Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Fillon : "Personne ne peut m’empêcher d’être candidat"

Personne à part l’oligarchie ?

Alors que les Républicains convoquent lundi un comité politique afin d’« évaluer la situation », le candidat LR a réuni dimanche à Paris une foule impressionnante sur la place du Trocadéro.

 

«  Personne aujourd’hui ne peut m’empêcher d’être candidat », a déclaré dimanche soir François Fillon au 20 heures de France 2, tout en se défendant d’être « autiste ». Interrogé sur un éventuel abandon, il a répondu « non », en assurant : « Le retrait de ma candidature aboutirait à une impasse pour ma famille politique. » « Mon projet est toujours soutenu par une majorité d’électeurs de la droite et du centre », a-t-il poursuivi, en évoquant « 200 000 personnes » venues le soutenir au Trocadéro l’après-midi. « Le calendrier judiciaire qu’on m’impose est un véritable hold-up démocratique », a-t-il ajouté.

Dimanche après-midi, d’après la police, il y avait « entre 45 000 et 50 000 » personnes au Trocadéro. Fillon ne leur a pas répété sa formule fétiche, « j’irai jusqu’au bout ». Il a aussi fait un acte de contrition inédit en regrettant : « Je me retrouve à défendre mon honneur et celui de mon épouse alors que l’essentiel est pour vous comme pour moi de défendre notre pays ». Dans le camp de ceux qui souhaitent son retrait, on note le changement : « Ce n’était pas la même tonalité qu’à Nîmes, jeudi. Fillon s’interroge. Le sondage du Figaro et LCI fait très mal, ça devient difficile ».

 

« Part de responsabilité »

Le candidat a aussi reconnu sa « part de responsabilité » dans l’« épreuve » que traversent les électeurs de droite. « C’est bien par ma faute que ce projet que je porte, auquel je crois, auquel vous croyez, rencontre de si formidables obstacles », a-t-il lancé à la foule, où fusaient les « non, non ! ». « On m’attaque de toutes parts et je dois en conscience vous écouter, écouter cette foule immense qui me pousse vers l’avant, mais je dois aussi m’interroger sur ceux qui doutent et fuient le navire. Leur responsabilité est immense et la mienne aussi », a-t-il concédé.

En se résignant à cet aveu, il a donné un gage à tous les dirigeants des Républicains et de l’UDI qui, sans préjuger de sa culpabilité, estiment que ses ennuis judiciaires le rendent inaudible sur le fond. Fillon n’est pas prêt, pour autant, à admettre qu’un autre à sa place pourrait réussir là où il a de fortes probabilités d’échouer.

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

 


 

Estrosi, Pécresse et Bertrand : les réseaux sarkozystes contre Fillon

 

Christian Estrosi, un proche de Nicolas Sarkozy, a annoncé ce dimanche une « initiative dans les heures qui viennent » pour une sortie « respectueuse » de François Fillon.

 

Alors que François Fillon a rassemblé ce dimanche des dizaines de milliers de manifestants au Trocadéro, mettant la pression sur son camp, l’heure est aux grandes manœuvres pour amener le candidat Les Républicains à abandonner.

Alain Juppé et Nicolas Sarkozy se sont parlé samedi soir pour étudier « les sorties de crise » autour de la candidature de François Fillon à la présidentielle, a annoncé ce dimanche l’entourage du maire de Bordeaux à l’AFP. L’entourage de l’ancien président de la République a confirmé la conversation, sans faire davantage de commentaires. Nicolas Sarkozy a convié lundi plusieurs élus dans ses locaux rue Miromesnil comme Christian Jacob ou encore Laurent Wauquiez.

Lire la suite de l’article sur leparisien.fr

Fillon sous pression oligarchique, voir sur E&R :

Sur les enjeux de l’élection de 2017, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

54 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il est impressionnant de voir comment les journalistes essaient de pousser cette candidature Juppé. C’est bizarre ils en oublient même de dire que Juppé a été condamné et inéligible pendant 5 ans pour emplois fictifs à la mairie de Paris alors que Fillon aura très probablement un non lieu.
    On sait tous que les sondages sont achetés (dixit de Villiers) et sont systématiquement désapprouvés par les résultats aux élections. Pourquoi encore les utiliser ???
    Fillon est un solide rempart contre l’anti-France et le multiculturalisme macronien. En déplaisent à beaucoup de lecteurs d’ER, son programme est beaucoup plus solide économiquement que celui de Marine. Fillon est d’ailleurs beaucoup plus proche de la mouvance Marion Maréchal que celle de Philippot.
    Quelle lâcheté de la part des autres politiques de droite qui n’ont aucune fidélité auprès de Fillon et désertent au premier coup de vent !!

     

    • #1678448

      C’est une plaisanterie ?
      Fillon, on l’a vu à l’œuvre au pouvoir avec Sarkozy : c’est l’anti-France personnalisée. Son programme économique est un programme intégralement mondialiste avec une soumission totale à la Banque, donc une catastrophe absolue, exactement la même que Hollande.

      Fillon proche de Marion Maréchal ? C’est aussi une grosse blague. Fillon veut garder le mariage gay alors que Marine, Marion et Philippot veulent l’abroger (et interdire la GPA) !


    • Je voterai Marine mais je trouve Fillon sympathique et courageux. Si seulement il pouvait dire qu’il ne croit plus ni à l’Europe de Bruxelles, ni à l’Euro et qu’il fera tout pour en sortir le plus vite possible, j’aurais même pu voter pour lui.


    • @le Pen, vite
      Que vous préfériez Mme le Pen, pas de problème, toute opinion est valable du moment qu’elle est bien argumentée. Mais concernant Fillon, vous devriez lire le programme détaillé qui ne correspond en rien à ce que vous avancez.


    • #1678470

      @Domino

      « Concernant la loi Taubira, j’ai toujours dit qu’une simple abrogation n’était pas possible. » Source : Programme de François Fillon

      Le Pen, elle, veut abroger la loi Taubira.

      Le quinquennat Fillon a été exactement le même en tous points de celui de Hollande, c’est-à-dire austérité, augmentation des impôts et taxes, crise aggravée, suicides d’agriculteurs, ruines d’entrepreneurs par le RSI (qui est son œuvre !), désindustrialisation, attentats tous les six mois, immigration de masse. J’arrête là mais je pourrais continuer encore longtemps.

      Fillon promet de ne pas laisser filer la dette ? Que ne l’a-t-il fait lorsqu’il était au pouvoir ?
      Marine, elle, veut s’attaquer à la source de la dette en abrogeant la loi de 1973.


    • #1678474
      le 05/03/2017 par Rosseur de poulardes
      Fillon : "Personne ne peut m’empêcher d’être candidat"

      Je suis d’accord avec "le pen, vite", le 1er message ridicule est un troll, évidemment.

      Fillon n’est pas un rempart contre la mondialisation, car il detient le record absolu d’immigration annuelle sous son mandat.
      Son programme n’est pas solide du tout, c est de l ultra liberalisme dur, qui sabotera la sécu, et ne crééra AUCUN emploi : les pauvres seront plus pauvres, les riches, plus riches, et l immigration continuera.
      De plus, il n’y a pas de non lieu pour l instant, et moralement, il est coupable d’avoir favorisé très outrageusement sa famille, avec l argent public, meme si sa culpabilité pénale n est pas etablie.
      Quelle naiveté que de croire aux promesses electorales !! Le gars vous dit qu il va reduire le chomage, et vous tombez dans le panneau.
      Ah lala ya du boulot, hein...


    • @Le Pen Vite
      L’arme du franc n’est pas à laisser dans les mains des politiques. Ils passent leur temps à faire de la compétitivité artificielle en dévaluant le franc et donc à appauvrir les français. Comme la France est très importatrice, une dévaluation du franc vis à vis des autres monnaies, c’est affaiblir toutes les entreprises qui veulent produire en France et importent des pièces à l’étranger.
      Enfin la vraie indépendance vis à vis des banques, c’est réduire notre endettement. C’est là la grande faiblesse du programme de Marine (retraite à 60 ans, pas de baisse de fonctionnaires,...). Les taux sont en train de monter et le poids de la dette va devenir encore plus insupportable !!
      Le programme économique de Fillon est beaucoup plus réaliste.
      En revanche, le droit du sol devrait être totalement supprimé. Un point pour Marine ;-)


    • Pour , gwen_hadu
      son programme est beaucoup plus solide économiquement que celui de Marine.

