Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Frédéric Delavier – La malédiction de la beauté féminine

 

 

Comprendre les rapports homme-femme
grâce à Kontre Kulture :

Frédéric Delavier, sur E&R :

 






Alerter

94 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1773442

    Autant je peux être d’accord avec Fred Delavier quant il parle de la France et de ses castes, autant quant il parle des femmes, là je dit non, je dirais même que c’est extrêmement énervant de constater que certains hommes puisse penser que les femmes recherchent à ce point le pognon, c’est d’un ridicule !.
    D’abord les hommes ne sont pas généreux, s’ils sont riches, c’est pire !. Les hommes, tout au moins en France (je parle de ce que je connais), ne sont pas prêt à protéger les femmes avec leur argent, les français sont radins la plupart du temps et très égoïstes. Réduire une belle femme à quelqu’un de vénale est injuste si on en fait une généralité, nous ne sommes pas toutes à mettre dans le même sac !!. Faut arrêter les raccourcis imbéciles.
    Effectivement, la beauté passe à un moment donné et je n’ai pas de regret également , je préfère être tranquille, peinarde et seule que mal accompagnée vu le nombre d’hommes inintéressants et pas AIMAble dans ce pays.

     

    Répondre à ce message

    • #1773540

      @Leila

      Mais oui, c’est la tendance, c’est ce que le système attends de vous, que vous soyez dégoûtées des hommes, seules, travailleuses, et éventuellement que vous fassiez quelques gosses pour graisser les rouages.

      On appelle ça le Féminisme et l’ Individualisme, n’importe quelle écervelée "préfère être seule que mal accompagnée" et "sait ce qu’elle veut et ce qu’elle ne veut plus"... on connaît la chanson !

      Eh oui, les hommes riches (ou mytho) vous dégoûtent d’autant plus que tombez dans le panneau, mais si c’est le cas, c’est que vous les cherchiez et que vous vouliez y croire, non ?

      Il a bon dos "votre amour", mais quand le business capote... pfiouuhh !! Y a plus personne ! lol

       
    • #1775315

      @Leila

      Par expérience et observation. Quand l’homme a beaucoup de "calories" pour satisfaire les envies de madame, tout va bien dans le meilleur des mondes. Quand il y en a moins, conjoncture oblige, bonjour les dégâts". Du statut de Star, l’homme riche en "calories" passe à celui de figurant sur la sellette en période de vache maigre (période de vache maigre : chérie cette année on ne pourra pas aller en vacance et je ne pourrai pas te faire de cadeau à 300 euros, il sera fait avec amour).
      Il faudrait supprimer "Pour le meilleur et pour le pire" et garder "que pour le meilleur et dès que tu n’évolues plus dans ta profession, je garde les gosses et tu dégages".
      Nier à ce point l’évidence est au mieux un déni, au pire de la mauvaise foi.
      La nature est bien faite et comme dit notre ami Frédéric Delavier, l’horloge biologique rend certaines femmes plus lucides. Mais à quel prix ?

       
  • #1773707
    Le 27 juillet à 15:03 par Starkamanda
    Frédéric Delavier – La malédiction de la beauté féminine

    Je n’ai jamais vu une femme aider un homme isolé : geek, timide, marginal, socialement les SDF en particulier. La plupart des sdf sont de sexe masculin et ce n’est pas un hasard.

    Les femmes marchent aux côtés d’hommes forts qu’il soit bon ou mauvais ...

     

    Répondre à ce message

    • #1773744

      Faux !
      Combien de femmes sont avec ce type d’hommes ! J’en connais un paquet
      beaucoup de femmes sont justement attitré par des hommes auprès desquels elle se sentent utile.
      Si seul les hommes riches,intellectuel, fort étaient en couple je crois que ça se verait

       
    • #1773808

      Mais non @Ed, je n’ai pas été attiré par un franc-mac, il ne l’était pas au début, enfin pas tout à fait, et en plus, c’est moi qui faisait bouillir la marmite à l’époque.
      Ben si, il faut apprendre à être courtois, que ce soit avec moi où une autre, là est bien le problème cher Ed, d’autant que nous discutons entre gens un peu "éveillés" sur un site dissident. Je ne vois pas pourquoi vous êtes agressif, on peut parler calmement, apparemment parler des femmes vous énerve. Il n’y a pas de raison.

       
    • #1773872

      @Leila

      C’est vous qui me parliez de votre franc-ma, alors s’il l’était avant, pendant ou après, ce n’est pas vraiment mon problème, ni de savoir qui faisait bouillir la marmite, d’ailleurs.

      Et pour rester dans le chapitre de la stigmatisation et du manque de précision, en l’occurrence,
      voyez-vous, ce qui serait discourtois et agressif, serait de déballer comme vous le faites sur vos ex, vos ratés, vos rancœurs , bref, votre dégoût des hommes, et donc quelque part de vous-même.

       
    • #1773978

      @June

      Faux, faux et re-faux !

      1-la très grande majorité des sdf se trouve effectivement être masculine et isolée.

      2-les riches font 2x plus d’enfants en moyenne que les pauvres

      3-les pauvres divorcent 2x plus en moyenne que les riches.

      Quand on sait pas...

      Décidément, le royaume des cieux est à toi.

       
    • #1774129

      @ed : Vos affirmations péremptoires sur le nombre d’enfants sont totalement fausses, cite au moins quelques sources....

      C’était effectivement vrai avant la révolution industrielle globalement et le milieu du 19è siècle, les "riches" ayant en effet plus de moyens pour assurer la survie de leur progéniture, dans un contexte de mortalité infantile élevée. M. Drac l’explique très bien dans sa note de lecture sur le dysgénisme.
      Il faudrait déjà commencer par s’entendre sur ces termes d’ailleurs avant tout débat.

      Les progrès de la médecine, de l’hygiène.... ont complètement inversé cette tendant, et c’est désormais les "pauvres" qui font plus d’enfants, hors exception, que ce soit à l’échelle des pays Occidentaux ou entre les pays "riches" et "pauvres" à l’échelle mondiale.

      Par ailleurs, vous pratiquez l’inversion accusatoire (et l’insulte à la fin même) envers quelqu’un qui est simplement en désaccord avec vous (Leila).
      Enfin bref, vu votre ego boursouflé, la réponse ne manquera pas, mais j’ai autre chose à faire personnellement, vous vous êtes complètement discrédité. le dysgénisme frappe également de plein fouet ici malheureusement.

       
    • #1774155

      @alex

      Ma source c’est le ministère de la justice français.

      Commence donc par citer tes sources pour me dire que les miennes sont fausses, et apprends à lire, l’inversion accusatoire et les insultes viennent de Leila, Céline et June.

      C’est marrant aucune réaction lorsque je développe dans mes commentaires, dans lesquelles je défends la femme, la famille, en faisant une analyse systémique, pas en tapant sur l’un ou sur l’autre, comme "VOUS" ne savez faire que ça.

       
  • #1773839

    De ce que je peux comprendre, il me semble que Delavier expose une idée très simple : l’homme est attiré en premier lieu par le corps et la plastique de la femme tandis que cette dernière est davantage séduite par la position qu’occupe le mâle au sein de la hiérarchie sociale ou du moins que celle ci peut compenser plus aisément le déficit, le manque de beauté. Ceci se constate aussi chez certaines espèces animales. Après savoir si c’est réellement valide pour nous autres humains, je n’en sais rien.

    Dans la mesure où notre culture nous domine et nous écrase, il est tout à fait logique que certains ne se retrouvent pas dans les pulsions animales qui nous dirigent à l’état de nature. La culture éloignant de la nature, on s’attache davantage aux aspects socio-culturels. Par conséquent, la femme se préoccupe de la culture ; l’homme du cul, tout court. A cet égard la femme est plus bien élégante et raffinée, mais aussi plus complexe dans sa manière de ressentir. En bref, la difficulté du problème réside dans ce qui appartient d’un côté à la nature et de l’autre à la culture. L’interpénétration des deux aspects pousse à la confusion. Le risque étant bien d’essentialiser ou de naturaliser ce qui est d’ordre culturel et vice-versa.
    Mais il ne faudrait pas non plus opposer les deux termes car bien souvent la culturel est un raffinement du naturel, à terme un moyen de sublimation, pour le meilleur comme pour le pire d’ailleurs.

    Pour ma part, ce que je constate au quotidien, c’est que les femmes sont tout autant attiréés par la physique que les hommes mais que le sens des réalités les amènent à parfois choisir autrement : car si elles veulent devenir mère et élever dignement leur(s) enfant(s), il leur faut fatalement un père capable de subvenir aux besoins matériels. Ou alors elle doivent y subvenir par elles mêmes au détriment de l’éducation de leurs enfants.

