Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Viktor Orban prend ses distances avec Marine Le Pen et salue son "ami" Laurent Wauquiez

Petit coup de froid sur l’alliance des droites populistes européennes. Dans un entretien accordé à l’écrivain Bernard-Henri Lévy pour la revue américaine The Atlantic, le Premier ministre hongrois Viktor Orbán explique pourquoi il refuse de faire alliance avec Marine Le Pen.

 

Affirmant d’abord avoir une « bonne relation personnelle » avec Emmanuel Macron, qui en a pourtant fait son principal adversaire idéologique, le dirigeant conservateur dit n’avoir « rien à voir du tout » avec la présidente du Rassemblement national. Et ce en dépit de l’admiration régulièrement exprimée par celle-ci à son égard. Il ajoute :

« Laurent Wauquiez m’a prévenu qu’elle représentait une ligne rouge. »

Comptant le patron du parti Les Républicains parmi ses « amis », Viktor Orbán énumère ensuite les personnalités politiques françaises avec qui il entretient, ou a pu entretenir, des liens étroits :

« Nicolas Sarkozy, bien sûr. Jacques Chirac, qui m’a toujours accueilli chaleureusement. Et Valéry Giscard d’Estaing, une pierre angulaire, que j’essaie de croiser à chaque fois que je suis à Paris. »

[...]

Dans The Atlantic, Viktor Orbán ne renie en revanche rien de son amitié pour Mattéo Salvini, homme fort du gouvernement italien et patron du mouvement d’extrême droite La Ligue.

« Il dirige un grand pays. L’Europe peut sanctionner un petit pays comme la Hongrie. Elle n’oserait pas s’en prendre à un pays comme l’Italie, qui compte 60 millions d’habitants. Qui plus est, l’Italie dispose d’une voix puissante. Elle tient fermement tête aux migrants – elle est en première ligne. »

Ce double-discours – écarter Marine Le Pen tout en louant les efforts de Matteo Salvini, deux personnalités qui se disent proches l’une de l’autre – risque bien de mettre à mal les efforts déployés par le RN pour créer un groupe populiste puissant au Parlement européen après le scrutin du 26 mai.

Lire l’intégralité de l’article sur bfmtv.com

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

75 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Orban a dû être soit menacé, soit acheté .

     

  • Je sais pas ce qu’ils ont tous après la Marine, c’est pourtant une gentille fille. Tout ce qui l’intèresse, c’est de danser sur du JJ Goldman


  • Un entretien avec BHL ????
    Tu me déçois grandement Viktor !
    La seule véritable info est là...


  • Fake News de la Ligue anti-France sur toute la ligne, même si Viktor et Bibi s’entendent un peu trop bien comme des larrons en foire.


  • Quand on connait la pensée d’Orban, est-ce si étonnant ?


  • C’est vrai que si ses amis sont ceux qu’ils citent , ... le groupe " populiste " de l’Europe est déjà mal en point . Pour peu que les polonais et d’autres pays de cette région fassent "la fine bouche " , les europeistes ont de beaux jours devant eux .Appelez ça comme vous l’entendez , mais ça ressemble au miroir des alouettes !
    Sauf à " gaver " , une fois de plus , des parlementaires qui sont pieds et poings liés à la finance internationale apatride et ( communautaire ) , donc incapable en l’état , de freiner le N.O.M .


  • #2198492

    C’est une erreur de chercher des alliances avec des pays étrangers. Par contre, cela renforce la nécessité de donner du poids au RN. C’est la seule manière d’avoir des marges de manoeuvre et de pouvoir s’imposer.
    J’ai lu tout à l’heure que ce sont les Républicains qui tireraient parti d’un résultat des élections européennes tel qu’annoncé. La réaction de Viktor Orban exprime peut-être cette prévision. Et sur cette lancée s’y ajoute le retour de Sarko. A moins que Marion fasse son "coming-out", elle qui tient tellement à l’union des droites avec Ménard.... Vous voyez le piège ? Qui peut s’y opposer à part Marine ?
    Je ne me fais néanmoins pas trop d’illusion : les Français, qu’ils votent ou pas, adorent se la faire mettre bien profond.

     

    • Marine va s’opposer à quoi ? elle veut ni sortir de l’UE ni de l’euro.

      "les cons ça fout les jetons" Marielle avait raison


    • Les résultats des élections sont truqués ! Le RN est un parti-leurre ! Sarkozy, VGE et les autres sont des pions mis en place par les banksters pour siphoner le pays ! Hé, les gars, réveillez-vous !!!


    • #2198659

      Et voilà, ça ne rate jamais. Les morpions hystériques absten-sionistes sont sur tous les fronts pour prêcher pour leur paroisse. Vous avez des occupations dingues.


    • #2198743

      Ce que j’annonce depuis longtemps se produit, quoi qu’il arrive : le RN siphonne toutes les forces de résistance contre Macron. Il faudra faire avec et essayer d’apporter sa pierre à l’édifice. On se fiche du nom du bateau ou du capitaine, ce qui compte, c’est l’effet brise-glace.
      Qu’est-ce qui empêche d’être critique et lucide pour autant ? Rien.

      LE SCAN POLITIQUE - Jeune conseiller régional LFI en Auvergne-Rhône-Alpes, Andréa Kotarac a annoncé mardi son soutien à la liste de Jordan Bardella, seule susceptible pour lui de faire barrage à Emmanuel Macron.

      http://www.lefigaro.fr/politique/le...


    • C’est une erreur de chercher des alliances avec des pays étrangers

      Ah pardon, ce n’est pas forcément une erreur. Disons que ça nécessite la plus grande prudence.
      Comme disait le géo-stratège Terence Hill : "Quand on te sort de la merde, c’est pas forcément parce qu’on te veut du bien".


    • Marion ne fera aucune apparition ou déclaration jusqu’à la fin de ce scrutin sous peine de paraître comme la diviseuse, car forcément Marine n’est pas prête de lâcher le morceau Alliot encore moins, surtout si elle fait un résultat honorable aux élections UE.
      Je me rends compte de l’absence totale de Jordan Bardella des commentaires, il est censé mener à la victoire, est ce que c’est l’arme de Marine après les élections, le nom Le Pen ne pourra pas éternellement suffire, les militants en savent quelques chose depuis 2017.


  • Le populisme c’est de la merde. Le fait que les médias en fassent un bouc émissaire n’y change rien.

     

    • Ton argumentaire manque de profondeur...
      La racine du populisme c’est le peuple, c’est à dire la majorité, nous quoi !!
      Mais visiblement pas toi, c’est ton analyse, c’est ton droit et/ou ton choix.
      Aujourd’hui la domination se fait par le mensonge absolu, tous les canaux d’informations sont corrompus par la communauté.
      Ils sont tellement intelligents qu’ils ne se rendent mëme pas compte qu’ils se sabordent eux-mêmes !!!


  • Je ne comprends plus rien. Est ce que ça veut dire qu’Orban est un poulain de l’ennemi ?

     

    • #2198552

      Soit il a reçu des pressions, soit il essaie de donner des gages à nos maîtres pour qu’ils lui lâchent un peu la grappe. Qui de censé peut donner une interview à BHL avec plaisir ?
      Par contre, s’il est sincère, alors c’est abruti fini et il devra se démerder tout seul avec l’U.E.


    • Je pense qu’il est dans une phase diplomatique, il teste ce qu’il peut obtenir en se rapprochant -par la parole- de ses ennemis naturels.

      Thémistoclès


    • Ca veut dire qu’il faut attendre et observer. Ne pas tirer de conclusions dans l’immédiateté.
      A mon avis il s’agit d’une stratégie de sa part.


    • Ben comme Marine Le Pen et Wauquiez, on s’en fout de ces types, tous ceux qui prennent l’immigration pour le sujet n°1 (donc se condamnent à l’impuissance et à la montée des tensions et divisions au sein de leur peuple) sont des ennemis.


    • @JC

      L’immigration EST le sujet numéro 1... Le temps joue contre nous et une fois que le peuple français deviendra une minorité dans son propre pays plus rien n’aura d’importance car les jeux seront fait. Je ne sais pas mais j’ai comme l’impression qu’éviter sa propre extinction est un sujet important pour n’importe quel personne un tant soit peu saine d’esprit.

      Pour votre information le peuple n’est absolument pas divisé sur la question bien au contraire, cela fait des décennies que l’on sait ce que pense les français au sujet de cette invasion. En fait ce sont plutôt les gens de votre espèce qui sont les diviseurs, en voulant à tout prix éluder la question vous exaspérer le peuple chaque jour un peu plus. La question fait tellement consensus que l’on pourrait se demander quelle sont vos réelles motivations dans l’affaire. la lâcheté ou la complaisance ?


  • lol le camp du bien va tout donner dans la derniere ligne droite question propagande avant les elections. On baisse la tete,on attend que ca passe et le 26, on leur met une petite quenelle,histoire de leur rappeler qu’on les emm.....

     

    • Exactement.
      J’étais parti pour m’abstenir avec conviction. Mais, entre l’attentat de Notre-Dame (et la saloperie de loi votée de nuit le 10 mai), plus la pantalonnade médiatique basée sur les deux morts tragiques survenues au Bénin, je me fais un devoir d’aller mettre le camp du bien plus bas possible, le temps d’un scrutin. Quenelle, ô combien, et avec force sauce.
      Je viens de voir qu’Andréa Kotara, LFI, a annoncé voter RN chez Ruth Elkrief pour faire barrage à Macron.
      Bon, pas de barrage possible dans une proportionnelle à un tour.
      Mais : "Que le moins minable gagne !" (in : Asterix)


  • Viktor Orbán a récemment rencontré Trump. Le président américain l’a adoubé. Je comprends qu’il prenne ses distances avec Le Pen. Il gouverne, lui. Ce qui est loin d’être le cas pour cette dernière. De plus, il fait partie du groupe PPE qui est la représentante de la droite classique au parlement européen. Pour le RN, par contre, ils ne savent pas où ils situent.

     

    • Lol ! Trump ne gouverne que dalle, c’est son gendre le vrai président des États-Unis, lui il est bon qu’à twitter comme un con en geignant sur combien les merdias sont méchants avec lui.


    • D’ailleurs, si ma mémoire est bonne, le groupe PPE l’a récemment menacé d’exclusion. Et s’il ne gouvernait pas, il pourrait s’en foutre. Mais, comme il dit plusieurs fois, dans l’interview complet sur The Atlantic : "La Hongrie est un petit pays" (sous-entendu : "trop petit pour faire cavalier seul").

      Cela explique peut-être le discours assez étrange qu’il tient à BHL. Il m’a donné l’impression de quelqu’un qui se sait coincé (dans le conflit USA/Allemagne ?), ne voit pas de solution, et ne peut même pas en parler.


  • Entretien avec BHL, déjà ça positionne ! Bon, Orban fait sa politique comme il l’entend, respect. Non, c’est le camouflet que se mange la dinde qui est cocasse. Tout le monde sait à quoi s’en tenir concernant la Pologne. Sauf elle...


  • « Laurent Wauquiez m’a prévenu qu’elle représentait une ligne rouge. »
    Celle-là, elle est énorme ! C’est marrant parce que pour moi c’est Wauquiez (entre « quelques » autres) qui représente une ligne rouge, comme quoi tout est relatif. Tenir compte de l’avis de Wauquiez, c’est déjà en soi un concept pour ne pas dire un mystère. Te casse pas Viktor, on a compris le message : Coucouche panier Orban !


  • Orban le dit lui même : elle n’est pas au pouvoir (et peu de chance d’y parvenir...), ce qui pour lui représente une prise de risque trop importante... Si Salvini n’était pas au pouvoir à Rome, il serait logé à la même enseigne et lui aussi "infréquentable"...
    Evidemment il y a surement pression oligarchique, pression de Berlin, et pression eurocratique, mais pas de "complot"... Orban tient seulement compte du rapport de force du moment, raison de plus pour renforcer le RN, même si c’est à reculons...

     

  • , même si ses camarades de la droite française le lui autorisaient, il ne ferait malgré tout "pas alliance" avec Marine Le Pen.....Viktor Orbán ne renie en revanche rien de son amitié pour Mattéo Salvini,
    Cela semble clair, si ce n’est pas une question de positionnement politique, alors c’est une problème de personne . Soit Orban dit que le RN a un mauvais projet politique, soit il dit que marine le Pen n’a pas le niveau pour diriger un pays. En tout cas, il la place largement en dessous de Salvini


  • Orban est un candaule comme les autres, il tape sur ceux qui sont "à sa droite" dans l’espoir de diminuer la pression qui s’exerce sur lui. Un espoir qui sera déçu bien évidemment.


  • Depuis quand BFM est-elle une source d’informations ? Ai-je raté un épisode ?

     

    • Bravo !
      Oufff.....Enfin une personne qui remet les choses à l’endroit.
      BFM n’est pas ER il me semble. Il ne faut rien prendre comme argent comptant.
      Est -ce si difficile à comprendre ???
      Allez savoir ce qui est vrai et ce qui est faux dans ce torchon de bfm !!!
      Il faut plutôt essayer de comprendre où veut mener cet ecrit. Quel est le but recherché ? Quelle est la stratégie ?


    • Ici en Hongrie, je n’arrive pas a trouver la moindre info en Hongrois sur le sujet.
      La majorité des hongrois que je connais, en fait pratiquement tous pour faire plus simple : sont pour un soutient a MLP.
      Curieusement, la grande majorité (70-80%) des hongrois que je vois partout , en vrai ou sur les réseaux sociaux, crachent sur Orban. A Budapest et Szeged je dirais que c’est 100% meme.


    • Certes, mais attention, la "source" n’est pas bfm mais The Atlantic.


  • Orban cherche a redorer son image aupres de Bruxelles et des medias occidentaux pour ne pas que la Hongrie ait a subir d autres consequences , et pour ne pas redonner de l espace a l opposition en Hongrie. Mais sur le fond il n a pas changé, c est de la politique politicienne, de la manipulation, du maquillage quoi etc...


  • Plus je vois l’extrême droite européenne, plus je me dis que Soral a raison depuis le début : à vouloir se rejeter les uns et les autres pour rester propre sur soi, ils finiront par tout perdre.

     

  • Nous avons atteint un tel niveau de fange, de "merditude" (comme le film du même nom) qu’il ne reste plus qu’un tabula rasa mondial si vous voyez ce que je veux dire, quitte à devoir repartir de l’âge de pierre pour les survivants. Vivement 2029, avec un peu de bol on va le manger Apophis.


  • S’il veut continuer à être crédible et respecté, mieux vaut en effet ne pas trop s’afficher avec la poissonnière. Enfin, à l’international en tout cas car au niveau national, ses électeurs s’en fichent tant qu’il fait du bon boulot.

     


  • « Laurent Wauquiez m’a prévenu qu’elle représentait une ligne rouge. »




    En négligeant de préciser : « ... pour le B’nai B’rith. »


  • L’illustration parfaite que le bobard de l’alliance des partis populiste pour changer d’Europe ne peut pas fonctionner. D’abord pour changer une simple virgule d’un traité de l’UE il faut l’unanimité des états membres, or jamais il n’y aura 28 gouvernements "populistes" en même temps dans l’UE. Ensuite et surtout dans des pays on peut avoir des gouvernements composés des meilleurs amis du monde s’entendant comme larrons en foire cela n’empêche pas que chaque pays ont néanmoins leurs propres intérêts nationaux qui sont en de nombreuses matières divergents voire opposés et de ce fait ces pays ne pourront jamais se mettre d’accord pour adopter les mêmes politiques fiscales, économiques, migratoires, étrangères... !

     

    • L’important étant que les électeurs populaires puissent se trouver rassurés en leur propre nation, qu’un changement CHEZ EUX soit possible. Puis de faire effectuer le changement sur leur propre terre le moment venu, dans la mesure où, populistes ou non, les députés du parlemement européen - pour n’avoir aucun pouvoir - ne peuvent pas offrir la fumeuse vague des « zheursombres » que l’on nous prophétise. Par suite, cette tranquilité particulière infusée dans les inconscients collectifs de chaque culture, comme ce sont les états-nations qui nomment les gonzes qu’ils envoient à la commission... (de nommer 27 Adolfo Ramirez)
      Ça rigolerait moins dans les caves.

      Aussi, quoiqu’il puisse se dire, l’important est donc, parfois, de mettre une baffe, aussi symbolique soit-elle.


    • Raison de plus pour sortir de cette farce !
      Le changement de l’Europe de l’intérieur est une connerie.


    • Vous avez raison ne voter pas pour le RN et laisser Macron et les ordures de gauchistes(marxistes culturels/progressistes) gagnés par défaut, excellente stratégie !
      Bravo et vive le ’’patriotisme’’....
      PS Tant et aussi longtemps que le RN ne gagnera pas les élections ou du moins ne fera pas un carton plein, le pouvoir ne jouera pas ses dernières cartes et ainsi la mascarade continuera et ça va se terminer soit en guerre civile ultra violente, merdier total, soit en hybride Brésil/Algérie/Congo... c’est à dire un trou à merde immonde en plein coeur de l’Europe...
      La démographie est contre vous et elle est exponentielle...


  • A propos de Salvini comme prévu il a fini par se coucher. Par exemple sa politique migratoire ne fait qu’appliquer la loi italienne en matière d’immigration irrégulière, en revanche il n’a pas touché d’un iota à la politique migratoire légale imposée par l’UE. Donc en Italie les immigrants continuent à déferler légalement sur le sol italien...Conclusion : italexit vite !

     

    • C’est justement là où il veut en arriver, et comme les gens pensent bêtement que l’UE leur rapport, alors autant qu’ils en voient les effets néfastes d’eux même.


    • C’est déjà un progrès notable par rapport à l’Italie passoire et "migranophile" de Renzi avant que la coalition populiste prenne le pouvoir !!!
      Vous croyez que Salvini était quoi ??
      Un crypto fasciste comme le présentent encore mensongèrement aujourd’hui nos merdias ???
      Comme tout bon démocrate Salvini procède par étape en respectant la loi dans un premier temps quitte à changer la législation ensuite.
      Avant de vouloir ré-émmigrer les gens chez-eux il faut commencer par stopper l’invasion des migrations clandestines et renvoyer les délinquants/criminels étrangers.
      Tout plan fonctionne par étape,même et surtout l’agenda caché de l’oligarchie mondialiste et cosmopolite !!!
      On peut toujours essayer de mettre la charrue avant les boeufs mais ça ne fonctionne jamais très bien...^^


  • Orban fait de la politique sérieuse, il n’a aucun intérêt à faire alliance avec une poissonnière grotesque qui n’accédera jamais au pouvoir.

     

  • Il fait bien de ne aucun crédit à la camioneuse et Salvini devrait en faire de même, elle n’a jamais été trés appréciées par les autres nationalistes européens de toute façon, c’est un boulet qui ne peut que leur faire perdre.


  • Hussein

    C’est bizarre mes amis mais dès le début je ne le ressentais pas,je ne sais pas comment vous dire ça, mais franchement ils sont où tous les vrais souverainistes ? Nada ? En dehors de Poutine je ne vois personne d’autre !!

    Hussein


  • Regardez sa liste de personnalités préférées, qu’ont elles en commun ? Le pouvoir. Cet homme aime le pouvoir. Il n’est pas le seul. On est loin des idéaux les plus élevés.


  • Si veauter changeais les choses ça serai interdit depuis longtemps comme dirai Coluche, je suis choqué de voir que sur Er , site élitiste les mentalités soit su peux évolué à ce niveau là.

     

    • Le vote est à la fois le problème et n’en est pas un : dès lors que vous avez ce droit (dont on peut contester l’utilité, mais là n’est pas le sujet) et dès lors que vous avez la possibilité de marquer les esprits par une baffe (en 2002 tout le monde psychotait) mettez la baffe !
      De toute manière, les autres là-haut n’ont aucun pouvoir : cependant les esprits seront marqués. À la fois par une impression de possibilité (qui est un leurre) mais ces autres n’ayant aucun pouvoir, ils ne pourront rouvrir les camps qu’ON nous annonce.
      Aussi, les esprits marqués et rassénérés parce ce que les « gros fachos » annoncés ne sont (du fait de leur impuissance européenne) pas aussi dangereux qu’on a bien voulu le leur faire accroire, les voilà propres à écouter - pour l’avenir - la voix du peuple coopérant pour ses intérêts personnels avant que d’avoir à en partager les bénéfices.


  • Bof. Le Pen, Orban, Wauquiez... Même combat : on reste dans l’UE et on fait semblant de gueuler.


  • La voilà la fameusz extrême droite qui fait des moulinets mais se couche avec honte, et qui ne veut pas sortir de l’UE du tout, comme Marine !

     

    • Mais il n’y a pas un seul parti d’extrême-droite en Europe qui dépasse les 4% de suffrages exprimés à part peut-être en Ukraine !!!!
      L’extrême-droite proclamée et dénoncée par les merdias,c’est la plupart du temps du vent,une imposture pour diaboliser tout parti ayant la fibre populaire et nationale car il s’agit la plus souvent de simples parti populistes anti-invasion migratoire,plus ou moins conservateurs et nationalistes !!!
      Quand à la vraie extrême-droite,certes elle existe mais est trop groupusculaire pour pouvoir accéder au pouvoir par les urnes...


  • Ce qui compte le plus, c’est la franchise, l’honnêteté .Qui dit vrai qui dit faux .La politique aujourd’hui est devenu un gros panier à crabes, parce qu’il n’y a qu’une seule chose qui les intéresse :"LE POUVOIR" et tout ce qui va avec, alors que l’indispensable est le bien commun, la Patrie, et surtout l’aimer . Cette Europe est à la dérive des représentants non élus, et ne ressemble plus à rien mis à part un aquarium rempli de requins avides qui n’en ont rien à foutre .Nous les verrons s’agiter pendant leurs mandats faisant semblant de défendre leur pays, au détriment de leur carrière .
    Tant que la France n’aura pas quitté cette UE, elle périra lentement dans un magma d’incertitudes, pour devenir un terrain à migrants pour servir les rescapés les plus malins qui seront passés entre les gouttes ou les plus nantis .
    On sent, tout ce petit monde politique s’agiter avant le premier scrutin . Maintenant c’est Viktor Orban qui prend ses distances avec Marine le Pen et salue son "ami" Laurent Wauquiez et puis demain ce sera Mélenchon qui va saluer Salvinai et puis etc. etc.Et après on se demande pourquoi il y a tant d’abstention .Parce que les politiques s’en vont dans tous les sens et que les bases sont très fragiles et pour ainsi dire inexistantes. Actuellement la France n’a plus de vrai leader, de vrai représentant, fort ,tenace, sachant rassembler .Avant d’en attendre un ( là, il y a de l’optimisme)
    Dans tout ce fatras, quand allons-nous sortir de ce piège ?


  • #2199148

    La Marine est devenue une grosse mama Serfati radoteuse ,elle est en pré- phase
    Alzhameiresque ,elle perd des neurones et des dents Faut qu’elle raccroche avant que l’on envoie les équipes de nettoyage ramasser les restes .
    Nous sommes abandonnés de tous sur une planète hostile .
    Bon, je vais réserver un billet pour l’Irak c’est super tendance coté stress .


  • « Laurent Wauquiez m’a prévenu qu’elle représentait une ligne rouge. »
    Si c’est ce genre de con qui représente le populisme en Europe et la résistance à l’UE, Macron et Soros n’ont pas de soucis à se faire !


  • Courageux mais pas téméraire le Orban...
    Réconciliation (sur le dos de la bête lepéniste) avec son "pote" Juncker et ses copains de la CSU bavarois en vue ?
    Les leaders nationalistes dans toute l’europe sont pris au piège par la doxa euromondialiste qui les forcent constamment à "s’auto-dédiaboliser" en s’arrogeant le droit de donner des brevets de bienséance et de républicanisme en leur présentant leur alter-égo étrangers comme des diables fascistes ou nazis tout comme la presse française nous présente aujourd’hui Orban comme un dictateur et Salvini comme un apprenti fasciste,quand aux Grecs d’Aube Dorée,miséricorde,ils ont poussé le bouchon de les présenter comme des néo-nazis alors qu’ils sont à peine légèrement à droite de la Liga ou du parti d’Orban !!
    C’est bien connu l’extrémisme est toujours plus grand chez les autres...
    Les leaders populistes et nationalistes européens doivent prendre sur le sujet exemple sur Trump et l’Alt-right anglo-saxonne et arrêter de se soumettre,même par intérêt politique, à la doxa médiatique dotant plus que celle-ci est de plus en plus contestée par les peuples européens,seulement cela demande du courage que tous n’ont pas...


  • Ils ont tellement peur cette la ligne rouge qu’ils en ont la chiasse et laissent une trace marron ! Bandes de soumis !


  • Cela demontre la chose suivante : ce n’est pas parce qu’on est européen, blanc, chrétien qu’on pense et parle le même langage. Bien que nous soyions proches, nous sommes quand même bien éloignés par la langue la culture et l’histoire. La Hongrie comme d’autres pays a été protégée pendant des années par le rideau de fer et les réflexes ne sont pas les mêmes. Et puis sérieusement, qui veut s’allier avec Marine ?


  • Orban qui baisse son froc devant BHL, ça se comprend. Car comme dirait Dieudo, quand tu sais que t’es convoqué par BHL, tu chies mou pendant une semaine.

     

  • c’est ça qui est bien en politique , on découvre qu’au momment du combat ils savent reconnaitre l’ennemi principal : le peuple.


  • Je propose comme sous titres du titre de l’article :

    " Comment garder les aides de l’UE en balançant une quiche en politique ?"

    Demain, LE PEN , qui doit être lorraine de coeur à cause de la tarte éponyme, dira :

    "Le RN prend ses distances avec Orban et les droites populistes et se rapproche de ses amis du CRIF"

    Tandis que les jaunes diront :

    " Allez tous vous faire enculer puisque vous aimez ça"


  • Hum !

    Mettre un tel acharnement à croiser une pierre angulaire, n’est-ce pas risquer d’aller dans le mur ?


  • calmer vous les coco ,Orban n en a strictement rien a branler de la fwance et des fwancais ,vous etes juste un tas de meteque pour lui (comme pour toute l Europe d ailleurs)


Commentaires suivants