Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Guerre de l’information autour des gaz de schiste : le point sur la France

Premier pays européen à interdire les gaz de schiste dès 2011, la France offre un exemple intéressant d’une guerre de l’information à partir d’une situation que l’on peut qualifier de très défavorable.

On aurait en effet pu penser que l’affaire était entendue. L’exploitation et même l’exploration des gaz de schiste sont rejetées par une majorité de l’opinion publique et de la classe politique. La loi d’interdiction est votée en 2011 sous la présidence de Nicolas Sarkozy et l’interdiction est confirmée en 2012 par le président Hollande. Cette situation de départ présente donc un rapport de force dans lequel le faible a clairement pris un avantage qui pourrait sembler décisif. Cela n’a pourtant pas empêché les pro-gaz de schiste de déployer une guerre de l’information et un lobbying intense tant envers le pouvoir politique – français et européen – que l’opinion publique.

 

Rappel du discours des adversaires au gaz de schiste

Que nous disent les adversaires des gaz de schiste ? Leurs arguments concernent deux volets, d’une part le mode d’exploitation du gaz, d’autre part les gaz de schiste en eux –mêmes. L’accent est mis sur les dangers pour l’environnement occasionnés par la fracturation hydraulique. Cette dernière est rejetée en raison de son impact environnemental, des risques de pollution et d’activité sismique, mais aussi ses conséquences pour la santé humaine. Le second volet concerne les gaz de schiste en tant que source d’énergie non renouvelable. Selon ses adversaires, les gaz de schiste contribuent au réchauffement climatique, détournent des ressources des énergies renouvelables et sont en contradiction avec la transition énergétique. Les anti-gaz s’appuient sur un nombre important de site web, une forte mobilisation militante (associations, manifestations), une partie de la classe politique acquise à cette cause et une forte médiatisation en direction de l’opinion publique.

 

Les éléments de langage des pro-gaz de schistes

Les pro-gaz utilisent des arguments économiques et géopolitiques. S’appuyant sur la situation américaine, les pro-gaz mettent en avant un « miracle économique » : le prix du gaz a été divisé par trois, il contribue à relancer la croissance et va offrir aux Etats-Unis une indépendance énergétique que l’Europe et la France sont loin de posséder. A la suite d’une étude réalisée par Sia partners, les pro-gaz avancent également l’argument de l’emploi, assez imparable en période de chômage de masse. Le gaz de schiste permettrait donc de créer 100 000 emplois. Ce chiffre est annoncé en septembre 2012, jour de la première conférence environnementale à propos de la transition énergétique, et sera repris par bon nombre d’organes de presse. Le dernier argument de poids est la réduction de la dépendance gazière de la France et donc une réduction de la facture des importations.

Pour faire passer leur message, surtout en direction de l’opinion, les pro-gaz s’appuient également sur la présence et les déclarations des personnes publiques, en général des dirigeants de grandes entreprises françaises. Les pro-gaz ont bien compris que le poids des mots est capital dans cette offensive. Plutôt que d’attaquer directement l’exploitation des gaz de schiste, ils concentrent leurs efforts sur l’exploration et la recherche.

Lire la suite de l’article sur knowckers.org

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La ritournelle républicaine : vous avez voté pour nous DONC vous avez voté pour TOUT notre programme. Vous avez voté pour Hollande plus par haine de Sarkozy que par adhésion de son programme, c’est pas grave, vous aurez le programme : mariage gay, théorie du genre , etc. et même les promesses qu’on ne tiendra pas (mon ennemi c’est la finance). Les français vont voter pour Sarkozy d’abord par haine de Hollande et par peur de Valls mais aussi pour faire barrage au FN...et du coup, on pourra dire après qu’ils auront voté pour TOUT le programme de Sarkozy : ce qui comprends le gaz de schiste.
    Et voilà comment on fait passer tout et n’importe quoi.


  • Aux USA le prix du gaz a été divisé par trois... Ce sont les sionistes US qui interdisent à la France d’exploiter le gaz de schiste afin qu’elle continue à être dépendante de ses importations - bientôt en partie américaines sans doute... Sinon il est incompréhensible et grotesque de se priver d’une telle ressource .


  • Ces imbéciles d’écolos, après nous avoir imposé les ruineuses et inutiles éoliennes qui défigurent la France, veulent maintenant priver la France d’une ressource vraiment rentable !

     

    • Je ne suis pas écolo mais je sais lire les rapports des experts. Non seulement cette ressource est un leurre occasionnel et ne remplacera pas les sources d’énergie conventionnelles actuelles, c’est juste un marché de dupe pour faire un maximum de fric pour certains ; mais c’est aussi, à juste titre, une exploitation à haut risque de part son mode d’extraction, pour nos nappes phréatiques, la consommation en eau potable, ainsi que la ruine des terres des propriétaires fonciers (voyez aux USA).
      Enfin, nous voyons de toute façon que la "bulle" américaine sur ce type d’exploitation s’est considérablement dégonflée, entrainant même peut-être sous peu des faillites bancaires à cause des prêts contractés pour la création de ces sociétés non rentables...
      Notre avenir ne réside pas dans l’exploitation du gaz de schiste mais dans le développement d’autres sources d’énergie alternatives, ayant tellement fait leurs preuves qu’elles dérangent les exploitants d’énergie conventionnelle. Il faut savoir maintenant ce que nous voulons vraiment...


  • Le lobby du schiste n’a aucune chance, car il est avéré que c’est un désastre colossal. Si le prix du gaz est divisé par trois... en contrepartie les inconvénients, tracas et problèmes en face s’accumulent à l’infini. Même les USA pourraient (en plus du peu de bénéfices) laisser le schiste, aux conséquences dramatiques de risques de séismes qui grondent déjà des entrailles de la terre. Aux USA, il y a des milliers de mini séismes par an dus aux injections d’eau à pression phénoménale pour en extraire le gaz. Encore une fois : si le prix du gaz est divisé par trois... cet avantage est englouti en un clin d’oeil par les inconvénients incommensurables qui s’entassent. Pollution, santé, nappes phréatiques souillées. A certains endroits aux USA... l’eau au robinet prend feu avec un briquet ! Mais aux USA il est "interdit d’interdire" le schiste. Les propriétaires ne sont donc nullement propriétaires de leurs terres ou leurs terrains au sens propre du terme. Toute action en justice est vouée à l’échec. C’est cette loi au sommet qui prime sur tout. C’est les Etats-Unis, quoi. Vous achetez des terres... qui ne seront jamais à vous.

     

    • Non seulement les propriétaires US sont propriétaires de leurs terres, mais encore des ressources de leurs sous-sols, contrairement à ce qui se fait en France où c’est l’Etat qui est propriétaire du sous-sol . C’est sans doute la raison pour laquelle le sous-sol français est si peu et si mal exploité .


  • On ne fait pas impunément n’importe quoi avec la nature qui sait réagir. Le futur est à des ressources autres et bien plus facilement exploitables, avec parcimonie et sens des réalités au service de l’être humain et non pas du sacro-saint business.


  • Le gaz de schiste c’est de l’arnaque. En fait les ressources s’épuisent trés vite et il faut refaire des forages, cela coute trés cher. E&R et les crétins pro gaz qui suivent ici n’ont pas vu l’écroulement du gaz de schiste aux USA ? C’est fini cette histoire, la bulle financière a éclatée.
    Le gaz de schiste, c’est nul, moche et ça ne marche pas...
    C’est de l’attrape couillon...