Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Françoise Nyssen, le ministre de la Culture "anthroposophe"

Ça promet

Le 17 mai dernier, Édouard Philippe nommait François Nyssen au ministère de la Culture. Cette Belge naturalisée française, connue pour diriger la maison d’édition Actes Sud, possède une autre carte très peu connue du grand public : elle est une « anthroposophe »...

 

L’anthroposophie est une philosophie occulte traitant de l’Homme et son environnement naturel et surnaturel. Née en 1910 d’une scission au sein de la mouvance théosophe de Blavatsky, « l’anthroposophie se déclare d’un caractère universel et veut s’appliquer à une large diversité de domaines [1] », notamment l’éducation (écoles Steiner-Waldorf), la musique (eurythmie), l’agriculture (biodynamie), la médecine (Mercure Fédéral) ou encore la banque (NEF).

En 2007, des branches nationales de la société anthroposophique étaient établies dans 50 pays, et 10 000 institutions dans le monde avaient pour fondement l’anthroposophie. L’anthroposophie, développée par Rudolf Steiner, un autrichien né en 1861, qui aurait reçu ses enseignements directement des dieux [2], est qualifiée de secte par les spécialistes des mouvements sectaires, par les commissions d’enquête française et belge, et par un rapport des renseignements généraux de 1997.

 

Quelques croyances anthroposophes

 

Le Christ est descendu du Soleil.
Le Bouddha s’est réincarné sur Mars.
Mars est une planète liquide.
Le cosmos s’arrête à Saturne.
Ce sont les Gnomes qui font pousser les plantes.
La Résurrection du Fils de Dieu aurait engendré le phénomène de la radioactivité.
L’Atlantide n’est pas un mythe, mais un continent où les hommes avaient des corps cartilagineux capables de s’étendre à volonté.
Les blonds ont une intelligence cosmique.
Ceux qui ont beaucoup de taches de rousseur étaient des imbéciles dans leur précédente incarnation.
L’organe sexuel du futur sera le larynx.
Les hommes et même la Terre se réincarnent [3].

 

Françoise Nyssen, une anthroposophe active

 

Francoise Nyssen est au premier rang de la bataille culturelle menée par l’anthroposophie.
Notre nouvelle ministre de la culture et son époux Jean-Pierre Capitani créent en 2015 l’école du « Domaine du possible » dans les locaux de sa maison d’Editions Actes Sud, sur la ferme de Volpelière.
Le choix du directeur n’est pas laissé au hasard : c’est Henri Dahan, le délégué général de la Fédération Steiner-Waldorf France lui-même, qui occupera ce poste et enseignera aux élèves. Les écoles Steiner-Waldorf sont une émanation directe de la mouvance anthroposophique dont le but est d’aider les enfants à s’incarner progressivement à travers des rituels, des prières et des danses conformes à l’enseignement de Rudolph Steiner, fondateur de l’anthroposophie.

« Le rôle de l’enseignant est d’équilibrer ces processus d’édification en agissant sur les forces spirituelles notamment par le choix et la durée des matières enseignées, chacune stimulant plus ou moins l’aspect “spirituel/cosmique” ou “matériel/terrestre”. Par exemple, un enfant chez qui l’organisation cosmique prédomine, repérable par la beauté plastique de son visage, devrait faire de l’histoire et de la géographie alors qu’un enfant terrestre devrait être “spiritualisé” avec de l’eurythmie. »

Société Anthroposophique de Belgique au sujet des écoles Steiner-Waldorf [4]

Des week-ends entre anthroposophes

 

Dans le numéro de septembre-novembre des Nouvelles de la Société anthroposophique en France, il est possible de trouver un long article intitulé « Partir du point zéro », où Francoise Nyssen évoque sa conversion à l’anthroposophie [5].
Cet article relate une collaboration étroite entre les dirigeants des Éditions Actes Sud et l’un des membres du Comité Directeur de la Société anthroposophique universelle, Bodo von Plato. Ainsi, il apparaît que les réunions officiellement organisées par le mouvement de la Spiritualité laïque étaient en fait conçues et organisées par la Société anthroposophique et des membres de la Fédération des écoles Steiner-Waldorf avec Bodo von Plato, Praxède et Henri Dahan, Françoise Nyssen et Jean-Pierre Capitani.

« Bodo von Plato : L’école ne sera pas présentée aux parents comme une école Steiner ou Waldorf (…) »

« Louis Defèche : Qu’est-ce qui est important dans ce thème de la spiritualité laïque, pourquoi l’avoir choisi ?
Jean-Paul Capitani : Quand on prend la responsabilité d’éduquer des enfants, on ne peut pas évacuer la problématique de la spiritualité. Dans toutes les parties du monde, on n’hérite pas seulement d’un corps, on hérite aussi de la spiritualité de ses ancêtres, de ses parents, et d’une culture. Et cela peut être un facteur de souffrance, une espèce d’hypothèque. Donc si on pose cette question de la spiritualité, ce n’est pas pour transmettre une ancienne spiritualité ni pour en produire une nouvelle pour les enfants, mais pour leur ouvrir les portes, pour qu’ils se sentent libres de comprendre la poésie, d’aider le monde, d’aimer ce qu’ils trouvent beau, dans un univers stimulant et ouvert. La spiritualité ne doit pas être un héritage, elle doit être une découverte. »

« Louis Defeche : Comment liez-vous anthroposophie et spiritualité humaine ?
Bodo von Plato : Pour moi, c’est absolument la même chose, nommée différemment. »

« Françoise Nyssen : (…) Je viens d’une famille où régnait l’inverse de la spiritualité, très anti-catholique, franc-maçonne, avec des grands-parents très investis là-dedans, dans une Belgique qui luttait contre l’université catholique… J’ai toujours été dans une espèce de rationalisme et il a fallu un choc, un drame pour que tout d’un coup le voile se déchire et que la spiritualité parvienne au centre de ma vie. Je dirais que ces week-ends sur la spiritualité ont été fondamentaux à travers la rencontre avec les gens, les moments où on est ensemble, où on se touche juste par un sourire. Il n’y a pas que le moment de la réception d’une parole – qui a été magnifique – mais aussi toutes ces petites choses qu’on a réussi à partager. »

Un choix étonnant d’Edouard Philippe
pour une ministre de la Culture française

 

L’anthroposophie exècre la langue et à la culture françaises, comme l’illustre ce texte de 1923 de son fondateur et unique prophète Rudolf Steiner :

« Naturellement, il y a dans l’élément espagnol et italien quelque chose de plus vital que dans le français. Le français est, parmi les peuples latins d’Europe, celui qui porte le moins de vie. La langue française est, parmi toutes les langues qui peuvent être apprises en Europe, celle qui, si je peux m’exprimer ainsi, pousse l’âme des hommes à la surface, à la surface la plus extrême de l’être humain. Elle serait celle qui peut conduire l’homme à mentir de la manière la plus honorable à la plus frivole. Elle se prête d’autant plus à cela qu’on peut y mentir de manière spontanée et loyale, parce qu’elle n’a plus aucun lien juste avec l’intériorité des hommes. Elle est parlée tout à fait à la surface de l’homme. Ainsi de la langue française, et donc de l’être français, découle l’attitude psychique telle que l’âme est commandée par la langue française. Alors qu’en allemand, l’âme, dans la puissance de l’élément volontaire, a la configuration interne de la langue, et la forme plastique de l’être de la langue, la langue française rencontre un engourdissement, et c’est elle qui commande. C’est une langue tyrannisant l’âme et par là elle crée ce qui la conduit au vide, de sorte que la culture française tout entière est, sous l’influence de sa langue, une culture qui vide l’âme. Celui qui a une sensibilité pour de telles choses peut toujours ressentir qu’aucune âme, réellement, ne parle à partir de l’Être français ; seule, une culture formelle et figée en émane. La différence est, à proprement parler, que l’on est conduit, en français, à se laisser commander par la langue. Cette liberté infinie que l’on a en allemand – et que l’on devrait revendiquer plus que cela n’est fait – de pouvoir placer le sujet à un endroit quelconque, en fonction de sa vie intérieure, cela, on ne l’a pas en français. »

Réactions des médias aux ordres

 

« Françoise Nyssen, une éditrice sur tous les fronts. » (Le Figaro)

« Françoise Nyssen arrive rue de Valois avec la réputation d’une femme toujours en mouvement, qui aime faire les choses et aller au bout de ses projets. » (Libération)

« Françoise Nyssen, ministre de la Culture, a créé une école où il fait bon étudier. » (Speech)

« Son travail a été loué par des membres du monde littéraire comme l’écrivaine Karine Tuil ou encore le Président du syndicat national de l’édition Vincent Montagne. Les mots qui reviennent le plus souvent sont “digne” et “talentueuse”. [...]
“Je vous demande beaucoup d’indulgence”, a déclaré la nouvelle ministre en prenant ses fonctions rue de Valois dans le ministère qui fut celui d’André Malraux et Jack Lang. Elle a salué le bilan d’Audrey Azoulay se déclarant “admirative” des résultats obtenus par la ministre sortante. “Je n’imaginais personne à qui il m’aurait fait plus plaisir d’offrir les clefs de ce ministère”, lui avait dit auparavant Audrey Azoulay, au cours de la cérémonie de passation de pouvoir. [...]
À la suite de la disparition de son fils Antoine, un enfant différent qui a souffert à l’école, Françoise Nyssen a fondé avec son mari une école, qui accueille aujourd’hui une centaine d’élèves, de la maternelle au lycée et qui propose des méthodes d’apprentissage alternatives "s’appuyant sur sur la coopération, la curiosité des enfants". » (franceinfo)

« Nommer Françoise Nyssen à la tête du ministère de la culture, c’est très bien joué. Parce que cette femme est inattaquable. Elle ne risque pas grand-chose du grand public, qui a d’autres chats à fouetter et ne la connaît pas. Non, le danger vient toujours du milieu culturel. Qui ne peut que la respecter. Comment contester la formidable aventure des éditions Actes Sud, qu’elle dirige ? Comment ne pas saluer la réussite d’une maison installée à Arles (Bouches-du-Rhône) mais connue dans le monde entier et qui, en 2015, a remporté le prix Nobel de littérature avec Svetlana Alexievitch et le prix Goncourt avec Mathias Enard ? » (Le Monde)

« On l’attendait au Festival de Cannes, parmi les étoiles du cinéma et les paillettes. C’est le populaire parc de la Villette, dans l’Est de Paris, que la nouvelle ministre de la Culture, l’éditrice de la maison Actes Sud, Françoise Nyssen, a choisi pour sa première sortie officielle. “C’était important de venir sur un lieu où je pouvais rencontrer des acteurs du monde culturel, mais aussi des enfants, a-t-elle confié à quelques journalistes. La Villette, ce sont les sciences, la musique, des expositions, des ateliers artistiques ou encore des jardins, de quoi nourrir le cerveau de tous les enfants pour en faire des adultes responsables.”
Très à l’aise dans ses ballerines grises, chic et décontractée, pantalon noir, chemisier blanc et pull tout doux bleu ciel, la ministre n’a pas boudé son plaisir de se laissée guider par Didier Fusillier, le président de la Villette.
 » (Le Parisien)

Notes

[1] https://fr.wikipedia.org/wiki/Anthroposophie

[2] « Nous réalisons en fait les intentions des Dieux. » Rudolf Steiner, Conseils, Réunions avec les professeurs de l’école Waldorf de Stuttgart, Editions de la Fédération des écoles Steiner-Waldorf, page 132.

[3] https://veritesteiner.wordpress.com/2014/06/25/quelques-croyances-de-lanthroposophie-et-des-professeurs-des-ecoles-steiner-waldorf/

[4] https://www.antroposofie.be/fr/anthroposophie/la-pratique/education-ecoles-steiner/

[5] Article paru dans Das Goetheanum, n°31-32, juillet 2015. Adaptation française : Aurélie Bourdot.

Pour tout savoir sur les élites « françaises », lire chez Kontre Kulture :

Sur les « sociétés philosophiques », chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

50 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Dans ce domaine comme dans bien d autres, apprendre, connaître, élargir son esprit et sa critique.
    Un courant de pensée est un courant de pensée.
    C est par la connaissance que l on avance, et l on est bien avisé de connaître également cette pensée là, y puiser peut être quelques vues non dénuées de sens, puis le dépasser et prendre de la hauteur.
    Ces courants de pensée appartiennent à un vingtième siècle dépassé, et néanmoins significatif.
    Ne jamais être réducteur ni méprisant.
    Juste apprendre...et grandir.

     

    • #1732007

      De toute façons en sortant de l’école républico-maçonnique, vous ne pouvez que grandir, mais c’est certain que vous n’allez pas passer du nihiliste jouisseur au fidèle de Dieu en un claquement de doigt !
      La vérité rend libre ! Suivez votre coeur.


    • Steiner partait de la conviction qu’il existe un monde spirituel accessible à l’intuition...et c’est si vrai.
      Hier encore alors que je faisais un parcours de golf j’ai remarqué que les nuages ressemblaient à une danse d’anges...quelques minutes plus tard est apparu le visage de Jesus faisant place au visage d’une femme...probablement Marie. Hélas je ne pouvais rester sur place, les yeux au ciel.
      Il existe un monde subtil extrêmement riche qui ne doit en aucun cas rester dans les mains des occultistes des puissances de l’ombre.
      Il faut écouter les messages d’espérance.


    • @Odyle

      "Il existe un monde subtil extrêmement riche qui ne doit en aucun cas rester dans les mains des occultistes des puissances de l’ombre. "

      Une bonne partie des personnes proches de l’anthroposophie aimeraient bien qu’elle ne soit pas considérée comme un occultisme de l’ombre. Or cet article la renforce encore dans de rôle qu’on lui attribue et la rend plus occulte que ce qu’elle ne l’est.


  • ah voilà, l’autre camp des riches et beaux : les écoles anthroposophes. J’ai enseigné dans une universiité anthroposophe (payable) et je vous jure qu’il n’y ait que de riches. Des fils de riches, déconnectés de la réalité, antifas, bien sûr mais de cet antifascisme des riches pour préserver leurs fonds de commerce, des abrutis totalement concentrés sur eux-même, mais munis d’un network étonnant. Ce qui fait que même dans leurs banques ils prennent seulement des qui sont passés par leur moulins, même s’ils sont incapables de compter. Bien sûr y a des exceptions, et la pédagogie de Steiner est sublime en fait, mais le problème c#est que ces écoles sont payables donc pour les riches handicapés qui n’ont même pas besoin de travailler.

     

    • Steiner était un raciste qui plaçait la race aryenne au dessus des autres . Le CRIF et la LICRA vont demander des explications à Nyssen, cette blonde aryenne...


    • Oui.
      Puis elle crée cette école à la suite du suicide de son fils, suicidé car en souffrance dans l’école française.
      Sauf que son fils était scolarisé aux Etats unis quand il s’est suicidé... chelou !
      "« Être particulier, précoce, dyslexique, passionné de tout, bouillonnant », il avait, après beaucoup de souffrances, trouvé le bonheur aux États-Unis, à l’école d’Eagle Hill (Massachusetts). Là, ayant goûté le bonheur, « il a probablement choisi d’arrêter pour ne pas retomber dans le malheur »"
      Merde ayant goûté le bonheur il se suicide pour ne pas retomber dans le malheur !
      On ne nous dit pas tout !! :-)


  • Entre ça et le LGBT à tout crin de NVB, j’hésiterais...pauvres gosses qui doivent subir tout ça en tout cas...

     

  • Typiquement le genre de choses qui témoigne de la décadence de notre civilisation... Manquerait plus que ça soit promu au sein de la population au nom de l’éducation ou de la culture...

    Vous remarquerez aussi qu’on est dans une période qui ridiculise de plus en plus les religions historiques et où le pouvoir défend ce genre de délires. (et après c’est nous qu’on traite de "complotisme").

     

    • Rudolf Steiner est profondément chrétien et, comme tant d’autres avant et après lui, a interprété les aberrations alléguées du Dieu d’Abraham à sa manière, récoltant comme les autres plus de détracteurs que d’adorateurs à ses débuts.
      Ces derniers ont néanmoins survécu et, à l’image de tant de mouvements au sein de l’abrahamisme, se sont fait une petite place au soleil du Dieu sémite.
      Leur mouvement, ne prônant aucune violence contre ceux qui ne les suivent pas mais plutôt de la pitié saupoudrée de mépris pour leur ignorance (car les anthroposophes "savent", aussi bien que les autres croyants d’ailleurs), leur prophète étant un pacifiste convaincu, ne pose aucun danger à ceux qui ne cherchent pas à imposer leur propre croyance par la force plutôt que par la raison.
      Ainsi, au lieu de crier à l’hérésie parce que ce n’est pas une des version abrahamiques que vous connaissez, vous feriez mieux de contredire rationnellement cette doctrine, aussi absurde et infondée que les autres d’ailleurs.
      Car à jeter l’anathème on passe facilement pour un illuminé et c’est rarement un avantage, hors d’une dictature violente imposant ses propres croyances à tous bien entendu.


    • #1732109

      Comme si croire en la réincarnation connectait à Dieu. C’est déjà limiter Dieu que de croire en cela et c’est très précisément une erreur profonde. Ce genre de spiritualisme ne vise qu’à éloigner des vrais principes en prenant des apparences de chrétienté mais en l’arrangeant à sa sauce. Une technique de Satan des plus subtiles : singer Dieu pour lui dérober.


  • Personnellement je me méfie toujours des : "voila ce qu’ils pensent". Quand vous êtes dans un "courant de pensée" ca ne veut pas dire que vous pensez ou croyez la même chose que tous les autres !

    Après je ne la défend pas, je ne la connais vraiment pas. Mais ne soyons pas comme ces médias mainstream en étant très catégorique... ER ca ne doit pas être ca... Une certaine ouverture... c’est quand même la base.

     

    • Pourtant ce sont ces même clowns qui ridiculise christianisme et islam au nom de a science.Les francs mac attendent leur messie, ces antrhpomachin chose et leur bouddha sur le soleil ; mais n’hésiteront une seconde a qualifier de risible ou d’arriérés chretiens et musulmans qui croient en un unique dieu et dans le retour de jesus .


  • Les Français sont des veaux, mon Général, à cause du français, langue superficielle et mensongère ! Voilà que la place du sujet dans la phrase permet de mentir et de dire sans exprimer ... Bravo M. Steiner, la linguistique appréciera !!


  • Dans tout gouvernement il y a un clown, cette fois c’est une clownesse .


  • Elle a été repérée par qui ?


  • #1731996

    Ah qu’est-ce qu’on est bien !
    C’est où la sortie ?


  • Parce que le dogme catholique classique c’est tellement plus ringard et improbable que de croire que se sont des gnomes qui font pousser des plantes et que les hommes de l’Atlantide étaient des êtres cartilagineux extensibles à volonté...appelez moi réac mais je préfère en rester à la doctrine catholique ! Vous savez c’est comme avec la nouvelle cuisine ou pire encore la gastronomie moléculaire, je préfère un bon vieux cassoulet ou un coq au vin...


  • #1732032
    le 23/05/2017 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Françoise Nyssen, le ministre de la Culture "anthroposophe"

    C’est simple : à chaque nouvelle nomination/ remplacement, on regrette les précédents...
    Rendez-nous Gong Li !


  • #1732037
    le 23/05/2017 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Françoise Nyssen, le ministre de la Culture "anthroposophe"

    Elle semble effectivement très malade : je voudrais aussi être ministre en belgium pour 50 000 euros mensuels.


  • Oui enfin, effectivement je n’ai pas le sentiment que son boulot pour Actes Sud ait quoi que ce soit à voir avec l’anthroposophie, on voit donc mal en quoi son travail de ministre pourrait par contre s’en inspirer. Un peu comme critiquer le jeu d’acteur de Tom Cruise parce qu’on y sent du scientisme.

     

    • #1732247

      Eh ben je me sens moins seul avec votre commentaire, face à cet article à charge , absolument partial et partiel quant à l’anthroposophie. croyez moi si le monde était plein de plus gens qui cherchent à faire évoluer l’humanité en essayant de faire évoluer la leur et devenir de meilleures personnes, on s’en porterai tous mieux.
      Par ailleurs faire l’éloge de la permaculture chez E&R et critiquer la biodynamique.
      E&R décidément tu es comme les autres, tu regardes comme ça t’arrange. On en attend mieux de cette rédaction parce que la soupe oriéntée et de parti pris on l’a partout ailleurs.
      Elle pourrait même être raélienne, notre ministre, on lui demande de faire son boulot c’est tout. y’a quand même pire comme référence que d’avoir dirigé l’excellente maison d’édition d’ARLES, quand même, non ?


    • Je vais essayer de ne pas trop argumenter parce que la dernière fois cela m’a valu d’être censuré.
      D’accord avec Damien et le commentaire de Philippe Emmanuel, c’est un article à charge qui, à mon sens, participe à rabaisser sérieusement la qualité d’E&R. Dommage.
      J’ai découvert l’agrobio au début des années 80 avec des paysans qui pratiquaient la biodynamie.C’était des humains bien au-desus de la moyenne de ceux qu’on peut cotoyer chaque jour : avec un sens des responsabilités dans notre relation avec le monde vivant qui reste bien rare.
      Le travail de Rudolf Steiner est énorme, et je suis loin de tout connaitre mais je connais suffisamment l’agriculture biodynamique pour faire bien davantage confiance à un label "Demeter" qu’à un label "AB".
      Je ne sais quels sont les qualités humaines de Françoise Nyssen, mais la juger sur ses liens avec l’anthroposophie me semble pour le moins une erreur.


    • On peut préférer Déméter au AB sans valider l’anthroposophie qui est la preuve du désir de nouvelle religion mondiale chez nos gouvernements.
      C’est vous qui êtes limités les gars !


  • #1732089

    Y paraît aussi qu’i z’aiment pas les angles droits : allez jeter un oeil au Goetheanum qui se trouve à Bâle, en Suisse, et aux maisons qui l’entourent.

    Arrêtez, s’il vous plaît : j’aimerais descendre !


  • Bof !!
    Les aberrations des minorités ou nouvelles religions ou philosophes seraient elles plus dramatiques, pour la vie en société, que les aberrations des anciennes et dominantes religions ou philosophies ?


  • #1732131

    Il n’y a pas si longtemps l’anthroposophie avait droit de cité chez les écolos/Verts, pour y être passé au début des années 90 (oui je sais mais chacun peut faire des erreurs, évoluer c’est le reconnaitre) je peux vous l’affirmer.
    Bon, c’est vrai que c’est un peu frappadingue si on reste sur les quelques exemples cités ici, on est très proche de Rael et autres hurluberlus mais j’ai souvenir que c’était un peu plus complexe que ça. De toute façon, il suffisait de rencontrer une personne se déclarant "anthroposophe" pour s’apercevoir que ces gens n’étaient pas recommandables ayant une certaine tendance dogmatique, une dureté idéologique assez repoussante.
    Par contre je n’ai pas connaissance que les éditions Acte Sud soient si déconnantes que ça ???


  • Aujourd’hui, sur sa page Facebook, le très agnostique Piero san Giorgio défend l’anthroposophie.

    Plus nous nous approchons de la constitution du Gouvernement global, plus les masques tombent...


  • "Antroposophe"...ça sonne comme une insulte du capitaine Haddock, ça ! :-)


  • #1732202

    On peut être un être spirituel athée. On peut aussi être religieux sans une once de spiritualité.

    Je suis surpris du manque d’objectivité et de distanciation de cet article et de certain commentaire. Qu’est ce qui vous prend camarade ? Que la ministre soit une dépravée ou ce que vous voudrez, qu’elle appartienne à une organisation sectaire ou je ne sais quoi, peut être, mais venir nous dire que c’est à cause de R.Steiner et de sa philosophie, c’est fort de café.

    D’abord qui nous dit que les membres de cette société ont bien compris les écrits et les pensées de R.Steiner. Je ne dis pas qu’il n’a jamais dit de conneries, mais n’y a-t-il pas des exemples de mauvaises interprétations dans tout les courants de pensées ?

    D’autre part ce n’est parce que je ne sais quelle commission a conclu que telle ou telle organisation est une organisation sectaire qu’elle l’est vraiment. Dans un autre registre, le Hezbollah est bien classé parmi les organisations terroristes par l’UE, est-ce vraiment une organisation terroriste ?

    Steiner prétend en effet avoir reçu son enseignement des mondes supérieurs. Mais pas seulement. Il a aussi grandement étudié l’œuvre naturaliste de Goethe, le bouddhisme et autres courants de pensée. D’ailleurs ses "chroniques akashiques" sont inspirées de la philosophie indienne tout comme René Guénon, un autre explorateur des mondes spirituels, que j’ai par ailleurs découvert grâce à E&R. Si j’ai envie de croire que l’homme est un être spirituel incarné mais qu’il ne descend pas du singe comme le prétend la science moderne, qu’est-ce qui m’en empêche ? A qui est-ce que je fais du mal ? Pourquoi balancer comme ça pelle-mele des croyances dans le seul but de discréditer un mouvement de pensée spirituel. Avez-vous déjà semé une graine ? Vous ne trouvez pas ça miraculeux que cette graine sorte de terre et devienne plante ? Si c’est pas les gnomes, c’est quoi ? Dites moi je suis curieux. Certes il faut de l’azote, de la potasse, du calcium, ca c’est l’aspect matérialiste, je connais, mais est-ce que ca suffit seulement ? Steiner a dit " la plante est le désir de fleurir de la terre".

    Personnellement, étant athée mais pas agnostique je suis heureux de ma rencontre avec R.Steiner et R.Guénon dans le seul but de trouver le chemin de la paix intérieur. Et je vous invite camarade, a ne pas vous arrêter à la vision tronquée de cet article.

     

    • Je vous invite à vous procurer le livre de Réné Guénon sur la théosophie et ses différentes branches, dont l’antroposophie de R. Steiner. Le titre de ce livre parle de lui même.


    • bien sûr, vous être athée (un dogmatisme et donc une approche religieuse du problème) autrement vous seriez simplement agnostique (le doute).
      l’athée spiritualiste est comme le gosse qui ne croit plus au père noël mais qui cherche un moyen de continuer à recevoir ses cadeaux.
      Je les connais bien ces zozos issus de la la théosophie (Steiner, Besant etc). ils ont leur ruche mère à Madras. ce sont eux qui ont formé le guru de l’occident, Krishnamurti en pillant la sagesse Indienne et en la rabaissant à un vulgaire rôle Kabaliste et droitdel’hommiste.
      Guénon est juste à la limite, mais il a introduit le ver dans le fruit en fricotant avec un ésotérisme de pacotille. or ce n’est pas parce que vous êtes ésotéristes que vous êtes spiritualistes.
      l’homme , mesure de toutes choses est le venin qui pourrit tout, des sophistes à la FM en passant par la gnose et la Kabale (car l’homme ou lucifer, le démiurge, sont les deux faces de la même monnaie).
      Or Il ne peut y avoir de spiritualité sans reconnaissance de la transcendance
      l’homme mesure de toutes choses ne peut qu’avoir un ersatz de spiritualité car la spiritualité bien comprise demande un référent supérieur qui lui donne une direction pour s’élever. la concentration ou la méditation sur son nombril ne permet que de découvrir son nombril, (la belle affaire). toutes ces spiritualités new age sont des attrape couillon (théosophie, anthroposophie,chamanisme, luciferisme et autres balivernes. aucune vraie spiritualité là dedans mais par contre une belle ingénierie sociale pour des gens en perte de repères. lisez les vies d’Anne Besant ou de R. Steiner, ce ne sont pas des gens très stables, ceci explique cela, et ce n’est pas parce que ça brille que c’est de l’or (je pense à Krishnamurti, Osho, Said Baba etc...)



      On peut aussi être religieux sans une once de spiritualité




      faux ou alors vous considérez le bouddhisme ou le confusianisme comme des religions alors que ce ne sont que des philosophies expérimentales.
      Seul un ignorant évacue le fait que ces philosophies s’appuient sur des valeurs spirituelles qui les ont précédées et qui perdurent silencieusement en leur sein (le Jaïnisme et le Tao), ce qui fait qu’on les prend à tort pour des religions
      Bien sûr il y a la laïcité républicaine ou le culte de la shoah ; mais là on est plus dans l’idéologie que dans la religion si ce n’est en utilisant ses outils dogmatiques.


    • #1732572

      @paramesh

      "On peut aussi être religieux sans une once de spiritualité" : en fait je voulais simplement parler de mon voisin qui va à l’église, mène ses enfants au catéchisme mais qui reste quelqu’un d’hyper matérialiste. Ceci dit j’ai peut être tord d’opposer matérialisme et spiritualité.

      Vous avez certainement raison de dire que la spiritualité bien comprise demande un référent supérieur qui lui donne une direction pour s’élever, mais de quel référent parle-t-on ? Si je prends comme exemple l’abbé de mon voisin, qui par ailleurs sont des gens très gentils, je pense, mais encore une fois je peux me tromper, que passer ma journée dans mes champs à observer les graines que je sème et les arbres que je plante nourri plus mon âme et mon esprit qu’aller à l’église. Puisse mon référent être la nature et le vivant ?



    • Puisse mon référent être la nature et le vivant ?




      pourquoi pas, mais encore faudrait-il que vous les ressentiez en tant que manifestation d’une force immatérielle ou d’un plan qui vous dépasse. et cela demande une structure de pensée qui n’est plus de notre temps : une pensée magico religieuse qui relie l’un au tout (mais là aussi on n’est pas loin du concept du divin) et inversement l’un au multiple (une vision organique et vitaliste qui implique une totale réciprocité).
      pensez vous être capable de sentir ce qui vous relie à une pierre ?
      c’est plus qu’improbable car cela demande un monde ou le profane n’a pas encore sa place.


  • L´article ne dit pas, même si on peut le deviner, qui finance ce mouvement, avec " spiritualité laïque ", on a un gros indice. Ca me fait penser à du noachisme pour riche, une religion sans transcendance, mais avec plus de fleur, de " contact ", des trucs sympas, que le simple noachisme.

    Relevons la réaction de frère Merluchon, parlant de secte à propos de la nouvelle ministre.

    Ensuite, faut voir la liste des Ministre de la Culture, entre Jack Lang l´art moderne et sa réputation impeccable ; Fleur Pellerin et sa lutte anti-Dieudonné, et Audrey Azoulay et ses compétences en littérature francaise, je dirais qu´on est plus a ca prêt.

    Francoise Nyssen semble venir de la société civile, si elle a été coaché c´est sûrement qu´elle y croit fort à sa théosophie. On ne doit pas être loin de toutes ses nouvelles écoles pour riches type Montessori, où il faut respecter l´élève, qu´il apprenne par lui-même, ne pas le traumatiser ; plein de trucs géniaux, mais applicable à une minorité. Le père de tout ca est Rabelais avec l´abbaye de Thélème rappelons-le toujours, les autres ne sont que des aimables rigolards.

    La réalité est différente, si on veut qu´une population soit éduquée, faut un vrai " socle commun ", que les élèves sortent parfaitement alphabétisés à 10 ans. Le régime nazi et les pays communistes y sont parfaitement arriver. Bref, l´enseignement doit être vertical, pas horizontal, 8X9=72, c´est pas poétique.

    Il manque donc les principales sources de financement de cette anthroposophie, enfin anthropos veut dire homme en grec, pas dieu, on devine, mais je n´ai pas de lien.


  • Donc Monsanto et les paysans sont des gnomes et dans l’avenir la procréation se fera par la pipe uniquement... Sans compter Bouddha au soleil et Mars qui fait glou-glou, entre autres.
    Question connerie, ils me paraissent plutôt solidement "équipés" dans cette secte là aussi.


  • #1732302

    André Malraux écrivait : « Le vingt-et-unième siècle sera spirituel ou ne sera pas. » J’ai souvent l’impression que cette phrase est teintée d’une douce ironie.

    Aujourd’hui, tout semble lui donner raison. À croire que le spirituel (qui devrait être, à mon avis, intime, intérieur, modestie, pudeur) est devenu spectacle, arrogance, démonstration ; l’ennemi numéro un du rationalisme.

    Sans débattre de théologie ou d’anthroposophie, on peut s’interroger sur les pratiques des uns et des autres qui s’allient quasiment toujours à une conviction monomaniaque. Est-il possible d’évoquer « librement » certains courants de pensée alternatifs sans nécessairement tomber dans une hallucination collective ?

    Je connais un peu le courant de Steiner. Mais je trouve sidérante cette phrase qui s’apparente à un eugénisme racial : « Le français est, parmi les peuples latins d’Europe, celui qui porte le moins de vie. »

    C’est probablement à replacer dans le contexte de l’époque. Néanmoins, la hargne des dirigeants de nos pays à nous corriger dès que nous osons diverger de l’opinion dominante (l’opinion étant toujours totalitaire, parce qu’indémontrable contrairement à une hypothèse qui peut être vérifiée par des pairs) nous conduit vers de grands bouleversements où les convictions profondes des uns deviendront les crimes de masse des autres.

    En terminant sur une note plus humoristique, j’adore cette croyance anthroposophe : « L’organe sexuel du futur sera le larynx. »

    Quand on sait que le larynx est le principal instrument de la voix, on ne s’étonnera pas de constater que nos politiciens « forniquent » constamment avec les mots pour leur faire dire le contraire de ce qu’ils signifient et de ce fait, engendrent des contresens systématiques qui rendraient jaloux Orwell !

     

  • Je suis assez d’accord avec elle, pardon eux, concernant l’intelligence des blonds....


  • J’ai été à l’école Steiner en Allemagne et mes parents, professeurs 100% Waldorf, sont membres de la société anthroposophique ! Dans ce mouvement, il y a une partie d’ombre sectaire certes, mais aussi de formidables réalisations qui vont à contrecourant de notre société décadente influencée d’ARHIMAN (Satan, selon le DOKTOR STEINER).
    J’aime l’esprit conservateur, plutôt autoritaire et traditionaliste de cette éducation, qui a préservé l’âme romantique Wagnérienne de l’Allemagne d’avant ai 68.
    J’aurais donc préféré un ministre de l’éducation anthroposophe pour réintroduire la méthode syllabique à l’école, comme on l’enseigne encore dans les écoles Waldorf.

     

    • On a toujours pratiqué la méthode syllabique en France, on n’a pas attendu les tarés anthroposophes ! Malheureusement depuis l’IUFM des années 80 c’est brisé.
      La France a été à la pointe de l’école et un modèle dans toute l’Europe durant des siècles.
      Ils utilisent la méthode syllabique ? Très bien, c’est indispensable. Mais ça fait pas d’eux des avant-gardistes ou des traditionalistes.
      Le diable se cache dans les détails !


  • Renseignez vous sur blavatski . Quand on gratte un peu on en reviens tjrs au satanisme .

     

  • #1732465

    Il y a une quinzaine ou une vingtaine d’années, les écoles du système scolaire public dans plusieurs pays européens conseillaient aux parents d’enfants ayant du mal à suivre leur scolarité de les inscrire dans des écoles Steiner.
    En fait ces enfants avaient souvent des problèmes très fréquents, genre dyslexie, dyspraxie, enfants dits "surdoués", formes légères d’autisme ou d’Asperger etc mais qui étaient très, très mal dépistés à l’époque, surtout dans les pays francophones.

    Les choses ont changé quand internet s’est généralisé (vers 1998). Le modèle pionnier britannique (meilleur diagnostic médical et autorisation d’utiliser un ordinateur pour ces enfants dans leur scolarité) se sont généralisés.

    Peut-être le drame personnel de Mme Nyssen avec son fils est-il lié à son intérêt pour les écoles Steiner ? Mais elle ferait là vraiment preuve d’anachronisme car les neurosciences et leur diffusion ont beaucoup progressé à la fin du XXème siècle.

    Pour le plus grand bien de nombreux enfants et de leurs parents qui ont échappé, enfin, au cercle infernal des mises en accusation et des "rééducations" aussi coûteuses qu’inefficaces et mangeuses de temps.

    Merci à ER pour les excellents articles et revues de presse et merci aussi aux commentateurs qui permettent de suivre l’actualité sans pleurnicher ou déprimer ou faire preuve d’acrimonie.


  • Derrière la nomination de Françoise Nyssen, je vois la main du Kremlin.
    Quoi ? Anthroposov n’était pas russe ? mdr


  • Pour pouvoir cracher sa bêtise, il faudrait avoir lu Steiner et on ne la cracherait plus.


  • Rudolf Steiner avait prophétisé l’incarnation d’Ahriman, alias Satan, courant première moitié du XXIème siècle. La destruction des nations n’est rien d’autre que la préparation par les Loges à sa venue et à son règne, d’où sans doute la symbolique avec la nomination de cette anthroposophe au sein du gouvernement : le projet s’accélère.

     

    • #1732962

      eh oui ! Blablabla ! Le "virage" inconscient que vous faites dans votre 2ème phrase est
      incroyable ! C´est comme si vous disiez : Alain Soral a décrit l´Empire , 1 million de gens le suivent sur Internet , alors c´est sûr , le projet de l´Empire s´accélère !


Commentaires suivants