    Faut se rendre à l’évidence, la fonction sociale des hommes et des femmes est surdéterminée par la physiologie. Que la culture essaye de briser ces déterminismes pourquoi pas... de mon point de vue, elle est plutôt censé les magnifier. C’est à dire sacraliser la femme dans son essence féminine (la mère) et conforter la virilité masculine dans ce qu’elle a de plus noble (le père).
    Et si la nature avait voulu faire de nous des hommes au foyer, elle nous aurait pourvu de mamelles pleines de lait. En attendant, pour nourir bébé on est obligé de chasser, c’est à dire d’aller dehors, à l’extérieur.

     

    Répondre à ce message

  • #1773859

    @Marion Sigaut, Céline et Leila

    Voilà, on nage en pleine confusion, en plein irrationnel. en plein délire

    Votre seul argument à vous 3, c’est que je suis un homme (le Mal) et que vous êtes des femmes (le Bien). Nul, zéro. vacuité totale.

    Assumez donc vos propos, vos choix, et vos actes, tout ira bien mieux pour tout le monde, et en famille.

    Moi, le "pervers" et l’"agressif", je ne suis pas automatiquement et bêtement solidaire avec les commentaires de tous les myso, sexo, macho limités et frustrés, comme vous l’êtes visiblement de votre côté, mesdames.... flag !!! mdr

    Non, on est pas encore légalement obligé d’être d’accords ou de s’écraser, que ça vous démange ou pas, et je dis ça relax, détendu et très à l’aise  ;)

     

    Répondre à ce message

  • #1773897
    Le 27 juillet à 21:14 par Perditadeblanc
    Frédéric Delavier – La malédiction de la beauté féminine

    Très sympathique, j’ai enfin connu Mr de la Palice.

     

    Répondre à ce message

    • #1774106

      @Ed, Non encore une fois, vous ne comprenez rien à rien cher monsieur, je n’ai parlé justement que de mes victoires ! J’ai réussi à échapper à des choses bien sombres, j’ai vaincu mes peurs, traverser bien des épreuves et j’ai gagné, oui j’ai gagné, les épreuves font partie de la vie si l’on sait les reconnaitre et les contourner.
      Ne vous en déplaise, tout va bien toutes ces épreuves sont bien loin derrière moi.
      Marion Sigaut a raison, je préfère ne plus vous répondre moi aussi, vous insultez Marion Sigaut, Céline, moi et toutes les femmes, vous avez un sérieux problème mon ami. (je reconnais un certain genre de profil dont il vaut mieux s’éloigner).

       
  • #1774174

    bonjour

    les hommes riches ou puissants dans ce monde sont corrompus en très grande majorité !
    les femmes très belles le savent .elles vont avec ces hommes pour la facilité ou pour profité de la richesse et elles sont ambitieuses et matérialistes.
    ce qui rend un homme fort c’est le spirituel , la foi !
    Gandhi a donné la liberté à 1 milliard d’indiens face aux riches et aux puissants anglais.
    La grandeur d’un hommes c’est sont humilité ,sa foi donc il est intelligent .

     

    Répondre à ce message

  • #1774322
    Le 28 juillet à 16:38 par Marion Sigaut
    Frédéric Delavier – La malédiction de la beauté féminine

    Pour ceux que ça intéresse, une vidéo qui n’a, en son temps, pas trouvé sa place sur ce site.
    J’avais trouvé ça dommage.
    http://www.dailymotion.com/video/x4...

     

    Répondre à ce message

    • #1774366

      Ben tiens... et qui c’est qui l’organise en Afrique et partout ailleurs cette "libération" ?

      Ben c’est précisément les mêmes cathos. Ah C’est magique !

      On aurait du vous expliquer bien plus tôt que les interdits sont élaborés pour être transgresser, et qu’être baptisé n’immunise pas contre la perdition et les perversions les plus variées, bien au contraire., j’ai pu le vérifier assez souvent.

      Et puisque qu’on en est à l’orgueil et à l’exhibitionnisme permanent  ;) sachez que j’ai aimé et été aimé par des femmes plus "clean", belles et intelligente que vous.

      Vous avez manifestement toujours confondu, le pervers ce n’était pas moi.

       
    • #1774394

      Merci chère Marion, il y a beaucoup d’émotions dans cette vidéo. Vous avait mis des mots sur ce que je ressens, les femmes sont culpabilisées quoique qu’elles fassent, comme c’est justement bien dit. Je me permet de vous dire que je vous aime chère Marion, soyez richement bénie.

       
    • #1774686
      Le 29 juillet à 08:12 par Marion Sigaut
      Frédéric Delavier – La malédiction de la beauté féminine

      Merci Leila,
      Un conseil : ne discutez jamais avec un pervers. Vous vous épuisez et entretenez son délire.
      Belle journée à vous

       
    • #1774895

      "D’abord les hommes ne sont pas généreux" dixit Leila.

      Tout est dit.

       
    • #1775456
      Le 30 juillet à 11:41 par Contes et Animation à usage des us âgés
      Frédéric Delavier – La malédiction de la beauté féminine

      Ne discutez jamais avec un pervers. Vous vous épuisez et entretenez son délire”.

      C’est vrai qu’à force de paraitre l’être le pervers laid devenu à pure perte. A l’origine qu’est donc la pureté ?

       
  • #1774474
    Le 28 juillet à 20:01 par Créponné
    Frédéric Delavier – La malédiction de la beauté féminine

    @alex1737
    Francis Cousin n’est pas spécialiste des sociétés primitives (néolithique ou paléo), l’utopie se heurte à la biologie.
    L’Homme est un mammifère et est sociable au même titre que le lion ou le chimpanzé , on retrouve donc la configuration d’un mâle dominant qui offre protection aux femelles.
    Quand la culture ou plutôt l’idéologie, se heurte à la réalité de la la physiologie, on se retrouve dans une impasse.
    La génétique confirme aussi mon propos, où les lignées paternels sont régulièrement remplacées par celles d’autres hommes dominants, c’est le cas en Europe à l’âge du bronze.
    La solution réside dans un changement,de système de valeurs basé sur la physiologie, de modèle économique et social et du retour au patriarcat.
    La femme est totalement vulnérable sans autorité masculine, elle sera soit exploitée sexuellement, soit économiquement ou seule en difficulté à élever ses enfants.
    Messieurs,reprenez vous et arrêter d’accuser les femmes de vos propres renoncement !

     

    Répondre à ce message

  • #1774990

    Ce monsieur dans cette vidéo confond la Beauté avec l’esthétisme...

     

    Répondre à ce message

    • #1776588

      barf... c’est un peu la même chose, c’est très relatif, même la "beauté intérieure".

      L’esthétisme de Michel-Ange n’est pas celui d’Andy Warhol, et la notion de beauté chez les papous n’est pas celle des danois.

      Ce qui l’est moins, c’est la mondialisation de la culture, de la société et des mœurs.

      En l’occurrence, "la libération de le femme de l’oppression de l’homme" (pas du système) , et la destruction de la famille... ça c’est "beau" !

       
  • #1775877
    Le 30 juillet à 22:37 par Le Kelpie
    Frédéric Delavier – La malédiction de la beauté féminine

    Bonjour les références en matière de Femmes dans les coms ! Brigitte Bardot,Lady Diana ,la Sinclair,Marilyn Monroe !
    J’y sentirais poindre comme une sorte d’intox à la Télé /Cinérama /Nous Deux /Voici/Gagala ! /La ploubellePoubelle.
    Si ces femmes sont des fantasmes pour certains ce ne sont que des productions, des fabrications d’images du monde Capitaliste Hollywoodien et ne représentent ni la vraie beauté,ni l’amour mais une fiction à consommer,une illusion marchande qui n’a rien à voir avec la réalité du monde .
    Ce sont les déesses du monde moderne, qu’on veut nous faire croire idéales .Personnellement tout ce qui m’est imposé comme modèle me débecte .Il y a des femmes bien plus jolies et intéressantes que ces prétendues "stars" vantées à coup de pub et de médias .

     

    Répondre à ce message

    • #1776137
      Le 31 juillet à 14:56 par Chercheur
      Frédéric Delavier – La malédiction de la beauté féminine

      Tu n’as rien compris de ce que tu as lu.
      Quelqu’un m’a parlé de ces personnes ci-dessus, j’ai répondu que ces personnes célèbres étaient vénales, nulles et faisaient des mariages interessés à la con, suivant leur caste sociale.
      Et toi tu viens faire la lecon en repetant la meme chose, bêtement, au lieu de reflechir et de repondre quelque chose d original sur la video de Delavier.

       
Afficher les commentaires précédents