Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Hervé Ryssen – La récupération des Gilets jaunes par l’extrême gauche

Hervé Ryssen, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

55 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • drole de vocabulaire ! la révolte est naturellement de "gauche" (au vrai sens non perverti du terme) et même d’extrème-gauche puis que’ils décuvrent les vertus du RIC du blocage de la grève générale illimitée. C’est normal, Acceptons-en l’augure, enfin la révolution.

     

    • Gauche, droite : on se fout de ces prisons mentales, de ces carcans historiques, faisons table rase du passé, de la République apparemment dysfonctionnelle.

      Arrêtons d’être Gilets jaunes : construisons autre chose à côté, on les emmerde.
      Créons notre monnaie, suffit d’imprimer du papier.

      C’est la révolution ou pas ? Je suis d’accord çà demande un changement radical, faut tirer un trait sur l’ancien monde, faire le grand saut et tous ensemble...

      Plus çà va, plus je me dis qu’il faut prendre le maquis... Ce système n’est pas réformable, ou alors avec des morts... Repartons de zéro : de la terre, des graines, de l’entraide.

      Çà c’est politique ! Çà c’est la révolution !


    • Le mouvement des GJ va finir en eau de boudin, et pour plusieurs raisons : d’abord il n’y a pas eu assez de casse, parce que les bandes ethniques ont négocié leur neutralité avec Castaner (comme les gitans amis de Dettinger) . C’est la casse et la violence qui font céder les possédants : pendant tout le mois de juillet 1789 il y a eu "la Grande Peur" dans les campagnes : des pillages de châteaux, des viols, des incendies . Résultat : la nuit du 8 août les nobles, apeurés, ont renoncé à tous leurs privilèges . L’abstention des bandes ethniques, des racailles pillardes, ont empêché le mouvement de réussir . Il y a autre chose : puisqu’ils braillaient, à juste titre, qu’ils n’étaient pas représentés, pourquoi n’ont -t-ils pas d’abord EXIGE le retour de la proportionnelle ? Ils auraient pu l’obtenir par l’appel à la grêve générale, qu’ils n’ont même pas lancé ! En mai 68 : grêve générale : résultat :l le SMIG revalorié de 35% . Aujourd’hui ils n’obtiendront rien, et on va être toujours plus pressuré d’impôts et de taxe : le 1er février ils viennent d’autoriser les hypers de majorer leurs prix de 4-5%, "les hypers pourront ainsi payer les produits des agriculteurs un prix équitable" ! FOUTAGE DE GUEULE EHONTE !


    • @réfractaire
      Vous dites :
      « Résultat : la nuit du 8 août les nobles, apeurés, ont renoncé à tous leurs privilèges  »
      C’est faux, l’aristocratie a annoncé renoncer à ses privilèges, tout en exigeant une somme de trente valeur de l’époque en une seule fois pour qu’un paysan ou un travailleur soit acquitté de son impôt. Personne ne pouvait avancer une telle somme, une des arnaques de la dite révolution.
      Vous appelez des gens racaille, et vous vous demandez encore pourquoi ils ne se joignent pas à nous, va falloir de la cohérence dans votre analyse du réel.
      Perso, je reste encore en jaune. Je pense qu’on gagnera à le rester au moins jusqu’à ces fichus élections européennes, et si possible une grève générale serait un très bon début, ensuite nous aviserons.


    • L’expression directe du peuple n’a jamais été une valeur d’extreme gauche, qui a toujours placé le centralisme démocratique au coeur de son fonctionnement, sur la base d’une avant garde éclairée. Certes il y a des contre exemples avec les anarchistes, mais les anarchistes n’ont jamais réellement rien fait, nulle part. La seule manifestation concrète du pouvoir d’extreme gauche n’a jamais rien relié à l’expression directe des citoyens.
      Aujourd’hui, le pays qui se rapproche le plus de l’expression directe est la Suisse, pays qu’on peut difficilement qualifier comme étant de gauche.
      L’idée que le gauche permette au peuple de s’exprimer est une usurpation complète.
      Quant à la grève et au blocage, ce sont au mieux des moyens, pas une finalité en soi.


  • La véritable extrême droit(e) ferait bien d’un peu plus prier et d’aller à la messe.

     

  • Hervé, enfile un gilet jaune et vas rejoindre le mouvement ; tu y trouveras des Français de nombreuses tendances et idéologies - y compris des gens qui ont voté Macron aux dernières présidentielles et des anarchistes - mais AUCUN marxiste. Ne mélange pas tout. Les anarchistes ne sont pas marxistes. Pas plus que les syndicalistes CGT et autre Sud. Sinon ils n’auraient pas renié la dictature du prolétariat et la communauté des biens de production. Les patriotes dont tu parles sont ces gilets jaunes qui croient que l’immigration est la seule cause de leur malheur ou la cause majeure ; ils ont le droit de penser ainsi, mais ils ne réfléchissent jamais à la cause véritable de l’immigration africaine par exemple (colonialisme et néo-colonialisme français !) ... Les marxistes savent que les Gilets jaunes ne vont nulle part ; ils soutiennent le mouvement idéologiquement et n’iront jamais contre un mouvement révolutionnaire, même inorganisé. Donc, ne mélange pas tout : parle des anarchistes si tu veux (de quelle tendance, je ne sais pas, mais je les ai entendus dire "ni dieu ni maître" ici, dans mon rond point !) ... mais n’attaque pas à tort les marxistes !

     

  • La petite course à pieds du NPA de Krivine et Bensaïd le 26 janvier 2019 n’a pas été apprécié. Mais pas du tout.

