Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Géorgie : démissions en série au gouvernement

Les démissions s’enchaînent au sein du gouvernement géorgien, en réaction au limogeage, mardi, du ministre pro-occidental de la Défense, Irakli Alassania, chef du parti Démocrates libres. Ces démissions ont déclenché une crise gouvernementale qui menace l’existence de la coalition au pouvoir.

Le Premier ministre Irakli Garibachvili [en vignette ci-dessus – NDLR] justifie le limogeage du ministre de la Défense en évoquant l’ouverture de poursuites judiciaires contre plusieurs hauts responsables de son ministère, accusés de corruption. Irakli Alassania, lui, rejette ces accusations comme « motivées politiquement ».

 

Des relations difficiles avec Bidzina Ivanichvili

Âgé de 40 ans, Irakli Alassania était considéré comme le membre du gouvernement géorgien le plus fermement pro-occidental, explique notre correspondant à Tbilissi Régis Genté. Il était notamment en charge du rapprochement avec l’OTAN, priorité stratégique absolue de la petite république caucasienne dont les relations avec Moscou sont des plus délicates depuis l’indépendance du pays, en 1991.

Lire l’intégralité de l’article sur rfi.fr

Voir aussi, sur E&R :

Sur le rôle de l’OTAN dans les évolutions du jeu (géo)politique,
chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

3 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.