Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Haftar passe à l’offensive : 121 morts et 600 blessés dans les combats près de Tripoli

 

L’Armée nationale libyenne (ANL) du maréchal Khalifa Haftar va poursuivre son offensive à Tripoli. C’est ce qu’a promis, samedi 13 avril, le président du parlement basé dans l’est libyen – siégeant dorénavant à Benghazi –, malgré les appels pressants à l’arrêt des combats qui menacent de nombreux civils.

 

« Nous devons nous débarrasser des milices et des groupes terroristes », a estimé Aguila Saleh, président de la Chambre des représentants qui soutient le maréchal Haftar. Celui-ci a également assuré les habitants de Tripoli que « la campagne pour libérer la ville sera limitée et ne violera aucune liberté, mais permettra de rétablir la sécurité et de lutter contre le terrorisme ».

[...]

[...]

L’ANL du maréchal Haftar mène depuis le 4 avril une offensive pour tenter de s’emparer de la capitale. Celui-ci espère étendre son emprise sur l’ouest de ce pays pétrolier, alors qu’il contrôle déjà l’est et une grande partie du sud, mais il se heurte aux forces loyales au Gouvernement d’union nationale (GNA), issu d’un accord politique interlibyen parrainé par l’ONU et soutenu par la communauté internationale depuis fin 2015.

 

Le maréchal Haftar reçu au Caire

Khalifa Haftar a été reçu dimanche 14 avril par le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, connu pour en être l’un des plus ardents soutiens. L’objectif de cette rencontre était, selon des médias officiels, de discuter des « derniers développements en Libye ». Le contenu et l’issue de ces discussions n’ont pour l’instant pas été communiqués.

Plus tôt dans la semaine, jeudi 11 avril, l’Union européenne avait réclamé l’arrêt de l’offensive sur la capitale libyenne. Diffusé par la haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères, Federica Mogherini, le communiqué avait été bloqué une journée par des divergences sur la question entre la France et l’Italie.

« Une option militaire ne peut être une solution », avait déclaré le chef du gouvernement italien, Giuseppe Conte, qui appelle à un dialogue entre les belligérants. « Le risque est grand que cela provoque une crise humanitaire », avait-il ajouté. « Le chaos à Tripoli pourrait pousser également au départ de nombreux Libyens. »

Ancienne puissance coloniale en Libye, l’Italie soutient le gouvernement de Fayez al-Sarraj, reconnu par la communauté internationale et attaqué depuis dix jours par les forces du maréchal Khalifa Haftar.

 

 

L’offensive surprise a ravivé les critiques contre Paris qui, comme Le Caire et Abou Dhabi, est accusé de soutenir l’homme fort de l’est libyen. « Je n’ai aucune raison de penser que la France puisse avoir des intérêts autres que celui de la stabilité », a commenté Giuseppe Conte dans les colonnes du Fatto Quotidiano.

Au moins 121 personnes ont été tuées et 561 autres blessés depuis le début le 4 avril de l’offensive, a indiqué l’Organisation mondiale de santé (OMS) dans la nuit de samedi à dimanche. La bataille de Tripoli a également fait plus de 13 000 déplacés.

Lire l’article entier sur france24.com

 

Un sujet de France 24 datant du 8 avril 2019 :

Le chaos libyen, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • il semble qu’on va refermer le verrou libyen. Plein de morts chez les innocents, des gros s’en sont mis plein les poches : 1 pour les gros 0 pour les petits. Le match la est fini, les petits europeens auraient pu prendre plus dans la tronche,les petits libyens vont surement continuer a payer la facture. Faut que les petits musclent leur jeu,s’ils ne veulent pas perdre le prochain match...


  • Ça ressemble a une diversion, l’homme de la CIA & co masque par cette opération la tentative de déstabilisation de l’Algérie par ces frontières notamment la sud, sud/est.
    L’ANP est-elle prête ?

     

    • Parce que les autres ne sont pas des hommes de la CIA. Un pays a besoin d’une armée et non pas de milices. Quant à la déstabilisation de l’Algérie, elle est en pleine action et ce n’est pas par le général Haffar, mais par les milices qui reçoivent des armes de la Turquie et du Qatar.


    • C’est quoi le fond de votre pensée ? Parceque là vous partez dans tous les sens.


    • 1/2
      Je n’ai aucun fond de pensée. C’est le monde qui est ainsi et qui va dans tous les sens. Je n’ai fait que donner quelque information sous forme de ligne directrice. Sinon le sujet mérite un traitement plus approfondi pour le comprendre. Pour ce faire, il faut remonter au début de la destruction de la Libye qui s’est faite par les islamistes avec la complicité des Européens et des Américains. En fait, sa destruction avait été programmé depuis longtemps et les islamistes faisaient partie du projet en ayant comme tâche de préparer l’opinion arabe et musulmane à la fatalité de sa destruction et aussi à celle d’autres pays.
      Cela a commencé avec le propagandiste islamiste Cheikh Abdelhamid Kichk, alors qu’internet n’existait pas encore, Il diffusait ses diatribes ou discours via le support de la cassette audio que ses fidèles répliquaient et distribuaient de mosquée en mosquée, de marché populaire en marché populaire. partout dans tous les pays du monde, la France y comprise. C’était au début des années 80. Il participait à la compagne classique et permanente de la propagande américaine ou occidentale contre l’Ex-Urss au nom de l’islam, comme d’autres au nom du christianisme, de l’art ou de la littérature. Comme dans le cochon, tout est bon pour ceux qui le consomment et tout est mauvais pour ceux qui ne le consomment pas.
      D’ailleurs, le père spirituel des frères musulmans Youssef Al Qaradawi a poussé l’outrecuidance jusqu’à faire une fatwa qui rend licite l’assassinat de Kadhafi. Et il fut assassiné par une horde d’islamistes aux cris d’allah Akbar avec une sauvagerie inouïe et aucun respect à la dignité humaine en lui enfonçant même une baïonnette dans l’anus. Ainsi, on a montré au monde entier que les musulmans sont des sauvages. Regardez de quoi ils sont capables. Pendant ce temps-là les véritables instigateurs se sont sortis les mains propres.
      La Libye, L’Algérie, la Syrie étaient visées avec une attention et un soin particulier, car tous les grands pays comme l’Indonésie, l’Inde dans une certaine mesure, l’Égypte et bien d’autres ont été vaincus et ralliés à l’Occident. Depuis la chute de l’Ex-Urss, l’Occident croyant avoir gagné la guerre ou l’ayant gagné s’était mis en branle pour aller recueillir les fruits de ses efforts et réclamer son butin de guerre, ce qui s’ensuivait par les guerres des Balkans, de l’Algérie sous forme de guerre civile, de l’Irak, de la Libye et de la Syrie, ect.


    • 2/2
      La Libye, L’Algérie, la Syrie étaient visées avec une attention et un soin particulier, car tous les grands pays comme l’Indonésie, l’Inde dans une certaine mesure, l’Égypte et bien d’autres ont été vaincus et ralliés à l’Occident. Depuis la chute de l’Ex-Urss, l’Occident croyant avoir gagné la guerre ou l’ayant gagné s’était mis en branle pour aller recueillir les fruits de ses efforts et réclamer son butin de guerre, ce qui s’ensuivait par les guerres des Balkans, de l’Algérie sous forme de guerre civile, de l’Irak, de la Libye et de la Syrie, ect.
      La Libye et la Syrie étant les derniers pays à être attaqués par islamisme et bombe de l’Otan combinés, avaient compris qu’il ne leur servait à rien de résister à l’Occident vu que la Russie elle-même se faisait encercler par l’Otan et ses bases à hauteur de ses frontières. La main sur la plaie, ils avaient fait tout ce qui était possible de faire pour plaire à l’Occident, mais pas jusqu’à perdre leur dignité et ce qui les faisait en tant qu’État et peuple. Mais l’Occident et sa partie qui ne pardonne pas à l’humanité avaient préféré les détruire...
      Quand quelqu’un comme "DSK à moustaches" parle du général Haffar comme un agent de la CIA, c’est mal venu et c’est trop tard. La CIA est maitresse de la Libye et ses sous-fifres se disputent le butin. Parler encore de la déstabilisation de l’Algérie alors qu’elle a commencé depuis la destruction de l’État libyen et bien avant vu que le terrorisme n’avait jamais cessé en Algérie surtout au Sud et n’avait fait que s’aggraver depuis avec la déstabilisation du Tchad et du Mali où la France et ses alliés (canada...) jouent aux gendarmes tout en étant complices de ce qui est arrivé.


    • Comprendre dans la partie 1/2 que je voulais dire dupliquaient et non pas répliquaient.


  • « C’était mieux avant » osent déclarer ces horribles réactionnaires qui ont connu le régime « tyrannique » de Kadhafi.


  • Le Haftar espère rentrer dans l’histoire parmi les grands hommes ( à l’exemple de Omar El mokhtar). Mais sa place, dans l’histoire, sera au côté des vils qui ont trahi leurs frères et leur patrie pour un plat de lentilles. Il n’en sortira plus jamais.
    A son âge, il devrait y penser.