Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Fary, le nouveau comique qui monte... les Noirs contre les Blancs

Le Gad Elmaleh de couleur

Les comiques, il en sort un par jour. Il y a même une école du one man show. Mais comme toutes les écoles, elles formatent leurs élèves. Or l’humour est par définition ce qui ne peut, ce qui ne doit pas être formaté. Tant pis, les écoles de l’humour français produisent du comique à tour de bras et ce, dans toutes les catégories : comique familial, comique troupier, comique noir, comique féministe, comique cochon, comique fin, comique sioniste, comique antisioniste, ah non là y en a pas, ou plutôt le Système n’en produit pas. On ignore pourquoi mais c’est la seule catégorie qui n’a pas droit de cité dans les médias et sur scène. Sinon dans les champs ou sur les trottoirs.

 

Fary ou le Michel Leeb noir

Le dernier comique noir en date, c’est Fary. Il a été lancé lors du Festival de Cannes 2016 quand le comique troupier Laurent Ruquier a eu l’insigne honneur de présenter son émission de propagande LBGT-sioniste en direct de Cannes, dans une villa chicos située sur les hauteurs. Un pur moment de grâce et de malaise, quand Fary a déboulé.

L’humour doit déranger, on est d’accord, et Fary a été bon ce soir-là sur Woody Allen. Cependant, depuis, au lieu de continuer sur la voie glissante, au lieu de sortir de son ghetto personnel, Fary a développé un humour antiblanc bien de chez nous. Récemment, c’est lui qui a été choisi pour briser l’ambiance blanche et bourgeoise de la 31e Nuit des Molières.

 

 

Logiquement, Les Inrocks s’emparent du phénomène – fabriqué de A à Z car rien ne survient par hasard dans l’espace politico-médiatique – et le portent au pinacle, car il correspond aux valeurs de la gauche mondialiste antifrançaise : antiracisme et antiblanchisme avant tout. Antiblanchisme ? Ça n’existe pas mais ça dit bien ce que ça veut dire : un racisme antiblanc qui est le pendant du racisme zemmourien.

Le nouveau spectacle du dernier promu par les puissances occultes s’intitule « Fary is the new black », allusion à une série féministe américaine.
Fary, ce Nègre comique des champs devenu Nègre comique de maison (de la maison sioniste), et Malcolm X fustigeait les « Nègres de maison » (court-circuit à prévoir), a pour bêtes noires... Mais laissons Les Inrocks le dire :

« Ses bêtes noires, Éric Zemmour et Alain Soral, alimentent l’ouverture du show et servent de carburant aux thèmes qu’il décline ensuite avec un art consommé de la digression. À commencer par l’identité française accolée à la double culture, quand on est un “enfant issu de l’immigration”.

Les péripéties qui jalonnent son spectacle servent le même but  : démontrer le ridicule de la crispation identitaire, qu’elle soit raciale, sociale, générationnelle ou religieuse. Son insolence est contagieuse et lui permet d’aborder tous les thèmes, de MeToo à Kim Kardashian et Instagram, de la mode du tatouage à celle de la trottinette électrique. »

« Tous les thèmes, de MeToo à Kim Kardashian et Instagram, de la mode du tatouage à celle de la trottinette électrique »... Autant dire le Gad Elmaleh de couleur, mais idiot utile conventionnel !

Si l’on était un comique et qu’on écrivait ça sur nous, on changerait de métier, de visage ou de nom dans la foulée : « Avec un sens aigu de l’autodérision, famille comprise, Fary fait finalement de ce show une ode à la tolérance ». C’est la maladie du comique-Système qui s’attaque aux petits travers mais qui ne touche pas aux grands travers !

 

 

On peut donc prédire sans grand risque une prochaine désillusion à Fary, qui ne sait pas dans quel engrenage il a mis le doigt : les Maîtres du jeu politico-médiatique qui font monter leurs esclaves quand ça les arrange les font redescendre quand ça les arrange aussi. Et quand cela les arrange-t-il de les descendre ? Quand les ficelles des promus sont découvertes, quand jaillit la manipulation...

Dieudonné, lui, n’est pas un comique noir, c’est un comique universel qui dénonce les grands travers. Autant dire l’étage du dessus.

 

Fary était l’invité d’ONPC le 1er décembre 2018 avec le grand Patrick Bruel et la grande Christine Angot, qui a « beaucoup aimé » le spectacle du comique antiraciste qui semble ignorer pour qui il travaille, au fond...

À ne pas manquer, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

57 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le problème de la double nationalité n’a jamais été abordé correctement.

    Les français ont un sens très poussé de l’égalité et de la justice (enfin les anciens)

    En France il y a des français qui ont un passeport, d’autre qui en ont plusieurs.

    Ceux qui en ont plusieurs ont plus de droits de les autres français.

    C’est une inégalité et c’est injuste.

    Le sketch de Fary montre bien qu’il est très content d’avoir plus de droits que les français qui ont construit la France.

    C’est très normal pour un profiteur.

     

    • De la justice et de la liberté vous voulez dire... Par égalité et réconciliation, c’est l’égalité en terme de justice qu’on entend, ne pas confondre avec son opposé : l’égalitarisme maçonnique ("l’égalité homme-femme" etc) qui ne vise pas la justice sociale pour une société saine mais le nivellement pour une société pourrie.

      Pour les nationalités multiples, ça n’a aucun sens : on a qu’une (mère) patrie. On peut pas être né à plusieurs endroits en même temps vous voyez ?

      C’est un truc d’apatride, de nomade, de gauchiste, bref de parasite (esprit mondialiste) !


    • @michel amm
      Et que dire de Patrick Drahi avec les nationalités portugaise, française et israélienne. Et comme son cœur ne pouvait se décider pour un pays dans lequel payer ses impôts sur sa fortune de 7 milliards, il a décidé d’être résident fiscal suisse... Et il ose affirmer que pour remonter l’économie française, il faudrait que les gens travaillent plus d’heures avec moins de. congés ! Un comique aussi dans son genre celui-là...
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Patri...


    • @Leo.

      Mr Patrick " Israël " Drahi patron de Altice qui a racheté SFR sous le ministère de Macron et qui par BFM TV dont il est proprietaire l a monté au pinacle.
      D ailleurs Le réseau SFR ligne ADSL est en piteux état et beaucoup de mes amis ont des coupures chez eux . Pour avoir eu des discussions avec plusieurs techniciens l entretien de leur ligne est pitoyable. Le service clients au Maroc ou Tunisie une catastrophe, car les gens sur place ne sont pas ou peu formés et sont confrontés à des gens excédés et des problèmes techniques difficile à gèrer à 1500 kms .

      C est lamentable.


  • A l’évidence Chocolat n’a pas une nature comique, le don. Il compense par le ton blasé et le dandysme d’enfiffré mondain télévisuel. Bref, pour oublier sa fière ascendance musclée et courant dans la savane, monsieur vient nous faire ch... à domicile avec des ironies d’éditorialiste besogneux.
    Vu son parrain, j’ai envie de chanter "issu d’un fion qui a beaucoup souffert..."

     

  • Qu’est-ce qu’il est drôle...... J’adooooooooore.

    Peut-on être raciste et tolérant en même temps Fary ?

     

  • Il a faim, il a choisi son camp.
    Celui des marchands du temple.
    A chacun sa "bamboulie".
    Tic tac tic tac


  • Est-ce qu’il remue la queue quand son maître lui donne un sucre ?

     

  • Révélateur le type qui dit : je pensais être un africain (sous entendu parce qu’en France je ne me sens pas français et j’y trouve mon identité à travers mes racines) et quand je suis retourné au pays on m’a fait comprendre que je n’étais pas un des leur. Maintenant j’ai la banane en permanence (sous entendu je me sens un peu con mais je continue de sourire).


  • Richard Kalergi Coudenhove ne renierait pas la coiffure bicolore de cet oiseau "néo-européen"


  • "les thèmes, de MeToo à Kim Kardashian et Instagram, de la mode du tatouage à celle de la trottinette électrique"

    Autant dire que je n’irais jamais le voir en spectacle ! Mais je l’avais déjà deviné lors de ces passages chez Ruquier. Je pense au contraire qu’il sait pour qui il roule et qui remplira sa gamelle, un bon petit chien du système.


  • Évolution prévisible, on ne devient pas comique de service chez Ruquier sans montrer quelques gages de bienpensance propagandiste. Dommage, il y avait un potentiel intéressant, les errements capillaires sont parfois l’expression d’une forme d’égarement et d’un manque de caractère...

     

    • C’est quand même balaise de tenter sa carrière sur la digression tout en respectant un cadre implicite. Beaucoup sortent de ce cadre car c’est tentant puis font un mea culpa. Du coup faut broder, broder, chercher des petits trucs.
      Dieudo est libre et appuie toujours sur les zones interdites, là où ça fait mal, où ça fait mouche. Au fond c’est facile, mais le courage qu’il faut est énorme.
      Reste ensuite le style, le truc qui s’apprend pas et qui vient de la personnalité. Dieudo là je l’adore. Il fait rire sans rien faire ni dire, juste le plaisir de voir le bonhomme. Je ne sais pas si c’est du talent ca paraît tellement naturel chez lui.
      Et pour finir, il faut aussi une grande dose de confiance en soi. Je sais pas si ça s’apprend à l’ecole du One-Man-Show (l’École du Rire ? 1ere année à Vannes derniere année à Marans.


    • @ anonyme,

      Le talent, c’est 20% de don, 80% de travail (courage et détermination pour obtenir sa liberté, compris).
      C’est la différence entre celui qui est autorisé, une fois la semaine, par la maîtresse, à raconter au cours d’arts plastiques, la blague de Toto qu’il a apprise et son camarade de classe qui se fait virer ving fois dans le mois, pour ses réparties acidulées envers l’autorité, provoquant l’hilarité de la classe, voire du réfectoire ou du pensionnat : mais dont l’indépendance d’esprit se tamponne de la bienpensance du conseil de classe.


  • #2205284

    Le problème vient d’avantage de sa culture comique complètement américanisée, dans laquelle les noirs américains en sont réduits à uniquement faire des comparatifs noirs/blancs depuis 50 ans.

    Ça fait sourire au début , puis ce manque d’originalité devient vite lourdingue .

     


    • « Ça fait sourire au début , puis ce manque d’originalité devient vite lourdingue. »



      Surtout si on est Jaune.
      Mais hilarant si l’on est vexillologiquement et spirituellement blanc-bleu dans le même temps que par le sang matrilinéaire.


  • la seule catégorie qui n’a pas droit de cité dans les médias et sur scène. Sinon dans les champs ou sur les trottoirs.

    Là, il n’y a pas beaucoup de clients humoristes, cela demande un certain talent rare, et une écriture parfaite, sinon, c’est le bide assuré .Déjà qu’avec des promos et dans la catégorie "c’est qui que je suce " ils arrivent à peine à remplir des salles, alors ils ne s’y risqueraient pas, en tout cas je leur déconseillerais .Et ensuite, il y a la durée .Et c’est là que tout devient problématique .Même en faisant dû plagia, ça ne marche pas .C’est pour dire .
    Au suivant !


  • 3 minutes 40 de perte de temps.

    Dieudo coluche.. Ok mais pas cette chose

     

    • Honnetement même Coluche ne me fait plus rire, d’ailleur il a dit que la communauté était intouchable.

      Dieudo oui, lui c’est un ouf, il me fait rire.


    • Bravo moi j ai pas dépassé 2 minutes


    • Desproges aussi un très grand quenellier, très fin, le problème avant d’être noir, jaune, vert,… c’est qu’il n’est pas drôle du tout ! Par exemple, la blague du passeport, nous faisions cela avec des marques de slip (Lacoste, Yves Saint Laurent,…) pendant les cours au lycée, des concours de slips de marque, en banlieue, la marque étant synonyme d’être quelqu’un, désormais je dirai quelque chose.

      Fary c’est l’humour frappé par la discriminaSion positive, c’est convenu, il me fait de la peine.


  • Pas de panique : dans 6 mois, on en entend plus parler.... allez, zou !


  • Il commence son allocution aux Molieres par un "salut les blancs" ...
    Je m’imagine tout à fait être invité au Congo à une cérémonie et dire "salut les noirs " pour dénoncer le manque de diversité dans l’assemblée....


  • Ce qui est bizarre, c’est que, ce qu’il sort, n’importe qui le sort en terrasse entre amis ou pendant un barbecue, par exemple.

    Ça rigole vite fait et on en fait pas des tonnes. Sans déconner.

    Là ! Ça y est ! Le mec passe au Jamel Comedy Club, y a un public, alors il devient ÉNOOOOORME !!!!! (lol...)

    Alors que je connais des gens bien plus drôles que ce genre de comiques sans faire le moindre effort.

     

  • pas tres drole...quand on a dieudo comme exemple on fait un peu honneur...la c’est de la blague demi molle ca vole pas haut


  • Son point fort, c’est sa coiffure.


  • C’est qui ce mec ? Un mannequin La Redoute ? Le mieux qu’on puisse lui promettre en termes d’ambition, c’est peut-être de travailler pour la marque G-Star RAW, mais c’est tout ! D’ailleurs il va sans doute se diversifier dans la sape (il devrait même), c’est de plus en plus fréquent. Les rappeurs font beaucoup ça aussi. Parce que pour le rire, ça me parait bouché. Rendez-vous compte le courage du mec, faire de l’antiracisme à la con resucé et oser vanner Zemmour et Soral (comme si c’était la même chose, mais passons !), c’est carrément Jean Moulin le type ! T’es gentil, mais comme dirait un autre humoriste, mais un vrai celui-là, ferme-là !

     

    • J’ajoute une chose à l’attention du comique Benetton : l’humour n’a pas de couleur Fary. Le critère c’est juste tu es drôle ou tu ne l’es pas. Pour le reste, c’est-à-dire l’humour adulte synonyme d’humour intelligemment critique, ça ne se décide pas comme ça juste parce qu’on veut passer pour un malin à peu de frais, c’est du travail, de la lecture, un peu de recul critique (et surtout auto-critique), donc vu que tu n’es visiblement pas précoce sur ce terrain, sois humble et patient, travaille et reviens après ... ou pas !


    • C’est un mannequin tout juste bon pour un catalogue Ikéa !
      [ Et encore, il faudra qu’il ferme sa gueule pour obtenir le "job" ! ]


    • au moins il fera quelque chose de sa vie et pas derrière son écran


    • « au moins il fera quelque chose de sa vie et pas derrière son écran »
      On peut se dire aussi des fois qu’il vaut mieux ne rien faire ! :-) Plus sérieusement, on peut faire les deux, ne soyons pas non plus binaires. D’ailleurs, cette génération de jeunes artistes, qui à moins trente ans vous expliquent déjà la vie en vétérans d’on ne sait quoi, sont on ne peut plus présents sur les réseaux sociaux. Oups !


  • Grâce à lui on a connu El Atrassi (maghrébin), Steevy (blanc), et maintenant Fary (black), à la collection de trou de balle de Mr Ruquier il ne reste qu’un asiatique et un indien, est ce une performance pour un pharisien ?

     

  • #2205434
    le 25/05/2019 par La traversé.e.s du rectum en solitaire
    Fary, le nouveau comique qui monte... les Noirs contre les Blancs

    un lien avec le rabbin Farhi ??
    ils ont le même humour


  • L’avantage d’une double nationalité, c’est que ça permet plus facilement une éventuelle remigration...

     

  • Dans le cul Lulu,

    Vous soulignez assez bien « le nègre de maison » dénoncé par Malcom X. On a connu Eric Blanc, aussi pour ça, qui désormais s’en prend à son congénère Dieudo : c’est peut être ici qu’il imite le mieux les blancs (bonnets), du reste : quelle déception ce fut de ne plus le voir maqué par les maghrébins, comme autrefois. Bref...
    Revenons à votre mouton : noir ; enfin, cappuccino.
    Les gonzes dans la salle, se pensent déjà tellement au dessus du blanc de base, le blanc des champs si l’on peut plagier Malcom, que l’intervention du gars les fait rire jaune, sans aucune expression de joie et d’amusement sur la partie supérieure du visage : mais pas au point de mettre un gilet de même couleur. Même l’acolyte blanc sur scène se force à rire. Ils encaissent parce qu’ils sont, pour l’essentiel, fournisseurs quotidien de bienpensance mais savent - ce qui les rassure - en leur for intérieur, ô combien ces gonzes-là aujourd’hui sur scène, comme autrefois Josephine Baker, ont levé de régime de bananes avant de tenter de la leur coller, sur la face.
    C’est peut être d’ailleurs en cela - et en plus - que cette clique, dans sa grande majorité, ne supporte pas Dieudo : le rare bla n ck à les faire vraiment rire en leur collant une quenelle ; ça change fortement de la banane.


  • #2205589

    Il travaille pour lui..Pourquoi devrait il coller aux dictats et au paradigme des dissidents du net ?

     

    • Ce n’est pas le propos. Et le terme de « dissident » n’a pas lieu d’être, ce n’est pas non plus le sujet. Rien ne l’oblige à ça ni d’ailleurs à coller aux diktats (les vrais ceux-là, présents et martelés quotidiennement sur toutes les ondes, dans tous les journaux et par tous les canaux) de l’antiracisme à la con. Sans même aller sur le terrain des principes. D’ailleurs à ce propos, d’accord ou pas d’accord, que pense notre courageux humoriste sur le sort réservé depuis des années à Dieudonné ?


    • Tu n’as rien compris... s’il travaillait pour lui, il ne passerai pas à la télévision...je te laisse deviner à quoi sert la télévision.


  • #2205610
    le 26/05/2019 par Bon publique dans l’amertume d’être un blanc universel non sioniste
    Fary, le nouveau comique qui monte... les Noirs contre les Blancs

    Il ne nomme pas Soral ou j’ai pas bien écouté... Par contre il en met plein la tronche à Zemmour et il est assez bon j’ai trouvé sans avoir réussi à ma faire marrer il m’a au moins fait sourire sur le sujet des noms, je suis d’accord avec lui au moins sur ce sujet là.

    Après les blancs dont il parle sont ceux qui se cooptent entre eux il l’exprime assez bien aussi sans oser dire clairement que ce sont tous des sionistes, ça l’empêche pas d’attaquer Zemmour et Finkelkraut les deux plus ultra-sionistes de France...

    Enfin de mon point de vue de franco blanc ayant à faire au racisme anti blanc qui n’ose pas dire son nom, il a le mérite de citer cette forme de racisme et d’en jouer pour aussi être un miroir à tout les noirs qui le sont clairement et avec beaucoup moins d’humour, nous donnant envi d’en venir aux mains nous les blancs d’en bas, les non sionistes, non cooptés aux meilleurs places du système, nous qui representons tout de même la majorité de la France dont quelque uns sont toujours sur les rond points, parmis eux aucun noir ni métisse et allez... 1 pourcent de maghrébins. Ce qui prouve bien que les plus lésés dans ce pays point de vue racisme sociale sont bien les blancs avec comme passeport uniquement le français. Libre à ces français là d’émmigrer au Sénégal ou en Côte d’Ivoire pour vérifier si eux aussi ils se sentent à nouveau français sur ces terres coloniales qui ont permis aux autochtones qui ont quitté leur terre natale de se sentir aujourd’hui plus français qu’africains, enfin il paraît à en croire l’humoriste Fary.

    Encore un effort pour faire le distingo entre blancs sionistes apatrides qui ont toute la terre pour se sentir chez eux, et blanc au rsa, en prison, à la rue ou en psychiatrie chez eux en France car non sionistes, non franc macs, et non lgbtiste au trou de bal élargie comme celui de notre président pour qui on a pas voté.

    Je veux bien me faire humoriste au Jamel comedy club en tant que blanc converti à l’islam, pas sûre que ça ferait marrer tout les musulmans "non blancs" de France, mais ça aurait peut être le mérite de me réconcilier avec mes frères "de couleur" et ça serait déjà pas mal... Je vais faire une vidéo du fond de l’hp ça sera rigolo c’est promis, je l’appelerais "effets secondaires des piqûres dans le cul mangez en tous".

     

    • De mémoire, Zemmour, lors de ses discours, fait beaucoup plus valoir sa judéité, avant même l’empreinte du christianisme et de l’Histoire de France sur sa personne et bien avant encore son ascendance berbère...
      Question à deux shekels donc à votre Fary qui se lance avec cynisme dans la sociologie politique : de l’enquiller sur l’algérianité de son faciès relève de la trouille ou de l’astuce ?
      Il est à peu près sûr que lorsque l’on est black métissé, l’on a moins tendance à être accusé de raciste (ou de colon) par les Algériens (de papiers ou issus de l’immigration). En revanche, d’antisémite, cela peut très vite tomber.
      Un vrai cynique, humoriste dans l’âme jusqu’au coeur et plus bas, aux couilles, aurait dit du descendant d’Abraham le Grand : « Au dessus c’est le Soleil ». Seulement, nul n’est Diogène qui ne vit dans un pithos.
      Et le mec vient parler de Molière ? Lorsqu’il lui arrivera à la cheville, alors pourra-t-il lui passer le cirage sur les pompes : le gars n’est pas à la mesure même de prononcer son nom tant Molière narguait les puissants. Son humour - et c’est pour cela qu’il ne vous fait que sourire et avec peine - n’est même pas au niveau de Charlie : le seul trou de balle sur cette affaire de pseudo blasphème étant lui-même.

      Vous voulez faire de l’humour traitant de la religion ? Avant de jouer avec la synagogue et les sionistes qui exigent un peu de métier et beaucoup d’autonomie, j’attends votre vidéo à la piscine de Grenoble où, nu comme un ver, vous viendrez provoquer les burkini Fashion’s qui s’en vont, babouches de plage faisant, à l’encontre des règlements sanitaires les plus élémentaires qui soient : au nom d’une autre sacralisation : après les douches, la piscine...
      Les Franmacs comme vous le dites, avaient au moins offert la liberté de conscience, (chez soi) la séparation de l’Église (au sens de son clergé - politique) de l’État, laïcité que certains gauchistes ont transformée en laïcisme (une autre "religion"), afin que nul ne puisse venir nous emmerder sur la place publique avec ses croyances, ses moeurs ou ses traditions : d’en faire un espace neutre et libre : libre même de blasphémer, donc d’en rire.
      Or oui, vous le soulignez presque : seuls les blancs chrétiens (voire athés de droite et plus à droite encore) devraient être à même de rire d’eux-mêmes (ou accepter que l’on se moquent d’eux) : les autres étant chasse gardée, contrôlée et réprimée par la 17ème, si le bons sens progressiste émanant des merdias ne vous a pas assassiné auparavant.


  • Encore une grotesque fabrication du pouvoir de l’état.
    Strictement rien d’indépendant là-dedans.
    Donc si pas d’indépendance pas de libertés !
    Pas difficile à comprendre.


  • Le plus incroyable c est d’avoir comme bete noir Eric Zemour et Alain Soral alors que l’un est l exacte opposé de la autre....
    Encore un qui n a rien compris !!!!!

     

    • encore un énième faux clown mais vrai méchant qui est persuadé d’être un génie du rire autant qu’il est persuadé qu’il peut se foutre indéfiniment de la gueule du monde en se payant la tête du Français sans que le même Français ne puisse prendre conscience de la supercherie et n’y voit que du feu !

      ce bouffon pathétique encore un pur produit conceptuel de l’ingénierie maçonnique Baphometane


  • FARY a développe un humour anti-blanc tout comme Michel lebb développait au cours des années 80 un humour anti noir ? N’est ce pas ? Souvenez vous la fameuse blague sur le narines d’un noir passant la douane.
    Ceci ne semblait déranger personne a l’époque. Dailleurs ,Dieudonneque j’adore, se fout également de la gueule des petits blancs comme des petits noirs comme des petites juifs et même des arabes,il le fait peut être avec un peu plus de subtilité....
    Pour ceux qui s’en prennent a l’aspect physique du comique FARY je citerai un passage de l’évangile de saint Luc 6:45 qui dit " c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle " .
    Je suis convaincu que ce verset résonnera au cœur de tout bon catholique qui se respecte et qui revendique ses racines chrétiennes.

    Bien à vous Messieurs

     

    • #2206472

      OK mais ce n’est pas une raison valable pour qu’un faux Noir qui joue au faux Blanc
      puisse se foutre de la gueule des esclaves Blancos chez-eux dans leur propre pays l’ex-France salie par lui l’esclavagiste et colon semi-Blacko


    • J’ajoute à votre commentaire @Jean Bon Halal que Michel Leeb n’est en effet pas allé exercer ce genre d’humour en Afrique tout en y vivant. Excusez du peu ! Donc les comparaisons de notre ami plus haut sont bel et bien nulles et non avenues.


  • #2206618

    Ce migrant mineur isolé a du quitté son pays pour oppression, et haine capillaire, si maintenant on accepte aussi les migrants du cheveux, on a pas fini de recevoir des jamaïcains... après le migrant climatique, le migrant de guerre en période de pet , le migrant économique voici le migrant comique !
    Punaise on a pas fini de recevoir des clowns


  • Un jeune issue de l’immigration qui s’exprime bien en français sans vulgarité et qui me semble avoir réussi. Bravo Fary et je vous souhaite une carrière à la Dieudonné !

     

Commentaires suivants