Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

États-Unis : un gauchiste ouvre le feu sur des républicains

Le n°3 de la Chambre des représentants grièvement blessé

Un supporteur de Bernie Sanders hostile à Donald Trump a tiré mercredi sur des républicains du Congrès qui jouaient au baseball près de Washington, blessant cinq personnes, dont un élu grièvement. Le tireur est mort après une fusillade avec la police.

L’attaque a provoqué une vague d’émotion au Capitole, où républicains et démocrates ont exprimé leur inquiétude face à la recrudescence des violences, verbales ou physiques, dans le débat politique aux États-Unis depuis la dernière campagne électorale.

Une vingtaine d’élus ainsi que des collaborateurs parlementaires, membres de l’équipe de baseball républicaine, s’entraînaient au petit matin sur un terrain d’Alexandria, en banlieue de la capitale fédérale américaine, en vue d’un match caritatif prévu jeudi, quand un individu a surgi, armé d’un fusil, et commencé un tir nourri.

L’homme, identifié par les médias comme James Hodgkinson, 66 ans, était arrivé récemment de l’Illinois dans cette ville cossue.

Heureusement pour l’équipe, deux agents de la police du Capitole étaient présents sur place. Ils ont riposté avec leurs armes de poing, touchant l’assaillant, dont la mort a ensuite été confirmée par le président Donald Trump.

« De nombreuses vies auraient été perdues sans les actes héroïques des deux policiers qui ont mis le tireur hors d’état de nuire (...) durant cette attaque très très violente », a-t-il déclaré lors d’une brève allocution depuis la Maison-Blanche, au cours de laquelle il a appelé le pays à « l’unité ».

Des dizaines de balles ont été tirées dans la fusillade, les élus présents décrivant plusieurs minutes interminables de tirs à vue, sur un terrain complètement ouvert. Les joueurs se sont cachés comme ils pouvaient dans les abris de touche, sous les bancs ou derrière des arbres.

« Il aurait tué tout le monde » sans les policiers, a raconté le sénateur Rand Paul, qui était sur place. « Sans eux, cela aurait été un massacre. »

Steve Scalise, représentant de Louisiane et membre de l’équipe de direction de la Chambre, est le seul parlementaire blessé. Touché à la hanche, il a d’abord été décrit comme conscient et dans un état stable avant son opération, puis « dans un état critique » plus tard par l’hôpital MedStar de Washington. Cela signifie que ses signes vitaux sont instables.

Les deux policiers (un homme et une femme), un collaborateur d’un élu et un lobbyiste ont également été blessés. Le lobbyiste Matt Mika, salarié de Tyson Foods, se trouvait dans un état grave, de sources concordantes, mais les jours des trois autres n’étaient pas en danger.

 

Bernie Sanders « révolté »

Bernie Sanders, opposant d’Hillary Clinton aux primaires présidentielles démocrates de 2016, a déclaré avoir été informé que le tireur avait « apparemment été engagé comme bénévole » de sa campagne, se disant « révolté par cet acte abject ».

Sur sa page Facebook, James Hodgkinson soutenait ouvertement Bernie Sanders et enrageait contre Donald Trump. « Trump a détruit notre démocratie. L’heure est venue de détruire Trump et compagnie », a-t-il écrit en mars.

Indice de la préméditation apparente du geste ? L’élu Ron DeSantis a expliqué avoir été interrogé peu avant la fusillade par un individu ressemblant fortement au suspect, qui aurait demandé si les joueurs étaient démocrates... ou républicains.

 

La politique

L’équipe de baseball républicaine s’entraînait là depuis des semaines en vue du match traditionnel entre démocrates et républicains, organisé depuis 1909. Il se jouera comme prévu jeudi soir à Washington.

À la Chambre, tous les votes ont été annulés et les parlementaires se sont rassemblés dans une salle, priant et se tenant les mains.

« Une attaque contre l’un d’entre nous est une attaque contre nous tous », a déclaré Paul Ryan.

Les élus démocrates, partisans d’un renforcement de la législation sur les armes, étaient réticents à rouvrir immédiatement ce débat, se contentant, comme lors des innombrables fusillades passées, de dénoncer « la violence insensée par armes à feu ».

Mais la droite pro-Trump a dénoncé, à l’instar de Newt Gingrich, ancien « speaker » de la Chambre, « une hostilité croissante de la gauche ».

« On a dit aux gens que c’était acceptable de haïr Trump, acceptable d’assassiner Trump », a-t-il regretté sur Fox News, dans une allusion à la polémique suscitée par une production new-yorkaise de la pièce Jules César de Shakespeare, dans laquelle le dictateur assassiné ressemble au dirigeant.

Steve Scalise, un ultra conservateur de 51 ans, est le « whip » de la Chambre, numéro trois dans la hiérarchie de la chambre basse du Congrès. Ce sont ses gardes du corps qui étaient présents sur le terrain.

L’attaque rappelle la tragédie de janvier 2011 à Tucson en Arizona, quand un déséquilibré avait tué six personnes et grièvement blessé l’élue démocrate Gabrielle Giffords à la tête.

« Cela peut servir de coup de semonce pour nous tous, afin qu’on réfléchisse à notre façon de débattre en politique », a dit la républicaine qui lui succéda, Martha McSally.

Voir aussi, sur E&R :

Sur Donald Trump, chez Kontre Kulture :

 






Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1745787

    Gauchisme = folie

     

    Répondre à ce message

  • #1745797

    a interpreter dans le jeu d’echec entre la mafia au pouvoir (deep state US+UK+France, Israel, Turquie, Quatar...) qui tue le business par la rente de la dette et ses opposants (Trump, US army, Arabie Saoudite, Russie, Chine) qui veulent faire du business normal sans se faire racketter :

    tu me brules une tour, je te tue un fou

     

    Répondre à ce message

  • #1745799

    Les médias majeurs qui diabolisent Trump depuis son élection sont moralement responsables de ce crime abjecte.

    Ils savent parfaitement qu’en faisant cela ils vont provoquer un passage à l’acte d’un débile mental.

     

    Répondre à ce message

    • #1745836

      Pourquoi vous ne prenez pas le problème différemment, les promesses de Donald TRUMP ne sont pas tenues, notamment celui de ne pas faire d’ingérence dans d’autre pays, ce qu’il ne fait pas aujourd’hui, exemple la Syrie, l’Iran, la Corée...Son décret sur l’immigration est un leurre, regardez quels pays ont été interdits et vous comprendrez, l’Iran, la Syrie, le Yemen... Mais jamais les SAOUD et autres consorts sionistes, ce n’est clairement pas l’immigration qu’il visait mais les ennemis d’un certain peuple, la plus grande démocratie du Moyen Orient. Alors parler de crime abject, il faudrait déjà que TRUMP arrête avec ces affaires sordides qui vont menaient droit à une troisième guerre mondiale, des crimes atroces collectives au nom de la Démocratie.

       
    • #1745846

      @anonyme

      Ça n’est pas un décret sur l’immigration mais un décret sur le terrorisme : sont interdits d’entrer sur le territoire américain pendant quelques mois les ressortissants de pays où les ambassades américaines, pour diverses raisons pratiques (pas d’ambassade, ou travail empêché par la guerre) ne peuvent filtrer à l’entrée et pourraient donc laisser passer d’éventuels terroristes. Le décret est prévu pour s’appliquer le temps de rétablir les moyens de filtrage, ce qui est évidemment du bon sens.

       
    • #1745851

      On n’ose imaginer si quelqu’un avait oser appeler au meurtre d’un membre ou de la communauté de lumière, d’un démocrate, d’une minorité visible (ces trois groupes peuvent se rejoindre), de so-rosse tiens, ce serait puni directement en justice par la prison à vie voire la peine de mort.

       
    • #1746252
      Le 15 juin à 19:05 par Le malicieux
      États-Unis : un gauchiste ouvre le feu sur des républicains

      Très juste.

      Rachel meadow, les young turk, Bill maher et toute la bande de CNN, sans parler de la bande de parasites culturel.

       
    • #1746434

      ’’de ce crime abjecte’’
      Cet attentat terroriste*** lisez la définition de terrorisme, acte de terreur a des fins politique, c’est exactement ce que ce type a fait, le fait qu’il soit blanc et non-musulman n’enlève rien au caractère politique et donc terroriste de son acte.
      Faut arrêtez avec cette Hypocrisie... c’est à croire que les merdias et les gouvernements ont réussit a tous vous lavez le cerveau.

       
  • #1745824

    Dernier rôle de De niro , Robert sors de ce corps !

     

    Répondre à ce message

  • #1745875

    Tout le monde connaît l’ennemi .La gauchaille ,les sionistes , les banquiers .Et tout ce qui gravite autour .A chaque fois on retrouve les mêmes.

     

    Répondre à ce message

    • #1746399

      Netanyahu, Bush, Cheney, les néo-cons etc.. tous des types de l’extrême droite, des gros criminels meurtriers, on retrouve toujours les mêmes a gauche ou a droite*.
      Ne faites pas l’erreur de tomber dans ce dualisme gauche/droite pathétique piloté par les mêmes réseaux au final.

       
  • #1745884

    Répétition avant l’assassinat de Trumpy, comme ça sa parraitra "normal"

     

    Répondre à ce message

  • #1745885

    Mon petit doigt me dit qu’on va accuser Trump d’avoir organisé l’attaque sous faux drapeau pour se victimser. Les bien pensants savent se transformer en conspirationnistes quand ça les arrange.

     

    Répondre à ce message

  • #1746044

    Cette attaque est un épisode de la guerre idéologique menée par les ’progressistes". Idéologie de hippies milliardaires qui souhaitent en finir avec l’occident chrétien. Hollywood (surprise !) est passé à la vitesse supérieure ces dernières années. Tant en hypocrisie qu’en désignations ultra-orientées. Le tout pour le bénéfice des "démocrates". Il suffit de voir ce biopic foireux (war machine ?) où Brad Pitt incarne le dernier général des forces US en Afghanistan... Un navet pro Obama sans vergogne. Pitt campe un genre de Popeye psycho-rigide, autiste et crétin, sans âme, sans coeur, chrétien blanc, lobotomisé par un mariage qui n’est pas lgbti. A l’arrivée, le va-t-en guerre est responsable de la mort d’un petit enfant... Heureusement un journaliste de Rolling Stones le dénonce...

    Excusez du complotisme mais si c’est pas une prod à plusieurs millions de dollars (parmi des centaines...), programmée quelques années avant l’élection...
    Pour lobotomiser des mecs comme ce tueur, on fait pas mieux !
    Réalisateur et auteur : le journaliste David Michôd. Et comme le film n’attirait pas les foules, il a été acheté par Netflix et mis gracieusement en ligne pour nos bonnes foules sentimentales.

     

    Répondre à ce message

  • #1746139

    Les actes de ce gauchiste sont du pain béni pour l’alt-Right sioniste (infowars, Zero hedge, etc...)

     

    Répondre à ce message

    • #1746488
      Le 15 juin à 22:20 par Mort de rire
      États-Unis : un gauchiste ouvre le feu sur des républicains

      L’Alt-right, sioniste... C’est probablement la blague du siècle... Les principaux intellectuels et dirigeants de ce mouvements sont considérés comme """antisémites""" par les associations antiracistes et les démocrates.

      ma pauvre Francette avant de dire une bêtise et de passer pour un inculte il faudrait d’abord se renseigner à propos du sujet dont on parle.

      Qui plus est qu’ils sont sioniste ou non n’a que peu d’importance.

       
    • #1746959
      Le 16 juin à 15:31 par Le malicieux
      États-Unis : un gauchiste ouvre le feu sur des républicains

      @ mort de rire

      oui, c’est important. Une personne suivant un régime ne s’alimente pas chez mcdo.

      alex Jones est un agent sioniste, c’est démontré depuis longtemps déjà. Son job est de faire passer la dissidence pour des débiles. rendre les grenouilles gaies et fabriquer des hommes poissons, vraiment ? C’est ça, le but de l’oligarchie ?

       
  • #1746419
    Le 15 juin à 21:18 par Jean Le Chevalier
    États-Unis : un gauchiste ouvre le feu sur des républicains

    On en parle car un politicien a été blessé, sinon cela aurait fait deux lignes dans les journaux. La violence fait partie de l’ADN des Américains, car leur société a été construite sur le génocide des indiens, et n’oublions pas qu’ils sont les seuls utilisateurs de la bombe nucléaire sur des êtres humains, sans parler récemment des guerres contre les pays musulmans : C’est une société et un peuple belliqueux.

     

    Répondre à ce message

    • #1746905

      amha,l’abrogation eventuelle du 2eme amendement aux us (celui qui autorise la detention d’arme et la constitution de milice par tout citoyen) serait un signal d’alarme pour toutes les democraties du monde.
      depuis le brexit et le vote trump,on peut se demander si les "mondialistes" ne nous la jouent facon "l’empire contre attaque".

      la vie est un combat avec des phases de plus ou moins grande intensite.ne nous laissons pas endormir voir lobotomiser.faut vraiment ouvrir les yeux et reflechir pour distinguer entre de la "stategie de la peur",du bruit sans importance,du "doom porn" et un signal d’alarme significatif.
      apres tout n’etait ce pas le role des intellectuels,des politiques et des journalistes de faire ce boulot de tri la ?

       
Afficher les commentaires précédents