Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Inefficace, irresponsable et dangereuse" : les États-Unis attaquent la Cour pénale internationale

La Cour pénale internationale (CPI) est une organisation « dangereuse » qui menace les États-Unis et contre laquelle Washington est prêt à imposer des sanctions, a déclaré lundi John Bolton, conseiller à la sécurité nationale du président américain.

 

Le conseiller à la sécurité nationale des États-Unis, John Bolton, a durement critiqué la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye.

« En fait, cette cour est inefficace, irresponsable et carrément dangereuse », a-t-il déclaré lors d’un discours prononcé devant la Société fédéraliste (Federalist Society), organisation de conservateurs et libertaires américains qui souhaitent réformer le système législatif américain.

Selon M.Bolton, les actions de la CPI sont un défi lancé à la souveraineté américaine. Washington résistera à toutes les tentatives de cette organisation pour traduire en justice des soldats américains et des agents de renseignement pour des crimes commis en Afghanistan.

« Les États-Unis utiliseront tous les moyens nécessaires pour protéger nos concitoyens et ceux de nos alliés de poursuites injustes de la part de cette cour illégitime », a-t-il souligné.

Washington est même prêt à imposer des sanctions contre la CPI.

« Nous prendrons des mesures de rétorsion contre la CPI et son personnel dans le cadre de la législation des États-Unis. Nous allons interdire à ces juges et procureurs l’entrée aux États-Unis. Nous allons prendre des sanctions contre leurs avoirs dans le système financier américain, et nous allons engager des poursuites contre eux dans notre système judiciaire », a annoncé John Bolton.

De plus, les entreprises et les États qui coopéraient avec la CPI feraient face à des mesures similaires.

L’ONG Amnesty international a condamné les propos de M.Bolton et a également appelé Washington à ratifier le Statut de Rome, acte constitutif de la Cour pénale internationale.

« L’attaque des États-Unis contre la Cour pénale internationale est une attaque contre les millions de victimes et de survivants qui ont fait face aux crimes commis contre de droit international », indique le communiqué de cette organisation.

En 2017, la Cour pénale internationale a lancé une enquête préliminaire sur des crimes contre l’humanité possiblement commis par de soldats américains et britanniques en 2003 en Afghanistan.

Voir aussi, sur E&R :

Autour de la CPI et du droit international, lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ce sont les Etats-Unis qui jugent la CPI et non pas l’inverse !

    Ils faut quand même qu’ils se dépêchent des faire toutes leurs conneries avant que le dollars n’explose... Après ça n’aura plus le même poids forcément.

     

  • " La Cour, contrairement aux TPI, applique un principe de complémentarité en vertu duquel elle n’engage de poursuites que si l’État concerné n’a ni la capacité ni la volonté de le faire. En d’autres termes, si un État mène des poursuites à propos d’une affaire qui concerne également la Cour, cette dernière devra se dessaisir de l’affaire en faveur des tribunaux nationaux . " Bref jugez les vôtres et nous on laisse tomber , donc pourquoi s’ énerver ?


  • Force doit rester à la loi. Et mon cul sur la commode.

     

    • Oui exactement, c’est ce que je répétais moi-même bêtement avant de prendre conscience que la loi dans la pratique concrète, pour moi n’aura jamais été que celle du plus fort...

      Toujours une bonne raison pour que l’on ne vous rétablisse pas dans vos droits et quand ça fini par arriver malgré tout au detour d’un trop plein d’évidences, vous vous retrouvez en quelques mois torturé à l’autre bout du monde accusé de tout et n’importe quoi.

      Mais bien entendu, ça n’a rien à voir et puis surtout ça n’existe pas !

      Force doit rester à la loi et mon cul sur la commode, exactement...


    • Tout à fait d’accord et ça ne s’applique pas qu’à la CPI. Le système judiciaire français (je n’ose parler de justice, tellement ça n’a rien à voir) est à l’avenant. Une honte pour l’humanité et une excellente raison de rétablir l’usage de la guillotine. Forfaiture vaut peine de mort, ou alors les mots n’ont plus aucun sens.


  • Encore un petit effort et le tribunal militaire international de Nuremberg de 1946 et celui de Tokio seront rétroactivement jugés "inefficaces, irresponsables et dangereux.." On devra indemniser les pendus.

    Ces bastringues internationaux, ce sont des inventions des américains. Ils sont pour lorsque cela les arrange. Contre quand cela les dérange. Classique.


  • "Les Etats-Unis attaquent", s’il vous plaît. Je vous le signale, car vous êtes l’un des rares sites où l’on s’honore encore d’écrire le français et de défendre de grands écrivains honnis pour de petites raisons.


  • Si les États Unis attaque la cour pénale internationale, c’est que des américains très hauts placés sont visés pour crime contre l’humanité, évidemment çà la fiche mal...


  • Tu m étonnes qu ils combattent le TPI...le vent tourne gentillement de direction et si les USA venaient a s’effondrer ils auraient un paquet de comptes à rendre....et c est peut être pas si loin


  • Tout ce qui est contre l’empire américain (en chute libre) est qualifié de dangereux, on connait la chanson depuis le temps...


  • C’est bien , çà grogne !!! mais n’était ce pas leurs aïeux qui pour la première fois , en 1945 , avaient fondé le 1er tribunal militaire international pour condamner à mort une vingtaine de dignitaires d’un certain pays ?


  • les américains commettraient des crimes ? Vous n’avez pas le droit de le dire, sinon le gouvernement américain vous chasse, vous vole, vous condamne et vous tue. C’est la démocratie à l’israhellienne.


  • N’empêche ! Le mondialisme ne pourra aller à son terme que s’il fait plier les États-Unis. Dans cette entreprise mondiale de liquéfaction des Etats-nations, la souveraineté américaine est une anomalie...


  • Leur enquête préliminaire, c’est a la demande de quel pays déjà ?

    J’hésite entre bêtise ou inconscience... supprimer un de leurs organes de domination judiciaire extraterritoriale.
    Il ne reste plus que l’extraterritorialité de leur Droit liée a l’utilisation du dollar.

    C’est Ouroboros leur stratégie...


  • Sur le principe, une juridiction spécifique pour juger des crimes de guerre/humanité, peut apparaitre comme étant nécessaire. Sous conditions, bien évidemment, de tout un tas de paramètres que ne semble manifestement pas remplir l’actuelle CPI.

    J’ai un avis qui n’a rien d’original, mais qui est probablement partagé par plusieurs contributeurs de ce forum : le jour où une cour de ce type sera dirigée par des individus intégres, qui auront de véritables moyens d’interpellation, et que seront déférés des Blair, Bush, Clinton, Obama, Trump, Sarkozy, Hollande, Nethanyahou, (et la liste est très longue), alors ça vaudra la peine de s’organiser pour assurer sa viabilité.

    Le fait que l’administration américaine vocifère n’est en rien une surprise. A force d’être devenu le sous-traitant au rabais d’Israel, l’Etat américain mérite amplement sa place sur le banc des accusés, au même titre que tous les pantins sus-cités. Sans parler de l’histoire récente (remonter sur une cinquantaine d’années, et le nombre d’horreurs infligées à l’humanité par l’administration US est quasi incommensurable).


  • 2 poids, 2 mesures :
    Juger les criminels de guerres de l’ex-Yougoslavie (et autres), c’est rendre justice, par contre, dès que ce sont des états-uniens, c’est intolérable ?
    Plus rien ne me surprend de la part de l’Empire...
    Ce qui me surprendrait positivement, ce serait qu’ils soient légalement punis, mais pour cela il faut qu’ils descendent du somment de la pyramide du pouvoir mondial.

     

  • On dirait ques les USA ont peur de payer pour leur aventure en Syrie.

     

    • Sans parler de l’Irak, la Lybie, l’Afghanistan... et aussi la Corée, le Vietnam pour les attaques chimiques, les exemples d’avancée technologique Japonnais, l’apartheid, à ajouter à quelques génocides de populations indigènes...
      Quelle peine pourrait réparer tous ces crimes ?
      Encore faudrait-il que les coupables comparaissent.


  • C’est un peu l’hôpital qui se fout de la charité, vu que la CPI s’affaire surtout à condamner les ennemis des Etats-Unis et non ces derniers, pourtant de loin l’Etat le moins avare en massacres de masse et transgressions du droit international.


  • La CPI c’est une cour de larbins qui a servi les USA et l’UE à teroriser les dirigeants du tiers monde et ceux de l’ex bloc soviétique. Evidemment cette cours ne peut juger ses maîtres.


  • Ce sont Radovan Karadžić et Slobodan Milošević (à titre posthume) qui doivent être content de l’apprendre...


  • Pour un pays tout criminel du bas jusqu’en haut. Ils commencent à prendre conscience de la situation et essayent de se protéger du retour de bâton, mais c’est trop tard


  • J’avais écrit simplement que c’était bien " qu’ils " grognent et renâclent à se coucher devant cette instance typiquement mondialiste , encore faut il se rappeler " qu’ils " sont les premiers instigateurs d’un certain tribunal militaire international au siècle dernier , qui leur a permis d’exécuter une vingtaine de dignitaires d’un autre pays , ces derniers auraient pu leurs nuire à l’époque . ( cela peut se discuter , mais j’ai encore le droit de l’exprimer ) . ...


  • Les US veulent imposer leurs lois partout, même à la CPI . Leur cheval de bataille : le principe, affirmé par eux seuls, de l’EXTRATERRITORIALITE des lois US !


  • Une alarme ? Mais pour qui ... et surtout quel individu ...
    Trump et ses prédécesseurs en présidence américaine et Maison Blanche des individus pour cette Cour ?
    L’habitude américaine de faire monter en première ligne médiatique des machins très gros est elle une constante ? De façon à associer de façon très grossière l’état populaire américain au Président qui est en difficultés diverses tout comme ses prédécesseurs en une politique américaine ? Exclusivement ? Au service de la Maison Blanche et de son staff ?
    Pour ce qui est de la compréhension du monde chez les présidents américains ? Y a t il comme un trou ? Dans celle ci ?


  • Ah si seulement tous les criminels pouvaient choisir la légitimité de leurs juges.
    En même temps, que peut-on attendre d’un "pays" fondé sur le génocide des peuples autochtones ?
    Comme le disait Dostoïevski dans Crime et Châtiment "la morale est un théâtre pour les poux".


  • Trump prepare le terrain pour nettoyer la CPI et pouvoir y juger les véritables responsables du 11/09 et autres clinton bush etc... Ca va en surprendre plus d un !!!

     

  • #2041848

    De toute façon la CPI, ne servait à juger que les Africains et les Yougoslaves... mais c’est sur que du point de vue de sa jurisprudence, si celle-ci devait se mettre à élargir son champs de compétence... Y’a quelques Américains qui auraient des soucis à se faire.

    Des juges se seraient-ils mis à croire au caractère universel et inconditionnel de la justice ? Ce serait une bonne nouvelle.

    "Il faut sanctionner les juges qui veulent s’en prendre à nos criminels de guerre" c’est sympa comme vision des choses, on est pas loin de l’inversion totale des valeurs là.


  • Et donc ? Vont-ils annuler le procès de Nuremberg et réhabiliter des personnes à titre posthume ou c’est juste pour le fun ?


Commentaires suivants