, des propos repris par l’agence.

Selon un article paru dans un média en hébreu, la semaine dernière, Israël et la Turquie discuteraient en coulisses pour tenter de réinstaurer des relations diplomatiques au plus bas actuellement entre les deux nations.

Lire l’intégralité de l’article sur fr.timesofisrael.com

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

32 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • j’adore les "dictateurs"


  • Une nouvelle arête dans la gorge des sionistes !
    Il faut croire qu’ils font tout pour s’entourer d’ennemi s, et ce dernier n’est pas des moindres !
    Sauf si les USA, leurs larbins, fassent la guerre à la moitié de la planète, ( cre qui fera sonner le glas pour eux) , l’avenir des sionistes et de plus en plus problématique en Terre Sainte
    Pour la part je vais cimenter ma cave ou la noyer d’acide !


  • Même si on ne peut pas être d’accord sur tout, ce type me plait de plus en plus..Il avance tête haute, fier de sa culture et de son peuple. Pas comme nous.


  • #2049239

    Israel ne comprend pas que Jerusalème c’est les Palestiniens mais le Monde Musulman, ils sont devenu fous.
    Moi je pense que c’est les Russes qui vont prendre Jerusalème et la Mèque la prochaine foi.


  • Déclaration électoraliste, l’antisionisme est populaire . Ce faux jeton se garde bien de dénoncer l’alliance militaire qui lie la Turquie et Israël .

     

    • Il faut changer de disque et regarder la vérité en face....Erdogan est le dirigeant influent le plus actif sur la denonciation d Israël...Va demander à un Palestinien ce qu il pense de lui et de la Turquie..et ça ne date pas d hier...la Turquie est le pays qui soutient le plus la Palestine et sur tous les plans...encore faut il avoir la bonne information et connaître les pays et les dirigeants que l on juge mais malheureusement sans parler le Turque ou l Arabe cela est très difficile pour toi...les médias occidentaux se gardent bien de traduire et diffuser ce qu il se passe en Turquie..le jour ou il y aura un téléthon pour la palestine sur les chaine publiques francaise ou se quelquoncque autre pays...on en reparlera pour ne te donner qu un petit exemple...de plus, les relations avec Israël sont sur le declin..et je vais citer le Erdogan a ce propos qui disait en substance " si nous ne pouvons pas les.combattre avec les armes nous les combatterons avec la parole, si nous ne pouvons pas avec la parole nous les combattons avec le coeur....nous sommes passe du combat avex le coeur au combat avec la parole" ...ceci veut simplement dire...que tu dois combattre avec les moyens que tu peux te permettre et que La Turquie est passé du soutien par le coeur au soutien par la parole grâce à son renforcement sur le plan internationale...a toi de comprendre la prochaine étape.....et ceux qui disent que ce ne sont que des paroles sans actes n ont rien compris à l échiquier politique internationale.


    • Cher Blabalbloblo, la Turquie, telle qu’elle est dépeinte dans les "grands médias" ne permet pas, il est vrai, de connaître ce pays. Toutefois ça n’excuse pas ceux (et celles) qui mettent des commentaires plus ineptes les uns que les autres, dignes des plus anti-Turcs sur le figaro, le point...
      Pourquoi ?
      Tout d’abord, parce que des sources Francophones qui connaissent ce pays il y en a (exemple Stéphane Blet). Donc sans avoir à réfléchir, ce qui semble hors de portée de certains commentateurs, ils ont accès à une information plus proche de la réalité, se renseigner ils peuvent, c’est bien utile pour éviter de raconter des bêtises.
      Pour ceux qui ont une capacité de réflexion et une lecture des évènements dans la région, il saute aux yeux que la Turquie ne joue plus le jeu du Sionisme dont le stade ultime est la destruction pure et simple de notre nation, de notre culture même.
      Pour relever la remarque du charlot "Brindavoine" qui parle d’électoralisme, rappel les élections étaient il y a 3 mois...
      Rappel pour clore, Jerusalem a été sous domination Turque pendant 701 ans sans qu’il y ait 1/1000ème des exactions actuelles...
      Si vous êtes représentatifs du souverainisme Français, franchement le Sionisme peut dormir tranquille...


    • Il ya eu par le passé des comportements
      Type sioniste ou en tout cas très ressemblant
      Byzance Empire chrétien d’Orient
      Envahi par une population venant des
      Steppes d’Asie centrale, descendant
      peut être des huns ou Mongolie
      C’est l’actuelle Turquie
      Ils ont envahi un empire chrétien et l’ont éliminé
      Donc il n’en rien à envier aux sionistes


    • Super pseudo Bébert, une analyse digne d’un pilier de bar pmu. Merci de me montrer à quel point j’ai (malheureusement) raison...


  • La réplique ottomane à la tragédie de l’avion II-20 ?


  • Si c’est diplomatique, alors on est rassuré !

     

    • Ah, je n’aurais pas dit cela.

      J’aurais dit : "c’est géographiquement possible" " et "historiquement probable" donc politiquement certain.

      Un jour, vous verrez l’Union sacrée autour et contre Israël fauteur de guerres depuis sa fondation en 1948.

      C’est géographiquement logique et historiquement inévitable.


    • Il me semble, qu’en son temps, le Général De Gaule avait déjà annoncé que le projet Israélien,tel que développé par ces derniers, était voué à l’echec Car qualifié de suicidaire.... l’usage de la force oblige en réaction à un retour de force plus important...


  • Il peut dire ce qu’il veut, Erdogane qui a recu et accepté la médaille d’honneur du lobby sioniste américain reste un homme fidèle à Israel, son discours anti israelien a pour but de gagner une certaine influence parmi les habitants du moyen orient mais puisqu’il est impliqué dans les tueries en Syrie et en Libye et que son pays est toujours présent lors des agréssions de l’OTAN donc je suis sûr que les esprits éveillés parmi les arabes ne lui donne même pas un gramme de valeur.

     

  • Ben, le problème est que les "envahisseurs" précédents étaient les Turcs.
    De la Mecque à Alger, et jusqu’en Bulgarie.
    L’armée française qui a débarqué dans la régence d’Alger en 1827 se battait contre les "Turcos" et pas contre des Algériens.
    Jérusalem était dans le giron Turc pendant des siècles et ils n’en ont jamais fait une capitale arabe.

    Malgré la fascination de beaucoup pour Erdogan ici (il en impose plus que Macron et Benalla réunis c’est sur), il fait surtout des exercices de com’ et n’est vraiment pas crédible du point de vue de l’histoire entre les Turcs et les Arabes, mais également au vue de l’histoire contemporaine avec l’alliance entre la Turquie et l’Otan.

     

  • Pff á part les Turcs néo-ottomans 2.0, qui peut croire à ce guignol ?

    Dans un pays musulman, il suffit d’ouvrir sa grande gueule contre Israël pour gagner des voix, même si les actes ne se joignent jamais aux paroles.

    Et c’est exactement ce qu’il fait.

     

    • C’est exactement ce qu’on essaie de vous faire croire et cela a l’air de fonctionner, vous ne parlez ni l’arabe, ni le turc, comment pouvez vous détenir la vérité avec nos média anti turc ? ...


    • @Ren
      Je suis arabe marocain, la Turquie organise une enorme campagne médiatique dans les médias arabes dans le but d’étendre l’influence de la nation turque sur les arabes en faisant croire aux gens que Erdogane est le sauveur des musulmans contre la barbarie occidentale, je les écoutes en arabes même en réseaux sociaux on trouve des agents turcs qui font la pub à Erdogane en arabe

      « Regarder le califat Erdogane, regarder le comment il n’a pas peur de Trump, ecouter notre califat Erdogane qui ose défier l’etat sioniste et qui a osé dire que la Palestine est occupée, Erdogane est combattu par les russes et les américains pour le détroner, ils ont peur de la Turquie sous le reigne de Erdogane qui veut ressusiter le califat pour sauver les musulmans »

      Ils jouent sur nos émotions ces loups turcs, en plus je ne suis pas influencé par les médias occidentales et je trouve que ce que fait Erdogane est juste une tentative de reigner et d’étendre l’emprise de la Turquie sur ses anciennes colonies ottomanes précedente surtout si on voit sa responsabilité dans les guerres du moyen orient on s’en méfie.


    • @Pythagroom la dernière fois où le monde musulman a été respecté c’était grâce a l’Empire ottoman. Aujourd’hui l’Occident joue, massacre du musulman a gogo sans se soucier de qui que se soit.
      Erdogan n’est certainement pas parfait, loin de la, d’ailleurs personne ne l’est mais lui au moins ose dire certaine chose que le monde arabe reunis ne dit pas. Alors si il y a une chance que la Oumma se reforme je pense que les musulmans devraient essayer. C’est sûrement pas avec le roi du Maroc ou autre que les choses pourrait bouger.

      Vous parlez de responsabilité mais avez vous écoutez la version turc sur le conflit syrien ? Avez vous écoutez Stephan blet ?


    • @Ren

      La Turquie a été, est, et restera un pays impérialiste. Ils sont fait du même bois que les Européens, les Américains etc.

      Ils veulent faire vibrer la Oumma pour la ranger sous un Empire Ottoman 2.0. Il n’y a pas plus nationaliste et impérialiste qu’un Turc, suffit de discuter 2 minutes avec eux pour s’en convaincre.


    • la dernière fois où le monde musulman a été respecté c’était grâce a l’Empire ottoman.

      Absolument !
      D’ailleurs il est historiquement connu que c’est pendant l’Empire ottoman que le monde musulman a commencé à n’être plus respecté. (l’Homme malade de l’Europe)


    • @ JP, l’expression "l’homme malade de l’Europe" date du milieu du 19ème siècle, quand l’empire Ottoman était à un stade avancé de déliquescence. Sachant que l’empire existait depuis 1299. Un empire de 619 années ne se résume pas à cette unique phrase bien qu’elle était vraie quand elle a été prononcée et, il est vrai aussi que c’est seulement durant ces 619 années que le monde musulman a été respecté. Briser le monde musulman, ce que les Occidentaux ont réussi, passait par l’affaiblissement de l’empire Ottoman qui, avant de n’être plus rien a effectivement été "l’homme malade de l’Europe".
      Si François 1er s’est associé au Sultan Suleiman (dit le magnifique) contre Charles Quint c’est qu’il était (très) loin d’être malade et ce n’est pas non plus par hasard si c’est au Sultan Suleiman que la duchesse de Bourgogne (mère de François 1er) a écrit pour faire libérer son fils...
      La lettre est conservée encore aujourd’hui dans un musée d’Istanbul (à Topkapi si je ne m’abuse).
      La Turquie n’est pas centrale pour la rédaction d’ER et je le conçois mais si même la rédaction fait des commentaires sans queue ni tête ça n’aide pas à donner un autre écalirage que du copier / coller de mainstream à ce pays adulé par tant de Français Turcophile (Stephane Blet encore des notres et ceux qui l’ont précédé, Jean-Paul Roux, Maxime Rodinson, Gilles Veinstein, Pierre Loti...)


    • @uzfr

      Je n’ignorais pas ce que vous dites. Je commentais juste quelqu’un qui me donnait l’impression de croire que l’Empire Ottoman était un modèle à suivre. Or, il s’est terminé sur une incapacité à faire face à la modernité européenne.

      Si vous recherchez l’Histoire du Japon, à partir du Commodore Perry, vous voyez que un autre pays (qui était probablement moins développé que l’Empire Ottoman) a su faire sa (r)évolution sans devenir malade...

      Donc, ce que je voulais lui dire, au final, c’est qu’il vaut mieux regarder l’Empire Ottoman aussi avec les yeux de la raison (donc faire l’inventaire objectif), plutôt que le regarder juste avec les yeux de l’orgueil qui veut "être respecté".


    • @ JP, merci pour votre réponse à laquelle j’adhère complètement.
      Je n’ai pas votre lecture du commentaire en question, peut-être justement parce que je suis Turc et vous Français, nous ne voyons pas les choses à travers le même angle.
      Concernant la chute de l’empire Ottoman, le fait d’avoir échouer dans sa révolution industrielle n’est pas la raison profonde de sa disparition, comme l’écrit très bien Jean-Paul Roux dans son livre "l’histoire des Turcs" il s’est disloqué progressivement car il était construit sur une chimère (un empire multi-ethnique dans lequel chacun garde sa langue et sa religion) et qu’il n’avait pas de but contrairement aux autres grands Empires (Portugais, Français, Anglais et Espagnols qui eux avaient déjà une vision de domination à long terme par l’évangélisation et l’imposition de la langue, si, par exemple, l’Afrique est encore le pré carré de la France, c’est grâce à cela). Regardez sur une carte, les Turcs n’ont imposé leur langue à aucun peuple soumis, c’est là qu’il faut chercher les raisons de sa disparition car, à un moment, les sultans qui se sont succédés ont compris qu’un tel espace multi-ethnique et multi-confessionnel était illusoire. Autre exemple, les Turcs se sont retirés de certains territoires conquis par eux mêmes, ainsi les Français ont conquis l’Algérie après le départ des Turcs eb 1829, la Serbie a été libérée en 1868 par, il est vrai, les soulèvements de KaraDjordjevic, mais surtout à la demande de l’Allemagne, déjà alliée des Turcs, qui avait besoin d’obtenir des concessions de la part de la Russie (qui, elle, avait déjà une relation filiale avec la Serbie, Orthodoxe comme elle).
      Concrètement, en dehors du pillage, propre à toute invasion, les Turcs n’avaient pas de vision vis à vis des peuples conquis, c’est ce qui explique la lassitude progressive à sacrifier des vies et leur retrait progressif.
      Bonne journée à vous


    • @uzfr
      Ah bien là, par contre j’ignorais cette explication de la dislocation de l’Empire Ottoman.
      C’est justement très différent du Japon : Ils n’étaient que Japonais, ils étaient restés Japonais dans l’isolation pendant des siècles, et ils n’ont pas imaginé cesser de l’être lorsqu’ils ont décidé qu’ils devaient urgemment copier les techniques et institutionnels de la puissance occidentale.
      Bon WE à vous.


  • De nos jours, beaucoup de personnes tiennent des doubles discours sur israël. Trump, Poutine, Erdogan ...

    Ce qu’il faut regarder, ce sont les actes : Quels pays n’acceptent plus les passeports israéliens ? Quels pays ne fait plus commerce avec israël ? ...

     

  • Le casse-tête des sionistes sont les musulmans. Comment empêcher, chez des peuples qui sont historiquement hors d’atteinte de la choa, la prise de conscience d’une des injustices les plus flagrantes de l’histoire et contemporaine : le vol des terres Palestiniennes par le crime et le mensonge.


  • Il est évident que " ça ne mange pas de pain ", c’ est de la simple propagande destinée aux masses arabes qui sont hélas ,sous informées et qui gobent le discours "courageux " du leader ottoman .On ne peut à la fois avoir des liens économiques , diplomatiques et militaires avec l’ état sioniste et se prétendre pro Palestinien .Chaque fois que je vois la tronche de Erdogan ,je ne sais pas pourquoi mais je pense à la chanson de Dutronc "je retourne ma veste , toujours du bon coté"


Commentaires suivants