    Le lendemain un branle bas de combat est lancé sur les sites et les comptes twitters antifas.

    Tout l’effectif antifa y était. Au final pour pas grand chose. Le retour que je lis est que certains craignent même l’escalade, et qu’il est montré un exemple viriliste qui pourrait exclure des minorités des luttes !

    Bref, les plus bêtess des idiots des gilets jaunes iront derrière Adama. Les autres suivront Ryssen.

    Enfin le slogan de l’acte XII sur les violences policières n’était pas bon. Exactement ce que disent les antifas. J’espère pas que les GJs ne vont pas reprendre le mode ouinouin de ces fils de rupins, sinon on terminera à demander des ferrys pour des soudanais en Libye.


  • En marche pour la place de l’étoile.


  • Il y a un gros paradoxe dans le discours de Ryssen.
    D’un côté il dénonce les récupérations avec les drapeaux rouges (cgt) antifa etc... et d’un autre il n’est pas contre les mecs qui se baladent avec la fleur de lys...

    Les gilets jaunes c’est apartisan donc ceux qui viennent avec des couleurs politiques ou ideologiques n’ont rien à faire là. Ils les portent en eux mais ne les affichent pas, c’est la règle de base pour constituer une union... Bien entendu que les fleurs de lys ils font chier personne (comparé aux crétins d’antifa) et ne sont pas des traitres (comparé aux CGTistes de haut grade)... Mais il faut montrer encore plus l’exemple.

    Hervé, si tu me lis, je pense que tu te plantes intégralement à te polariser comme cela continuellement sur l’échiquier droite-gauche. Ceux qui arrivent en meute et pètent la tête à Vincent Lapierre ou Rodrigues ne sont pas des gauchistes, ce sont des milices (antifa, black blocks). Ces gens la ne sont pas des manifestants et il faut faire le travail de convaincre tout le monde (même les gauchistes) que ces gens la sont décérébrés et pilotés pour torpiller le mouvement. Discuter plus des oppositions partisanes, ou de dire que les gilets jaunes sont nécessairement patriotes c’est une erreur.

    Concernant Commercy cela a choqué pas mal de monde le passage sur l’ouverture aux personnes de toute nation. Ca n’a aucun sens et cela ne respecte pas la plularité des opinions de faire croire que tout le monde adhère à cela. C’était une erreur, si j’avais été la bas je n’aurais pas laissé passer... Le but n’est pas de défendre son point de vue (on peut en parler, en discuter à la limite) mais bien d’identifier ce qui nous divise, ce qui nous clive et le mettre de côté pour l’instant. On aura tout le temps pour débattre ensuite, une fois que le lavage de cerveaux médiatiques aura cessé.

     

    • #2139341

      Il n’y a aucun paradoxe. C’est toi qui ne sait pas analyser une situation. Comment on peut comparer des hordes d’attifas et de troskystes anti-françaises ultra-violentes avec la participation individuelle et pacifique de personnes qui viennent avec les convictions qui les constituent ?
      Tais-toi et va te laver le cerveau !


    • Tu as mal lu mon commentaire camarade, Ryssen parle des drapeaux à un moment et il dit clairement qu’ils n’ont rien à faire là. Il parle des drapeaux CGT et autres... OK, mais deux secondes plus tard il parle du drapeau fleur de lys et des attaques. Il faut être cohérent...
      J’ai bien souligné que je ne suis pas en train de justifier ces hordes de connards comme tu dis ni ces provocations minables. Des gens avec des drapeaux aux comportements pacifistes ne méritent en rien de se faire casser la gueule. Je parle juste de la cohérence sur les signes extérieurs. C’est une règle pour avoir une vraie union des français !


    • Jérôme je trouve tes propos plutôt justes, j’y apporterai une petite précision, les drapeaux aux fleurs de lys en question n’étaient même pas des drapeaux royalistes à proprement parlés mais des drapeaux de régions françaises (du genre Picardie ou autres) comportant des fleurs de lys... On ne peut donc même pas reprocher à ces derniers d’avoir exhibé quelques étendards idéologiques. En revanche les attaques des antifas ciblaient effectivement (entre autres) le symbole des royalistes ! Il faut donc se demander si nous ne sommes pas à la fin de cette pseudo unité, et s’il n’est pas temps de séparer le bon grain de l’ivraie !?


    • Ryssen est cohérent, les GJ sont des patriotes je vois pas pourquoi on devrait interdire les drapeaux frappés de fleurs de lys qui sont symboles de patriotisme et non de parti politique et si peu nombreux de surcroît contrairement aux drapeaux rouges ...


    • (Suite)... qui laisse sur le côté.. les laissés pour compte, les losers de la mondialisation selon la définition de Macron ! (Il sait trouver les mots ce fossoyeur des petites Gens ! N’est-ce pas ?)

      Et tout ça est permis par ce cirque de professionnels gauchistes (meilleur allié du Pouvoir) !

      Alors se revendiquer de sa patrie sur "la ligne de front" et s’assumer comme tel : en défenseur légitime de la terre de ses ancêtres en combattant ses ennemis mortels pour y vivre en paix et y mourir puis la léguer aux générations futures dans son ideal de bien et de sa grandeur... et bien c’est legitime, c’est beau, c’est grand, c’est noble ! Pour paraphraser Platon le Beau ce n’est pas une belle femme ou encore une belle marmite ! Le beau c’est des valeurs glorieuses qui élèvent l’âme et qui l’anoblisse !
      Voilà ce à quoi prétend Ryssen qui est prêt à mourir pour défendre ses idées ! (Comme il l’a rappelé au cours de la reunion publique du 19/01)

      Et bien ceux qui défendent ces valeurs ont le devoir d’appeler à eux ceux qui se fourvoient !
      Les contres-valeurs mortifères du gauchisme qui détruisent civilisation sont à bannir !

      Ryssen rembobine en quelques sorte et propose une union sacrée des patriotes/nationalistes (qui s’adresse y compris aux identitaires judéo-compatibles !) qui reformeront le mouvement en y agrégeant les GJ, (proie facile des trotskistes).
      Où ? Sur la place symbolique de la place de l’étoile.

      Il propose des idées tend la main à tous ceux qui sont susceptibles d’entendre cet appel !
      Il reste un authentique dissident comme qui lutte pour la plus grande France et c’est tout à son honneur.


    • Soyons un peu sérieux SVP

      "l’appel de Commercy" c’est un truc de gauche/gauchiste organisé , conçu et piloté par des militants de gauche - voir les thèmes, les revendications et les vidéos

      ayant quelques lueurs sur le sujet vu que j’ai rencontré des participants les activistes franiliens sont très majoritairement des communistes ou ex communistes et des cégétistes encartés ou non

      en plus des thèmes et revendications mis en avant cela transparait par leur traitement concret du mouvement des gilets jaunes

      ils traitent cela comme ils savent le faire, comme un mouvement social lambda , comme une grève !

      Or CE N’EST PAS UNE GREVE !

      Avec les Gilets Jaunes on n’a pas à faire avec une grève , puisque l’essentiel de l’action de rue a lieu le SAMEDI et non un jour de semaine

      Que la gauche et les gauchistes essayent de tirer la couverture à eux me parait normal

      cela montre simplement la faiblesse organisationnelle des natios de toute chapelle et leur totale impréparation mentale et technique en ce qui concerne le NOYAUTAGE d’un tel mouvement

      il est d’une immense naiveté de se balader avec des fleurs de lys ou une croix celtique

      il faut être anonymes, organisés, agir en groupe, suffisant pour dissuader d’éventuels antifas

      la première action est d’empêcher la dérive "à gauche" du mouvement
      la seconde de prendre contact individuellement avec des sympathisants ( sans d’abord révéler son appartenance à une organisation natio)

      l’important ce sont les thèmes à utiliser :

      RIC = les élus ne nous représentent pas,
      Macron est minoritaire , illégitime , il a été élu par 15% des inscrits
      le coût de l’immigration nous appauvrit - regardez où nous en sommes
      en cas de contestation : vous pensez donc que l’immigration n’a aucun impact sur votre situation


  • Ryssen affirme que les quartiers ouest de Paris (juifs et bourgeois) sont les "quartiers patriotes"... " A celui qui n’a rien la patrie est son seul bien " (Jaurès) .

     

    • Paris n’est pas du tout patriote, il est juif et bourgeois : le FN n’y a jamais atteint 10 % .


    • #2139719

      Il me semble que Ryssen voulait dire "les quartiers symboliques pour les patriotes" et non "les quartiers habités par les patriotes" (on est d’accord, la part de Parisiens patriotes est minime).

      Quelques endroits symboliques pour les manifestations : déjà Concorde et Madeleine pour le 6/2/1934. Rue de Rivoli pour les commémorations de Jeanne d’Arc. Arc de Triomphe et la tombe du Soldat Inconnu (la fondation du Francisme a lieu sur la tombe le 29/9/1933, cérémonie du Parti Français National-Communiste le 18/8/1934, 6e anniversaire du PPF le 5/7/1942, PPF encore le 8/11/1942)… Champs-Élysées : défilés du Xe congrès du Francisme 1-4/7/1943, 1er anniversaire de la LVF le 27/8/1942… Le Vel d’Hiv dans le XVe (qui n’existe plus) : manifestations du Front de la Liberté (7/5/1937, 22/6/1937), Comité de Défense des Patriotes Emprisonnés (14/1/1938). Etc.


  • #2139358

    Et évidemment, Ryssen a raison. La récupération du mouvement est aussi médiatique avec l’offensive du "Média" mélenchoniste qui se pose désormais sans vergogne (c’est toute l’arrogance des gauchistes) comme porte-parole et représentant des Gilets Jaunes. On voit d’ailleurs que les seuls habilités à parler dans les autres médias en sont issus.
    On peut s’interroger sur la porosité entre "LE" Média et "LES" médias, alors que tout semble les opposer sur le sujet des violences policières. Toute l’ambiguïté des mélenchonistes ressort. Pourquoi construire un média alternatif puisqu’ils sont largement couver par les médias aux ordres ? Un mystère de plus.
    Le Média fait son beur(re) de la haine anti-flics (qui l’ont bien cherché, certes), mais n’explique jamais, comme le fait E&R et "l’ultra-droite" les manipulations, et j’aimerais qu’ils dénoncent avec autant de zèle toutes les infiltrations gauchistes et les vrais casseurs.
    Conclusion : en réalité, les gauchistes dans leur ensemble font un quadruple travail de sape, manipulation/infiltration/décrédibilisation/accroissement des tensions et divisions vraiment très utile au pouvoir...


  • Sur You Tube, on peu trouver une vidéo d’une vingtaine de minutes de la dernière manif place de la république qui corrobore les dires d’H.Ryssen.

    On voit des antifas défiler sans chercher une seule seconde à se dissimuler, avec leurs slogans habituels,et ce sans aucune réaction des gilets jaunes.

    L’effet de sidération produit par l’émergence de ce mouvement s’est maintenant estompé. Le système est petit à petit en train de reprendre la main.

    Sans un sursaut radical de la part des gilets jaunes,je ne vois aucun avenir à ce mouvement.L’avenir nous le dira.


  • Bravo Hervé pour ton travail attention à toi tu es une cible. On ne voit plus Vincent R j’espère qu il va pour le mieux !


  • s’ attaquer au symbole qu’est la fleur de lys par trois est une offense et une trahison de la France éternelle ;
    là ou la république ne s’ est réduite elle même qu’ à un régime fiscaliste, la monarchie elle, incarne la fidélité aux terroirs, aux traditions et à l’ Histoire qui les lie en un seul peuple.
    gardez-vous de traiter les voleurs, les menteurs, les serviteurs de l’ argent comme d’ honorables adversaires....ils ne croient en rien d’ autre qu’en votre destruction.


  • Le problème est l’infiltration par ces groupuscules d’extrême gauche qui ne sont que des milices au service du pouvoir,conscientes ou inconscientes, et qui n’ont que faire du peuple, auquel ils n’appartiennent pas, ils ne sont la6 que pour traquer les soi disant fachos, c’est à dire ceux qui ne pensent pas comme eux en fait, et ils bénéficient d’une totale impunité ou du moins d’une grande compréhension et tolérance, de la part du système, étrange, non ? De plus, la gauche laminée, et les syndicats, dépassés, ne seraient pas mécontents de se refaire une santé sur le dos des gilets jaunes , pourtant très méprisés au tout début, mais grâce à ce mouvement, les masques sont tombés, le peuple vat’il encore se faire avoir ?


  • Si autorisation de manif. demander à la Préf. de Paris qu’elle assure la protection et la sécurité du passage des manifestants français en GJ ! Par contrat ÉCRIT, avec date, heures prévues, lieu précis de passage, avec mention port du GJ + badge.

    N’y aurait-il pas moyens de vérifier les identités de chacun avant toute manif. de s’y inscrire ? Qu’en plus du GJ, les inscrits porteront un badge spécial visible remis par la Préf. sur place.

    Ainsi, plus de discussion : qui est qui et qui a fait quoi ? Police et CRS pourra embarquer derechef ces BlacsBlocks, ext. gauche,

    Sinon, quelle contrepartie ? Quel engagement des forces de Police et de CRS mandatés et rémunérés par nos impôts ?

    Un français en GJ demeure-t-il un citoyen français lors d’une manif ? Par contre, il est apprécié qu’il demeure un contribuable. Si contrevenant, là le fisc ne tarde à lui tomber dessus avec pénalité et saisie arrêt sur salaires ....

    Donc, de protéger et sécuriser les manifestants en Gilets Jaunes, comme aussi les passants, touristes, voire les Blacks-Blocks et autres extrêmistes gauchistes ainsi que bobos foulard rouge s’aventurant av. Champs-Elysées.

    Au stade actuel, il me semble qu’il faille mettre un terme provisoire aux manifs GJ sur Paris.

    Laisser place libre aux blacks-blocs et ext. gauche. Qu’ils se heurtent aux CRS avec castagne +++

    Ces incultes au vrai du Politique, ont besoin de dépenser leur adrénaline, se montrer qu’ils existent pour et par la bagarre. Qu’à cela ne tienne !

    Nous assistons à un conflit triangulé entre racaille d’en-haut-les GJ-racaille d’en-bas (manque plus que celle du 9.3).

    Jusqu’alors, la République s’avère impuissante à protéger et sécurité tous citoyens.

    Elle est l’otage consenti, voté d’une privatisation des forces de Police et CRS avec parti pris de laisser bastonner des français en GJ et ceux des patriotes aussi GJ.

    Ces derniers savent cette discrimination politique, celle de les « exclure » du champ de la protection des forces de l’ordre ainsi l’agression de V. Lapierre reconnu par un black-blocs mais par aucun policier, ni CRS ? Étrange ! Que font les R.G ?

    L’opacité arrange.

    Arguments pertinents de M. Ryssen quant au fait de taire les noms des gauchistes & Blacks-Blocls dans la Presse. L’accointance ne fait plus de doute ...

    République sur la défensive. Elle n’a plus rien à proposer. Elle ne se maintient que par la volonté d’une force étrangère à ses principes fondamentaux.

     

    • Un encadrement strict et réglementaire permettrait de limiter la casse, côté manifestants GJ que forces de l’ordre Pollice+CRS.

      La Préfecture accordant son autorisation de manifester sur la voie publique devra faire l’inscription nominative de tous manifestants quel que soit son bord politique.

      Outre le port du GJ, l’octroi d’un badge à usage unique, personnel à code barre délivré in situ et porté par tous manifestants autorisés dès lors à se présenter le long d’un parcours défini avec un ou des représentants élus GJ au cas par cas de chaque manif.

      Le Ministère de l’Intérieur s’engage ainsi à assurer protection et sécurité aux seuls manifestants autorisés. Quant aux autres, non déclarés, ils en seront expulsés manu militari avec violence si nécessaire.

      Les GJ seront maintenus protégés par un encadrement de militaires ou de CRS le long du cortège avec annonce officielle dans les médias et barrière sur les trottoirs.

      Ordres donnés à des GJ mandatés par la Pref. de repérer les infiltrés de dernière min. de les signaler par mobile.

      Un document écrit signé par le Préfet et représentants des GJ portera n°s de matricule de chaque militaire, policier et CRS

      Si par malheur, la situation devait dégénérer, notamment au terme de la manif. - la folie ou panique des Hommes ne se contrôle pas – les responsabilités au plan pénal serait engagée par chacune des parties, notamment le Ministère de l’Intérieur.

      En effet, nous sommes redevable d’impôts. À servent-ils a minima sinon à protéger et sécuriser tous citoyens quel qu’il soit y compris des étrangers notamment des touristes.

      L’État, prompt à récupérer du contribuable contrevenant l’impôt non réglé en temps, le harceler et paiement d’office par prél. sur salaires ou compte bancaire.

      En contrepartie, que nous offre le Ministère de l’Intérieur ?

      Question des assurances en cas de blessures et mort(?). Une manifestation, pas une rixe, ni une bagarre de rue entre bandes rivales, ni entre malfrats dans une discothèque ou dans un bar !

      Pousser la République dans ses retranchements vers de la légalité et du règlement. Ils sont si prompts aussi à en pondre lorsqu’il s’agit de leurs intérêts privés ceux d’une « privatisation républicaine » ou privatiser bénéfices/collectiviser pertes.

      L’opacité de l’encadrement des manifestations laissé au seul arbitraire du pouvoir politique n’est pas juste du point de vue de la responsabilité pénale d’un État.


  • Je crois qu’il serait contre-productif de se désolidariser du reste des gilets jaunes. Pourquoi ne pas créer un cortège patriote avec sécu tout en restant dans la manif ? On verra s’ils y viennent les crasseux...


  • Le clivage D-G ne concerne que les déshérités, Alain Soral lui-même l’a fait remarquer avec la pyramide où sur la pointe du sommet tous les extrêmes se rejoignent.


  • Le constat est bon... ayant participé aux dernières manif de GJ je peux confirmer que le mouvement est parasité par les antifas et les black block qui déambulent dans le cortège devant des GJ « authentiques » qui désapprouvent timidement et d’autres qui approuvent plus ou moins, en reprenant des slogans classiques de gauchiste du type « tout le monde déteste la police » etc. Face à ce constat, je pense que la problématique est simple : Est-ce l’intérêt du mouvement que de se laisser infiltrer par ces idiots ? Ils sont les principaux déclencheurs des violences (souvent mal orientées), la
    violence est-elle indispensable au mouvement ? Si oui, quelle est la place des nationaux dans ce mouvement ? Si non, doit-on réfléchir à une manif alternative telle que proposée par Ryssen ? Enfin ce faisant, ne jouerons nous pas le jeu de la division ?


  • Le mouvement des GJ est mort. Il est devenu un spectacle et un divertissement, tout du moins dans sa version manifestation. Après cette phase "prise de conscience", il faut, pour perdurer, qu’il devienne vague de "desobeissance civile" (bâcher les radars, faire passer les articles gratuit en caisse, orienter les PV sur les puissants, etc), que le peuple s’unisse dans d’authentiques actes de résistance silencieux, loin de l’éclat spectaculaire des réseaux sociaux, de vrais actes pour améliorer le quotidien en attendant que la prochaine élite se solidifie pour prendre le pouvoir.

     

    • Oui, il serait préférable de stopper les manifs urbaines largement trollées par les gauchistes et autres idiots utiles du pouvoir, qui pervertissent le mouvement par un esprit, une sociologie, des revendications sociétales débiles qui n’ont rien à faire dans ce mouvement national, populaire et social.
      La France rurale et périphérique doit se replier sur ses territoires et poursuivre comme je le pense aussi vers la désobéissance civile et la constitution de groupes locaux qui seront par définition très difficile à infiltrer par les agents du pouvoir. Et reprendre, si possible, des actions locales de blocage de cibles économiques et administratives comme c’était le cas les deux premières semaines.


    • @vincent
      d’accord et pas d’accord

      le mouvement Gj est mort, non, il murit comme un alcool en futs, pour l’instant on n’en voit que " la part des anges" d’ailleurs ce 5 fevrier, de nouveaux les blocages réapparaissent, mais arrivera un moment ils seront en phases

      de nouvelles violences policières lors les manifestations estampillées "cgt" vont cristalliser ceux que l’on souhaitait diviser, merci
      http://www.wikistrike.com/2019/02/g...
      martinez n’est pas le dépositaire des colères les distribuant ou les retirant

      l’union de la nation dans de multiples petites actions ordinaires et légales, la premiere s’appelle consozero


  • Il a parfaitement raison , les mecs qui "gèrent " les manifs GJ a Paris je pense en particulier au groupe de Drouet ne gèrent en réalité absolument rien du tout n’anticipent absolument rien du tout, ne prévoient absolument rien du tout , font tout le temps les mêmes erreurs , et jettent tout le temps les manifestants pacifiques ( qui representent 90 % du mouvement ) dans la gueule du loup, en leurs faisant prendre d’énormes risques pour rien. Ce ne sont pas les antifas qui perdent un oeil , mais des gamines de 20 ans.
    Les "orga" a la fin de la dernière manifs buvaient des coups dans un bar pendant que leurs manifestants se faisaient nasser gazer et tabasser par la police a Rebublique
    .
    Ils tombent systématiquement dans tous les pièges de la police et du gouvernement qui cherchent a les emmener vers la violence contre les forces de l’ordre pour avoir leur dose d’image BFM a montrer .

    Ils ne dénoncent jamais les casseurs au contraire ils les encouragent ! Comme si des voitures brulés ou des vitrines cassées apportaient quelque chose a ce mouvement .
    Il ne dénoncent jamais les agressions antifa contre les GJ patriotes . pas même celle contre Vincent Lapierre qui est pourtant quelqu’un de très apprecié des GJ .
    Ils ne gèrent ni n’assument absolument rien du tout.
    Et tout cela retombe évidement sur les GJ nationalistes qui eux n’agressent personne et ne cassent rien mais héritent systématique de la responsabilité des violences même quand ils ne sont pas présent.

    Ils ne servent a rien , et par leurs éternels méthodes ou surtout on ne change rien, ils ont réussi a faire renoncer plus d’une personne a se déplacer dans les manifs.
    Moi personnellement je n’ai plus envie de risquer de perdre un oeiil pour une manif de gauchistes, surtout si c’est a cause d’un gauchiste trop virulant .

    Ryssen a raison ! il faut creer une manif "a part " ou aucun casseur ni fauteur de trouble n’est toléré, sous peine d’être neutralisé et expulsé par tous les autres manifestants.
    De plus on sait parfaitement que pour un tel rassemblement des flics ou autres infiltrés seront chargés de venir jouer les casseurs et de provoquer la police pour salir l’image des nationalistes .

    Une manif sans violence , et sans casse, pour qu’ils ne puissent plus jamais dire c’est " l’extreme droite " qui casse et qui agresse , alors que tout le monde a parfaitement vu sur place que ce n’était pas le cas , et que c’était au contraire systématiquement l’extreme gauche..


  • Cher Monsieur Ryssen,
    Vous passerez sûrement ici pour lire les commentaires. Je vous propose de visionner cela :
    https://m.facebook.com/100010698883...
    C’est un peu décousu (le « cœur » peut faire abstraction de la forme), mais c’est l’avis d’un garçon de terrain auquel j’adhère.
    Veuillez regarder jusqu’à la fin (par respect pour la parole du Peuple), il y a de quoi piocher intelligemment dans l’intervention. Vous aviez dit il y a peu que l’intervention musclée de groupes habituellement « anti » était à « considérer ». Dommage, ils sont trop cons pour une cause commune...
    Amitiés à vous, et à cet intervenant.
    Dieu vous garde, vous et lui.


  • Peut-être que la vocation des GJ c’est d’être un trait d’union entre la jacquerie des bonnets rouges et un vrai mouvement révolutionnaire à venir.

    Et "vrai mouvement révolutionnaire" = mouvement révolutionnaire armé tirant à balles reelles (pour parler cash).

    Il y a une suite logique et une "filiation idéologique" entre :

    - La sidération à la suite du traité de Lisbonne (L’indignation de la Patrie)
    - La LMPT (L’indignation de la famille)
    - Les Bonnets rouges (la révolte fiscale)
    - Les GJ (L’indignation de la France du travail)

    Comme le soulignait Benedetti, on retrouve dans le mouvement des GJ les vieux clivages de la Révolution nationale :

    - Le Travail vs la spéculation
    - La Famille vs sa destruction (LGBT PMA IVG)
    - La Patrie vs l’UE, le NOM, la destruction de TOUTE frontière (éthique, économique , géographique)

    Peut-être que les GJ ne pourront pas soutenir ce combat et l’abandonneront comme hier, la LMPT et les Bonnets rouges.

    Peut-être au contraire que les GJ le soutiendront mieux et plus que les bonnets rouges qui eux mêmes dans leur combat ont obtenu plus que la LMPT qui elle n’a rien obtenu (pour l’instant...)

    Peut-être que le mvt des GJ va se confettiser dans quel cas il se radicalisera compensant par la violence l’éclatement de son nombre.

    Mais, quoi qu’il advienne, une évidence demeure : la révolution commencée en 2009 dans sa plus grande discrétion, ne cessera PLUS.

    Elle continuera sur sa trajectoire qui est celle du nombre et de la radicalité (jusqu’à en venir aux balles).

    La question n’est pas de souhaiter ou de déplorer cette issue.
    Puisque pour être heureusement future elle est malheureusement certaine.

    Elle est certaine parce que ce dont chaque camp discute, les Français d’un côté, le NOM en face, c’est de sa survie.

    Si un camp ne fait rien ou moins qu’en face, il est mort : physiquement ou socialement, pas seulement politiquement.

    Et donc ma réponse à Ryssen serait la suivante : nous devons nous préparer concrètement à la guerre révolutionnaire, maintenant inévitable.


  • voici quelques témoignages de la journée

    A Marseille, plus de 5 000 personnes, ont manifesté entre le Vieux-Port et la gare Saint-Charles.
    Si la CGT dominait très largement, plusieurs centaines de « gilets jaunes » étaient présents en milieu de cortège.
    « Nos revendications sont identiques. Il faut être tous ensemble », témoigne Brigitte, retraitée qui perçoit une pension de 680 euros.
    Elle a rejoint les « gilets jaunes » à Fos-sur-mer.
    « Il arrive un moment où toutes les luttes se rejoignent. Sans convergence avec les partis et les syndicats, on n’arrivera à rien », estime-t-elle.

    A Lyon, parmi les 4 300 manifestants selon la préfecture, environ 500 gilets jaunes .
    « Cela fait trois mois qu’on est dehors et il faut aller plus loin alors on fait un pas : les syndicats ont appelé, on est là, maintenant on verra quand on appellera s’ils répondent », constate l’un d’eux, Fabrice

    La convergence entre « gilets jaunes » et syndicats était visible dès mardi matin en Normandie, où la circulation était perturbée par plusieurs manifestations CGT et gilets jaunes sur des ronds-points ou sur des routes à Saint-Etienne-du-Rouvray, Rouen, au Havre, à Gonfreville-l’Orcher ou Neuville-lès-Dieppe,

    Des barrages sur des ronds-points occasionnant des difficultés de circulation ont repris dans le Gard, et plus particulièrement dans les secteurs d’Alès et de Nîmes, fortement mobilisés depuis le début du mouvement des gilets jaunes , en novembre.

    pas d’opération antifa, me semble t il, lors de ces manifestations, ce qui démontre la réelle appartenance de ceux ci
    les nommer "ultra gauche" et "antifa "est source de confusions , de suspicions et de divisions

    c’est l’objectif

    refuser l’ "ultra gauche" deviendra refuser la gauche
    subir les "antifa" sera compris comme une réponse de ce qu’ils sont ( bien que cela soit faux )

    appelons les "salopes d’appariteurs", ou SA, il en ont les méthodes et la couleur


  • Très bonne observation de Ryssen sur l’évolution des lieux de rassemblement..
    Les gilets jaunes sont passé de l’Arc de Triomphe à la République.

    Mais il est très marrant aussi de voir qu’aujourd’hui la CGT est passée de la République à la Concorde, première étape vers l’Arc de Triomphe peut-être.


  • @VaeVictis80
    D’abord, ce n’est pas sûr que ce soit uniquement "la droite" qui habite au 16ème car là-bas il y a aussi énormément des propriétaires faisant partie de la "gauche caviar", en plus c’est encore moins sûr que ces gens là vont à la messe. Et s’ils le font, ce sont plutôt les messes sataniques célébrées dans les loges qu’ils fréquentent. Quant à comparer les drapeaux rouges des trotskistes internationalistes qui sont les supporters les plus fidèles de la République maçonnique, aux drapeaux avec la fleur du lys représentant la France Eternelle, cette France qui était considérée comme "la fille aînée de l’église catholique", c’est tout simplement du non sens. C’est peut-être pas un fait assez connu en Occident, mais lors des premiers mois de leur invasion de l’Union Soviétique, les Allemands gagnaient du terrain en s’enfonçant loin dans le territoire de ce pays immense. Pour sauver la situation, Staline a ordonné à ce qu’on transporte l’icône de la Vierge Marie de Cazane (une ville russe) sur les lieux de la bataille qui se déroulait déjà aux abords de Moscou. Cette icône avait la réputation d’être miraculeuse, les gens croyaient qu’elle avait sauvé à plusieurs reprise la Russie des Tzars de l’invasion ennemi. Finalement l’icône en question s’est avérée tout aussi efficace contre les Allemands et les Russes croient toujours que ce soit la Vierge Marie de Cazane qui a empêché l’ennemi de prendre Moscou.
    Quant à la France, elle est aussi sous la protection divine, il suffit de la demander comme Jeanne d’Arc l’a fait.


  • J’adore à 11.15 mn , "il y a eu un grand remplacement à l’intérieur des gilets jaunes, les gauchards ont remplacé les vrais gilets jaunes".

    Et ouais, c’est comme ça que ça marche maintenant : Quelqu’un dérange ? on vire et on remplace.
    C’est un dérivé de la société libérale-libertaire, où les salariés sont considérés comme de la marchandise jetable, où les conjoints dans les couples sont considérés comme remplacables, etc etc, tout le monde pratique, si je puis dire !
    Même à la télé, les blancs de + 50 ans, ouste, on remplace.

    C’est dû à la philo matérialiste athée inhumaine, où l’homme n’est pas respecté du tout et est considéré comme un objet, de la matière.
    Voilà ce que c’est de tuer l’âme.


  • pour ma part une révolution ne se fera jamais de la sorte !les gilets jaunes sont plus nombreux que tout le monde ,ils leurs faut discuter ensemble afin de déterminer des volontaires musclés pour neutraliser ces racailles de gauchiasse une bonne fois pour toute .et arrêtez de balancer le mot contre productif ,ne chercher pas à vous cacher derrière cela ,par ce que si 150 éxités arrivent à pourrir ce mouvement ,alors mieux vaut rester chez soi et oublier "la révolution" !la deuxième étapes alors deviendra plus facile ,sans demander la permission aux préfets comme maintenant ,aller bousculer tous les lieux de pouvoir (ils sont connus dorénavant )la rue ,les ronds points ,les champs élizées c’est juste du folklore contre productif .on ne fait pas d’omelette sans casser des oeufs .le reste c’est que de la prose .


  • Bravo , très juste analyse ! L’extreme gauche et les antifas veulent récuperer le mouvement pour se débarrasser de l’extreme droite et de leurs patriotismes anti cosmopolite et anti mondialiste . C’est ce que recherche en effet Mr Castaner et le gouvernement , de sanctionner l’extreme droite , et de détruire le mouvement gilet jaune !


  • je pense que lorsque ça ira ça ira ça ira vraiment mal - les gens auront vraiment compris les raisons de leur décadence, et se seront coalisés - le système n’enverra plus de gras ou rachitique antifa(bulleux), mais des ethniques entraînés et là ça sera une autre paire de manches (pas pour l’instant risque de faire monter le RN).
    Alors sachons nous organiser : plus de drapeaux à part les régions et que des gilets jaunes, restons groupés ou fuyons les groupes douteux, pour mettre à mal/en déroute et démasquer ces idiots utiles du système.


  • Je pense que reprocher à Ryssen d’être incohérent dans son discours c’est un peu fort de café ne serait-ce que par rapport à son parcours (Ex-gauchiste reconverti au patriotisme et devenu depuis un dissident infatigable doublé d’un écrivain prolifique).
    Ryssen sait très bien de quoi il parle et de quoi il en retourne. Je vais tâcher de le démontrer. Je précise qu’il n’y a nulle flatterie de ma part, nulle tentative de le défendre : il n’en n’a pas besoin ! Seulement rétablir quelques précisions qui me paraissent nécessaires (et véridiques) sont un principe que j’ai fais mien et que je retrouve en Ryssen (comme chez E&R).

    Ryssen argue que le mouvement est infiltré et récupéré de plus en plus par les mouvances d’extrême gauche, il en veut pour preuve que les timides drapeaux du NPA, ainsi que les maigres cortèges des cégétistes que l’on voyait ça et là sont devenus désormais légion ! Rajoutez à ça des gauchistes de tous bords et les mouvances lgbtq+ et enfin des casseurs affidés présent (black blocks et antifas) et c’est plus qu’une question de temps avant qu’ils ne détournent complètement le mouvement et qu’ils ne le corrompt de son essence !
    Voila sur quoi il vient tirer la sonnette d’alarme !
    Ces types sont des professionnels des manifs : ils viennent, sont organisés, imposent un itineraire tracé et déroulent leur logiciels "anticapitalistes" en choeur, les minorités soi-disant opprimées y vont de leur voix et étouffent celles des GJ !
    Et la révolte populaire s’éteint lentement à cause de ce travail de sape des deux pouvoirs (visible-profond) qui se frottent les mains !
    Alors face à ça Ryssen propose de contre-attaquer en s’émancipant d’abord de ceux là précisément et en reformant le mouvement en s’unissant entre patriotes et nationalistes. Ce qui suppose de s’affirmer et de se revendiquer comme tel ! (Remarquez au passage qu’en face ils sont bien soudés derrière le Pouvoir car malgré l’autonomie et les revendications qui diffère : ils tournent tous en rond dans la main du Pouvoir, ce faisant ils ne font que le maintenir en place ces idiots utiles)
    Alors pourquoi s’affirmer et se revendiquer ? Simplement parce qu’il s’agit d’un retour aux fondamentaux ! Il ya urgence et péril dans la demeure : La France se meurt (les agriculteurs et paysans se foutent en l’air ! Les gens n’ont plus de quoi bouffer ! Même dans le tertaire des gens se suicident) bref on connait tous le constat (d’autant plus sur E&R) et ses raisons profondes...


  • A entendre Ryssen (que j’apprécie beaucoup) et à voir ce qui s’est passé récemment avec les voyous gauchistes (l’attaque menée contre Lapierre, etc.), on a l’impression que le régime macroniste, qui est évidemment en guerre contre la France, a réussi à foutre le chaos dans le mouvement des GJ grâce à ses milices gauchistes.


  • Dégoûté de la manif de Paris aujourd’hui.
    Les slogans : "Haou ! Haou !", "Tout le monde déteste la police", "Castaner nique ta mère", les chansons à la con, aucune revendication précise, si ce n’est "Macron démission". Rien sur le RIC. Rien sur la sortie de l’UE.
    Récupération totale par l’extrême gauche. A ce rythme là, y des ptits vieux qui vont encore bien galérer et leur famille se ruiner pour leur frais d’obsèques.
    Rendez-vous dans 50 ans les GJ ?
    Dégoûté par la connerie.


  • La tentative de récupération des GJ par l’extrême-gauche est en cours. C’est très bien. Ils devront eux aussi "sortir du bois" à un moment donné. Nous vivons les temps apocalyptiques, ceux durant lesquels chacun se révèle : la police-milice du pouvoir est "out", les médias-larbins sont "out", le gouvernement corrompu est "out", les opposants politiques de l’arc républicain pas encore, les multinationales pas encore également et les banques (le Saint des saints) toujours intactes. Pour le moment, les GJ ont passé toutes les épreuves, y compris celles du grand débat dont plus personne ne parle et des listes GJ bidons aux Européennes etc ... Les Anti-fas et autres Black-blocs commencent timidement à se faire sortir des manifs. A mon avis, tous les sociaux-traitres suivront ... Un vent de liberté et de vérité est en train de souffler : il est tourbillonnant pour l’instant, mais quand il trouvera sa direction, je pense qu’il mettra à nu tout le monde.


  • Hervé,lors de la conférence organisée avec Soral,Benedetti et Bourbon tu as invité tous ce petit monde à venir aux manifestations... J’avous ne pas avoir saisis ton message,Soral expliquait que la plupart des forces de l’ordre étaient en gros des gilets jaunes,et je partage ses dires,je trouve périlleux cette stratégie à mon sens.


  • Pour information, pour consolider, si besoin est, les doutes soulevés par la carte blanche donnée à la bêtise ultra-violente des antifa :
    Pour ma part, en 1990, au lycée, j’avais été racolé par des copains pour faire partie du S.C.A.L.P, une section carrément anti Le Pen. "C’est financé", m’avaient-ils dit pour me rassurer ! Ne m’est malheureusement pas venue la question : Financé par qui ? devant ma surprise mais : "Que reprochez-vous à Le Pen ?" Ils n’ont rien répondu : on ne discute pas avec les fachos ou avec ceux qui veulent comprendre ?
    Alors, financé par qui ? A coup sûr, ces nervis ne se sont même pas posés la question, non plus : c’est financé gratuitement !


Commentaires suivants