Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Rodrigo Duterte retire les Philippines de la Cour pénale internationale

Et propose de jeter des experts de l’ONU aux crocodiles

Le président philippin Rodrigo Duterte a annoncé mercredi le retrait de l’archipel du traité fondateur de la Cour pénale internationale (CPI). La juridiction de La Haye se penche sur sa politique meurtrière contre la drogue.

 

« Je déclare (...) que les Philippines révoquent leur ratification du Statut de Rome avec effet immédiat », a dit le Président dans un communiqué.

La cour établie à la Haye a annoncé début février l’ouverture d’un « examen préliminaire », étape préalable à une enquête, sur la campagne antidrogue menée par M. Duterte. Cette politique sème l’inquiétude dans les rangs de la communauté internationale.

Manille affirme que la CPI ne peut pas se saisir de l’affaire car le système judiciaire philippin fonctionne de manière indépendante et efficacement. Rodrigo Duterte a récemment dit considérer la Cour pénale internationale comme « inutile » et « hypocrite ».

Élu en 2016, Rodrigo Duterte avait promis d’éradiquer le trafic de drogue en faisant abattre des dizaines de milliers de délinquants. Depuis son élection, près de 4 000 trafiquants et usagers de drogue présumés ont été tués par la police, d’après les statistiques officielles.

Les défenseurs des droits de l’Homme affirment qu’il faut en fait multiplier par trois ces chiffres pour obtenir le bilan réel des morts.

 

Duterte propose de jeter des experts de l’ONU aux crocodiles

 

Connu pour son discours brutal, le chef d’État philippin a dérapé sur les experts des Nations unies alors que le Haut-commissaire de l’organisation avait précédemment suggéré de lui faire subir un examen psychiatrique.

 

Le président philippin, Rodrigo Duterte, a appelé l’armée à cesser la coopération avec les experts de l’ONU et à jeter ces derniers « aux crocodiles ». Faite lors d’un discours prononcé depuis la ville de Zamboanga, cette déclaration est une riposte contre le Haut-commissaire des Nations unies, Zeid Ra’ad Al Hussein, qui avait plus tôt estimé que le dirigeant philippin avait besoin d’un « examen psychiatrique ».

Traitant M.Zeid de « fils de p*te », Duterte a également appelé à ne pas répondre aux questions des experts onusiens. « Laissez-le-moi. Ils arrivent ici. Y a-t-il ici des crocodiles, ceux qui mangent vraiment des hommes ? Jetez leurs ces fils de p*te », a-t-il lancé cité par le site Inquirer.

M. Zeid et d’autres responsables des droits de l’Homme à l’ONU critiquent régulièrement la campagne antidrogue controversée du président Duterte.

Depuis son élection en 2016, environ 4 100 trafiquants et consommateurs de drogue présumés ont été tués par la police. Les défenseurs des droits de l’Homme estiment que le nombre réel de morts est plus de trois fois supérieur aux chiffres officiels.

(Source : fr.sputniknews.com)

Exploser le politiquement correct
avec Rodrigo Duterte et Kontre Kulture :

Rodrigo Duterte, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Punaise je suis mort de rire depuis que j’ai vu le titre de l’article, ce type est un génie !


  • Dieudonné devrait faire un spectacle avec M Rodrigo Crocodile Duterte : le faire monter sur scène, y’a un truc à faire.

     

  • "M. Zeid et d’autres responsables des droits de l’Homme à l’ONU critiquent régulièrement la campagne antidrogue controversée du président Duterte (…) près de 4 000 trafiquants et usagers de drogue présumés ont été tués par la police, d’après les statistiques officielles. Les défenseurs des droits de l’Homme affirment qu’il faut en fait multiplier par trois ces chiffres pour obtenir le bilan réel des morts."

    Mr Zeid préfère sans doutes les méthodes du Mexique, autre pays de culture catholique sinistré par la drogue.
    Extrait du site
    http://www.lapresse.ca/internationa...
    Ce reportage est un des plus forts que j’aie jamais vu.

    "Plus de 85.000 meurtres ont été commis dans le nord du Mexique depuis quatre ans (depuis 2011- série toujours en cours).
    Ça fait réfléchir sur l’impunité qui règne là-bas."
    "Un officier de la police d’État, payé par le puissant cartel de Juárez pour tuer ou torturer des journalistes, des criminels, des politiciens. Comme plusieurs de ses collègues, il faisait des enlèvements et transportait des cadavres avec sa voiture de police, vêtu de son uniforme officiel.
    « Je n’étais plus un homme, dit-il. J’étais toujours saoul et drogué, j’étais un objet. »

    Une autre vidéo du 16 mars 2012
    https://www.youtube.com/watch?v=VDH...
    vue début février 2017 est constatée disparue le 6/6/17
    Extraits :
    En 2 jours grâce à des connaissances, j’ai pu rentrer à l’Ecole de police.
    On fait entrer les trafiquants dans la police pour les former.
    Pour entrer dans la police il faut :
    1. être majeur,
    2. être marié,
    3. avoir fait son service militaire,
    4. passer le contrôle anti-dopage
    5. passer un examen physique.
    "J’ai échoué partout sauf pour l’examen physique.

    Dans l’état de Chihuahua sur les 200 policiers d’une promotion 25 % soit 50 sont payés par le cartel.
    Pratiquement tout le trafic est effectué par la police mexicaine.
    D’autres sont affectés aux Maisons Sécurisées,présentes dans toutes les grandes villes .
    Le président de la République n’est -peut-être pas- lié aux narco-trafiquants, mais tous les gouverneurs des états y sont liés.
    Tous les services officiels de police savent que ces Maisons Sécurisées sont remplies de cadavres enterrés. Pas 2 ou 3 ou 4, mais 50 ou 80, parfois 300 ou 400.
    Pendant des années, 24h/24 et 365j/an j’ai dû garder ma radio et mon portable ouverts. Les éteindre c’était signer son acte de mort.

     

  • Une invitation au bal des quenelles pour Duterte ?


  • Les ’’spectacles’’ que donnent à notre époque les innombrables intervenants impliqués dans la domination des populations de ce globe ne laissent pas, ad minima, que d’intriguer ceux qui les subissent. Ceci d’ailleurs, il faut le constater, dans les domaines les plus essentiels de l’existence, comme la moralité, le rôle de l’argent, la sexualité, les rapports humains ect...ect...toutes choses qui concernent individuellement comme collectivement tout être humain. Ces temps ne sont évidemment pas plus réjouissants que ceux qui les ont précédés, pour quiconque tente de vivre en préservant un minimum de dignité afin de crever la conscience tranquille, ce qui ne va pas sans difficultés et sans obstacles parfois rendus infranchissables par le niveau d’ignominie atteint par certaines ’’organisations sociales’’ dans lesquelles la hasard à fait naître leurs victimes. Les organisations internationales n’arrangent rien, qui sévissent désormais au point de rendre inutile la recherche d’endroits plus ’’vivables’’...Merci qui ?


  • Un trafiquant de drogue s’enrichit avec l’argent des faibles qui ensuite deviennent dépendants et souffrent longtemps et font souffrir leurs proches avant de crever . Duterte a raison , il y aurai moins de trafiquants d’en haut et d’en bas , des économies importantes tout en étant net , brave et respectueux de ne pas leur faire subir ce qu’ils font aux autres .


  • "Cette politique sème l’inquiétude dans les rangs de la communauté internationale."

    Par "communauté internationale", chacun aura identifié qu’il s’agit des trafiquants et de leurs complices politiciens......

     

  • 4000 morts ? Mais c’est dingue ! Et combien de morts à cause de la drogue ? Ce point ne préoccupe visiblement pas la CPI.

     

  • Ecroulée de rire. Cette nouvelle a éclairé ma journée.
    KK pourrait peut-être nous faire un T-shirt avec Dutertre et des crocodiles ?

     

  • Mon futur fils s’appellera Rodrigo, et oui quand il faut mettre les moyens il faut mettre les moyens, le Président philippin l’a bien compris, Rodrigo te beso !

     

    • "Rodrigue, as-tu du cœur ?" Le Cid. Réponse : OUI


    • Ils sont infiniment plus enclins à parler anglais qu’espagnol.
      Ce dernier est l’apanage de la "haute"...


    • @ipk74270

      Bravo à vous,
      et je crois que c’ est un choix très moderne :
      Rodrigue est "le Cid", héros de la pièce de Corneille. Le Cid fierté de la littérature française.

      Le vrai Rodrigue a vécu au 11e siècle. Héros de la Reconquista (reconquête de l’ Espagne sur les Musulmans), il gagne le titre de "Campeador" (champion-vainqueur des batailles). Très respecté des Musulmans qui lui donnent le titre de "Cid" (Seigneur).

      Lui et sa femme Chimène entrent dans la légende. Voyez aussi le film de 1961 avec Charlton Heston et Sofia Loren...la grande classe.

      Comme Rodrigo, c’était un homme qui avait le courage de se battre et... de changer d’ alliances !!!
      A l’image de la France : le prénom est germain (Roderick), romanisé (Rodrigo) puis francisé (Rodrigue). La Saint Rodrigue se fête le 13 mars. Ca vous évite de prendre Brandon/Brenda... ;-)


    • Vous trouveriez peut être cela moins drôle si votre fille ou votre sœur (qui n’ont jamais consommé de "drogue") s’était fait assassiner par des beaufs analphabètes et saouls, et ce simplement parce, sortie en boite un vendredi soir, elle aurait partagé avec une amie une simple cigarette (de tabac) en vitesse compte tenu du froid à l’extérieur du club.

      Pourquoi des beaufs ? Parce que le président a promis une médaille à quiconque descendrait des "drogués". Faut savoir qu’en plus des 4000 tués par la police (notoirement corrompue) il y a 2290 morts dont les assassins sont anonymes. Il suffit pour eux de déposer le cadavre non loin d’un poste de police avec un carton expliquant que le cadavre est un "drogué" pour éviter d’être recherché par les forces de l’ordre. Simple et pratique n’est-ce pas ? Pourquoi ne pas au passage se débarrasser d’un créancier ? Ou d’un voisin un peu bruyant. On dira qu’on l’a vu consommer de "la drogue" !

      Et vous qui avez perdu un être cher vous voulez obtenir justice ? Impossible puisque le président à ordonné à tout le système judiciaire de ne rien faire dans ces cas. Est-ce vraiment cela votre définition d’un pays où il fait bon vivre ?

      Duterte sort de bon "punch lines" et il est certes bien de souligner quand un politicien se sert de ses couilles et fait fît des institutions mondialistes, mais il faut aussi reconnaitre que cette pseudo-lutte à la drogue c’est n’importe quoi. Surtout quand on sait que dans une île comme les Philippines, il est impossible d’y introduire de la contrebande sans des complicités de haut niveau à l’intérieur du système politico-judiciaire. C’est du grand n’importe quoi. Des centaines de gens sont morts tous simplement parce qu’ils ne s’habillaient pas au goût de leurs assassins.

      Voyons donc, entre un fumeur de shit et Attali, qui est le plus dangereux pour la société selon vous ? D’ailleurs aux Philippines, l’élite riche peut consommer toute la drogue qu’elle veut sans craindre les représailles mortelles des sicarios à moto.


  • Je suppose que suite à ce programme "musclé" de combat contre la criminalité de la drogue le taux de récidive pourrait avoir sensiblement chuté...

     

  • J’ai éclaté de rire rien quand lisant l’article, allez Me le Président Duterte de tout cœur avec vous, surtout n’y allez pas de main morte ;).


  • "Traitant M.Zeid de « fils de p*te »..."

    Certaines choses en ce bas monde ne changent jamais. ^^


  • Que ne fait-il pareil pour la corruption... élevée au stade de sport national, la corruption est la mère des problèmes de drogue (entre autres) de ce pays...


  • Et quid de la prostitution ?
    Est-ce qu’il faut buter les prostituées qui bossent à leur compte également ?

    Le trafic comme l’usage de toxiques comme la prostitution comme le vol sont des réponses de survie à un système qui ne permet pas de se démerder autrement.
    Parmi les 4000 mecs morts, combien de Tony Montana et combien de "jeunes" qui ont voulu se faire un billet ?

    Entre condamner fermement et intelligemment le trafic et permettre à la police d’agir comme une mafia, la corruption n’a pas disparue non plus, il y a un monde.

    Bref, je suis fan des répliques (punch line comme on dit) de Duterte, de sa diplomatie et donc de son positionnement géopolitique, mais je suis content de ne pas voir aux infos de 20 heures que deux mecs se sont fait descendre parce qu’ils vendaient deux barrettes de shit.


  • Pas sûr que les crocodiles s’en remettent !


  • Le jour ou nous aurons un chef d’état digne de ce nom en France j’offre mon poids en champagne (97kg quand même !) à ER. C’est pas près d’arriver vu le tas de tarlouses actuelles mais bon, parole dite est parole tenue. Gardez précieusement ce message on ne sait jamais. La providence...


  • Rodrigo quel Président ! La CPI ne sert qu’au atlanto-sionistes ! Quand verra t’on un Sarkozy, un Fabius ou un Le Drian accusé de Crime contre la Paix, par exemple ? En outre, Rodrigo a bien compris que le trafic de drogue était organisé par la CIA comme arme de subversion !


  • Ce Rodrigo manque d’R. Je le vois plus en haut de la montagne, du tertRe quoi comme on dit à Montmartre. Là j’te parle pas de Macron. Rodrigo ? Quenelle à l’ONU, le mec fait un sans-faute...


  • Comme il y a tout lieu de croire que la Séiha organise juteusement le traffic de drogue, déstabilise et criminalise, on ne peut que plussoir aux propos véhéments de Rodrigo Duterte.
    Son irrespect pour les instances et gouvernements US est jubilatoire, et correspond de plus en plus à l’opinion majoritaire sur les USA.


  • Ben qu’est-ce qui lui arrive à Rodrigo ? Il est crocophobe ? Il n’est pas dit que les experts de l’ONU soient comestibles.


  • Merci Duterte !!! la CPI est 1 merde "Made in USA"....


  • Duerte : 5.000 morts,
    Obama : 50.000 morts,
    Bush : 500.000 morts.

    Question : De qui s’occupe la cours pénale internationale ?

    La "justice" n’est que le paravent de la force.

     

    • Oui. Et surtout il ne faut pas oublier l’épisode historique méconnu du génocide philippin mis en place par les USA après la guerre contre l’Espagne (1898). Il fallait « republicaniser », « decatholiciser » et enlever toute trace d’espagnolité de cette population qui s’est fait entuber, à tel point, que l’un des chefs indépendantistes philippin à demandé pardon, mais c’était déjà trop tard. Bien-sûr, la maçonnerie anglo-saxonne était derrière ce mouvement anticolonialiste qui, à son tour, à transformé les Philippines en colonie américaine...


  • C’est drôle mais je n’ai jamais entendu les "experts de l’ONU s’apitoyer sur ces familles dévastées, ces hommes, femmes et enfants innocents morts en raison du fléau de la drogue aux Philippines ! Jamais !
    Les victimes directes et collatérales du trafic de drogue se comptent en millions de personnes !Lla violence des gangs, la délinquance des drogués prêts à tout pour leur dose...la prostitution...c’est une dévastation sociale et économique pour le pays ! Or cela n’a jamais suscité une commission d’enquête d’experts de l’Onu ! Pas plus que la prostitution en masse en Thaïlande, pas plus que l’industrie destinée au pédo-criminels...que les pauvres crèvent, se fasse violer, assassiner...ça l’Onu s’en branle ! Par contre une campagne d’éradication de la racaille cela suscite un émoi international !
    La guerre implacable que mène Duterte contre ce fléau est bien moins meurtrière que ce dernier, et c’est pour cette raison qu’il a le soutient populaire !


  • "M. Zeid et d’autres responsables des droits de l’Homme à l’ONU critiquent régulièrement la campagne antidrogue controversée du président Duterte."

    Ne comptez pas sur ces crapules pour dénoncer les crimes perpétrés par les terroristes de la Ghouta !


Commentaires suivants