Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Est-ce qu’il est antisémite ou homophobe ?" : quand Canal+ invite des rappeurs

Quand une petite anecdote en dit long sur les tenants du politiquement correct culturo-médiatique...

 

Le journaliste rap et cinéma Yérim Sar énonce la question récurrente que les chaînes de télévision lui adressaient lorsqu’il proposait un rappeur comme invité.

 

 

L’émission en intégralité :

 

Sur les lobbys qui régissent les médias dominants, chez Kontre Kulture :

Les limites à ne pas dépasser, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il n’a rien a commenter si ce n’est que le rap est la négation de l’art musical donc il est forcément de gauche avec tout ce que cela véhicule !

     

    • Entièrement d’accord mais calme toi quand même, bois un thé. .


    • C’est quoi l’art musical exactement ? C’est vous qui faites la liste des styles de musique qui peuvent en faire partie ?


    • #1899944

      Éric Zemmour nous a pourtant expliqué que le rap était fondamentalement "de droite".


    • Syzygy,

      Ecoutez dont La Fronde, des noces barbares. J’ai du mal à trouver un condensé de dénonciations de la société du spectacle, ou de domination par le capital dans d’autre chanson, tous genres confondus. Et pourtant mes écoutes vont de Robert Johnson, John Lee Hooker, Howlin’ Wolf, Noir Désir, Skip James, Brian Jonestown Massacre, à Claude Nougaro, Charles Mingus, Stravinsky, de la musique folklorique Serbe, Traffic, j’en passe, et des meilleurs.


    • Cette daube infecte, véritable pustule sonique, fut, oh oui, porté par la gauche.

      D’ailleurs, des rappeurs de droite, je n’en connais guère. Portent ils eux aussi des vêtements de voyous, se sapent ils de manière digne ?

      Parce que, les fesses a l’air, comme il est de mise dans le millieu, ça fait dur, et pas rien qu’un peu. Les prisonniers font cela quand ils,hum, veulent de la compagnie. De la a dire que les rappeurs sont des en....

      quand même ! Mdr


    • Fan de Jazz et amateur de classique ! Ce qui ne m’empêche pas d’écouter (et d’apprécier) les Beastie Boys ou S Moss ! Arrêtons de mettre des barrières à la musique !


    • "C’est quoi l’art musical exactement ? C’est vous qui faites la liste des styles de musique qui peuvent en faire partie ?"

      Non pascalou, ce sont les programmateurs qui vous font écouter ce qu’ils aiment ou ce qu’il est de bon ton d’écouter qui fixent ce que vous allez devoir avaler. La musique rap, le programmateur nous la "sort bonne" et on "l’avale de grâce".........


    • @Loubiat

      On peut aimer le bon vin et boire de temps en temps du Coca, mais il convient de garder le sens des valeurs et de la hiérarchie.


    • Du coup vous n’avez absolument rien compris de cet article....
      Ce système(gouvernement, merdias, lobbys etc..) n’aime pas les hommes qui sont encore le moindrement virils, qui se réserve encore le droit de ne pas aimer publiquement les homosexuels/lgbt ou Israël et les types qui boss pour comme les présidents Sarkozy, Hollande, Macron ou Haziza, BHL, Attali, Glucksmann etc.... cela fais d’eux des antisémites, des homophobes etc...
      Voilà ce qu’il y a a retenir, schizophrénie du système envers les jeunesses maghrébines et africaines, jouer hypocritement à l’anti-racisme victimaire machin tout en les désignant du doigt comme des antisémites et des homophobes.
      La communauté organisée(donc Israël/Shoah) et les lobbys lgbt sont aujourd’hui les deux piliers du pouvoir en Occident, pas touche a ces deux lignes rouges si vous voulez être éligible aux merdias de masse et aux sphères publique en général.


    • Mouais désolé messieurs dames mais ça veut dire aussi que les rappeurs sont les derniers, dans cette pop culture, a être irrévérencieux... Être masculin quoi


  • Remarquez l’absence du questionnement concernant la misogynie, pourtant l’un des fouet de l’oligarchie.

    L’on voit bien l’ordre des priorités. Le fait que le féminisme soit inféodé au deux autres doit jouer un peu, d’autant, et l’on reconnaît la à qui ont a affaire, que le féminisme est un marché en régression, alors que les deux autres en le vent en poupe.

    Ce qui est révoltant doit entraîner la révolte.

     

    • Ah non !, c’est le féminisme qui a le vent en poupe, l’homophobie passe après. L’anecdote doit dater d’avant "balance ton porc". Pour l’antisémitisme, c’est l’apothéose toute l’année, c’est différent.
      Je pense qu’un rappeur misogyne, c’est la base, sauf sa mère et sa sœur, et que ça associe le rappeur bronzé, donc antisémite et homophobe, aux violences faites aux femmes. Genre " fout ta burqa spisse de counasse".
      Si il véhicule directement de l’antisémitisme, même les responsables de la chaîne vont avoir des soucis...
      En fait c’est surtout l’absence d’une côterie DES femmes, en dehors des chiennes de garde, qui représente l’alt left si je puis dire et non la globalité, qui permet(tait) une plus grande tolérance à leur endroit.


  • Rappeurs- homophobes-antisémites(Pro-arabe)

    - Ce n’est pas sans fondements ... Me semble t’il. On ne parle pas du slam , mais du rap.

    On peut même dire anti flics

    C’est comme l’hypocrisie du contrôle au faciès...

    - Qui s’est déjà fait agressé par des groupes de jeunes ils sont rarement blanc , bobo ou bourgeois je suis DESOLE, vraiment ! Car je rejoins un Zemmours là dessus.

    Je parle de stats, j’ ai grandi dans les années 90 , ce n’était pas le rap hard core qui contredisait ce que j’ énonce là.


  • Passé ma dernière remarque, il est vrais que je dirais "ET ALORS" tu fais venir un rappeur ... Assume, sans flipper mais... Société aseptisée... dû a la crainte des "minorités" et bla bla bla...


  • Parcequ’en gros s’il balance sur le français de base, ça va, no soucis ! C’est pas un dérapage ça serait vachement bien même super audacieux et subversif.


  • Ils ont tués la musique populaire , on entend partout des " niques ta mère !! "
    Tout ! Mais pas du rap....


  • Je ne comprend pas le terme "homophobe" pourquoi parle t on de phobie ??
    il n’est nullement question "d’avoir peur " des "homosexuels ’ mais d’en être dégouté.
    Quand bien même, est ce que le fait que quelqu’un vous inspire le dégout ou la peur est un délit ? Le féminisme acharné fonctionne pourtant exactement sur cette base la peur et / ou le dégout pour les hommes hétéros blancs !


  • Le rap pour moi se limite aux Beastie Boys j’en suis une inconditionnelle et Public Enemy (que je connais moins).
    Rap français je ne connais pas hormis I AM et NTM mais plus de nom que musicalement même si je trouve que leur voix caractéristique à quelque chose d’attirant et de viril.


  • Je n’ai aucun problème avec le rap. Même mainstream. Et je suis E&R. Pas besoin d’abaisser les gens qui en écoute.