      Oui, et quand il vous aura supprimé la SS ,vous ferez comment ?? il est pro-européen ,mondialiste immigrationniste .On l’a eu comme 1er ministre avec nabot ,çà vous a changer la vie ? et qu’est ce qui vous a apporté de plus et qui vous a amélioré la vie ?? si il avait du faire quelque chose ,il avait tout le temps de le faire .On vient pas la bouche en cœur se présenter après ,en disant vous allez voir ça ira beaucoup mieux .Il a eu sa chance ,il ne l’a pas saisie .ADIEU !!


    • #1678482

      @gwen



      L’arme du franc n’est pas à laisser dans les mains des politiques.




      Penses-tu qu’il soit préférable de la laisser aux banques privées comme c’est le cas aujourd’hui ?



      Ils passent leur temps à faire de la compétitivité artificielle en dévaluant le franc et donc à appauvrir les français. Comme la France est très importatrice, une dévaluation du franc vis à vis des autres monnaies, c’est affaiblir toutes les entreprises qui veulent produire en France et importent des pièces à l’étranger.




      Il vaut mieux favoriser les entreprises qui exportent que celles qui importent pour retrouver une balance commerciale positive.




      Enfin la vraie indépendance vis à vis des banques, c’est réduire notre endettement. C’est là la grande faiblesse du programme de Marine




      Au contraire, c’est son point fort puisqu’elle veut s’attaquer à la racine du mal en abrogeant la loi d e 1973 et en cessant de payer des intérêts à la Banque. Avant 1973, il n’y avait qu’une dette résiduelle. Après 1973, la dette et les intérêts n’ont fait que croître jusqu’à atteindre les sommets actuels de près de 2000 milliards d’euros, ce qui correspond précisément aux intérêts à payer aux banques privées... Tant qu’on continuera à s’enfermer dans ce cercle vicieux, on ne s’en sortira pas, même en réduisant au minimum vital les dépenses publiques. Il faut cesser de se faire racketter volontairement par les banques privées !


    • #1678494

      Fillon est dans la continuité des politiques menées depuis 40 ans : une politique ultra-libérale qui ne sert que les multinationales et détruit la nation. Marine souhaite une politique gaullienne avec la reprise de contrôle de la banque de France (qui avait permis les 30 glorieuses) qui garantit notre indépendance et un état protecteur pour les artisans/commerçants/pme/TPE.
      Je rappelle aux pseudos scientifiques de l’économie qu’un état libre ne peut pas être endetté puisqu’il a le pouvoir de la création monétaire ...


    • @ gwen_hadu
      Figurez vous que même un économiste comme Krugman, pilier du NYTimes, soutien de Clinton, et qui ne risque pas de soutenir le programme du Front (sauf cas de cancer du cerveau pour lui) , reconnait que la notion de "compétitivité d’un pays" n’a simplement pas de sens lorsque ce pays a sa propre monnaie dont la valeur peut varier ( cf le livre "la mondialisation n’est pas coupable""

      J’ai même connu une fac d’éco, tout à fait ordinaire, qui enseignait cela dès les premiers cours de la première année.

      Bref, vous ne semblez pas connaitre les bases élémentaires du sujet dont vous parlez. C’est donc sans même vous en rendre compté que vous reproduisez un simple prospectus de promotion des intérêts des propriétaires de monnaie. Ceux-ci, banquiers ou riches épargnants ne s’intéressent qu’à la maximisation de leur pouvoir d’achat et se moquent que cela fabrique des millions de chômeurs.

      La maximisation de l’intérêt collectif nécessite donc que la monnaie soit controlée par la collectivité nationale. C’est la conclusion qui se déduit de la très grande majorité de la science économique académique (science qui se trouve dans les livres, mais pas dans les médias où n’apparaissent que des académiques stipendiés par les banques)


    • Gwen-hadu est très pertinent ! la vieille ganache de Jupette que l ’ oligarchie veut nous faire avaler de force est un délinquant déjà condamné par la justice , quant aux " autres politiques de droite " qui lâchent Fillon , ils n ’ ont en fait qu ’une fidélité celle envers le lobby de l ’ anti-France représenté par la marionnette Macron. Si Fillon tient il a de bonnes chances de gagner .


    • @ le Pen,vite
      Sur les 3 points que vous évoquez :
      - il est possible juridiqement d’abroger la loi Taubira, à laquelle Fillon s’est opposé en son temps. La question est : est-ce qu’on remet la société française à feu et à sang sur ce sujet, alors qu’il y en a bien d’autres, plus urgents â traiter ? Abroger cette loi supposerait une prise de conscience de sa nocivité plus large qu’actuellement. Il est raisonnable d’oeuvrer d’abord vers un retour sur nos valeurs fondatrices en général. C’est d’ailleurs la position pragmatique de Sens Commun. Par contre Fillon a raison de s’attaquer de suite sur les conséquences les plus graves concernant la filiation.
      - il n’y a pas de quinquennat Fillon, mais surtout un quinquennat Sarkozy qui avait traité, rappelez-vous, son premier ministre de collaborateur. Fillon avait si peu de pouvoir, à cause de la personnalité du président, que beaucoup s’étaient même interrogés sur la nécessité du poste de premier ministre. Il a d’ailleurs plusieurs fois présenté sa dèmission à Sarkozy (qui l’a refusée)
      - sur la dette, qui a dit en 2007 que la France était en faillite ? Sarkozy sur ce point particilier (et sur d’autres...) a fait le contraire de ce qu’il avait dit. La crise n’a rien arrangé.
      L’euro est un échec, mais ce n’est pas simple d’en sortir sans casse (rappelez-vous que ce sont toujours les mêmes qui paient). J’imagine que si je vais voir mon banquier en lui disant que dorénavant, je rembourse son prêt en boutons de culotte, j’aurai du mal à avoir d’autres crédits après. Or 1) la France a un déficit du commerce extérieur important, 2) le banquier en l’occurence, c’est aussi l’épargne des Français.


    • C’est en effet une plaisanterie, dira-t-on pour être indulgent.


    • #1678738

      @ Gwen adhu

      Je vais surement voter pour le premier sinistre de Sarkozy ! A d’autres.


    • #1678801

      @Domino



      est-ce qu’on remet la société française à feu et à sang sur ce sujet, alors qu’il y en a bien d’autres, plus urgents â traiter ?




      La société française n’a pas été mise à feu et à sang sur cette question : elle n’a pas été consultée ! Or les Français sont unanimes sur le sujet : ils n’en veulent pas.



      Il est raisonnable d’oeuvrer d’abord vers un retour sur nos valeurs fondatrices en général.




      Œuvrer vers le retour au valeur, c’est justement abroger cette loi contre-nature.



      C’est d’ailleurs la position pragmatique de Sens Commun. Par contre Fillon a raison de s’attaquer de suite sur les conséquences les plus graves concernant la filiation.




      Il n’y aura pas de conséquence logique de la loi Taubira si on supprime cette loi ! par contre, il y en aura si on la conserve comme le veut Fillon. le discours de Fillon est donc contradictoire.




      - il n’y a pas de quinquennat Fillon, mais surtout un quinquennat Sarkozy qui avait traité, rappelez-vous, son premier ministre de collaborateur. Fillon avait si peu de pouvoir, à cause de la personnalité du président, que beaucoup s’étaient même interrogés sur la nécessité du poste de premier ministre. Il a d’ailleurs plusieurs fois présenté sa dèmission à Sarkozy (qui l’a refusée)




      N’importe quoi. Fillon a dirigé le gouvernement français pendant 5 ans et a appliqué docilement la politique anti-française et mondialiste de Sarkozy. Ce faisant, il s’en est rendu le complice. S’il avait voulu partir, il serait parti !




      J’imagine que si je vais voir mon banquier en lui disant que dorénavant, je rembourse son prêt en boutons de culotte, j’aurai du mal à avoir d’autres crédits après.




      C’est pas toi qui décide de la monnaie nationale. S’il y a des euros, tu rembourses ton prêt en euros, et si on change de monnaie, tu rembourses dans la nouvelle monnaie. Je en vois pas où est le problème.



      la France a un déficit du commerce extérieur important




      C’est bien pourquoi il faut le réduire et le transformer en excédent, comme quand on avait le Franc et qu’on pouvait ajuster sa parité plutôt que d’ajuster par la baisse des salaires et la casse de la sécu !



      le banquier en l’occurence, c’est aussi l’épargne des Français.




      C’est le banquier à qui on a donné la planche à billets, pas "l’épargne des Français". Épargne qui est d’ailleurs très peu positionnée sur la dette française.


  • Me voilà obligé de soutenir cette canaille par principe ,pour que l’élection se déroule normalement... vraiment...


  • Fillon a le meilleur programme à droite, mais n’est plus en position de l’incarner correctement et à cause du penelopegate.
    Juppé en plan B, c’est lui demander d’adopter un programme qui l’a humilié aux primaires et avec le risque de perdre quand même.
    Je pense que Juppé a trop de fierté pour se livrer à une telle gymnastique présentant un risque quant à la victoire et ce, malgré des sondages qui lui sont soudainement favorables.

    Donc la troisième voie serait un passage de témoin à Baroin, après adoubement de Fillon.

    Je pense que Fillon choisira cette solution, car en dehors du penelopegate, il est dans l’incapacité d’élargir sa base afin de remporter les présidentielles.
    Seul Baroin peut reprendre son programme droitier tout en activant ses réseaux et afin de rassembler plus large.

    Si Fillon décide de rester, c’est la défaite assurée pour la droite dite républicaine.
    Si Juppé y va, il y a un risque d’inflation pour Marine.
    Donc la solution, c’est ni Fillon, ni Juppé.

    Maintenant, la passion des tractations peut faire passer à coté du bon sens, avec un choix catastrophique que souhaite l’oligarchie qui mise tout sur Macron.

     

  • Je ne sais pas pour vous, mais personnellement je me régale...

    Si ça continue comme ça, le paysage politique français va rapidement prendre l’aspect d’un vaste champ de cendres fumantes.
    Que du bonheur !... ^^

    La Ripoublique est entrain de crever sous nos yeux et d’emporter les médias mainstream avec elle dans la tombe... Même dans mes rêves les plus fous je n’aurais jamais imaginé un scénario aussi grandiose. :-)

    On pourrait presque croire que, sachant que les presstitués et leurs maquereaux l’ont grillé, Fillon tente de s’offrir une petite vengeance posthume en pratiquant la stratégie de la terre brûlée et en renversant l’échiquier avant qu’ils n’aient pu le dégager.

    Si c’est ça, les autres en face ne devraient pas tarder à rentrer en mode "panique" lorsqu’ils mesureront le danger... On devrait alors assister à un sacré spectacle. XD

    Faite péter le pop-corn !...

     

    • Pour les amateurs de spectacle, c’est surement intéressant, mais que va générer cette "panique" ? Sur le plan politique, et sur le plan social ?

      De toutes façons ce "système" apparait comme condamné dans la plupart de ses aspects, le spectacle est superflu, et peut être même dangereux.


  • Au milieu des magouilles et autres fripouilles qui ont connu les ors durs de la République, s’élève, sur BFM TV, une voix qui invite les Français à faire simple avec quelque plan B : seuls les Simplet savent faire simple me direz-vous, d’autant que seuls les soumis à d’autres entités sont en permanence empreints de plans "B", tant que leurs bénéfices fait défaut aux français.
    Et dire que la Région "Mistral" à une girouette pareille à sa tête. Tu me diras que la mer sait, elle, que tous les poissons pourrissent par la tête...
    Néanmoins et quand bien même je me fous des Républicains et plus encore de leur "Parrain" dans l’ombre qui distribue les jetons pour le Kärcher, je souris en coin de voir que le Fillon le leur met bien profond en disposant de l’oseille et des signatures.


  • On parle du coté réaliste de la politique économique de Fillon, mais on oublie les fondamentaux.
    Pour qu un pays soit souverain économiquement , il doit avoir sa monnaie.
    L obsession de l endettement est compréhensible mais pas prioritaire, quand on voit le déficit public de l angleterre, etats unis, chine , japon, on se rend compte que l euro condamne les pays membre a l austérité.
    La monnaie unique engage les pays membre, à la dévaluation des salaires pour gagner en compétitivité et ou a l atrophie de l état.
    PREMIERE CHOSE : SORTIR DE L EURO
    Gérer les effets de sorties de la zone euro et par la suite se rapprocher d un budjet a l équilibre.
    Le problème de Fillon est son maintien dans l euro et l austérité pour rester dirigé par bruxelle et francfort.
    Vive la France indépendante et sans nul doute , nous renouerons avec notre histoire .


  • #1678513
    le 06/03/2017 par Pierre-Albert Espénel
    Fillon : "Personne ne peut m’empêcher d’être candidat"

    Pour une fois que les Français n’ont pas un vendeur de couteau endimanché comme candidat, ils ne vont pas le lâcher de si tôt.


  • Un grand nombre de parainnages va arriver pour Juppé. Il va se présenter pour faire perdre Fillon et ouvrir un boulevard à Macron...

     

    • ... Toutes raisons pour lesquelles il paraît donc hautement improbable que Juppé se présente. D’une part il est orgueilleux et la perspective d’être un candidat supplétif faute de mieux ne correspond en rien à son tempérament orgueilleux, et d’autre part il y a de fortes chances pour qu’il ne passe pas le premier tour. Double humiliation après celle de s’être fait éjecter sèchement des primaires. Enfin, il y a des tas de gens qui n’ont aucun intérêt à voir fragiliser brutalement la candidature Macron, sachant que les votes en faveur de Juppé se feraient très largement au détriment du seul Macron. Conclusion : à part pour ceux qui veulent se faire Fillon en interne, trop de décideurs ont déjà misé sur Baby Macron, la situation est déjà assez complexe sans cela et la mayonnaise ne prend sans doute pas autant qu’espéré pour qu’ils prennent encore le risque d’en rajouter.


    • Un commentaire suite à la décision courue d’avance de Juppé ? Nostradamus, au secours !


  • #1678528

    Les fillonnistes ont des têtes d’honnêtes gens, plutôt bien élevés . Cela change des voyous que l’on est habitué à voir à la télé .

     

  • #1678539

    La télé ne montre aucune vue du ciel de la place du Trocadéro où les gens étaient serrés comme des sardines.
    Pourtant une caméra était au 7e étage d’un immeuble de l’avenue Kleber donnant juste sur la place.

    Une preuve de plus s’il en était besoin de la falsification totale de l’info.

    PS : j’étais là -comme de nombreux manifestants- non pour soutenir Fillon, mais pour combattre le dévoiement de l’état.


  • Limite envie de voter pour lui pour qu’il éjecte Macron, et se retrouve face à Marine au second tour.
    Et la au second un vote pour Marine.
    Les 2-3% d’électeurs de ER devraient faire ça pour le bien de la France. Ça peut faire pencher la balance.

     

    • mdr : les loups se bouffent entre eux et nous moutons on devrait avoir pitie ? au contraire,perso j’applaudis des deux mains au spectacle de fillon qui tombe dans un piege de hollande macron et qui se fait lacher par les membres de son propre parti au premier coup dur.
      le seul vote utile et de salubrite publique c’est marine jusqu’a ce qu’elle soit au pouvoir et qu’elle montre de quoi elle est capable.


    • #1678882

      Ricardo, si tout le monde fait comme toi, Marine ne sera pas au second tour.
      Non, le mieux c’est de voter en masse pour Marine et la faire élire dès le premier tour. De cette façon, on évite le second tour et la coalition de tous les autres candidats, Mélenchon en tête, dans un Front Mondialiste uni contre la France.


  • Quelques jeux de scènes talentueuses bien tirées et le public s’épanche en ovation.

    Nocif


  • Les masques tombent une fois pour toutes !
    Les "ténors" obligés de choisir leur camp (pro ou anti Fillon) avec des arguments de politicards à deux balles....Leur manège a fini de détruire la relation entre le peuple et ceux qu’il a élus
    La stratégie Fillon a ceci de rafraîchissant qu’elle remet le peuple vraiment au centre (il n’a pas d"autre choix, sa famille le suicide contre son gré)
    Espérons que cette parenthèse politico-médiatico-juridique finira d"ouvrir les yeux des citoyens de ce pays /
    Ce grand ménage est réjouissant !


  • Avec ou sans Fillon, la droite est grillé et dans les 2 cas, les 20% d’électeurs Fillon ( qu’il soit débranché ou eliminé au 1er tour) voteront FN aux 2 ème, pour le moment ça ne suffit pas, mais un entre 2 tours Macron-Marine serait l’occasion d’exploser un candidat qui s’écroule à vue d’oeil, de grappiller 5, 6% ( elle peut même grapiller plus de la moitié des voies LR ) et de remporter la victoire. Je pense que le système qui aura tout misé sur Macron en pourrissant la vie de ce pauvre Fillon sera le principal artisant de cette victoire ( continuez à faire chier la droite, c’est tout benef pour le FN ).
    Toute ceci bien sûr est plausible si Fillon ne donne pas de consigne de vote.....

     

    • Je ne tablerais pas sur la totalité des fillionistes reportant leurs voix pour Marine au second tour.
      La moitié d’entre eux serait déjà beau.


    • Quand on est bléssé, spolié et à terre, le sentiment le plus instinctif qui nous vient à l’esprit c’est la vengence.

      Les électeurs de Fillon seront dans cette configuration au soir du 1 er tour, toutes l’habilité de Marine sera de savoir cueillir ces fruit mûrs.
      Je suis sûr que beaucoup d’entre eux ne suiveront pas une probable consigne et les plus réticents s’abstiendront vue que le choix entre la marionnette du système ( système qui les a mis à terre ) et un FN qui leur tend les bras est vite fait.


    • La configuration de deuxième tour qui est réellement intéressante, c’est Mélenchon contre le Pen.

      J’ai donc voté Valls à la primaire de gôche
      J’aurais voté Juppé si j’avais pu voter.

      Ces votes qui se concentrent actuellement sur Macron, ils auraient été dilués sur trois candidats Valls + macron + juppé.
      Inversement, les votes anti-systèmes auraient été relativement concentrés sur mélenchon et le pen.

      Imaginez la situation du second tour : :
      - le bon bourgeois centriste de province à la Bayrou- Juppé contraint de voter Mélenchon , contre le péril neo-nazi
      - les friqués mondialistes contraints de voter LePen pour éviter la dictature du prolétariat.


  • 70 x 30 = 2100 m²
    avec la Fourchette haute a savoir 10 personne par m² : il y aurait eu 21 000 personnes
    avec la Fourchette basse à savoir 5 personne par m² : il y aurait eu 10 500 personnes

    La moyenne est de 15 750 personnes

    Le système (LR les banques ,les médias etc..) reprochant son lien avec Sens Commun l’a lâché

    Une bonne partie des participants ont été sollicité par Sens Commun.
    Ce qui est bizarre c’est que Sens Commun ne contredit pas la doctrine libéral du programme de Fillon
    Le choix du système s’est tourné vers le TriumviraL : Macron ,Hamon et Mélenchon (Euthanasie ,Avortement et le mariage anormal )

    Vous ne pouvez pas continuer à défendre un programme dont ceux qui l’ont rédigé vous lâche ;ayez un soupçon d’orgueil et d’ego.
    Vous avez reçu le nombre nécessaire de parrainage alors accès votre programme dans l’intérêt exclusive de la France.

     

    • Apparemment vous auriez confondu l’esplanade (2100 M2) et la place qui est bien plus grande.

      Mais d’autre part, 10 personnes au M2, ce n’est pas une fourchette haute, c’est une impossibilité évidente.

      Bref, votre introduction laisse perplexe. La conclusion aussi d’ailleurs.


  • Fillon,le peuple,l’oligarchie...et la "gôche" macronienne !

    Les événements que nous vivons chaque jour,chaque heure
    font partie d’une séquence historique dont quelques acteurs
    s’élèvent à la hauteur de la situation .
    Fillon fait-il partie de ceux là ?
    Le destin ,le peuple d’un coté ,l’oligarchie de l’autre,
    croise son chemin de manière dramatique,et le place
    sur une crête où sa personne est transfigurée par l’enjeu.
    Fillon ,aidé par Marine qui est à la hauteur de la situation
    va-t-il définitivement franchir le Rubicon ?
    Aléa jacta est ?


  • Sincèrement Fillon, à la longue on ne sait plus trop quoi en penser, toujours est-il qu’il a un bilan et que celui-ci est loin d’être en sa faveur.
    Pour rappel, il a été un premier ministre docile sous le quinquennat Sarkozy, il n’a jamais fait de vague, et ce, malgré la réintégration de la France dans l’Otan, la vente de l’or Français aux Etats-Unis, la destruction de la Lybie, l’adoption de Traité de Lisbonne en toute contrariété avec le Non au référendum de 2005...
    Difficile après tout ça de se revendiquer comme gaulliste alors même qu’il a activement participé à la trahison de son action politique et de sa volonté d’émancipation.

    Fillon n’a pas un amour profond de la France, ce n’est qu’un leurre comme Sarkozy l’était, c’est un mondialiste et européiste convaincu, s’il aimait réellement la France, il tenterait un rapprochement avec Marine Le Pen, qui malgré ses nombreux défauts, semble être une des seules à souhaiter rétablir la grandeur de la France, c’est pourtant la première personne qu’il a souhaité combattre hier dans son interview alors qu’on aurait pu s’attendre à ce qu’il souhaite combattre Monsieur Macron qui est le symbole même du mondialisme et des intérêts financiers...

    Sa foi proclamée est en contradiction avec son action, on ne peut se revendiquer catholique et vouloir mettre un place un régime libéral dont la violence sociale est malheureusemen trop souvent inouï.
    Et ce, sans parler que beaucoup ont été profondément choqués de le voir se fendre la poire avec Monsieur Cazeneuve lors de la cérémonie religieuse commémorant le pauvre père Hamel égorgé, De Gaulle dans une situation semblable n’aurait jamais réagi de la sorte

     

  • "Fillon est sympa et courageux".
    Voilà à quoi vous a mené à penser toute cette manipulation électorale. Le système doit se régaler. Car LR ou PS ce sont les mêmes qui sont derrière dont principalement la maçonnerie. Rêvez vous déchanterez vite.


  • Moi, ce qui m’interpelle dans cette histoire, c’est que Fillon est le seul candidat à avoir déjà les 500 signatures (depuis vendredi 3 mars) ce qui explique déjà bien pourquoi il s’accroche, et que personne ne le mentionne. Le silence est assourdissant.
    Même ici, plus de trente commentaires et personne qui le fait remarquer ? C’est pourtant une information intéressante ? Je ne comprends pas.

     

    • Autre hypothèse : il est du genre à se débarrasser le plus tôt possible des corvées, et comme il travaillait à temps plein pour sa campagne depuis des années....

      les autres ont plus tendance à agir dans l’urgence et à frôler les deadlines.

      Même s’il est vrai qu’il a (ou avait, mais peut-on croire ces sondages ?) une large base dans le pays.

      Enfin bon, attendons. Je ne serais qu’à moitié surpris de voir les cartes rebattues par Wikileaks, disons, dans trois ou quatre semaines.


    • Ce qui m’interpelle n’est pas qu’il ait ses signatures, tant bien lui fasse. Ce qui me surprends c’est le silence (presque) complet sur cette info, qui à mon humble avis n’est pas anodine, car elle permet de donner une explication rationnelle à son comportement alors que la narrative des médias tendent plutôt à le dépeindre irrationnel.


    • @gallier2

      Est-ce que vous pensez que Fillon calcule que certains de ses rivaux ou de ses remplaçants éventuels vont échouer à recueillir les 500 signatures ?


  • La droitisation des sociétés démocratiques est un fait depuis longtemps acté par les officines oeuvrant quant à rédiger les programmes politiques.
    Factuellement , l’UMPS est en danger de mort depuis Trump et depuis la montée du FN qui ne cesse de se confirmer sous Marine/Philippot.
    Pour le PS, la stratégie de survie a été donc d’opter pour le pari d’une recomposition politique jusqu’au centre droit et autour de Macron.
    Pour LR et afin de contrer Macron, ce fut la carte Juppé pour remporter les primaires, mais Fillon, plus opportuniste, a joué la carte d’un discours plus droitier et a débordé Juppé sur sa droite.

    Sur ce dernier point, ce fut le rappel et au grand jour de l’existence de deux droites, l’une, parisienne, mondialiste, européiste et humaniste, l’autre, provinciale, libérale et plus conservatrice.

    Hollande, en fin politicien d’appareils, a senti le coup et a ordonné le torpillage de Fillon afin d’accélérer la déliquescence de la droite républicaine avec un coup de maitre, ouvrir une porte de sortie à Bayrou et à l’UDI afin de rejoindre Macron, contrebalancant une fuite possible des Fillonistes déçus et tentés par Marine.
    Quant aux autres et à droite qui ont déjà lâché Fillon, ils n’auraient pas d’autres solutions que de s’abstenir ou de rejoindre l’aspirateur Macron.

    Pour un second tour Macron/Le Pen espéré depuis longtemps par les progressistes de gauche, pour une victoire écrasante de l’ancien PS rebadgé et débarrassé pour un moment de la droite complètement disloquée et en phase d’absorption par le FN, quant à l’électorat ayant voté Fillon.

    Ce qui se dessine en ce moment même, c’est la disparition de la droite dite républicaine, tuée par Hollande et la gauche progressiste.

    Machiavélique.


Commentaires suivants