Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Henri Guaino harcelé par quatre "journalistes" de service public antirusses

Aphatie, Birenbaum, Bornstein et Sintès à la manœuvre

Jean-Michel Aphatie, Guy Birenbaum, Gilles Bornstein et Fabienne Sintès sont en charge des interviewes politiques et géopolitiques de la nouvelle chaîne franceinfo. Le 8 décembre 2016, ils reçoivent Henri Guaino, ancien conseiller et rédacteur de discours de Nicolas Sarkozy.

 

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils ne sont pas impartiaux. Ils ont choisi leur camp : celui des rebelles, de Daech et d’al-Nosra. Henri Guaino a choisi le sien – mais il a le droit – qui correspond à son éthique et à ses convictions personnelles. Les journalistes sont censés, eux, obéir à un code de déontologie, doublé d’un cahier des charges de service public.

La preuve en une question inquisitrice et non journalistique, de Gilles Bornstein :

« Qu’est-ce que vous admirez chez Vladimir Poutine ? »

Pour info, Gilles Bornstein a été longtemps le rédacteur en chef des émissions de Jean-Luc Delarue...

 

 

Après la gifle Brexit, la gifle Trump, la gifle Fillon, les journalistes du camp du Bien n’ont toujours pas compris pourquoi les Français ne les suivent plus, et pourquoi leur profession est aussi décriée.

Le syndrome antirusse, malgré le respect historique que se vouent les deux peuples, est une constante oligarchique en France, surtout depuis l’américanisation de la société. Pour exemple, la grande spécialiste de l’Union soviétique a longtemps été Hélène Carrère d’Encausse, qui a donné le la en la matière. Anticommuniste notoire, elle avait pronostiqué l’effondrement du système soviétique...

Le journal Le Monde, lui, reste indécrottablement antirusse et anti-Poutine. Dans un article d’André Frachon, daté du 8 décembre 2016, et intitulé « Xi Jinping, Trump, Poutine : un trio de durs face à une Europe trop douce », ressort toute la thématique des brutes sauvages asiatiques, avec en prime le populiste Trump dans le tas. Comme si les États-Unis, jusqu’à présent, avaient fait régner le droit international dans la Pax americana :

Les doux Européens, volontiers confiants dans l’extension de la notion d’État de droit à la vie internationale, n’ont guère d’illusions à entretenir. Poutine, Trump et Xi Jinping, nationalistes convaincus, veulent façonner le monde à leur main. Un peu partout, l’idéal démocratique-libéral est en perte de vitesse et, avec lui, celui d’un ordre international qui serait régi par la norme de droit. Il n’y a qu’à Bruxelles qu’on cultive encore ce dernier rêve.

L’article se termine sur une prophétie terrible :

À Pékin, Xi Jinping serait le moins anti-européen de « la bande des Trois », mais les Chinois savent jouer de la division des Européens entre eux. Dans la multipolarité conflictuelle qui s’annonce, la désintégration du projet européen serait une tragédie. Pour les Européens.

Or qui a affaibli et contrôlé l’Europe, depuis le début ? Sûrement pas la Russie ni la Chine...
Carrère d’Encausse ne va pas aussi loin dans le catastrophisme et dans l’américanophilie, elle semble secrètement apprécier la posture de Vladimir Poutine. Interrogée par La Revue des deux mondes, elle analyse la relation possible entre le président russe et le nouveau président américain.

- La rédaction d’E&R -

 


 

« Nous sommes prêts à restaurer les relations entre la Russie et les États-Unis ». Telle était le message qu’a adressé Vladimir Poutine à Donald Trump au lendemain de sa victoire à l’élection présidentielle américaine le 8 novembre dernier. Une volonté visiblement partagée par le prochain locataire de la Maison-Blanche qui a tenu, à plusieurs reprises durant la campagne, des propos favorables à son homologue de Moscou, souhaitant rétablir « une relation forte et durable avec la Russie ».

 

Dimanche 4 décembre, le président russe a renouvelé l’exercice devant les caméras. Dans un entretien diffusé sur la chaîne russe NTV, Vladimir Poutine a ainsi prédit que le président américain élu serait rapidement à la hauteur de ses responsabilités : « Le fait qu’il a réussi dans les affaires montre que c’est une personne intelligente », a déclaré le chef du Kremlin avant d’ajouter : « S’il est intelligent, cela veut dire qu’il se saisira rapidement et pleinement des responsabilités qui l’attendent ».

Que faut-il comprendre de ces échanges entre les deux hommes ? Pour Hélène Carrère d’Encausse, spécialiste de la Russie et secrétaire perpétuel de l’Académie française, nous sommes loin du « roman d’amour  » décrit par certains observateurs, même si les deux chefs d’État ont «  une certaine convergence de vue » sur les grands problèmes internationaux.

 

Revue des Deux Mondes – Donald Trump et Vladimir Poutine ont eu des mots bienveillants l’un envers l’autre, notamment lors de l’entrée en lice du candidat républicain dans la campagne américaine. Cette admiration réciproque est-elle illusoire et purement rhétorique ou y a-t-il une véritable estime des deux côtés ?

Hélène Carrère d’Encausse – Les propos tenus par Donald Trump avant l’élection étaient purement électoraux. Il s’agissait avant tout de prendre position contre une Hillary Clinton très anti-russe, très va-t-en-guerre. Il faut être très prudent vis-à-vis de Donald Trump. Entre un discours électoral et la pratique des relations internationales, il existe un fossé. Comme sur beaucoup d’autres choses, le nouveau président américain pondérera certainement son propos et aménagera ses positions en choisissant des termes plus modérés que ceux tenus jusqu’à présent. Il s’agit d’un homme pragmatique : une fois l’investiture passée, rien ne prouve qu’il sera en extase devant Vladimir Poutine.

Le président russe a lui été d’une grande modération en accueillant l’élection de Donald Trump. Il n’a témoigné aucun enthousiasme excessif. Vladimir Poutine se montre prudent car il sait qu’il n’a aucune raison de faire confiance aux autres. Il n’est pas homme à faire des cadeaux et s’exalter pour qui que ce soit. Réinstallée dans une position stratégique, la Russie est un interlocuteur clé sur de nombreux problèmes de fond : celui de l’OTAN, de la relation avec le Moyen-Orient, de la manière de concevoir l’éradication de l’État islamique et, au-delà, des diverses sources de terrorisme, qui ont d’ailleurs été largement provoquées par la politique américaine en Afghanistan et en Irak. Il ne faut donc pas se faire d’illusion : nous ne sommes pas devant l’esquisse d’un roman d’amour entre deux chefs d’État.

 

Revue des Deux Mondes – Comment peut-on définir ce qui rapproche Vladimir Poutine et Donald Trump ?

Hélène Carrère d’Encausse – Des convergences existent sur les problèmes internationaux à régler. Ils partagent notamment la volonté incontestable de régler les questions du Moyen-Orient, d’arriver à mettre fin à cette situation anarchique qui aboutit à un terrorisme totalement incontrôlable. Tous deux savent que la Russie comme les États-Unis, avec la Turquie, l’Iran et l’Union Européenne à un moindre degré, ont un rôle primordial sur cette question. Il y a donc sinon une réconciliation, du moins une certaine convergence de vue sur ce point.

Les deux chefs d’État semblent aussi avoir conscience d’un certain déplacement, ou d’un glissement des relations internationales : les choses ne se passent plus dans le cadre d’un conflit États-Unis/Russie sur le terrain européen, selon une vision héritée de la Guerre Froide. Vladimir Poutine veut le faire admettre. Mais Donald Trump le suivra-t-il là-dessus ? Nous n’en savons, là encore, rien pour le moment.

Sur la question de l’OTAN, la volonté de Donald Trump de voir l’Europe assurer sa propre sécurité rejoint celle de Vladimir Poutine qui veut faire admettre que cette alliance est une structure obsolète, qu’il faudrait adapter aux changements géopolitiques survenus depuis les années 1990.

Lire la suite de l’entretien sur revuedesdeuxmondes.fr

Conflit syrien, Russie de Poutine et médias aux ordres sur Kontre Kulture

 

Désinformation et suivisme des journalistes français, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

60 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Céline : " Un employé n’a pas d’opinion " . Les journalistes sont des employés qui doivent défendre non pas leurs opinions mais celles de celui qui les paie, leur patron-maquereau . Ce ne sont en aucun cas des "journalistes" mais de petits agents de propagande, en l’occurrence, sioniste : il faut l’être pour choisir le camp d’Al Nosra .


  • La racaille sioniste Aphatie parle des bavures de l’aviation russe, qui ne commet pas en Syrie le millième de celles commises par l’aviation américaine en Irak .

     

    • #1619955

      Vous oubliez, l’Afghanistan, la Somalie, la Libye, le Pakistan (drones) etc...


    • ...ou à ROYAN ( France ) en 1945 ...ou pour déloger une petite poche de Soldats Allemands , nos "libérateurs" , employèrent 2173 bombes au NAPALM , détruisant 85% de la ville et tuant 500 civils Français et ...35 allemands... ! (des centaines de bléssés).... !
      J’ajoute que la référence à DRESDE (de Guaino ) , est , dans ce contexte , tout à fait recevable et pertinente... !
      L’impudence inversée (contractuelle) d’Apathie , en devient risible.... !


    • ..ou à Brest, ville entièrement rasée par 300 000 ( trois cent mille) tonnes de bombes explosives, au phosphore et au napalm.
      Les négociations entre Allemands et Américains avant le siège de la ville n’avaient pas abouti..
      On trouve encore , régulièrement,des bombes non explosées. Sans parler des mines dans le port ! Au mois de novembre 2016, une mine anglaise renfermant 600 kilos de TNT a été découverte à l’entrée de la rade, là où passent les sous-marins nucléaires ! Tout va bien !


  • jean michel aphatie, celui qui raserait le château de Versailles si il était élu président de la république francaise. Anti france et anti russe que sont ces journalistes !! Dehors !

     

  • Henri Guaino aurait pu leur fermer le claquet,
    en parlant de Gaza en 2006 et 2014,
    il avait 4 "journalistes" haineux et partiaux en face de lui.
    Preuve que l’occident ne digère pas la victoire de Bachar,
    leur propagande tombe en morceaux.


  • Ces journalistes Sionistes seraient mal à l’aise si la question était les massacres et les bombardements de Gaza par l’armée Israélienne et les bombardements Français , Anglais et Américains sur la Libye.


  • Ce ne sont pas des journalistes mais des thuriféraires, des larbins de ceux qui les paient. Un ’journaliste’ n’a pas d’opinion. Ces 4 intervenants ne font de servir de relais à la doxa de leurs dominants et l’affronte/confronte à celle de quelqu’un invité à servir à de repoussoir. Ceci dit sans parler du niveau rudimentaire des interventions qui s’indignent du fait qu’en guerre on tire des coups de canons, qui sont bons ou mauvais selon l’endroit d’où ils partent. Sur le fond, on doit constater à quoi et à qui en sont réduit les dominants afin de perdurer. Médiocrité, vulgarité, propagande foireuse. Il ne leur reste que des peignes-culs pour maintenir leurs effectifs.


  • #1619938

    Ce Apathie se comporte comme un juge policier de la pensée ,
    tout ça pour asséner leurs mensonges récurrents , je trouve que Guaino
    n’a pas su se défendre , sur les mensonges racontés sur cette guerre en
    Syrie , peut-être tout simplement parce que son mouvement politique LR
    a lui-même menti sur ce qui se passe réellement sur le terrain et surtout
    sur les causes de l’attaque de la Syrie , donc pour cette raison qu’il est
    limité dans ses réponses .

    Normalement ont ne devrait les laisser dire leurs mensonges car ils ont
    été les déclencheurs donc ils sont , eux , coupables de la suite , des
    morts dont ils nous serinent , les parents morts de ce jeune Syrien sur
    la vidéo , ce sont ,eux, les attaquants et complices des djihadistes qui sont
    les réelles responsables de ces crimes , il faut bien que les villes soient
    nettoyées de criminelles qui ont , eux , aider à installer pour renverser
    Assad .

    Cette guerre d’ingérence est politique.....honte à ses faiseurs de moral
    de journalistes .


  • Il mentent sans arrêt sur le régime de Bachar al Assad et leur attribuent tout et n’importe quoi , y compris les actes dégueulasses de leur protégés les pseudo rebelles vrais barbues !
    Quand c’est l armée Israélienne qui bombarde un hôpital, c’est Bachar aussi qui a des avions Israéliens ?!
    Qu’est ce qu’ils voudraient nous faire croire ? Que les habitants d’Alep préfèrent qu"on les laisse aux mains des barbares égorgeurs et violeurs d’enfants de Deach qui ne sont même pas des Syriens ? .
    NOn les Syriens ne veulent pas ça ! mais d’autres le veulent de toute leur force pour eux.
    Car comme le dit BHL "C’est bon pour ....."


  • Heureux de constater que cet homme reste droit dans ses bottes et sort de cette idéologie gauchiste/trotskiste bas de plafond. La propagande tire ses dernières cartouches mais elles ont pris l’humidité. Une LePen face à ce tribunal et ça finit en suicide collectif du côté des "journalistes" ^^


  • Mais ils semblent préférer Daesh à ceux qui luttent contre ces journalistes...quequ’un leur a dit que Daesh a fait plus de mal ici ou en Orient que Bachar El Assad ou Poutine ? Ils ne font que parler "principes et indignation" mais après on fait quoi ? On laisse Daesh continuer leur petite promenade sur Terre ?


  • A quoi on reconnait un bon journaliste comme "apathie" ?
    La facilité à ouvrir sa gueule pour ne rien dire.


  • Ce n’est plus du journalisme on le sait bien ,mais un tribunal ,arrangé en plateau télé avec 4 militants de guoooooche bobo en train de lécher les culs de leur maitre ,avec des arguments à l’emporte pièce , d’une stupidité sans nom . Nous aurons des débats normaux avec de vrais journalistes quand toute cette clique sera débarquée


  • Quelle bande de ’’Glands’’ ces 3 mousquetaires !

    Qu’on les vire ces larbins !!! Plus la gueule est grande moins l’intelligence s’exprime !


  • Très faible défense de Guaino, il n’a pas le niveau.
    Poutine et Bachar ont gagné, c’est fini pour tous ces propagandistes atlantistes.


  • Aphatie, c’est comme Pathé Marconi, la voix de son maître.........

     

  • pourquoi Aphatitte ne va pas s’engager sur le terrain, il contact ses amis "modérés", il prend sa bite et son couteau et il va rétablir la paix et la démocratie, d’autres l’on fait par le passé pour aider les républicains espagnols, d’autre s’engageaient dans le franquisme, qu’il aille faire sa guerre avec birenbaum, bornstein, et sans oublier sintès pour faire des pipes pendant les heures de repos.


  • Le degré zéro de la réflexion cet Apathie. Et des méthodes crasses en plus : montrer une vidéo d’une victime de bombardement et contraindre son interlocuteur à reconnaître que s’il défend un tant soit peu un rapprochement avec la Russie il est complice de la mort de civils.

    Sauf qu’on sait très bien comment cette guerre est née, avec la signature d’un contrat de gazoduc entre Damas et Téhéran au détriment d’un projet concurrent avec le Qatar.
    Les pays du golfs autrefois implantés économiquement en Syrie n’ont pas apprécié ce rapprochement de Damas avec l’Iran et ont soutenu, avec l’aide de l’Occident, des pseudo-rebelles islamistes.
    Dans cette histoire la Russie qui a des intérêts stratégiques en Syrie, dont une base navale, ne peut tout simplement pas laisser tomber le régime. Attaquer le régime syrien revient à attaquer les intérêts russes.
    Une fois compris cela pas la peine de singer des pleureuses, surtout quand en même temps on applaudit des deux mains les exactions des américains, qui eux non plus n’ont jamais été des tendres au moyen orient.


  • Encore des journalistes qui ne sont pas au chômage...

     

  • La promo de la haine ordinaire ne se cantonne pas aux chaines privées .Sur France Culture & musique , c’est permanent et à dose maxi . Il y a quelques jours , juste 5 mn au hasard = fin de la pub ... et la speakeuse interviouve un " chef d’ orchestre Lithuanien ". Le malheureux ne peut en placer une , et cette speakerine nous explique vivement comment la vie est impossible en Lituanie , du fait de la proximité de la Russie de Vlad... Puis le sujet passe au suivant , et je m’ aperçois que le nom du chef d’ Orchestre n’ a pas été dit , qu’il n’ a pas pu parler , et que tout cela n’ était donc qu’un montage - plutôt grossier - pour injecter une dose de haine anti-Russe .... Car à part ça : aucun contenu ! Ni nom ni fait .


  • Si cette bande de journaleux d’occase veulent des précisions claires ,sans propagandes,qu’ils interrogent Mère Agnès-Mariam ,elle va leur donner des précisions croustillantes ,parce que Mère Agnès-Mariam n’est pas derrière un pupitre ou un bureau à raconter des histoires ,mais connait bien le sujet pour le vivre quotidiennement .
    Courage, mesdames et messieurs les journalopes ,ce qui est loin d’être votre slogan .


  • La télé ne manque pas du tout depuis que je l’ai jetée. Et je comprends pourquoi !


  • Aplatie, ça sonne bien comme nom en ce moment. Oui mais devant qui et pour combien ? Ces gens ont une indignation sélective. Quid du phosphore blanc sur les civils palestiniens, quid de la destruction programmée de la Lybie et de l’Irak, de leurs chefs, de leurs populations, de leur identité même, de leur culture...Répondez Aplatie ! Et en même temps on aimerait dire "Taisez-vous Aplatie !".


  • Aphatie et ces journalopes pro atlantistes font partie des complices de toute cette boucherie en Irak , Libye, Syrie Ukraine sans compter les pays africains ! Ils auront des comptes à rendre comme collabos du système criminel socialo-sioniste quand le peuple retrouvera sa souveraineté !


  • Terrifiant. Un vrai tribunal d’opérette joué à l’avance.

    "Orchestrée par les larbins de l’impérialisme US et les collabos de l’obscurantisme wahhabite (ce sont souvent les mêmes), cette propagande a diabolisé le gouvernement syrien en lui attribuant la responsabilité des crimes commis par ses adversaires. Elle a aussi diabolisé la Russie, dont l’intervention militaire en Syrie, contrairement à celle des pays de l’OTAN, respecte le droit international et frappe sans lésiner les terroristes de tous poils. Il faut vivre en France, ce pays de masochistes, pour voir la haine de la Russie se déchaîner, avec une rare violence, chaque fois qu’elle fait reculer les terroristes. À chaque défaite infligée sur le terrain aux commanditaires du massacre du Bataclan, nos charlatans hexagonaux, du gouvernement aux médias, se répandent en clameurs indignées !"
    Bruno Guigue 07/12/2016


  • a quand le même débat avec Israel à la place de la Russie et Gaza à la place d’Alep ?

     

  • C’est la police de la pensée ,Guaino est coupable d’ avoir des accointances avec les "méchants Russes" et "Bachar qui massacre son peuple".Apathie le petit procureur a été bien plus déférent ce matin sur les ondes avec Fabius l’ ex étranger aux affaires.il va de soi qu’ entre sionistes le ton est beaucoup plus courtois .

     

  • Ce Monsieur Guaino essaye de défendre son point de vue avec le même logiciel que ses opposants. Il n’aura aucune chance. Mais pourquoi accepte t-il ce genre d’invitations ? Ils sont 4 contre 1 à lui couper la parole en permanence. Il n’est pas très malin d’accepter ce genre de traitement. En venant sur ces plateaux, il cautionne les journalistes.
    Tan pis pour lui.


  • Eh, Jean-Mich’, un p’tit débat d’homme à homme avec AS ? Nan, hein. Je m’disais bien.


  • Cet antipathique garçon de café nous ressort encore le coup du "gazage des populations de la Ghouta" par Bachar el Assad alors qu’on sait de manière sûre que ces armes ont transitées par la Turquie et qu’elles ont été balancées par les barbus assassins. Les composants nécessaires à la fabrication du gaz sarin venait des US. Pourquoi Guaino qui sait tout ça ne répond pas à cette tête d’ampoule ?


  • Le Guaino n’a aucune répartie, c’est pas possible d’être aussi médiocre.
    Déjà, qui prouve que cet obus provient des forces pro gouvernementales ? Les images de victimes en tant de guerre, on peut leur faire dire ce que l’on veut. Qui a gazé la population à Alep ? Qui fournie des armes et des hommes à Daesh ? Pourquoi Israël à bombardé un aéroport Syrien, avec quelle légitimité ? Si on aide pas la Syrie à se débarrasser de Daesh, qui va s’occuper de ces bouchers ?
    La seule répartie du Guaino face à l’Aplatie et de comparer Poutine à Staline et de tousser.


  • Henri Guaino s’est très mal défendu.


  • #1620425

    il est con guano, il aurait du faire une sortie en queue de poisson. Quel intėrêt ce débat avec ces gens là que plus personne ne considère. Sa tentative de ménager la chèvre et le chou est pitoyable. Il n’est pas mieux qu’eux au final, un clown parmi les clowns. Il continue de tomber, triste déchéance. La France a un besoin urgent de politiquement incorrect, t’as compris, Riton ? Autrement va te faire voir !


  • Les sionistes n’ont jamais eu de Nation. Leur but ultime est de détruire celle des autres. Les français sont prévenus. Tous ces propagandistes ont déjà fait allégeance à Israël qui n’en est pas une. On leur a promis "LA TERRE PROMISE" à condition de prouver qu’on a bien servi l’entité. Mais les vrais sionistes , le moment venu feront le tri entre" les vrais et les faux élus". Comme disait Trump pendant la campagne "c’est la dernière chance pour le monde de renverser le système." a bon entendeur...


  • Guaino...remonte ton froc et termine Apathie...c’est de la charité, il est en phase terminale...tu vas l’aider et tu vas servir l’humanité.


  • Il manquait juste Bernard Guetta, l’immense "analyste" de France-Inter contre Guaino ...


  • Guaino celui qui a dit que nous avons libéré la Libye d’un dictateur ? Comment faire confiance aux propos nauséabonds de ce personnage. Allez aux oubliettes des poubelles de l’histoire.


  • quand les politiciens parleront sans s’étrangler les couilles de peur devant les journalopes du système ils pourraient leur clouer leur bap mais comme ce système ils en croquent aussi ils jouent du tutu !
    alors que la guerre de syrie est un conflit par procuration et interim terroriste aucun politicien ne parle comme on dit qui ne dit mot consent alors de les voir se faire rabaisser par des journalopes ça ne m’interesse pas le sadomasochisme c’est leur choix !


  • C’est là qu’on voit que guaino est une fiotte soumise. Il y avait mille réponses à donner pour leur faire fermer leurs gueules. Il n’y a pas de demi-pute. Si tu dois faire la pute, fais-le bien, complètement.

     

    • Fors bien dit ! ce mec tenait la plume de Sarkhozy ,lui faisait des discours fleuris sur la patrie , l ’ histoire de France pour qu ’il se fasse élire Président ; a l ’ époque ça le rendait important Guaino , il se rengorgeait . Mais Sarkhozy une fois élu s ’ en est aussitôt foutu des promesses et des discours de Guaino et ce dernier a mesuré avec du temps toute la vanité de son boulot .Un plumitif Guaino , qui se gargarise de mots . . . pas le mauvais type du tout mais comme tu dis , pas de nerfs , un mec de droite honteux soumis à la Gôche LRPS , la fausse gauche du capital amoral .


  • Hahaha, quelqu’un pourrait-il m’expliquer pourquoi et comment les "journalistes" occidentaux font-ils exclusivement leurs reportages du côté est d’Alep. Et des casques blancs ?... Les groupes salafistes (égorgeurs modérés), fateh al-sham (qui n’ont plus rien à voir avec al-Qaida, promis...) et les supplétifs de l’EI sont-ils donc les gentils ? Suis-je alors un cerveau malade si je ne le pense pas ? Aidez-moi à me sortir de cette tourmente...

     

    • La vidéo que vous voyez est celle d’un jeune Alepin de l’Ouest, pas de l’Est. Sa famille a été tuée non pas par les bombardements de l’Armée Syrienne ou Russe, mais bien par celle des terroristes. C’est donc une perversion totale de la réalité, débunkée il y a déjà fort longtemps...


  • Dresde , dommages collateraux ! voilà la remarque de Fabienne Sintès - à 1’ 43), Drese , bombardement de la ville avec des bombes incendiaires :

    13 février 1945 :
    "... À 22h15, 800 bombardiers britanniques, avions d’escorte et de diversion convergeaient sur Dresde et larguaient des bombes incendiaires qui mettaient le feu à la ville d’une extrémité à l’autre...."
    15 février 1945
    "..Ce deuxième raid allait tuer des milliers de personnes qui se trouvaient en plein air, et eut aussi pour effet de produire la tempête de feu planifiée par les Anglais, provoquant dans la vieille ville des températures atteignant le niveau incroyable de 3 000 degrés Fahrenheit [1 600°C]..."
    "...Le nombre des tués de Dresde oscille entre 250 000 et 400 000. Ce fut le pire massacre de l’homme...."
    extraits de "La destruction de Dresde : le pire massacre de l’homme
    Par Richard Odorfer" sur EGALITE ETRECONCILIATION du 13 février 2013

    sont-ils journalistes ou commissaires politiques ?


  • En parlant d’hypocrisie,"l’apathie" va sur un terrain qu’il connait bien ;moi,j’aurai voulu connaitre son ressenti(puisqu’il se morfond sur les civils syriens,morts bombardés),sur les civils palestiniens(femmes et enfants) morts bombardés par des obus au phosphore,par l’armée la plus morale du monde...


  • Heu ??? Juste pour le "fun" (plaisir en français), sur ces 4 journalistes combien sont sionistes (ou sympathisants) ?


  • Les Etats-Unis seraient prêts à "s’ assagir" dans leurs relations avec la "Russie" ? Quelle surprise ! Dans notre monde, au niveau de TOUTES LES RELATIONS, grandes ou petites, vous n’êtes "respecté" que si vous êtes fort. Voilà pourquoi les USA méprisent un peu moins la Russie et la Chine car en face, il y a désormais du "répondant". La France en ayant abandonné, parfois monnayé, sa souveraineté s’ est affaiblie et n’est plus respectée. A méditer. (Surtout pour nos hommes politiques ou leurs assistants qui, j’en suis sûr, viennent "en cachette" sur E&R, ne serait-ce que pour "prendre la température" des "sans-dents" pour leur concocter des programmes politiques à leur goût - les promesses n’engageant que ceux qui y croient).


  • Propos de M. Apathie : " L’armée .....se conduit avec une brutalité inouïe, on peut même parler d’inhumanité...ma question est simple, l’armée....se conduit-elle...comme doit le faire une nation civilisée ? ....faut pas être hypocrite. ...vous seriez à Alep.......vous seriez obligé d’en convenir....bombarder les civils, les hôpitaux ...comme le fait l’armée. ...je ne sais pas ce qu’on fait....mais on regarde la situation.... est-ce qu’un pays ne doit pas à des moments avoir des principes humains tout simples et là il en manque....il faut faire attention au peuple ....Là le peuple on le bombarde...et là ça n’a plus aucune importance ? " (Maintenant remplacez dans son réquisitoire Alep par Gaza et russe/syrien par israélien/Israël)
    M. Guaino aurait pu répondre : "Vous me parlez de la situation de Gaza ?" Et rappeler les propos que tenaient ces mêmes journalistes au moment de l’opération "bordure protectrice" à l’été 2014 (plus de 2500 morts dont plus de 500 enfants 70% de civils côté palestinien et un peu plus de 70 morts dont 6 civils côté israélien) - et en rajouter une couche avec l’opération "plomb durci".
    Quant au reportage tout comme les propos de présentation de M. Apathie, ils ne précisent absolument pas si on parle d’Alep-Est ou Alep-ouest. Absolument rien dans ce témoignage ne précise la provenance des obus ! Et concernant le veto russe (et chinois), il faudrait juste rappeler à M. Apathie les nombreux vetos américains pour proteger Israël de toute sanction internationale et notamment le vote des nations de l’Onu concernant la demande d’enquête sur la mort de ces 500 enfants palestiniens en 2014 (abstention des nations occidentales pro américaines et refus des USA). Quant à l’usage du gaz sarin en Syrie, il suffisait de lui rappeler le rapport américain du M.I.T et les rapports de Mme Carla Del Ponte.
    Quand M. Apathie parle d’hypocrisie, force est de constater qu’il sait de quoi il parle, c’est certainement le seul domaine qu’il maîtrise dans "son journalisme".
    C’est pour cela entre autre que je n’écoute plus France Info (même si je suis obligé de les financer par mes impôts).

     

  • Je propose le prix de la patience et de l’indulgence pour Henri Guaino... Franchement, il aurait pu démolir ces pantins dégoulinant de pensée unique humanisto-simpliste ! Un enfant de maternelle ferait la même analyse qu’eux... la guerre, c’est pas bien !


  • Vivement un mode avec Trump, Therasa May, Marine et Poutine... et qu’elle nous remette de l’ordre dans France Info... il faut copier le modèle de RT Russia et Sputnik... ce sera toujours de la propagande, mais patriotique :)


  • il faudrait rappeler à ces "journalistes" qui a déclenché le bordel en syrie ? en lybie ? en irak ? en ukraine ? combien de millions de morts civiles en Irak ? qui a bombardé la lybie en violation du mandat fourni par l’ONU ?

    c’est quand même extraordinaire, il y a là un vrai problème d’ordre intellectuel (ou psychatrique), quand ceux qui foutent le bordel pleurnichent ensuite lorsque l’on commence à compter les morts !

    on créé des situation inextricables et ensuite c’est l’analyse essentialiste à géométrie variable.

    cela devient insupportable. que ces types dégagent et vite.


  • Cette propagande anti-russe devient insupportable tant elle est grotesque !
    C’est scandaleux de prendre à ce point les citoyens pour des cons !
    J’espère, et je prie pour que, dans un futur proche, tous ces journalistes collabos aillent pointer au chômage, à défaut de finir dans des camps comme ils le mériteraient...


Commentaires suivants