Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Frais de pressing, de voyage, bijoux et liasses de billets : le fastueux train de vie des Balkany

« Ça fait 36 ans que je suis maire, je n’ai jamais été corrompu par personne, et ce n’est pas demain la veille (...) J’ai commencé la politique avec Isabelle en étant riches, on a fini pauvres. »

La citation est de Patrick Balkany, au terme de la deuxième journée de son procès pour fraude fiscale. Ce dernier entend bien se défendre bec et ongle malgré la longue liste de chiffres prouvant un train de vie fastueux. Au cours de l’audience, le président de la 32e chambre du tribunal correctionnel de Paris a pris le temps de lire l’ordonnance de renvoi pendant plus de deux heures. Une ordonnance de renvoi pourtant contestée par la défense.

[...]

Si le président a souhaité verser au fond cette requête en nullité, qui sera donc examinée à la fin du procès, il a pris le temps de lire dans le détail les faits que l’on reproche aux époux Balkany, en l’absence d’Isabelle Balkany mais face à un Patrick Balkany concentré et particulièrement calme. Il a commencé par cette plainte du 1er juin 2016 de l’administration fiscale de l’Eure, qui soupçonne le couple d’avoir minoré ses revenus entre 2009 et 2014, mais aussi de s’être soustrait à l’impôt sur la fortune et à la contribution exceptionnelle sur la fortune. Le fisc s’étonnait de « la discordance supposée entre les revenus déclarés et le train de vie » du couple.

 

« Ils jetaient l’argent par les fenêtres »

Il a fallu une enquête longue de plusieurs années pour prouver que le domicile des Balkany, notamment après 1995 et leur brève séparation, se trouvait bien au moulin de Cossy, à Giverny, cette propriété de près de 1.300 m² comprenant 11 chambres, une piscine ou encore 50 m² de pool house. Pour cela, les enquêteurs se sont basés sur les abonnements aux péages d’autoroute pris pour faire des trajets quasi-quotidiens entre l’Eure et Levallois-Perret. Ils ont également recueilli les témoignages des employés de maison dont les salaires dépassaient largement les revenus qu’Isabelle et Patrick Balkany déclaraient séparément. De l’argent versé en partie en espèce.

« Quand M. Balkany rentrait à Giverny, il sortait de son attaché-case une enveloppe marron assez épaisse qu’il mettait au coffre. Il y avait 8.000 euros sur sa table de chevet, c’était son argent de poche. Ils jetaient l’argent par les fenêtres », a raconté pendant l’instruction l’une des employées.

« Deux cendriers en verre avec des bijoux et des liasses »

Isabelle Balkany n’est pas épargnée, elle qui va faire les courses à l’Intermarché du coin et qui revient la voiture pleine, se faisant livrer le reste de ses achats. À l’extérieur aussi, le train de vie des Balkany questionne. « Je me suis demandée ce qu’elle faisait dans la vie pour avoir autant de billets de 500 euros », dira au policier une commerçante. Les frais de pressing sont eux-aussi payés en espèce.

« Quand M. Balkany avait besoin d’argent, il descendait dans la salle de bain de sa femme. Il y a avait deux cendriers en verre avec des bijoux et des liasses. Dans la coiffeuse de madame, il y avait des espèces. Dans le coffre, il y avait plein de billets. »

A cela s’ajoutent les frais de voyages pour Saint-Martin et Marrakech : plus de 18.000 euros en 2010 et 2011, et 24.500 euros en 2012.

Lire l’article entier sur bfmtv.com

Le gang franco-israélien, sur E&R :

 






Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Les BALKANI sont très, très forts, ils connaissent toute la clique au Pouvoir et leurs secrets inavouables, ils sont quasiment intouchables... Leur procès, c’est du cinoche...

     

    Répondre à ce message

  • Quand tu sais qu’il fut un milliardaire, 4e fortune de France (2018), parlementaire aujourd’hui décédé, accusé de complicité de financement illicite de campagne et dépassement du plafond autorisé pour achater des votes à Corbeil-Essonnes, tu te dis que derrière le « poste » se cache un truc qui dépasse la raison de base pour le convoiter à tel point.
    Quand tu sais que dans d’autres villes, certains maires, pourtant passés par le fauteuil de ministre, sont en fait de parfaits benêts et que cela se porte sur leur faciès, tu te dis que le théâtre de Guignol cache bien ceux qui tirent les ficelles.
    Quant aux députés et vu le nombre de premiers de la classe qui ont encore la marque du radiateur sur la tronche...

     

    Répondre à ce message

  • Est-ce que tous les veaux qui ont urné pour cet individu sont également arrêtés pour complicité. ?

     

    Répondre à ce message

    • Monsieur,

      Vous êtes un idéaliste, ça saute aux yeux.

      On vous a vendu un rêve démocratique, plein d’éthique et de nobles causes, de moral et de grands idéaux, de belles personnes et de héros.

      Et malgré les dénégations quotidiennes, vous continuez à vous plaindre de ces corruptions, ces impostures, ces mensonges qui ne confortent pas votre rêve.

      Monsieur,

      Il vous faut changer de logiciel, celui que la Matrice vous a implanté dans votre éducation, votre scolarité, votre travail salarié.

      Le pouvoir est une relation de domination - soumission - exploitation. On soumet les hommes en écrasant leur moi pour les dominer en sublimant son propre moi. On les exploite pour pouvoir se permettre tout ce qu’ils ne peuvent faire.

      La politique, organisation de l’espace-temps d’application du pouvoir, est une corruption en soi. On ne peut pas changer ce que les choses sont par essence. C’est la politique qui corrompt les hommes et non l’inverse.

      Il existait et on redécouvre l’existence de formes d’organisations humaines apolitiques où l’émergence du pouvoir et sa concentration politique sont impossibles : sociocratie, holacratie, pour n’en citer que quelques unes. Creuser encore, depouiller-les des oripeaux managériaux, aller à la rencontre de leur racine historique, de leurs résurgences chroniques... Au sein des Gilets Jaunes a lieu une fermentation, une germination qui n’a pas encore dit son nom.

      Alors il faudra choisir : pleurnicher sans fin sur la mort d’un rêve ou construire notre réalité.

       
  • Quelques morceaux de bravoure :

    « je suis pas du genre à garder l’argent pour l’argent, si j’en ai je le dépense et j’en fait profiter les autres, j’ai pas du tout un rapport VÉNAL’ à l’argent (sic) »

    Le président lui demande quelles valeurs lui ont transmis ses parents. Il part dans de longues phrases sur sa mère « une sainte » et son père le seul à avoir un pyjama repassé dans les camps de concentration car il le glissait toutes les nuits sous son matelas.

    On a donc appris une chose : on pouvait repasser ses pyjamas à Auschwitz. Curieux. A quoi cela sert de repasser son pyjama avant de partir à la chambre à gaz ?

     

    Répondre à ce message

  • Ville Propre, parcs entretenus.pas de racailles.
    Quand vous pouvez vous permettre d’y vivre, c’est l’endroit idéal pour ceux qui travaillent Paris.
    Il y a aussi une bonne communauté d’élu...pas par vous si vous voyez ce que je veux dire...

     

    Répondre à ce message

  • Voilà l’exemple du type même du politicard se servant du pouvoir pour s’enrichir .Et des comme cela il y en a des tas, et le plus fort c’est qu’il y a des décennies que cela dure .Mais le dindon Français a les épaules larges et le portefeuille bien ouvert devant ce genre de baratineur, ou alors un petit côté sado- maso.
    S’ il fallait commencer à nettoyer les écuries dans ce pays, il en faudrait des bennes pour remplir toute cette merde .Et lorsqu’on voit aussi le temps que la justice met avant d’accoucher, sachant qu’elle met moins de temps pour certain concernant des balivernes en leur promettant la taule .Après on nous dira que ce pays n’est pas corrompu .Moi je dirais qu’elle aurait de ce point de vue-là une petite ressemblance avec certains pays dont les aides fondent comme neige au soleil .

     

    Répondre à ce message

  • Moi, malgre toute la corruption et les origines pas nettes (les meme que Sarko qui est leur meilleur ami) je dois dire que grace aux Balkanis on a evite que cette partie du grand Paris ne tourne en racailleville.

    Ils ont tout nettoye et les proprios ont tous fait des plus values enormes, y compris dans les ville alentours (asnieres, etc...). Dont moi.

    Donc meme si l’argent des developeurs se retrouve (en partie) sur leur compte, c’est quand meme en partie logique.

     

    Répondre à ce message

  • Quand on pense qu’ils ne payaient même pas l’ISF, toi pauvre français lambdas qui bosse et qui réussit, tu as contrôles sur contrôles de la part de notre administration fiscale, on emmerde les entrepreneurs, les artisans, les commerçants, eux apparemment ça passe...

     

    Répondre à ce message

  • Encore un scandale politico-financier donc tout le monde se fou. Balkany se sert allègrement dans les caissent et ça ne l’a pas empêché d’être réélu plusieurs fois.

    Ils sont bien plus clément envers Cahuzac bizarrement qui malgré sa condamnation pour fraude se ballade tranquillement en Corse, les employés ont bien profités de cet argent.

     

    Répondre à ce message

  • Dans le souci de gonfler sa côte à 3 semaines puis à 2 semaines d’une importante élection... le président d’une république bananière qui ne produit pas directement de banane lance une opération militaire qui se termine par un fiasco cinglant... dans la foulée, avec force soutien médiatique, il charge ses ministères d’ouvrir (hors saison) la chasse à la fraude fiscale... un peu court quand même pour la traque, la capture, la condamnation et la punition du vieux gibier...
    Gageons qu’une fois l’élection passée la bête sera relâchée avec tout au plus un petit coup de règle sur les doigts...
    A propos, après un mois, et un grand nettoyage des lieus (consolidation) où en est l’enquête sur la cause de l’incendie de Notre Dame.... ?

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents