Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Gilets jaunes, une répression d’État

Ou comment le pouvoir profond a détourné la colère des Français vers la police

Le mouvement des Gilets jaunes a été lentement récupéré par les gauchistes, le documentaire de StreetPress – une des nombreuses branches du CRIF (la branche « jeune et en ligne ») – est donc plus orienté antiflics que social. Mais les images sont là.

 

C’est par le biais du sentiment antiflic (la BAC est particulièrement visée) que la gauche a réussi son opération de détournement, mais aussi par l’infiltration d’agents du Système, on pense à Juan Branco. L’objectif étant de replacer les Français en colère dans un frontal avec les forces de l’ordre, soit le pouvoir visible, pour les éloigner de leur cible qu’a été, un temps, le pouvoir profond (les lobbies et les banques).

Un joli cas de conflit retriangulé, pour les adeptes des ingénieries sociales.

Le titre dit bien ce qu’il veut dire, « une répression d’État », alors que les ordres viennent de l’État profond, il n’y a qu’à voir les injonctions du CRIF, de BHL et consorts depuis le début de l’insurrection. La haine de la classe dirigeante à l’égard des Gilets jaunes en particulier et des Français en général a été le chèque en blanc de cette répression ultraviolente qui a été calculée, avec un cynisme ultime, pour blesser profondément le peuple tout en évitant de faire des martyrs : pas de morts, pas de martyrs, donc pas de contamination de la colère au reste du corps social.

 

La guerre (sociale) d’à côté

La guerre entre les forces de l’ordre et les Gilets jaunes, qui ont longtemps attendu que les policiers et gendarmes tombent la matraque pour changer de camp – alors que ces derniers sont objectivement dans le camp des victimes du libéralisme – devient un spectacle pédagogique destiné à ce que le reste des Français se tienne tranquille. À l’image des SDF qui crèvent lentement sur nos trottoirs et qui servent de calmants sociaux, d’antirévoltant, comme il y a des médicaments antidouleur ou antidépresseurs.

On en arrive à des situations surréalistes où des scènes de guerre ont lieu au cœur des grandes villes, pendant que le reste de la population vaque à ses occupations. Exactement comme en octobre 2005, quand les banlieues flambaient et que les Français assistaient à ce spectacle pyrotechnique en direct. Tout en tremblant un petit peu.

Mais on sait aujourd’hui que le pouvoir de Sarkozy, dépassé par l’incendie social qu’il avait déclenché, avait vacillé...

 

À ne pas manquer, sur E&R :

 






Alerter

58 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2208237
    Le 29 mai à 23:03 par Igor Meiev
    Gilets jaunes, une répression d’État

    Les gradés de la police ont servilement fait suivre les ordres à leurs troupes pour s’assurer qu’elles fassent un sale travail.

     

    Répondre à ce message

  • #2208263
    Le 29 mai à 23:34 par Baygon
    Gilets jaunes, une répression d’État

    Sur la photo c’est des mecs de l’ISIS ou EI ? La ressemblance est frappante.
    La méthode syrienno-russe est très efficace contre ces cafards.

     

    Répondre à ce message

  • #2208456
    Le 30 mai à 11:19 par goy pride
    Gilets jaunes, une répression d’État

    Je dirais plutôt à détourné la colère de la police sur les Français, parce que les yeux éclatés, les mains et pieds arrachés...les fractures du crâne...sont plus du côté des Gilets Jaunes que de celui de la police. Quand les Français seront vraiment en colère contre la police les choses prendront une toute autre allure, et cela ne sera beau ni d’un côté ni de l’autre...

     

    Répondre à ce message

  • #2208499
    Le 30 mai à 12:27 par contempor
    Gilets jaunes, une répression d’État

    Macron a remplacé les FO par des milices incompétentes formées a la va vite, sans aucune qualité morale.
    Comme Hollande, Delanoë, Colomb, Valls, et Macron avec sa manie de tout controler, les FO version 2.Zero sont devenus des clowns qui affichent le palmarès sidérant des tortures, mutilations, sauvageries, irrespect, connerie, lâchetés ...a 10 dans le dos d’un GJ passant la clope au bec !
    PIRE ! MEME DES CADETS DE LA POLICE-APPRENTIS-BLACK BLOCKS, ONT ETE ARRETES DANS LE FOUQUETS EN FLAMMES !
    Nous sommes nés avec le commissaire Maigret, nous voilà en 2019 avec les bozos Benalla-Pinot-Crase-Castaner la bavure !
    Même Ferry, BHL, conseillent aux FO DE FAIRE FEU SUR LES MANIFESTANTS !
    Depuis le 17 novembre, un ahurissant ballet façon Corée du Nord, avec :demandes de délation par les hôpitaux, textes a publier imposés aux journaleux, Fake news, attentats providentiels, etc...pressions judiciaires, policières, intimidations et incendies ou vandalisme chez Drouet. Etc... qu’elle dictature fait mieux ?
    Aucune !
    Problème : POL POT MACRON, même avec son armée de TROLLS, arrive derriére le FN aux européennes ! Rage !
    Macron mange son chapeau mais ne veut rien réformer, ni instaurer le RIC pour conserver son "pognon de dingue".
    Que faire ? Désobéir. !
    Tous en jaune dans toutes les rues de France Acte 29 samedi 1er Juin !

     

    Répondre à ce message

  • #2208503
    Le 30 mai à 12:34 par jeandelalune
    Gilets jaunes, une répression d’État

    on a mis en place deux actions, qui dans les faits semblent identiques mais qui ne procède pas du même mécanisme

    la sauvagerie, qui tire sont action de l’affect
    la barbarie qui tire sont action de la réflexion

    un acte de violence ex nihilo suite à une atteinte de ce qui nous affecte n’a rien a voir avec un acte identique construit a partir d’une réflexion

    le commandement et l’exécutant étant dans le même "panier", la volonté de ne pas vouloir mener une réflexion étant en soit déjà une forme de réflexion

    ainsi, je ne réfléchis pas car j’obéis, je ne condamne pas car il y a des ordres ne peut dédouaner, il s’agit d’une réflexion

    face a cette répression il y a eu une phase de sidération , puis de prises de conscience, maintenant risque de se mettre en place une phase de réactions

    notez que l’objectif qui était de dissuader quelques million de manifestants non violents de se "manifester" chaque samedi a été atteint

    les macronistes se sont fait plaisirs " a pas cher "

     

    Répondre à ce message

  • #2208507
    Le 30 mai à 12:43 par Peter
    Gilets jaunes, une répression d’État

    La plupart des policiers violents étaient des sympathisants d’extrême-droite...
    https://blogs.mediapart.fr/franck-j...

    Si on ajoute le fait que la plupart des gilets jaunes ont votés pour Macron ?
    Je me souvient des images de la prise de l’arc de triomphe ou l’on voit à partir d’une caméra embarquée des forces de l’ordre : les gilets jaunes envoyer une pluie de pavés envers les fonctionnaires sous habits de protection... Il y en a même un qui manque de se faire lyncher au sol avant qu’il ne soit sauver par un gilet jaune (ou un agent provocateur en service commandé ?).

    J’ai tout de suite pensé qu’ils avaient été placé là (en difficulté)... pour donner l’idée d’une république attaquée... mise en difficulté par une foule folle sans limite... Les forces de l’ordre victime d’une injustice flagrante ?

    Je connais également le corporatisme des forces de l’ordre, un corps d’état replié sur lui-même car fréquentant presque exclusivement des gens du métier...vivant dans les mêmes habitats.. Il y a toujours un sentiment que les gens sont contre nos forces de l’ordre qui doivent nous verbaliser, faire du chiffre... C’est mal vécus par les fonctionnaires qui eux fréquentent H24 ce qui ne va pas dans la société... ils se sentent utile mais parfois inefficace..

    Je comprends mieux l’événement de l’arc de triomphe... qui avait pour but de galvaniser les troupes et leur donner le sens qu’ils étaient des victimes en puissances (et il le sont... mais c’est la nature du métier). On pense également à l’épisode du boxeur professionnel.

    Dans ce contexte de victimisation... des forces de l’ordre accepte de faire le sale boulot de l’état... Il est donc naturel que l’état fasse endosser à ce corps de métier le rôle de bouc émissaire, lui faisant porter la charge de tous les péchés...

    Et la corporation accepte ce fardeau.. comme la politique du chiffre ou il faut faire tant de contraventions ; puisque le système est comme ça. Alors qu’avant il y a avait surtout le rôle pédagogique... et l’amende était loin d’être systématique..

    Tout est fait pour que les forces de l’ordre ne passe pas de l’autre côté.. Ils prendront un événement isolé comme la demande de gilets jaunes aux forces de l’ordre de se suicider alors que presque partout les gilets jaunes leur ont demander de fraterniser ! Le storytelling des médias sert également à ramener au bercail les troupes.

     

    Répondre à ce message

  • #2208568
    Le 30 mai à 13:57 par info73fr
    Gilets jaunes, une répression d’État

    A la toute fin, on voit que ce docu est soutenu par ACAT France : " l’ONG chrétienne contre la torture et la peine de mort " (https://www.acatfrance.fr) et... " Open Society Foundations ", de George Soros (https://www.opensocietyfoundations.org) !!

     

    Répondre à ce message

  • #2208991
    Le 31 mai à 03:34 par Anonyme
    Gilets jaunes, une répression d’État

    La colère des FRANÇAIS a été détournée contre les flics, mais les flics ont détournés leur colère contre le peuple français, pour servir des Mafieux, et ils le savent tous ! En 1968 c’était CRS = SS en 2019 c’est SDO = SS !
    Ils prennent moins leur travail à cœur dans les cités contre des trafiquants en tous genres armés de cocktails Molotov de flingues et de kalachs, c’est pas la même limonade là, fumiers, pourritures !

     

    Répondre à ce message

    • #2209421
      Le 31 mai à 18:48 par Luc
      Gilets jaunes, une répression d’État

      Chez moi, ils ont pris une branlée, un bouclier en trophée et dans la rue c’était pas des guignols, des mecs qui triment, ça a flambé et on les acculés dans une ruelle, l’après-midi, ils avaient gazé à une manif pacifique où il y avait des familles, chez moi c’est rural mais ça a des tripes

       
  • #2209079
    Le 31 mai à 09:07 par Contempor
    Gilets jaunes, une répression d’État

    Réponse d’un GJ a jendelalune et Peter
    Bravo pour la netteté et la perspicacité de vos commentaires.
    BRAVO A ALAIN SORAL, A ER, POUR LEURS ANALYSES ET CETTE TRIBUNE.
    Quand pour ma part GJ, je mets en cause certaines "milices FO" comme certains hauts gradés l’ont fait, par ex le Gal Sublet, il s’agit des Benalla Crase et de la "nouvelle manière" de lancer des jeunes FO sans formations, munies de Lbd et grenades qui sont des armes de 1ere catégories, contre des retraites, des jeunes...
    Il faut être malade pour donner de tels ordres et pour faire cela.
    L’image des FO gagnerait s’ils n’étaient porteurs de foulards et de tenues anonymes qui les dissimulent.
    Des cadets de la police arrêtés par des gendarmes dans le Fouquet’s en flammes ! Bientôt déguisés en trans et en folles ?
    Belle image pour l’institution des FO quand ils se rendent dans les banlieues ou représentent l’Etat !
    Les GJ NE VOTENT NI MACRON NI EELV. LES GJ PROTEGERAIENT VOLONTIERS LEURS FORCES DE L’ORDRE SI LES FO N’ETAIENT PAS AINSI POUSSEES A VOULOIR L’AFFRONTEMENT ET LEUR PEAU.
    Ce sont clairement les blackblocks qui ont crié cette connerie de "suicidez-vous !"
    Combien de BB sont entre les mains de la justice pour combien de GJ éborgnés et déférés devant les juges ?
    Les GJ, les manif pour tous, ne votent pas Macron. Macron c’est les BOBOS PS et EELV RECHAUFFISTES , QUI BOUFFENT BIO ET ROULENT VELIB, EN VILLES !
    TANDIS QUE LES COLLOMB-VALLS-CASTANER-FERRY EXIGENT DES FO QU’ILS SOIENT LBDLIB et GLILIB !
    L’électorat RN = la France qui bosse notamment en utilisant leurs bagnoles qui sont leur outil de travail = les votants de chez Marine et Meluche = FO GAULOIS-COMPATIBLES, employés, fonctionnaires, artisans, routiers, agriculteurs, pêcheurs, taxis, infirmiers, artistes, petits patrons, commerçants, artisans, vrp, avocats, retraites, etc...
    LES FO et leurs familles et les francais, GJ OU PAS, MEMECOMBAT POUR NOTRE POUVOIR D’ACHAT, MOINS DE PRESSIONS FISCALES, DE TAXES. DE HAUSSES DE PRIX sur les PRODUITS ET SERVICES DE NECESSITE, POUR LE RIC ET LA DEMOCRATIE DIRECTE, POUR PLUS DE RESPECT DU PEUPLE ET DES ACTIFS !
    N’en déplaise a Macron-Rotschild, les français peuvent se passer des banksters "un pognon de dingue", mais les riches ne sont rien sans les travailleurs ! Gauche du travail ! Droite des valeurs.
    Comme Macron n’entend pas, approchent a grand pas... la révolution de 1789, la crise Syrienne dans nos rues, la nuit du 4 août...
    SAMEDI 1ER JUIN, LA FRANCE TOUTE EN JAUNE POUR L’ACTE 28 !

     

    Répondre à ce message

  • #2216125
    Le 11 juin à 06:22 par Michelly58
    Gilets jaunes, une répression d’État

    Je suis désolée mais les flics n’ont pas besoin de manipulations de l’état profond pour se faire haïr, ils y arrivent trés bien tout seuls et comme des grands. Si ils souffrent tellement que ça pourquoi ne pas avoir rejoint les Gilets Jaunes ? je pense qu’il va falloir un moment donné arrêter de leur chercher des excuses et commencer à les voir pour se qu’ils sont : des complices dans le système de matraquage généralisé des citoyens. Se même état profond qui les lâchent royalement après mutilation rendu d’ailleurs en reportant majoritairement la faute sur eux. Il y a un prix à payer quand on est prêt à prendre un œil, arracher des mains et tabasser des gens pour 300 euros et le retour de bâton ne fait que commencer.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents