Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

"Il franchit toutes les limites" : Éric de Montgolfier appelle les magistrats à protester contre Dupond-Moretti

Il a été pendant des années le visage du procureur en France. Éric de Montgolfier appelle aujourd’hui ses collègues magistrats à protester contre l’actuel garde des Sceaux.

 

Il est une des grandes voix de la magistrature. Un de ses vieux sages. Éric de Montgolfier, 74 ans, aujourd’hui à la retraite, a traversé de nombreuses tempêtes judiciaires durant ses quarante années d’exercice. Jeune magistrat à la Chancellerie pendant huit ans, notamment sous Olivier Guichard, il a bien connu les rouages du ministère installé place Vendôme. Puis procureur à Valenciennes, Éric de Montgolfier a ferraillé contre Bernard Tapie, alors au sommet de sa gloire, dans l’affaire du match truqué VA-OM et tenu tête aux réseaux Mitterrand.

En poste à Nice, il a ensuite croisé le fer avec les réseaux francs-maçons au sein même de son tribunal. Une carrière d’incorruptible, de procureur courage, qui lui a d’ailleurs valu de nombreuses brimades de la part d’une institution qui prône l’indépendance mais où les hommes libres sont souvent catalogués « forte tête ». Nommé procureur général à Bourges en fin de carrière, Éric de Montgolfier aurait sans nul doute eu un parcours plus « prestigieux » si comme tant d’autres « hauts magistrats », il avait su se montrer plus docile dans le bureau de tel ou tel garde des Sceaux ou de tel ou tel directeur de cabinet. Mais chez lui, la « dignité » aura toujours été préférable au reste. Alors que la magistrature traverse une crise sans précédent contre son propre ministre et à la veille d’une mobilisation de protestation devant tous les tribunaux, à l’appel de plusieurs syndicats, Éric de Montgolfier lance une forme d’appel à ses pairs : « Levez-vous. »

 

Êtes-vous contre la nomination d’une avocate à la tête de l’Ecole nationale de la magistrature ?

Éric de Montgolfier : Ce n’est même pas la question ! Je n’avais jusqu’à ces jours-ci jamais entendu parler de Mme Roret. En d’autres temps, j’aurais applaudi la nomination d’un Jacques Isorni, le grand avocat de l’après-guerre. Mais qu’Éric Dupond-Moretti ose dire aujourd’hui qu’il nomme une avocate à la tête de l’ENM pour lutter contre le « corporatisme » des magistrats, c’est quand même le monde à l’envers ! Une vaste blague quand on connaît le corporatisme des avocats ! À Valenciennes, quand j’avais requis des poursuites pour recel d’abus de biens sociaux visant l’un d’eux, par rétorsion, ils avaient « boudé » mon pot de départ ! A Nice, je me souviens d’un bâtonnier qui dans mon bureau s’était félicité de la garde à vue de l’un de ses collègues et qui le lendemain avait pris la tête d’une manifestation de soutien ! Aujourd’hui, le ministre de la Justice se moque de nous. Mais avec Éric Dupond-Moretti, il y a plus grave encore que ces attaques contre le corporatisme des magistrats, ce sont ses conflits d’intérêt.

 

C’est-à-dire ?

J’ai longtemps cru que la politique était une forme d’honnêteté. Je crois aujourd’hui que la politique est une forme de mensonge. Éric Dupond-Moretti en a pris toute la mesure. Comment peut-il s’en prendre au Parquet national financier dans un dossier où il était lui-même partie prenante avant d’être nommé ministre ? Si quelqu’un devait s’abstenir de toute intervention, je dis bien de toute, c’est lui. Or en attaquant le PNF, jusqu’au micro de l’Assemblée nationale, en lançant des poursuites disciplinaires folles contre trois magistrats de ce parquet, désignés nommément dans un communiqué, Éric Dupond-Moretti franchit toutes les limites. J’y vois le signe d’une République bien étriquée.

 

Avez-vous été surpris par sa nomination au ministère de la Justice ?

Éric Dupond-Moretti, je l’ai aperçu à Valenciennes, dans le dossier OM/VA il défendait un joueur, Jacques Glassmann. Puis à quand j’étais procureur de Nice, il venait souvent en ville où il a ses habitudes depuis longtemps. Sa nomination est l’aboutissement d’un long processus. Tout un système a progressivement emmené à Dupond-Moretti. Il faut bien constater que l’actuel président de la République n’a pas un attachement très développé à la justice. On l’a vu recevoir directement et sans se cacher des candidats au poste de procureur, comme si les magistrats étaient des fonctionnaires comme les autres et que le président voulait montrer qu’il en était le chef. Quelle hérésie de confondre garant de l’indépendance et chef. Un des dangers pour la démocratie aujourd’hui, c’est le comportement des politiques.

 

Vous semblez bien sombre sur les possibilités d’indépendance...

Je crois davantage à l’indépendance individuelle des magistrats qu’à la volonté de l’actuel garde des Sceaux d’assurer leur indépendance. J’ai en tête une phrase d’Henry Chéron, un avocat qui a été sous la IIIe République, fin 1930, un éphémère ministre de la Justice. Dans une circulaire adressée aux parquets, il avait écrit que le procureur « se décide en fonction de sa seule conscience ». C’est magnifique. J’ai toujours considéré que c’était notre devoir. Mais il est difficile de n’agir qu’en fonction de sa seule conscience, sans se soucier de sa carrière, de son avancement et de ses rubans… Il n’existe pas de système assez fort pour empêcher un lâche de se coucher. J’ai malheureusement vu beaucoup de magistrats se coucher. C’est désespérant. Notre premier devoir, notre unique devoir, devrait être ce que l’on doit à la Nation et à la Justice.

Lire l’article entier sur marianne.net

Rappel !

 






Alerter

32 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2553802

    si même les magistrats se réveillent avant nous , on est devenu vraiment des moins que rien ....... quelle tristesse !!!!!!

     

    Répondre à ce message

    • #2553844

      Non bien au contraire, comme l’a souvent dit et repete Alain Soral, tant que les corps constitués ne bougeront pas, nous le peuple, ne pourront rien faire. Il faut au contraire encourger et aider les personnalités de ces corps constitués meme si leur ideologie apparait parfois à des années lumieres de "Gauche du travail et droite des valeurs" ....

      Regardons ce qui nous rassemble plutot que ce qui nous differencie !!!

      Bonne soirée à toutes et à tous.

       
    • #2554053

      @francky
      Oui Soral a bien affirmé que sans eux il serait impossible pour nous d’agir. Je n’y crois plus au soutien des corps constitués, ils pataugent dans une incertitude comme si le réel ne leurs crevaient pas les yeux, que pourrions nous encore attendre d’un juge qui n’attend que des promotions, d’un flic dont la seule raison exercer sont les primes et la retraites, d’un bidasse pour qui il n’ y a que la solde et les ordres qui comptent et bien d’autres, non je n’y crois plus... En tant que Gj, j’ai appris une chose, les déterminés pour nous sortir de ce merdier sont bien plus rares que le nombre qui se vautrent de miettes, chez les corps constitués ou simples citoyens. Un exemple, qu’auraient à perdre les retraités à manifester pour eux et leurs enfants et petits enfant...Rien. Sauf que le maintien de leurs retraites les enchantent en leurs permettant de se la rouler dans des bleds ou la misère ne coute pas très cher.

       
    • Franky,
      je suis d’accord avec vous.
      Surnom,
      oui, cela paraît désespérant sur le terrain mais nous n’avons pas d’autres choix que de pousser au ralliement des corps constitués, travaillons-y encore et toujours, gardons courage tout en restant lucides.

       
  • #2553827

    Après avoir qualifié les gilets jaunes, puis des médecins de renommée internationale de complotistes, le système fera-t-il la même chose envers des procureurs réveillés ?

     

    Répondre à ce message

  • #2553873

    vous n’êtes pas seuls les gars ,
    à Nice : « On ne fermera pas à 22 h », les restaurateurs appellent à la désobéissance
    c’est quand ça les touche de près et qu’ils sentent qu’ils vont perdre , qu’ ils commence à se remuer

     

    Répondre à ce message

  • #2553926

    Début de rébellion parmi les magistrats... D’abord les Gilets Jaunes martyrisés par la Police, puis arrivée programmée du COVID, les Grands Professeurs de Médecine qui balancent leurs collègues achetés par Big Pharma, emprisonnement des lanceurs d’alerte, dissidents, écrivains, ceux qui diffusent la Vérité, le Pouvoir Profond est en panique complète, ces salopards iront jusqu’au bout de leurs saloperies, ils vont nous pourrir la vie un maximum. Restons confiants et vigilants car le Peuple gagnera... à condition que les endormis s’éveillent...

     

    Répondre à ce message

  • #2553992

    pas oublier que le garçon c’est pas Jean Moulin non plus...

     

    Répondre à ce message

    • #2554234

      Pour se battre contre les deux ordures de Miteux et de marchand de Tapie, il faut l’être un peu quand même. Avocat général à Bourges en fin de carrière, c’est pas la grande classe. Vous ne croyez pas qu’il a payé son comportement face à ces deux étrons de la politique ? Et vous, vous auriez fait quoi à sa place ? Lisez donc son livre "le devoir de déplaire" et vous allez rire, heu...je veux dire, vous allez comprendre.

       
  • #2554028

    Sur Face à l’info Zemmour, parlant de Dupont-m, dit qu’il ne fera rien et qu’il n’annoncera même pas sa politique pénale - s’il en a une .

     

    Répondre à ce message

  • #2554137

    il n y a rien de pire qu’un avocat aux responsabilités, les exemples ne manquent pas sarko, marine lepen, dati, .....
    Un poste de ce niveau induit l’engagement et le gout pour l’intérêt commun or pour un avocat, il n y a rien d’important au-delà de sa petite carrière, son arrivisme , et les petits fours entre soi ... bien entendu il reste quelques avocats dans l’histoire qui ont relevé le niveau mais ces dernières decennies l’ensemble de la profession est à vendre au plus offrant ....
    parole d’un lecteur ayant partagé la couche de nombreuses avocates qui n’avaient pour seul point commun d’être de très mauvais coups ...

     

    Répondre à ce message

  • #2554145

    Quoi que l’on dise sur lui, je respecte cet homme parce qu’il est Respectable. Seul contre tous lorsqu’il était procureur à Nice pour "nettoyer" l’institution gangrénée par la franc maçonnerie. Si le juge Renard qui copinait avec le grand banditisme a été radié de la magistrature c’est aussi grâce à son courage et son intégrité. Dans ce corps là ce genre de mesure est exceptionnelle,les intéressés sont mutés d’office ou bénéficient d’une mutation promotionnelle.Bravo Mr de Montgolfier descendant des célèbres inventeurs des montgolfières.

     

    Répondre à ce message

  • #2554253

    Cet individu est soutien du mondialiste Hamon.
    C’est un franc mac mégalomane au service de l’ ultra gauche, qui a été chargé de se débarrasser des franc macs un peu moins à gauche, c’est tout.
    Laissez tomber.

     

    Répondre à ce message

  • #2558874

    la même équipe internationale que celle qui avait bloqué le cdrom de zandvoorte remonte sur le pont pour défendre les enfants de la veuve.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents