Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Erdoğan qualifie Israël d’État "le plus fasciste et raciste au monde"

Erdoğan a réagi au vote d’une loi définissant Israël comme « l’État-nation du peuple juif ». La Turquie « devient une sombre dictature », lui a répondu Netanyahou.

 

Le président turc Recep Tayyip Erdoğan a qualifié mardi Israël d’État « le plus fasciste et raciste au monde » après le vote la semaine dernière par le Parlement israélien d’une loi définissant le pays comme « l’État-nation du peuple juif ». « Cette mesure a montré sans laisser la moindre place au doute qu’Israël était l’État le plus sioniste, le plus fasciste et le plus raciste au monde », a lancé Recep Tayyip Erdoğan lors d’un discours devant son groupe parlementaire à Ankara, tandis que des députés criaient « maudit soit Israël ». Le texte adopté jeudi dernier par le Parlement israélien désigne « l’État d’Israël comme l’État national du peuple juif où celui-ci applique son droit naturel, culturel, religieux, historique », précisant que « le droit d’exercer l’autodétermination au sein de l’État d’Israël est réservé uniquement au peuple juif ».

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a répondu au président turc, affirmant que la Turquie sous Recep Tayyip Erdoğan devenait une « sombre dictature ». « Erdoğan massacre des Syriens et des Kurdes et emprisonne des dizaines de milliers de Turcs (...) Sous son pouvoir, la Turquie devient une sombre dictature », a écrit Benjamin Netanyahou dans un communiqué. « Israël défend avec constance l’égalité des droits de tous les citoyens avant et après le vote de cette loi », a-t-il ajouté.

Lire la suite de l’article sur lepoint.fr

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 






Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2012055
    Le 24 juillet à 23:09 par Ça devient Chaud
    Erdoğan qualifie Israël d’État "le plus fasciste et raciste au (...)

    La relation entre Erdogan et Bibi me fascine du fait que les deux sont des bouchers et que les deux ont parrainés Daesh à un moment ou à un autre durant les dernières années et les deux le savent très bien du coup leurs échanges verbaux qui consiste à se traiter de fasciste, de terroriste et de dictateur sont très comiques.

     

    Répondre à ce message

  • #2012087

    On attend toujours de savoir en quoi le fascisme serait une chose négative... en fin de compte lorsque l’on fait le bilan des principes suivis et des résultats concrets on ne peut se dire que ce mouvement d’idée n’est pas aussi mauvais que l’on ne le dit et que peut être il était bien meilleur que les autres alternatives.

    Je sais que la propagande marxiste est pour beaucoup responsable de cette diabolisation et de la perpétuation de cette vision frelatée de l’histoire mais ce n’est pas vraiment une raison de légitimer cette rhétorique débile qui est responsable de la plupart des problèmes de notre société.

     

    Répondre à ce message

    • Le fascisme, c’est la version libérale de la monarchie : le pouvoir absolu d’un dirigeant qui contrôle son pays à l’aide des patrons (Mussolini). Le communisme, c’est l’appropriation par tous les citoyens des richesses nationales et leur gestion par des systèmes de gouvernance populaires et démocratiques soumis à la contradiction ! Arrêtez de dire n’importe quoi sur les communistes ...

       
    • La démocratie c’est la dictature du plus grand nombre.
      Le fascisme c’est la dictature d’un seul imposé au plus grand nombre.
      Dans les 2 cas, mieux vaut pour vous faire partie du plus grand nombre, qui impose dans un cas, à qui on impose dans l’autre.
      Avancer que le fascisme n’est pas si mauvais, c’est avouer à demi-mot qu’on apprécie de se voir imposé sa facon de vivre car on est pas en mesure de diriger sa vie soi-même.
      C’est votre droit.

       
    • #2012507
      Le 25 juillet à 19:35 par ProtégeonslaPalestine
      Erdoğan qualifie Israël d’État "le plus fasciste et raciste au (...)

      @Reymans : Vos définitions sont obsolètes. En effet, Daniel braguette-mains-de-fillette ne nous a t-il pas éclairés sur le fait que "la démocratie, c’est la dictature d’une minorité" ?

       
    • #2012519

      @Awarassi

      On pourrait vous rétorquer que c’est Staline et non pas Mussolini ou Hitler que l’on a retrouvé à Yalta en compagnie des représentants du capitalisme libéral international... Ce ne sont pas non plus les communistes qui ont dénoncé le système de dictature bancaire ni placé les banques sous contrôle de l’Etat bien au contraire l’URSS a même bénéficié du financement des banquiers de Wall Street, en même temps c’est Marx lui même qui a avoué que le capitalisme était d’essence progressiste et même révolutionnaire au même titre que le communisme. Au final on pourrait dire que le communisme n’est que la deuxième face de la pièce où se situe le libéralisme car le moins que l’on puisse dire c’est qu’au niveau des valeurs il y a une immense convergence, après tout tous ces deux idéologies font l’apologie de l’égalité et de l’universalisme c’est pour cela que l’on les retrouve presque main dans la main aujourd’hui.

      Vous ne pouvez nier que l’idéologie au pouvoir aujourd’hui n’est pas le fruit du marxisme et des droits de l’homme, même au niveau des discours la filiation est évidente il suffit de voir certains parler d’oppression, d’émancipation et de nous ressortir les habituels tirades antifascistes à toutes les sauces pour s’en rendre compte, de toutes manières tout ceci est bien logique quand on sait que les fondateurs du gauchisme culturel ont été des intellectuels marxistes juifs.

      @reymans

      Je crois que vous n’avez ni compris comment fonctionne la démocratie et que vous ne savez même pas ce qu’est le fascisme... C’est même évident à vous lire.

      A l’époque même de la démocratie athénienne des penseurs de la trempe de Platon avaient qualifié à raison ce régime de dangereux, les masses étant peu informée et plus intéressé par l’apparence que par les faits elles sont très facilement manipulé par des démagogues doué dans l’art de paraître et de mentir, en ce sens la démocratie n’est donc pas la dictature du plus grand nombre mais plutôt celle des affabulateurs et des corrompus.

      Pour ce qui est du fascisme ce n’est absolument pas la dictature d’un seul vous confondez là avec l’autocratie ou la tyrannie ce qui n’est pas la même chose... Le fascisme est plutôt une tentative moderne de l’instauration du régime des rois philosophes cher à Platon, il s’agit en effet d’instaurer un ordre nouveau conforme aux lois naturelles par l’intermédiaire de la création d’une nouvelle élite qui serait en tout point supérieur à celle des temps passés.

       
    • #2014970

      @Awrassi C’est quand même le communisme qui aura fait le plus de morts, holodomor, massacres et tortures orchestrés par les khmers rouges, ect...

       
  • #2012153

    « Israël défend avec constance l’égalité des droits de tous les citoyens avant et après le vote de cette loi », a-t-il ajouté. (Netanyahou)



    Mais tout à fait, Cher Ami philanthrope. Une population formatée par le culte des z’élus, ou chaque petit voteur parle la même langue, vénère le même dieu unique, des « gentils » petits contribuables qui ont le droit de porter le M-16 et de tirer à vue contre toute intrusion "étrangère"...

    Un pays rempli de petits garçons et de petites filles dont les mamans chuchotent inlassablement et dès le berceau, qu’ils sont les enfants choisis de Dieu et qu’ils sont supérieurs par essence aux autre jeunes mammifère pouvant leur ressembler (sous espèces)... Une terre promise et sacralisée par le sang des impures...etc

    - Oui-oui... Tout à fait, l’égalité des droits de tous les citoyens sera chose aisée... Un petit vaccin pour séparer le bon grain de l’ivraie, et voilà !

    D’ailleurs, pourquoi ne pas parachuter Conversano, pine de lézard aux hormones et señora grosse loche sur Tel-Aviv ? Ceux qui se ressemblent s’assemblent, non ? Hop-hop-hop ! Le pays ou les Chrétiens bronzés sont les plus en sécurité LOL

     

    Répondre à ce message

  • #2012162
    Le 25 juillet à 07:29 par Palestine Eternelle
    Erdoğan qualifie Israël d’État "le plus fasciste et raciste au (...)

    Nous sommes confrontés à un problème de terminologie.
    Les attaques de "l’Empire" visant la destruction des Nations conduits le États à réagir de + en + violemment au risque d’entraîner la mort de civils. Ces attaques ne sont pas menées ouvertement. Elles résultent de machinations difficiles à établir aux yeux de l’opinion.
    Par exemple, on a vu les groupes terroristes se cacher au sein des populations des villes en leur interdisant d’en sortir. Tu fais quoi dans une pareille configuration ?.

    Faudrait avoir sa propre terminologie et reprendre le terrain perdu au niveau du Discours.

    Pendant qu’ailleurs les choses se défont Israël en revanche ne cesse de se développer. Cherchez l’erreur.

     

    Répondre à ce message

  • Pas plus confiance en Erdogan, ils sont pareils !

     

    Répondre à ce message

  • Comme dit Alain Soral, il y a ceux sans connaissances qui voient tout en blanc et noir, pour ou contre, et ceux qui envisagent la politique dans ce qu’elle a de complexe. Aujourd’hui, contre l’Empire, je vois plutôt une relève musulmane que chrétienne. Erdogan est plutôt fantasque alors que Macron turlute à tout va et que le pape approuve in anus dei. Seule l’Italie prend la relève en terme de résistance. L’Asie pèse plus que l’Occident économiquement. L’Occident ne paie plus. Et comme l’argent est roi, nos maitres vont organiser les populismes faciliter le dépeçage et basculer vers l’est. Mais pourront-ils (ou voudront-ils, voir la pax judaïca depuis Jérusalem) arrimer un nouveau changement avant que la dette ne les submerge ? En ce moment Hollywood nous abreuve de films catastrophes, de naufrages, de déluges. Que des histoires vraies, disent-ils. Business as usual.

     

    Répondre à ce message

  • #2012482
    Le 25 juillet à 18:56 par Je ne suis pas sioniste
    Erdoğan qualifie Israël d’État "le plus fasciste et raciste au (...)

    les journaleux français soumis à la dictature raciste et sioniste cautionnent, la communauté de l’avant garde doit rester intouchable.

     

    Répondre à ce message

  • De toute façon être juif c’est répondre du Tanakh, qui commande au racisme,au suprémascisme, et à l’extermina-sionisme des non-juifs insoumis.
    J’aimerais savoir la position de juifs du quotidien vis à vis de ses valeurs fondamentale de l’ancien testament ? Comment vivent-ils cela ?

     

    Répondre à ce message

  • #2012636

    En tant que batteur et amateur cymbales, je ne peux qu’approuver.

     

    Répondre à ce message

  • #2012669
    Le 26 juillet à 00:41 par Combattre l’Empire
    Erdoğan qualifie Israël d’État "le plus fasciste et raciste au (...)

    "sombre dictature", c’est vraiment particulier comme humour

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents