Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Huile de schiste : une catastrophe se prépare aux États-Unis

La question de l’huile (pétrole) de schiste revient sur le devant de la scène avec la nouvelle baisse des cours du brut (tant en WTI qu’en BRENT). En fait, ce qui était anormal était la timide hausse que l’on avait connu en février 2015. Mais, une tendance haussière va bien s’affirmer dès l’été 2015 ainsi qu’annoncé sur ce carnet le 1er janvier dernier[1].

Voici donc les dernières nouvelles de la catastrophe qui se prépare aux Etats-Unis. On se souvient du film « There will be blood »[2], et l’on peut ajouter « Yes, it will…  ».

L’économie de la production d’huile de schiste.

La production de l’huile de schiste obéit à des règles assez particulières. L’une des caractéristiques de cette production est la forme très particulière de la courbe de production. Le pic de production est atteint entre le premier et le deuxième mois de la mise en service du forage. Le volume de la production décroit après très rapidement. En fait, on n’obtient plus que 25% de la production du pic d’exploitation entre 19 mois (2010) et 15 mois (2013).

 

Graphique 1

Source : Dyker D., « Why Shale Oil Is a Ponzi Scheme », note posté sur The Street, le 17 mars 2015, http://www.thestreet.com/story/1308...

 

Le niveau de production s’est largement amélioré de 2010 à 2014, mais conserve les mêmes caractéristiques. Cet épuisement rapide des forages impose un renouvellement rapide de ces derniers, et donc des investissements constants.

L’industrie de l’huile de schiste est composée, aux États-Unis et au Canada, essentiellement de petites compagnies, d’où d’ailleurs le mythe d’un « rêve américain » dans le domaine du pétrole. Mais, les conditions de rentabilité de ces petites compagnies (qui exploitent environ 85% des forages) sont très différentes de celles des grandes compagnies (comme Exxon) qui ont elles aussi investi dans ce secteur. Si, pour certains forages réalisés par Exxon le deuil de rentabilité est à 45 dollars le baril, il est bien plus élevé dans les petites compagnies, estimé entre 70 et 75 dollars.

Ces dernières réalisent leurs investissements avec un très fort effet de levier bancaire. Dès qu’elles obtiennent une concession, elles demandent un crédit à la banque, crédit qui peut couvrir entre 90% et 95% de l’investissement nécessaire. Le remboursement est assuré par la production dans la première année de vie active du forage, celle ou il est le plus productif. Mais, cela implique de garantir le prix. En fait, en incluant les intérêts, une compagnie gagnait de l’argent tant que le pétrole se vendait au-dessus de 80 dollars le baril. Les assurances prises par ces compagnies leur assuraient un prix garanti entre 80 et 90 dollars. Mais, ces assurances ne couvrent que 6 mois de production et elles n’ont pas été renouvelées à partir d’octobre 2014 devant la chute importante des prix du pétrole. Cela signifie qu’elles ne seront plus protégées à partir de la fin du mois de mars 2015.

À partir de cette date, seules les grandes compagnies pourront vendre avec un cours du baril (indice WTI sur l’Amérique du Nord) entre 43-45 dollars le baril. Cela implique un effondrement des investissements, donc des nouveaux forages, et à terme de la production de pétrole aux États-Unis. En effet, près de la moitié du pétrole produit est du pétrole de schiste.

Lire la suite de l’article sur russeurope.hypotheses.org

Voir aussi, sur E&R :

Sur une autre pollution made in USA, chez Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • une question me vient. est ce que le pétrole est d’origine carbonifère ? car l’huile de schiste serait plutôt liée à la roche ????
    mais cela montre bien que pour raire de l’argent on est prêt à tout.

     

    • Suis pas sûr d’avoir compris la question...


    • ’lut, je vais essayer de répondre très simplement à ta question :)

      Origine du pétrole : Imaginons un océan où se dépose une grande quantité de matière organique (planton, débris végétaux et animaux). Dans cet océan se déposent également des sédiments (boues, sables...). Après des millions d’années le tout se transforme en roche et se retrouve à de grandes profondeurs où la température et la pression sont élevées. C’est ce qui transforme la matière organique piégée dans la roche en hydrocarbures (matière organique et hydrocarbures sont constitués quasi essentiellement de carbone) et le sédiment souvent sous forme d’argile se transforme en schistes. Les hydrocarbures sous forme de kérogène (et pas kérosène lol !) se transforment à leur tout en pétrole et gaz.

      Deux possibilités : soit les hydrocarbures restent dispersés dans la roche mère ("dilués" dans les schistes), soit ils se regroupent et migrent jusqu’à se trouver piégés dans des structures géologiques particulières, principalement dans des plis en forme de chapeau de Napoléon, les anticlinaux. C’est comme une bulle d’air piégée dans un verre retourné dans l’eau. Ainsi les hydrocarbures s’accumulent souvent dans des roches poreuses comme les sables ou les grès au sein des anticlinaux, les roches pièges.

      Les roches pièges forment donc les fameux gisements pétroliers et quand ils deviennent rares, difficiles à exploiter, et bien on se rabat sur les roches mères que l’on doit fracturer. C’est un peu se rabattre sur les miettes !

      Quant au Carbonifère c’est une période géologique de la fin de l’ère Primaire durant laquelle de grandes quantités de végétaux géants (dû à un taux de carbone atmosphérique très important) se sont trouvés piégées en couches épaisses qui comme le pétrole ont été enfouies et soumises à de fortes pressions et températures pour finalement se transformer en veines de charbon plus ou moins épaisses.

      voili voilu ^^


  • On se demande bien pourquoi les USA sont passés au gaz et au pétrole de schiste :

    - C’est peu rentable.
    - C’est très très peu écologique.
    - La presque totalité du pétrole occidental est déjà contrôlé par les USA.

    Une des raisons pourrait être que les USA prévoient un guerre à mort au moyen-orient, genre guerre atomique, bactériologique ou chimique. Ceci arrêterait immédiatement la production de pétrole au moyen orient.
    Toute l’économie occidentale serait arrêtée, sauf les économies basées sur des énergies autres que le pétrole du moyen orient.
    Ceci expliquerait aussi l’attitude de l’Arabie saoudite qui sait qu’elle serait sacrifiée par les USA.
    La Chine sans le pétrole du moyen orient serait bien embêtée.

    Ce n’est qu’une hypothèse, mais c’est la seule explication à dimension stratégique sur l’exploitation des schistes par les USA.

    On peut penser à une explication purement économique genre bulle financière, arnaque de ponzi...

    L’avenir dira ce qu’il en est réellement.

     

    • L’explication purement économique est de loin la plus sérieuse... et ne fait qu’ajouter un exemple de plus à la longue liste des arnaques purement bancaires qui ont secoué le 20ème siècle, à commencer par les chocs pétroliers des années 70, dont la seule raison d’être était de maintenir le dollar. Lisez "Pétrole, une guerre d’un siècle" de W. Engdahl, tout deviendra lumineux.


    • la réponse est plus ou moins dans l’article : seules les majors tireront leur épingle du jeu, et les banques ont engrangé un maximum de bénéfices sur les prêts, (les dettes à venir seront titrisées et refourguées à la Fed contre du cash pour sauver le soldat Ryan) rien de nouveau sous le soleil


    • Quand on sait que le système occidental génère autant d’argent qu’il le veut et qu’il le distribue à qui il le veut, on est en droit de se demander si il existe encore des raisons économiques aux grands mouvements de ce siècle.


  • Et bien oui ,on fait des guerres, on envahie des pays,on fout la merde partout dans le monde, on pollue les sols même ceux des autres ,les mers aussi. Bref, on est aux aboies. Faut tout détruire, faire du pognon coute que coute c’est notre devise..... " what else"


  • Complètement cohérent et argumenté. On aimerait bien également une analyse du même genre sur la situation économique en france suite à la dévaluation de la monnaie de singe, pour 2015 ( récession, inflation, budget, endettement et poids de la dette, marché de l’emploi ect...) Une mise en perspective. Ce serait sympa.


  • #1147179

    Cycle classique du capitalisme américain : comme avec le pétrole et le chemin de fer, on laisse les petits (moyens) entreprendre le maillage du territoire, puis on organise un crash qui permet la concentration à peu de frais entre les mains des très gros.

     

    • #1147710

      Oui je pense aussi que vous êtes vrai, c’est la deuxième raison de la baisse, la première restant une attaque économique contre la Russie, le Venezuela et potentiellement l’Iran et l’Algérie aussi quoique l’actualité et le ton des mass-médias laisse penser que ces deux états ne sont pas directement visé.


  • Les catastrophes suite au forage pour le gaz de schiste se font sentir aux USA avec des tremblements de terre de plus en plus fréquents...
    En Allemagne le cas de Staufen est impressionnant suite à des forages pour l’installation géothermique à la mairie. Toutes les constructions de la ville sont fissurées...Une video sur Youtube "Staufen" montre bien les dégats. Les habitants ont tout perdu !

     

    • #1147718

      Le résultat est effectivement spectaculaire mais il peut également surement être obtenu avec un forage de gaz ou de pétrole. C’est lié au type de la roche de surface dans la vallée du Rhin, il existe aussi un cas en Alsace. L’entrepreneur a fait de la merde, il a mal percer son trou et l’eau de la nappe phréatique remonte vers la surface où elle est absorbé par la roche et la fait gonfler, les modifications topographique du terrain pètent tout, les routes, les murs, les toits... les gens sont désespérés !
      A vous décourager d’installer la géothermie ailleurs que sous un sol argileux.


  • (Les assurances prises par ces compagnies leur assuraient un prix garanti entre 80 et 90 dollars. Mais, ces assurances ne couvrent que 6 mois de production et elles n’ont pas été renouvelées à partir d’octobre 2014 devant la chute importante des prix du pétrole. Cela signifie qu’elles ne seront plus protégées à partir de la fin du mois de mars 2015) VOILA POUR IL Y A SURPRODUCZION

    Voila pourquoi il y a une surproduction
    Les assurances prises par ces compagnies leur assuraient un prix garanti entre 80 et 90 dollars. Mais, ces assurances ne couvrent que 6 mois de production et elles n’ont pas été renouvelées à partir d’octobre 2014 devant la chute importante des prix du pétrole. Cela signifie qu’elles ne seront plus protégées à partir de la fin du mois de mars 2015. les petits producteur pompe a fond et vendent la production du futur. sachant que fin mars c est fini les assurance vont pleuraient ps le deuil de rentabilité lol le seuil


  • Quelqu’un pourrait nous éclairer sur le pétrole produit à partir de micro-algues, en laboratoires géants ?


  • Je commence à me demander si en fait la baisse actuelle du pétrole ne serait pas en réalité un moyen de couvrir l’arnaque du gaz de schiste en accélérant son inévitable effondrement en le cachant derrière le prétexte "C’est de la faute aux bougnoules qui vendent leur pétrole pas assez cher"...par exemple n’entendons-nous pas souvent l’absurdité consistant à dire que ce sont les Saoudiens qui en rétorsion contre les USA ont fait plonger le prix du pétrole ? Comme si ce sous-pays colonie israélo-américaine avait les moyens d’une politique souveraine dans ce domaine !


  • Le pétrole issu de la fracture du sous-sol sous pression est la pire catastrophe écologique que nous pouvons imaginer pour extraire des hydrocarbures.
    Toutes les terres ayant subi ce procédé ne s’en relèveront jamais, tant tous ces produits hautement nocifs balancés sous pression sont imprégnés dans les moindres interstices des sous-sols, des nappes phréatiques et remontent dans les terres fertiles, les cours d’eau, les forêts. Après, c’est un "no man’s land", seule la charogne peut peut-être y vivre.

    Imaginez ce procédé utilisé en France (après que le traité transatlantique soit signé par l’Europe pour nous enc...ler un peu plus et nous interdire de refuser, par exemple...). La richesse et la densité géographique de notre pays où tout est imbriqué, montagnes, cours d’eau qui alimentent nos campagnes, les plaines et rejoignent les lacs, les mers. Tout cela forme un ensemble assez compact et cohérent où tout peut être interdépendant. Une exploitation (un saccage, je devrais dire) par fracture du sous-sol avec ces produits hyper-polluants, pourrait avoir un impact à 6 à 800 kilomètres à la ronde avec nos cours d’eau. Je ne sais pas pour les autres pays mais, nous n’avons pas de zones complètement distinctes comme un désert ou autre sans qu’il y ait un impact jusqu’à nos rivages de Méditerranée ou Atlantique. Et je ne parle même pas des lieux de fracture eux-mêmes et périphériques, où toute vie animale, toute culture agricole devient impossible.
    C’est ce qui se passe dans certaines régions des USA et du Canada. Il y a des vidéos très explicites là-dessus.

    C’est autre chose que la catastrophe économique de monnaie de singe qu’ils arrivent à se créer entre charognards de l’appât du gain, sans aucune autre considération.