Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Erdogan invite Trump en Turquie après l’annonce du retrait américain de Syrie

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a invité son homologue américain Donald Trump à se rendre en Turquie, alors qu’Ankara et Washington resserrent leurs relations afin de coordonner le retrait attendu des troupes américaines en Syrie.

 

La Maison Blanche a annoncé lundi 24 décembre au soir que M. Erdogan avait invité M. Trump à venir en visite en 2019 en Turquie.

[...]

« Éviter un vide du pouvoir »

Après un entretien téléphonique dimanche entre Donald Trump et Recep Tayyip Erdogan, la présidence turque a affirmé que les deux dirigeants avaient « convenu d’assurer la coordination entre les militaires, les diplomates et d’autres responsables de leurs pays pour éviter un vide du pouvoir qui pourrait résulter d’une exploitation du retrait [américain] et de la phase de transition en Syrie ».

Sur Twitter, M. Trump a dit avoir évoqué avec le numéro un turc « l’EI, notre engagement mutuel en Syrie et le retrait lent et extrêmement coordonné des troupes américaines de la région » ainsi que des relations commerciales « considérablement accrues ».

M. Kalin a en outre expliqué que le retrait américain attendu n’aurait pas d’impact sur la lutte contre le groupe djihadiste État islamique (EI) dans le nord de la Syrie. « Il n’y aura pas d’interruption dans la lutte contre l’EI. La Turquie montrera la même détermination contre l’EI. Il est hors de question de ralentir notre lutte contre l’EI » a-t-il dit.

Il a aussi assuré que la Turquie n’avait pas besoin dans cette lutte des milices kurdes des YPG appuyées par Washington mais qu’Ankara considère comme « terroristes » car émanant du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). « Pour battre l’EI, en tant que Turquie, nous n’avons pas besoin du PKK ou des YPG », a-t-il affirmé.

Lire l’article entier sur lemonde.fr

Changements géopolitiques à l’Orient, sur E&R :

 

La vérité sur la Syrie, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • En ce jour de Noël, projecteurs sur ces deux souffleurs de braise ardente. L’un comme l’autre ont un EGO surdimensionné, deux personnalités au dérèglement cérébral : jouant sur tous les tableaux. Bref deux diables dont il manque le troisième, le Belzébuth bibi nyaou.

    Ce qui m’inquiète avec ces personnalités équivoques, c’est quel sort réserveront-ils à la Syrie. Bien qu’Assad ait gagné la guerre avec l’aide des russes, iraniens et libanais, quel jeu de dupe ces deux-là avec le marionnettiste en chef, bibi, vont-ils réserver à la Syrie ?

    Je n’ai absolument pas confiance en ces personnages ambigus, toujours dans l’entourloupe, le mensonge, la manipulation.

    Sinon, joyeux Noël à tous y compris aux gilets jaunes et Français qui souffrent, qui rament dans leur quotidien.

     

    • Tu devrais lire Comprendre l’Empire...
      L’election d’Erdogan, c’est la victoire des gilets jaunes turcs. Suffit de regarder la répartition géographique des votes pour le comprendre. D’ailleurs, ils viennent d’augmenter le smic de 23% et de baisser le prix de l’essence, du gaz et de l’electricite De 10%... en attendant le Messi, pour les plus naïfs qui pensent que ça se joue en deux coup, Erdogan c’est 15 ans de combat, de compromis, de travail pour redorer le blason turc. C’est pas MLP qui va nous faire le même combat.


    • Bonne fêtes à toi aussi


    • @ Mehmet.

      Merci pour conseil, mais j’ai déjà lu "Comprendre l’Empire" d’Alain Soral.

      Cela ne répond pas à mon commentaire, désolé pour vous. Je parle du comportement duplicitaire de ces diables en personne : erdogan (rien que son regard exprime tous ses coups tordus), trump et nyaou. Derrière leur jeu de dupe, il faut comprendre quel coup de billard à x bandes ils comptent jouer.


  • Voilà, et comme cela, les mercenaires de Daech pourront se fondre dans les troupes de l’Uncle Sam avec leur précieux (et parfois compromettant) matériel pendant l’évacuation. Bon débarras ! N’oubliez pas le gaz de combat ! Ni vu, ni connu !


  • Une photo qui a elle seule explique les foudres des médias contre Trump..Medias sous contrôle( s’il était encore besoin de le préciser)... et de qui ?


  • L’ennemi héréditaire des Turcs, ce n’est pas Daech, ce sont les indépendantistes Kurdes . Trump, l’allié d’Israël va donc rencontrer Erdogan, un autre allié d’Israël .


  • Trump retire se troupes ? Peut-être, mais qu’en est-il des mercenaires ?

    https://www.militarytimes.com/news/...

    Les guerres US sont-elles en train d’être privatisées pour le plus grand plaisir des financiers qui créent l’argent qui permet de payer les mercenaires ?

    Une fois que les armées seront entièrement privatisées, rien ne pourra plus arrêter les financiers cosmopolites.