Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Hassan Nasrallah : "La décision de Trump nous encourage à agir"

Discours du secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, le 7 décembre 2017.

 

(Pour activer les sous-titres français, cliquez sur « sous-titres »)

 

À lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Aujourd’hui dans l’après-midi, le monde entier aura les yeux rivés sur la Dahyeh, la banlieue sud de Beyrouth où devrait se tenir la plus grosse manifestation depuis la décision américaine de mettre un terme à l’impasse de l’agenda politique concernant la Palestine occupée Vs la colonie sioniste. En véritable porte-parole du Front de la résistance, Seyyed nasrallah dévoilera leur agenda. A partir de là, il y aura un avant et un après pour toute la région !
    Sera-t-il offensif en relevant le défi d’une guerre quasi immédiate en mettant l’accent sur l’importance des organisations palestiniennes déjà sur le sentier de la guerre (elles sont toutes en état d’alerte maximale) ou plus diplomatique en fermant définitivement la porte aux américains quant à leur avenir au Moyen Orient, ce qui signifie la fin de la présence militaire américaine dans un avenir très proche et la fin définitive de leurs intérêts ? Ce qui revient à reporter la guerre à un délai plus éloigné mais avec une colonie sioniste beaucoup plus affaiblie...


  • Que dire de plus que le Chikh ? Rien ... C’est d’une limpidité à couper court à tout !

     

    • @awrassi
      Le discours de cet après-midi est un tremblement de terre pour l’entité sioniste et les États Unis. Il appelle à l’isolement total de la colonie sioniste et met au défi les États Unis de pouvoir mettre en oeuvre leur décision. Il met en place une stratégie globale d’affrontement de toutes les factions de la résistance pour que que chacune ait son rôle dans le futur affrontement. Il appelle les palestiniens à renforcer leurs manifestations et aux dirigeants à couper court à tout contact avec les dirigeants sionistes tout en disant non aux américains.
      C’était un véritable programme de résistance mondiale, à couper le souffle !


  • Il ne dit rien des pourparlers avec d’autres organisations et chefs musulmans (R. T. Erdogan par eg.). Trump aurait-il constaté le même manque d’unité et de contacts dans l’Islam ? Les médias le traitent de fou, Trump complice ? en profite -til ou veut-il passer à la postérité de l’histoire balfourienne. Fou, sa responsabilité ne sera pas reconnue (comme avec Bush ou les dirigeants français qui votent leur immunité ). Tactique de l’Empire : rester caché dans la banque et se servir de pantins malades pour conduire ses agressions.
    Nasrallah ne parle pas non plus de la réaction orthodoxe ni chrétienne. Le Pape va t-il s’excuser ? Ayant fait trainer le processus de reconnaissance d’une mémoire juive millénaire du site, nous serons tous coupables et redevables. Le Crif l’a compris qui demande à Macron de plier le genou.

     

    • Il dit tout au contraire...s’il ne parle pas des "arabes"du Golf ou même d’Erdogan c’est qu’ils comptent pour du beurre depuis longtemps, les uns par leur silence assourdissant approuvent tout simplement cette décision unilatérale des yankees, l’autre turc fait de l’esbroufe mais alors pour les actes vous attendrez longtemps en vain.


    • La Turquie d’Erdogan a déjà reconnue Jérusalem ,capitale de l’entité sioniste bien avant Trump. ...
      Les accords signés (suite au réchauffement des relations entre la Turquie et l’entité sioniste après le refroidissement qu’avait produit l’incident du bateau marmara)ont été signés entre al Quds et Ankara ...
      Évidemment le peuple turc n’en sait rien...


  • Par cette annonce sur Jérusalem capitale, Trump a reconnu Israël comme étant le nouveau Roi du monde.
    Netanyahou est à Bruxelles pour faire valider ce nouveau titre par les européens.
    La ligue arabe et sa majorité atlantiste a approuvé ce statut par son silence.
    La Russie et la Chine restant trés timide à ce sujet, il ne reste que le monde chiites et bien sûr Certains peuples aux 4 coins du monde à s’y opposer ouvertement.
    Le coup de grâce doit tomber, l’effondrement économique et financier ne peut-être que très proche pour parapher le nouvel ordre mondial.

     

    • #1859160

      Probable krach court terme -20% sur les valorisations en début d’année 2018 à cause du consensus encore non intégré autours du fait que la Fed pourrait relever ses taux 3 ou 4 fois en 2018. .Puis, probable très forte progression des marchés boursiers pendants encore 3 ans jusqu’en 2020/2021. Christine Lagarde nous a prévenu. 7 ans après 2014... https://www.youtube.com/watch?v=M7u...


    • L’histoire géopolitique commence donc en 1947.... ok ! mdr

      Pas d’intérêt européen au Proche et Moyen-orient, aux USA, en Russie ou en Chine ?

      Grand temps de vous réveiller tous et d’arrêter de collaborer comme des trizos dans un atelier protégé (travail, impôt, conso).


  • des militaires israéliens entrain de volés des pommes

    http://www.presstv.com/DetailFr/201...

     

  • #1859027

    Je ne comprends pas pourquoi c’est Trump à lui tout seul qui détermine ce qui doit se passer à Jérusalem ? Qu’est ce qui lui donne ce pouvoir ? je ne trouve pas de réponse claire à cette question, est ce que quelqu’un pourrait m’aider à comprendre ?

     

    • il suffit peut être de constater qui est son gendre , l’importance de ses réseaux , son influence politique et familiale puisque sa fille et ses petits enfants sont convertis à LA religion ! De plus la majorité des américains qui votent , d’un côté comme de l’autre , sont acquis à la cause israélienne , et en période de turbulences que traverse le président depuis son élection , sa décision va lui redorer le blason largement entaché par l’état profond - c’est encore une décision qui ne coûte pas grand chose à l’état , bouleverse une région entière , détruisant un pays tout entier , mais qui sert un dirigeant fébrile , à des milliers de km des désastres en cours !
      "ils" nous ont habitué à ces phénomènes depuis la dernière guerre .


    • @Trumpet de jericho
      Trump est président des SA et à ce titre décide ou pas d’installer son ambassade dans tel pays dans telle ville.. Il est élu pour ça.
      Je ne comprends pas votre étonnement.
      Ne varietur
      Lavrov


    • @Trumpet de Jérico
      Aucun président américain ne peut déterminer la stratégie de l’Empire tel qu’on le voit et qu’on pourrait appeler État Profond ou alors l’Institution américaine. Seuls trois présidents lors de ces soixante dernières années ont essayé d’imprimer une vision qui leur était propre. Le premier JFK, on sait ce qui lui advint, le second Nixon a été "impeached", le troisième, Bush père, faisait partie de l’Institution mais n’a pas été réélu, peut-être a-t-il payé son refus de "finir" le boulot en Irak, ce que fit son fils en toutou. Voilà en gros ce qui peut arriver de pire ou de moins pire au président américain qui veut "jouer" en dehors des "clous".
      Dans le cas de Trump, il ne fait qu’exécuter l’agenda prédéterminé. Pour ceux qui suivent avec attention les événements, c’est immédiatement après l’échec de la dernière carte américaine au Yémen de pouvoir renverser la table qui a déterminé la dernière décision. Rappelons-nous la carte Kurde puis Libanaise avec Hariri. Et ceux qui pensaient qu’il était capable de sortir du cadre en sont pour leur frais, il a immédiatement été dépouillé de ses principaux stratèges mais n’a même pas réagi montrant par là qu’il n’a même pas le minimum "requis" de courage pour se battre pour ses "convictions". Son manque d’épaisseur politique qu’il remplace par un discours se voulant viril et rugueux cache mal son absence de vision. Sa seule "vision" est celle de l’homme d’affaires qui pense la politique comme un business. Il n’a réellement aucun avenir et ne laissera probablement comme trace que ce qu’il a déclenché par soumission. Finira-t-il son mandat ? Tout dépendra des répercussions de l’affaire d’Al Quds/Jérusalem. Si les conséquences sont douloureuses pour les États Unis (pas que politique, car un mouvement de boycott économique se dessine), il sortira de la politique humilié et aura détruit l’espoir de millions d’américains ayant cru en son discours...


    • @ un Artesien ;

      .. Et que le petit-fils de Trump, aine de sa fille Ivanka, s’appelle Theodore en l’honneur de Theodore Herzl...


    • @Solmed ;

      Votre analyse est parfaite, et recouvre l’opinion des analystes US les plus intelligents et les plus integres (Ron Paul, Philip Giraldi..).

      Un seul petit desaccord : Mr Trump sera en fait immortalise par l’Histoire, comme le President par qui la 3eme Guerre Mondiale est arrivee. Le President Poutine ne s’y trompe pas, qui vient d’annoncer retirer les troupes russes de Syrie, pour ne pas donner pretexte a l’escalade.

      L’Empire Anglo-Sioniste n’acceptera jamais de reconnaitre la defaite, car il mene ses batailles avec la vie des autres.
      L’avenir sera fait de politique de la terre brulee, jusqu’a ce que cet Empire s’ecroule. Ce qui est certain de se produire, car il s’attaque a present a des puissances nucleaires, qui se defendront.


    • Nous y sommes. Tout simplement. Comme prévus. Même si on ne veut pas partir en guerre, "ils nous y trainerons par les cheveux..." Relisez "TORCHELECTRIQUE ", je sens bien qu’il à tout dit. Sinon que nous dit Mr Soral ?


    • Pour moi (et je me trompe peut-etre) la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël par trump à plusieurs objectifs :
      - ne pas trop froisser l’establishment
      - vérifier qui sont les ennemis véritables d’Israël et les faux ennemis, C’est à dire ceux qui s’en fichent. D’ailleurs si Macron doit se prononcer C’est aussi pour montrer qu’il ne s’en fiche pas. Bref avoir une vision de la diplomatie inrernationale.
      - accélérer les tensions et les débats pour en arriver à en découdre un jour de façon internationale par une annonce officielle au monde entier

      Au fond qu’est ce que ça change au quotidien à Jérusalem ? Pas grand chose. C’est symbolique, certes, mais ça va fait bouger des choses. Peut être de bonnes choses. On se sait jamais.


  • Incroyable les US sont pris par les incendies le feu est partout à Los Angeles la ville de tous les vices là où les gens meurt d’un étrange champignon provenant des cendres apres que le feu est tout emporté.
    Bref on le dira jamais assez tout se paie dans la vie.


  • J’ai suivi en direct son discours cet après midi. ..
    Historique !!!
    Trump à signé le début de la fin de l’entité usurpatrice. ...


  • #1859340

    Merci pour vos réponses et vos éclairages très intéressants sur cette question. Mon étonnement vient surtout de ce que je suis surprise que cette décision dépasse par ses conséquences (telles que déclinées par Hassan Nasrallah) la simple prise de position d’un état, mais semble avoir la valeur d’une officialisation émanant d’une autorité compétente à décider pour le monde.