Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Historique : Trump premier président américain à fouler le sol nord-coréen

Donald Trump avait donné rendez-vous sur la zone démilitarisée entre les deux Corées, un rendez-vous impromptu que le leader nord-coréen a accepté dimanche matin.

 

 

Donald Trump a rencontré le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un, dimanche à 16 h 45 (heure locale, 8 h 45 à Paris) sur la zone démilitarisée (DMZ) qui sépare les deux Corées. Puis le président américain a fait quelques pas sur le sol de la Corée du Nord, avant de poser aux côtés du leader nord-coréen pour les journalistes sur la ligne de démarcation. La rencontre a duré 50 minutes : c’est la première fois qu’un président américain foulait le sol nord-coréen.

Il a fait part au numéro un nord-coréen de sa volonté de l’inviter à se rendre aux États-Unis. « Cela se fera un jour ou l’autre », a déclaré devant la presse M. Trump, qui avait lancé avant l’entretien avec M. Kim qu’il « l’inviterait bien à la Maison-Blanche ». « C’est un grand jour pour le monde », s’est-il félicité. Kim Jong-un a pour sa part déclaré que ce serait « un grand honneur » de recevoir le président américain à Pyongyang, espérant ainsi « surmonter les barrières ».

[...]

Moon Jae-in, qui compte beaucoup sur une détente avec le voisin du Nord, s’est félicité que « la fleur de la paix se soit entièrement épanouie sur la péninsule coréenne ».

[...]

Selon Harry J. Kazianis, spécialiste de la République populaire démocratique de Corée au Center for the National Interest, un centre de réflexion sis à Washington, Donald Trump pourrait toutefois mettre à profit sa visite dans la péninsule pour offrir de « suspendre » une partie des sanctions onusiennes, en échange du démantèlement total par Pyongyang de son principal centre d’essais nucléaires de Yongbyon.

Lire l’intégralité de l’article sur lemonde.fr

 

Découvrez la Corée du Nord avec Alain Soral
en visionnant le documentaire À la découverte de la Corée du Nord !

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

35 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • A Quand une rencontre avec Sayed Khamenei ou Sayed Nasrallah ? On a le droit de rêver non !!!!
    Vive le Hizbollah,vive E&R, vive l’axe de la résistance !!! longue vie à Monsieur Soral !!!!

     

    Répondre à ce message

  • #2229682

    C’est mieux que pas de contact, et c’est tout de même un geste qui devrait plonger le reste de la lamentable classe politique occidentale dans la honte. Il y a tout de même plus de courage et d’ambition politiques chez Trump.

    Après, vu le passé des Etats-Unis, Kim Jong-un ne peut pas s’offrir le luxe de dénucléariser. Le gouvernement des Etats-Unis n’a pas donné suffisamment de preuves qu’il a véritablement changé. Il a changé dans une certaine mesure, mais n’a pas encore créé un nouveau climat de confiance.

     

    Répondre à ce message

  • Trump a foulé le sol coréen partie nord du pieds gauche d’abord...Mauvais ou bon présage ????

     

    Répondre à ce message

  • Ils sont aussi gros l’un comme l’autre

     

    Répondre à ce message

  • Dites donc les amis, vous analysez l’affaire au premier degré. Auriez-vous oublié que ce qui passe dans les écrans, c’est d’abord un spectacle organisé au profit de son fabricant.

    La campagne présidentielle US a récemment démarré. Trump a absolument besoin d’exhiber une séquence historique dans son palmarès, qui est jusque là plutôt vide.

    Il avait espéré extorquer "un accord historique" à l’Iran. Les Iraniens ont shooté le drone afin de signifier "Rêves toujours ! Même pas en faisant juste semblant".

    Kim marche dans la comédie parce que :
    - il a rien à perdre.
    - la crispation des US contre la Corée est en bonne partie du show. Les dirigeants US en réalité s’en foutent un peu de la Corée, tant qu’elle ne vend pas ses bombinettes à Kinenveu. Autrement dit, la Corée n’a pas dans le deep state US des ennemis acharnés comparables à ceux de l’Iran ou de la Chine. Donc les espoirs Coréens ne sont pas voués à être forcément déçus. Personne n’empêchera vraiment Trump de lâcher du biscuit pour obtenir son "accord historique".
    - d’autres acteurs ont pu inciter Kim à la rencontre, dans l’intérêt de l’Iran. En permettant à Trump de satisfaire son besoin d’un "acte historique", on pousse Trump à se désintéresser de l’Iran.

    Et symétriquement ; Je soupconne Bolton/Pompeo de n’avoir saboté la précédente rencontre Trump/Kim que dans le but de contraindre Trump à chercher son "accord historique" du coté de l’Iran.
    Donc, Trump regardant à nouveau vers la Corée, c’est peut-être le signe que Bolton&Pompeo sont en perte d’influence. Peut-être arrivent-ils encore à faire espérer à Trump la réussite du dernier "Grand Accord Israel/Palestine). Lorsque l’échec sera patent, Bolton&Pompeo seront virés. C’est mon pronostic.

     

    Répondre à ce message

  • Si l’Iran avait l’arme nucléaire , Trump flanerait déjà dans le souk de Téhéran !
    La force , ils ne comprennent que ça !
    Mais les coréens doivent se méfier le diable se déguise en démocrate et se gargarise de droits de l’homme !!

     

    Répondre à ce message

  • je n’y crois pas moi, magouille US tout ça pour redorer le blason et se faire passer pour blanc comme neige

     

    Répondre à ce message

  • Après avoir échangé des épithètes - "vieux fou" , "petit gros" - ils ont découvert une chose : ils peuvent se dire la vérité. Hahaha. Du coup, ils ont développé un certain respect mutuel. Là Trump a vraiment fait fort.

     

    Répondre à ce message

  • Il y a un peu moins de 100 ans, l’impératrice de Manchourie avait confié des tonnes d’or à Rothschild pour le protéger de la guerre qui s’annonçait. Il aurait dû être rendu en août 2018. C’est le président US de l’époque qui s’était porté garant pour le stock.
    Kim est le petit-neveu et l’ayant-droit avec sa cousine !
    Ce stock n’a pas été rendu ! Rothschild l’a chouravé (comme celui du Tsar) et il serait à Bâle. Nous savons que les USA n’ont plus d’or physique ni à Fort Knox ni dans les sous-sols de Wall Street et seulement sous forme de papier. Alors que fait Trump ? Il temporise et donne le change pour éviter un effondrement intempestif de sa monnaie de singe en cas de demande par Kim du respect de la caution ! C’est pour cela qu’il ne se passera RIEN avec la Corée du Nord.

     

    Répondre à ce message

  • #2230604

    Clint Eastwood nous avait préparé depuis longtemps à ce Western imparable du seul contre tous...
    Diffusé sans coupure, sur les seuls réseaux sociaux, le « Président Harry », ferraille avec morgue contre tout ce petit monde de politiciens professionnels qui vivaient leurs paisibles retraités brigandées, bien avant son arrivée.
    Une page est en train de se tourner, sans que nombre d’habitués des saloons enfumés semblent s’en rendre compte : on leur sert gratis des tournées de changement climatique, quand le village mondial affronte un énorme changement politique.
    Nul n’avait en effet prévu qu’un septuagénaire arpente au triple galop les lieux les plus infestés de voleurs patentés et de hors la loi de tous poils, en placardant ses affiches « Wanted », et en les fixant dans les yeux.
    Peu ont compris que les politiques, avec le Président Harry, ont perdu leur statut d’acteurs, pour devenir des figurants…

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents