Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

États-Unis : plus de 120 hauts gradés à la retraite accusent Biden de fraude électorale

Des anciens généraux et amiraux signent une lettre ouverte dans laquelle ils remettent en question la santé mentale du président américain et soutiennent la théorie d’élections truquées.

 

En novembre dernier, le président sortant Donald Trump accusait Joe Biden d’avoir volé les élections présidentielles américaines dans un scrutin qui aurait été truqué par les votes par correspondance. Ces accusations avaient culminé dans l’assaut du Capitole par des partisans de Donald Trump en janvier.

Comme le relaie le Daily Mail, un groupe d’anciens militaires issus du haut-commandement de l’armée des États-Unis prenant le nom de « Flag Officers 4 America » a publié une lettre ouverte dans laquelle il réitère les accusations de fraude électorale, tout en s’en prenant à la santé mentale de l’actuel président, Joe Biden.

 

Un ton enflammé

Dans cette lettre, les militaires à la retraite soutiennent que la nation américaine est « en grand péril » après un « assaut contre nos droits constitutionnels ». Ils dénoncent entre autres une administration qui aurait pris un « virage à gauche vers le socialisme et une forme marxiste de gouvernement tyrannique ». Ils ajoutent que « l’état mental et physique » de Biden « ne peut pas être ignoré », reprenant des invectives récurrentes de l’administration Trump à l’égard de la santé mentale du président actuel.

S’il n’est pas rare que des officiers à la retraite prennent parti dans des politiques électorales, le ton enflammé, voire colérique, ainsi que les propos conspirationnistes de cette lettre ont fait beaucoup de bruit aux États-Unis. De nombreux officiers du Pentagone ont réagi dernièrement pour dénoncer son utilisation de la stature des généraux pour diffuser des informations erronées. Traditionnellement, des experts forment les officiers militaires à éviter de donner leur opinion politique. Durant leur service, il leur est d’ailleurs interdit de s’engager dans des activités politiques partisanes.

 

Réveil, timide, des militaires ; le précédent français, sur E&R :

 






Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Le 8 décembre 2020, un ensemble de dispositions  : la National Defense Authorization Act (NDAA) a été voté par le Parlement étatsunien à une grosse majorité, républicaine comme démocrate, contre la volonté de Trump. Cet Acte prévoyait une hausse de salaire pour les militaires, un équipement modernisé, un délai de retrait des soldats d’Afghanistan et d’Allemagne, renommer les bases militaires portant des noms de confédérés, reconsidérer les sommes allouées pour l’édification du mur séparant le Mexique des Etats-Unis.
    La loi NDAA refusait surtout de mettre un terme à Section 230, une loi catastrophique pour Trump et le monde entier. Cette loi ôte toute responsabilité aux sociétés internet touchant le contenu de leurs sites, qu’il vienne de ces sociétés ou de parties tierces.
    En décembre 2020, Lindsay Graham, appui de Trump, avait déclaré :
    « Je soutiens l’abolition de Section 230. Big Tech est la seule industrie en Amérique qui ne peut être poursuivie pour ses pratiques affairistes, la seule qui n’est pas significativement régulée. Ceci doit cesser."
    Les militaires, dans leur lettre, estiment que Section 230 est une loi anticonstitutionnelle et veulent l’abolir.

     

    Répondre à ce message

  • c’est bien joli cette lettre. Il faudra qu’ils la ressortent dans 5 ans quand il y aura une élection. La dernière élection est terminée depuis 5 mois...

     

    Répondre à ce message

  • " les propos conspirationnistes", encore un commentaire de péripatéticienne

     

    Répondre à ce message

  • Et pendant ce temps-là, les enfants pourris gâtés 2.0 claironnent : Q-anon avait tort ! Q-anon avait tort ! Tra-la-la-la-lère ! concernant les élections de 2020.

    On en est à plus de 6 mois après et il y a toujours des gens haut placés dans l’état US qui contestent la légitimité de l’élection de vieux croulant.

    Cela ne veut pas dire que Bidon sera renversé demain, hélas, mais c’est un fait : ces élections présidentielles 2020 resteront, pour toujours, vues comme une mascarade, un bourrage d’urne éhonté et choquant qui aurait appelé un sursaut des appareils du pouvoir judiciaire US qui ont, manifestement, laissé faire.

    D’ailleurs, autre fait remarquable avec les dissidents 2.0 : pendant 4 ans on a eu droit à : Trump va trahir ! Trump va trahir ! Il va agir au nom du système (comme Poutine) et finalement, après 4 ans de non-déclaration d’une nouvelle guerre impériale US et après une manoeuvre bien visible du système pour le faire tomber ... on ne lis aucun mea culpa d’aucune sorte.

    C’est comme les roitelets de la ré-information qui basent leurs sources à partir de blagues carambar :
    Le brexit n’aura pas lieu... alors pour quoi la France à Marcon, celle qui est dans l’UE se dispute des zones de pêche avec la GB ?
    L’armée US est toujours la plus puissante dans le monde, je le sais, ils le disent dans leur propagande hollywoodienne : alors pourquoi un rapport récent du ministère de la défense US a-t-il affirmé que la prochaine menée par les USA pourrait être une défaite ?

     

    Répondre à ce message

  • tout en restant prudent sur une possible récupération mondialo-autoritaire, j’observe que le climat idéologique change. Les militaires des différents pays le font sentir aux gouvernants. N’oublions pas que Trump a été acclamé à West-Point par les élèves-officiers aux cris de "USA" en janvier dernier.

    Il est aisé de critiquer les militaires. Il est plus difficile de se mettre à leur place. Pour eux ça ne se finira pas avec un flash-ball et une amande à 135 euros. Pour eux ça va chercher dans la sédition (prison à vie) et la guerre (une balle en plomb).

    Je pense que les militaires savent pertinemment quel pouvoir ils affrontent à l’intérieur même de la société et des structures de pouvoir. Ils savent aussi que les populations sont naïves (pendant des décennies l’occidental moyen a adhéré à la société de consommation et craché sur les militaires). Ils savent que toute action inconsidérée de leur part entrainerait une tempête médiatique qui éloignerait la population de la cause nationale. C’est très délicat. Ils sortent donc avec précaution du bois.

    Je note qu’il y a eu des précédents en France : le défilé aérien du 14 juillet 2018 (avec un fumigène déréglé), le refus annoncé de l’armée de participer à la répression des GJ en décembre 2018, l’achat de chloroquine par l’armée "fuité" en mars 2020, le survol de Paris par un Rafale (mur du son) en septembre 2020. Maintenant ces tribunes. Des petites miettes de pain qui disent peut-être quelque chose.

    Poutine était un ancien officier du KGB, nommé par Eltsine et soutenu par les occidentaux. Au fil des années, il s’est révélé. Sans se faire d’illusions sur nos militaires, faut peut-être éviter de leur jeter la pierre d’entrée de jeu.

     

    Répondre à ce message

    • « une amande à 135 euros »

      Ca fait une amande de belle taille, ça...

       
    • Bien d’accord.
      Et voilà pourquoi contrairement aux fantasmes des uns et des autres, Donald Trump ne pouvait pas se lancer dans la réalisation d’un coup d’état. Parce que cela aurait pu avoir des conséquences catastrophiques. Essayez un peu d’imaginer les réactions si le monde entier avait assisté à l’arrestation du couple Obama, ça aurait été l’hystérie planétaire et ça aurait pu finir très très mal ! Alors après, certaines personnes sont peut-être déçues que cela ne se soit pas passé comme ça mais malheureusement c’était pas possible !

      Sinon par rapport aux tribunes de militaires, je me demande si les armées américaines et françaises agissent de concert ou s’il ne s’agit que d’une coïncidence. Il faudrait voir si à l’avenir, il se passe le même genre de phénomène dans d’autres pays. Par exemple, est-ce que l’armée italienne ou l’armée canadienne va prendre la parole à son tour ?
      En ce qui concerne la lettre des militaires français, je demande encore à voir car elle n’a pas encore abordé les vrais sujets que sont la souveraineté nationale et les mesures sanitaires ubuesques. J’aimerais par exemple les entendre dire que le pass sanitaire, de par sa nature, entre en contradiction flagrante avec la devise de la République "Liberté Égalité Fraternité". Parce que dire que la France est menacée de guerre civile ça veut tout et rien dire à la fois et c’est beaucoup trop vague. Une guerre civile pourrait survenir à l’avenir effectivement, mais elle ne sera pas nécessairement raciale. Emmanuel Todd nous avait déjà mis en garde contre cette éventualité par rapport à l’impunité de nos gouvernants au moment de la crise sanitaire.

       
  • Et pendant ce temps-là, les enfants pourris gâtés 2.0 claironnent : Q-anon avait tort ! Q-anon avait tort ! Tra-la-la-la-lère ! concernant les élections de 2020.

    On en est à plus de 6 mois après et il y a toujours des gens haut placés dans l’état US qui contestent la légitimité de l’élection de vieux croulant.

    Cela ne veut pas dire que Bidon sera renversé demain, hélas, mais c’est un fait : ces élections présidentielles 2020 resteront, pour toujours, vues comme une mascarade, un bourrage d’urne éhonté et choquant qui aurait appelé un sursaut des appareils du pouvoir judiciaire US qui ont, manifestement, laissé faire.

    D’ailleurs, autre fait remarquable avec les dissidents 2.0 : pendant 4 ans on a eu droit à : Trump va trahir ! Trump va trahir ! Il va agir au nom du système (comme Poutine) et finalement, après 4 ans de non-déclaration d’une nouvelle guerre impériale US et après une manoeuvre bien visible du système pour le faire tomber ... on ne lis aucun mea culpa d’aucune sorte.

    C’est comme les roitelets de la ré-information qui basent leurs sources à partir de blagues carambar :
    Le brexit n’aura pas lieu... alors pour quoi la France à Marcon, celle qui est dans l’UE se dispute des zones de pêche avec la GB ?
    L’armée US est toujours la plus puissante dans le monde, je le sais, ils le disent dans leur propagande hollywoodienne : alors pourquoi un rapport récent du ministère de la défense US a-t-il affirmé que la prochaine menée par les USA pourrait être une défaite ?

    https://www.voltairenet.org/article...

    https://www.capital.fr/economie-pol...

    Pas étonnant que Macron soit parti pour être réélu.

     

    Répondre à ce message

  • Le terme "conspirationniste" me fait bien rire....l’histoire de l’humanité toute entière est tapissée de complots de toutes sortes, les gens au pouvoir, ne désirant que plus de pouvoir, complotent depuis des millénaires. Seul les idiots et les menteurs prétendent qu’il y a des " théories du complot".

     

    Répondre à ce message

  • POINT FRAUDE ELECTORALE USA :
    - Vendredi, le sénat de l’État de l’Arizona a convoqué une session d’urgence pour avertir le Parti démocrate qu’il fournira non seulement les mots de passe manquants qu’il n’a pas, mais également les routeurs qui pourraient permettre l’accès à des données sensibles des forces de l’ordre.
    « L’urgence est due au fait que le Sénat a indiqué qu’il prendrait des mesures contre le comté et les superviseurs si le comté ne fournissait pas les mots de passe qu’il n’a pas, et les routeurs qui pourraient permettre l’accès à des données sensibles des forces de l’ordre, ainsi qu’à des informations de santé protégées et données personnelles des citoyens du comté », lit-on dans la déclaration sur le site Web du Conseil des autorités de surveillance du comté de Maricopa . La possibilité que le comté de Maricopa n’ait même pas les mots de passe des machines à voter, contrairement à une entreprise privée, constituerait un abus flagrant de la confiance du public. De plus, le refus de fournir les routeurs exigé par le Sénat de l’Arizona soulève encore plus de drapeaux rouges. Just the News a fait un rapport sur la question jeudi.
    - La présidente du sénat de l’Arizona écrit au juge pour dénoncer la destruction de preuves sous séquestre. Décidément les Démocrates sentent le vent fraîchir et font de plus en plus n’importe quoi.
    - L’ancien greffier du comté de Maricopa (Arizona), Adrien Fontes, avoue que la fraude des élections était préparée depuis 2017. Il explique comment il a travaillé avec les responsables des registres de tout l’Arizona pour préparer les élections de 2020. Il a spécifiquement parlé d’un "livre de bord" qui reflète le "livre de bord électronique". De plus, en 2020, Adrian Fontes apportait des changements de règles douteux aux élections du comté de Maricopa qui faciliteraient la fraude : correction des bulletins de vote en barrant le vote "erreur", changement des lieux de vote. Le CM est passé d’un scrutin dans un bureau de vote à des centres de vote, vote virtuel, prolongation de la date limite d’inscription des électeurs.
    - Votes par correspondance : Le gouverneur de l’Arizona, Doug Ducey, a signé vendredi une loi interdisant aux électeurs d’ajouter des signatures sur les bulletins de vote par correspondance non signés après le jour du scrutin. La mesure, le projet de loi 1003 du Sénat de l’Arizona (S.B. 1003), avait été approuvée plus tôt par l’assemblée législative de l’État.

     

    Répondre à ce message

    • @ Lyseann

      Ils savent qu’ils ont perdu ces élections, alors ils usent de toutes les stratégies pour se dépatouiller de leur crime, mais ça se voit trop et tout cela devient grotesque .Lorsqu’on est clair et transparent on laisse faire les choses sans se soucier de quoi que ce soi mais c’est loin d’être le cas .

       
  • Toute cette hyperguerre d’information dans le monde a un but, indéfiniment le même, une division de tout et tous, great reset et guerre civile serait le bonheur absolu pour un nouveau futur !
    Mais est-ce que l’homme est capable d’être déprogrammer de sa rancune, de son vouloir, de ses 7 péchés capitaux ? C’est un traite à la philosophie réel de devenir un sage pour beaucoup, des traites a Aristote, à Socrate, a Jésus, à thor, à printemps, à hiver , il veut la guerre. Ce n’est même plus un problème de renaissance par l’introspection, ils veulent une renaissance par la mort, parce que ce sont des mauvais dieux. La paix est ennuyeuse quand elle n’est pas matériel, alors elle redevient Darwin, et les militaires sont la.

     

    Répondre à ce message

  • Apparemment, les militaires ricains en ont aussi marre du bordel ambiant. Cette lettre ressemble à celle dit des "vingt généraux" mais dans un contexte américain.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents