Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Erdoğan fustige l’opposant Osman Kavala : "Qui se trouve derrière lui ? Le célèbre juif hongrois Soros"

Lors d’une allocution devant un parterre d’élus, depuis son palais présidentiel à Ankara, Recep Tayyip Erdoğan a fustigé ceux qui œuvrent à « déchirer » la Turquie, ainsi que la CEDH : « Votez ce que vous voudrez depuis votre tour d’ivoire. »

 

Le président turc Recep Tayyip Erdoğan a accusé le 21 novembre l’homme d’affaires et philanthrope Osman Kavala, écroué depuis un an, d’œuvrer à « déchirer » la Turquie, le comparant au « célèbre juif » américano-hongrois George Soros.

Osman Kavala est une figure majeure de la société civile en Turquie. Il est écroué depuis plus d’un an, soupçonné par les autorités d’avoir « financé » des manifestations antigouvernementales en 2013 et d’être lié au putsch manqué en 2016, ce qu’il nie farouchement.

« Qui se trouve derrière lui [Osman Kavala] ? Le célèbre juif hongrois Soros. Cet individu envoie des gens à travers le monde pour diviser et déchirer les nations et emploie l’argent qu’il possède en grande quantité à cet effet », a déclaré le président turc à Ankara devant un parterre d’élus locaux. Et de préciser : « De la même manière, son représentant en Turquie [...] emploie ses moyens à soutenir ceux qui s’efforcent de déchirer et diviser ce pays ». Le nom d’Osman Kavala est revenu sur le devant de la scène la semaine dernière avec l’interpellation, vivement critiquée par des pays européens, d’intellectuels liés au philanthrope.

Bien qu’il se défende de tout antisémitisme, Recep Tayyip Erdoğan a plusieurs fois été épinglé pour des propos controversés. En 2014, il avait ainsi suscité un tollé en traitant un manifestant d’« espèce de sperme d’Israël ».

Recep Tayyip Erdoğan présente régulièrement la Turquie comme cernée par des ennemis qui tentent d’empêcher son pays de déployer tout son potentiel économique. Le 21 novembre, le président turc a également vivement critiqué un arrêt émis le 20 novembre par la Cour européenne des droits de l’homme sommant Ankara de libérer l’opposant kurde Selahattin Demirtas : « Prenez les décisions que vous voudrez, votez ce que vous voudrez depuis votre tour d’ivoire. »

Erdoğan en force, sur E&R :

À lire chez Kontre Kulture :

 






Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • Si Erdogan était sincère il dénoncerait l’alliance de la Turquie et d’Israël et conclurait une alliance avec la Russie .

     

    Répondre à ce message

  • #2086363

    Edogan semble de plus en plus pencher vers l’Eurasie... Tant mieux ! D’autant que nous faisons d’une pierre deux coups ; la conséquence est que la Turquie n’intègrera jamais l’Union Européenne...

     

    Répondre à ce message

  • Bon, indépendamment de son discours anti-Soros qui me va bien évidemment, je relève :
    « Recep Tayyip Erdoğan présente régulièrement la Turquie comme cernée par des ennemis qui tentent d’empêcher son pays de déployer tout son potentiel économique ».
    Alors :
    Qu’est-ce qu’ils foutent chez nous les Turcs ?
    Magouilles, islamisme rampant, prétention d’être blancs, mépris envers les autres musulmans, etc.

     

    Répondre à ce message

    • A vous lire, les turcs immigrent en masse en France..
      Je pense qu’ils bénéficieront de meilleurs conditions de vie chez eux
      Les seuls et rare turcs que je connaisse sont tous auto-entrepreneurs et se font beaucoup d’argents.
      Magouilles, islamismes rampant ? C’est mal les connaitre. Ils sont de fiers musulmans mais ne cassent les pieds à personne

       
    • @ Kemaliste, espèce de charlot les Turcs, comme les Asiatiques ne font "que" travailler en Europe, vous dites n’importe quoi et vous ne comprenez rien à ce qui se passe au Proche-Orient ni ailleurs visiblement.
      @Titi, chaque fois vous revenez avec le même commentaire sur cette alliance militaire, si vous revenez lire, sachez que cette alliance a été rompu unilatéralement par la Turquie en 2009 après l’assaut sur la flotille.
      Quand on ne sait pas, on ne dit pas, ou on demande à ceux qui savent...
      Bonne soirée

       
    • Je te fais résumé rapide de la raison pour laquelle il y’a une immigration turc en France : elle se défini par 3 mouvements historique. La première vague est le résultat d’un accord passé entre le gouvernement français et le gouvernement kemaliste turc en 1971. Immigration économique sous prétexte d’un manquent de main d’oeuvre en Europe. La deuxième vague est la conséquence du coup d’etat de 1980, les généraux kemalistes prennent le pouvoir et font la chasse aux sympathisant communiste. C’est l arrivée en masse de demandeur d’asile politique à paris. Tout de suite après le coup d’etat, les kemalistes décident de subventionner les mouvements d’indepandance du Kurdistan, dans le principe du diviser pour régner. C’est la guerre entre le pkk et l’etat Turc. Les kurdes quitte le pays pour se réfugier. Immigration qui prendra fin avec l arrive d’erdogan au pouvoir.C’est la troisième vague.
      Voila, donc si tu voulais une reponse sur la présence des turcs, fallait juste poser la question à ... toi même !

       
    • #2086478

      Comme vous vous définissez vous-même (de par votre pseudo) comme "Kemaliste", c’est à dire soutien des Sabbataïstes et du juif de Salonique qui créa la République supposée turque en 1923... on comprend tout de suite ou vous voulez en venir. En bon Dőnme que vous êtes... Too late !

       
    • Que foutent les turcs chez nous ?
      Pas les turcs mais des turcs et des kurdes surtout. Et pas n’importe lesquels. Ceux qu’ils ne veulent pas chez eux. Magouilles oui et surtout en terrain conquis. Intouchables. Ne respectent rien et profitent des aides sociales en tout genre sans y avoir forcément droit (comme il n’y a aucun contrôle, à part sur Jean Dupont). Blanchiment d’argent dans leurs kebabs qui tournent sans clients, entreprises du bâtiment qui font 80% au black, illégal (clandestins), magouilles sur les déchêts, les matières premières, surfacturation, évasions des taxes en tout genre, ardoises laissées aux fournisseurs de matériaux, puis ils construisent des baraques de daube qu’ils revendent avec un jolie plus value puis recommencent, sans parler du trafic de bagnoles, parfois de drogue et d’êtres humains pour les pires. Arnaques sur les dépôts de bilan d’entreprises créées entre frères pour bénéficier des primes que l’État verse pour les "salariés" débauchés... 5 gosses par famille donc le pactole pour les plus sages... Et le tout, avec fierté (grosses bagnoles) et arrogance. Avez-vous déjà vu un mariage turc ?! Impunité totale sur la voie publique. Vous feriez la même chose ce serait la prison... bref. on pourrait en faire un fassicule complet. Vive la Fronce.

       
    • Bien visé @Stéphane Blet.
      Toujours à chercher la petite bête ces parasites "atturkisés" de circonstance.
      A E&R, on les repère, en un éclair.

       
    • @anonyme merci j’ai bien ri !

       
  • Il ne fait que surfer sur des vagues initiés par d’autres (Orban en particulier)...
    Erdo, jusqu’à récemment, c’était plutôt sympa les relations avec Israël, non ?
    Un coup avec les USA, un coup avec la Russie... Euh, tu sais où tu veux aller au final ?

     

    Répondre à ce message

  • Mais pour qui ils se prennent ses baltringues ? en matière de droits de l’homme l’UE n’a à donner de leçons à personne.

     

    Répondre à ce message