Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Israël : l’État français muet sur le cas Hamouri

Plusieurs spécialistes en géopolitique considèrent que le silence du gouvernement français sur l’incarcération de Salah Hamouri, franco-palestinien de 32 ans, arrêté le 23 août dernier à Jérusalem, « n’est qu’un exemple parmi bien d’autres du deux poids deux mesures qui est de mise quand c’est l’État d’Israël qui viole les droits de l’Homme et ceux des peuples ».

 

« Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde » écrivait Albert Camus, et c’est ce qui vient d’être fait dans cette première phrase.

Cette formulation, habituelle dans le discours français, est caractéristique du fait que nous nommons tout ce qui concerne le conflit entre l’État d’Israël et le peuple palestinien – qu’on appelle improprement le « conflit israélo-palestinien » – en utilisant le vocabulaire israélien. Pour être exact, il aurait fallu nommer correctement le lieu, à savoir « Jérusalem-Est » afin de ne pas maquiller le fait que cette partie de la ville a été annexée unilatéralement et illégalement par Israël. Quant au statut de « résident » dont les Palestiniens bénéficient il désigne le simple droit de résider dans leur propre ville et celui de voter aux seules élections municipales, mais pas la citoyenneté israélienne. Ces Palestiniens ne sont donc ni Israéliens ni Palestiniens. Ils « résident »…

Dire « Jérusalem » sans autre précision et dire « bénéficier du statut de résident » permettent donc de passer sous silence la réalité : une annexion, une occupation militaire, des habitants tolérés dans une seconde zone juridique sur une base de discrimination ethnique et religieuse.

Dans le cas de Salah Hamouri, détenu depuis un mois, la presse en général et le gouvernement français sont restés silencieux. Etonnant ! Car les conditions de sa détention devraient soulever l’indignation. En langage conforme au discours israélien on écrira : « La justice israélienne l’a condamné à six mois de détention administrative ».

En fait, cette justice qui met en « détention administrative », c’est ni plus ni moins que le même principe que les « lettres de cachet ». Salah Hamouri, comme 400 autres Palestiniens actuellement, est « embastillé » et non pas détenu : pas de jugement contradictoire, pas d’inculpation, pas de preuves, un dossier secret. Et cette peine de 6 mois est renouvelable à l’infini sans avoir à en justifier.

Depuis le 23 août, rien ne permet de penser que le gouvernement français ait agi pour obtenir la libération de Salah Hamouri ou bien il l’aurait fait avec la discrétion et la retenue qui sont de mise quand les violations du droit international sont le fait de l’État israélien. Israël n’est tout de même pas la Turquie, le Venezuela ou la Hongrie de Victor Orban… C’est vrai, sauf dans les Territoires palestiniens occupés de Cisjordanie et de Gaza.

Or le cas de Salah Hamouri, notre compatriote, est emblématique de la répression exercée par l’État d’Israël et son armée d’occupation contre toute la population palestinienne à commencer par sa jeunesse. Mais en France, on ne parle pas « d’armée d’occupation israélienne ». On dit « Tsaha », un nom bien sympathique qui signifie « armée de défense ». Salah Hamouri a fait sept ans de prison entre 20 et 27 ans, de 2005 à 2011 sur la base d’une accusation que la France a finalement jugée sans fondements, mais elle ne l’a pas défendu pour autant. La France se mobilisait alors uniquement pour Gilad Shalit, soldat de « Tsahal », c’est-à-dire, en réalité, d’une armée d’occupation qui participait au terrifiant blocus de deux millions de civils.

Lire l’article entier blogs.mediapart.fr

La Palestine, chez Kontre Kulture et dans la boutique E&R :

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1810747
    Le 30 septembre à 17:37 par Norbert
    Israël : l’État français muet sur le cas Hamouri

    Le seul média qui soutienne ardemment Hamouri, à part E&R, c’est l’Huma : qu’il en soit loué .

     

    Répondre à ce message

  • #1810761
    Le 30 septembre à 18:18 par sybarite
    Israël : l’État français muet sur le cas Hamouri

    un cri d’alarme Mde Badinter ?

     

    Répondre à ce message

  • #1810763
    Le 30 septembre à 18:24 par Oklez
    Israël : l’État français muet sur le cas Hamouri

    Dans un pays où c’est le CRIF qui a la main sur l’exécutif, le législatif et le judiciaire c’est un peu normal ce silence radio. Fermez le ban !
    On avait séparé l’Eglise de l’Etat, maintenant on n’arrive pas à séparer la synagogue de l’Etat.

     

    Répondre à ce message

  • #1810789
    Le 30 septembre à 19:19 par Eric
    Israël : l’État français muet sur le cas Hamouri

    "En fait, cette justice qui met en « détention administrative », c’est ni plus ni moins que le même principe que les « lettres de cachet ».

    M. Hamouri est victime d’une grande injustice, mais la lettre de cachet était utile. Jean-Christian Petitfils, biographe de Louis XVI (la biographie est parue en 2005), a écrit que ce dernier aurait dû l’utiliser à l’encontre du Cardinal de Rohan lors de la célèbre affaire du collier de la reine.

    « Quant à Louis XVI, influencé par la légitime vindicte de sa femme, animé par le souci rigoureux de la justice et la gravité qui sied à un mari offensé, il avait accumulé bévues et maladresses, avec les meilleures intentions du monde. Mais dans une affaire où l’honneur, la vertu, l’honnêteté de la reine étaient en cause, le mieux, certainement, eût été de tout régler par le secret et d’éviter au cardinal l’opprobre du scandale, comme l’avaient bien vu Vergennes et le maréchal de Castries. Une lettre de cachet aurait pu l’envoyer en exil. Il aurait remboursé les joaillers, et nul n’en aurait entendu parler. Il n’y aurait eu ni arrestation éclatante, ni Bastille, ni procès criminel. Il aurait suffi de claustrer la femme La Motte le reste de ses jours dans un couvent, comme on l’avait fait pour Mme Cahuet de Villers. C’était conforme à la tradition du secret de la monarchie. »

    Jean-Christian Petitfils, Louis XVI (pp. 518-519).

     

    Répondre à ce message

  • #1810794
    Le 30 septembre à 19:35 par kamenka
    Israël : l’État français muet sur le cas Hamouri

    On a tellement envie de se laisser aller à un entartage de masse, ça ferait un bien fou.
    Après tout on est libre de ne pas aimer les quenelles, chacun ses goûts mais personne ne refuse une bonne tarte !
    :p
    Palestiniens on ne vous oublie pas !

     

    Répondre à ce message

  • #1810928
    Le 1er octobre à 02:10 par Marcus
    Israël : l’État français muet sur le cas Hamouri

    Mediapart ne remet pas en perspective la politique d’israel dans le contexte geopolitique sauvage du proche et moyen orient
    Les faits rapportes sont partiellement exacts mais leur interpretation est fausse et partiale
    Mahmoud Abbas a obtenu du premier ministre Olmert plus qu’il n’obtiendra jamais y compris sur Jerusalem est mais cela mediapart ne le dira jamais

     

    Répondre à ce message

    • #1811033
      Le 1er octobre à 11:31 par reymans
      Israël : l’État français muet sur le cas Hamouri

      Comprends pas votre commentaire en fait
      La palestine aux palestiniens. Point final.
      Abbas n’est pas les palestiniens.
      Les habitants de la palestine actuels ne sont que des colons européens pour la plus grande majorité, ils n’ont rien à faire là.
      Dehors !
      On ne peut pas d’une part être sur une ligne comme celle de e&r, et dans le même temps soutenir le sionisme. Arrangez vous avec vos contradictions svp

       
  • #1810940
    Le 1er octobre à 03:49 par Georges 4bitbol
    Israël : l’État français muet sur le cas Hamouri

    Ne pas perdre de vue que le sort des Palestiniens par l’occupant israélien est celui qui se dessine de plus en plus pour les Frôncais par le même occupant. " la justice à nous" du très controversé pseudo journaliste Frédéric azziza, pour désigner l’institution judiciaire fronçaise, n’est qu’un constat parmi d’autres.
    C’est en détenant l’information nationale et internationale que le régime sioniste se maintient et avance masqué.
    On ne peut pas comprendre la destruction de la France par ses gouvernements successifs et l’atonie des Fronçais si l’on ignore que le pays est destiné par le juif attali, porte parole de toute sa clique, à devenir un hôtel pour nomades riches et nomades pauvres.
    La brutalité et la dissimulation dont fait preuve le régime sioniste en Palestine occupée et le silence médiatique international, ne laissent aucun doute sur la vraie nature du sionisme.

     

    Répondre à ce message

  • #1811015
    Le 1er octobre à 10:56 par Hadad
    Israël : l’État français muet sur le cas Hamouri

    Votre article contient des inexactitudes, que je souhaite corriger.

    Tout d’abord, les habitants de Jérusalem-Est peuvent obtenir la citoyenneté israélienne si ils le souhaitent. C’est la position officielle du gouvernement depuis 1967. Cependant, jusqu’à présent, beaucoup ont toujours un statut de résident. En réalité, c’est surtout du aux pressions de l’autorité palestinienne, qui les menace de représailles envers leur famille si ils cherchent à devenir israéliens. La position du gouvernement étant que la ville doit rester sous souveraineté israélienne, c’est logique de donner des droits aux habitants arabes.

    Par ailleurs, le nom Tsahal n’a rien de "sympathique", c’est simplement le nom hebreu officiel, qui est un acronyme pour "force de défense de l’état d’Israel. Les médias anglophones parlent eux des IDF, un acronyme anglais pour la même expression.

    Par rapport au blocus de Gaza que vous évoquez, et pour lequel je ne me lancerai pas dans une démonstration sur le fonds, je souhaite corriger une autre inexactitude. C’est inexact de le présenter comme étant uniquement le fait de l’armée israélienne. La bande de Gaza a une frontière avec l’Egypte, laquelle a construit une barrière en acier tout le long, et qui applique le même blocus. Bizarrement, les personnes qui se réclament du mouvement pro-arabe, ne parlent pas beaucoup de cet aspect des choses.

    Enfin, M. Hamouri a été reconnu coupable d’avoir participé à un complot visant à assassiner le rabbin Ovadia Yossef. Vous n’en parlez pas non plus. Du point de vue israélien, c’est logique de le mettre en prison. Du point de vue pro-arabe, évidemment, c’est différent.

     

    Répondre à ce message

    • #1811251
      Le 1er octobre à 18:45 par reymans
      Israël : l’État français muet sur le cas Hamouri

      D’un point de vue strictement humain, les sionistes ont volé cette terre sous couvert de protection internationale inique.
      Le reste n’est que tergiversation de colon sioniste face à la résistance non sioniste des autochtones.
      Que les egyptiens se soient laissés achetés n’occulte en rien le rôle du sionisme.
      Ce sont plutot les sionistes qui auraient dû être amenés à demander la nationalité palestinienne, l’inversion accusatoire, c’est toujours bien pratique chez les sionistes.
      Mais ca bien sur, ce serait dans un monde à l’endroit...
      A d’autres svp, ca ne prend plus.

       
    • #1811603
      Le 2 octobre à 07:46 par Hadad
      Israël : l’État français muet sur le cas Hamouri

      @reymans
      À quel moment considérez-vous qu’il y a eu un vol ? En 1948 ? Ce n’est pas la position se l’autorité palestinienne, qui reconnaît l’état d’Israel. Comment pouvez-vous être plus radical que ne l’était Yasser Arafat ? Pensez-vous qu’il était sioniste lui aussi ?

       
    • #1811654
      Le 2 octobre à 09:42 par Erkaa
      Israël : l’État français muet sur le cas Hamouri

      M. Salah Hamouri n’a été reconnu coupable de rien du tout ! Il a été incarcéré sans preuves, sans procès, sans aucune garantie qui font d’un pays une "démocratie" ! Et meme l’état français, du reconnaitre au bout de 7 longues années que l’accusation ne tenait pas et il fut libéré !
      La seule chose qui lui a valu toutes ces années de tortures, d’enferment dans des conditions qu’envieraient n’importe quel prisonnier de Guantanamo à Abougraib, fut de "jeter un regard plein de haine et de menace" à l’égard de ce fou d’Ovadia (qui au passage trouve "normal" de tuer des non-juifs si l’occasion se présente et que cela ne constituait pas un "crime" ) qui se trouvait devant sa synagogue, alors que Salah Hamouri passait en taxi !
      "israél la seule "démocrassie" du moyen-orient" ? Et ben des démocrassies comme ça personne ne voudrait ! Avec son "armée la plus "morale" au monde" Si c’était pas aussi ignoble j’en rirais mais là ça donne plutot envie de jeter des cailloux sur les chars israéliens ! Mais quand les gamins palestiniens le font à 12 ans ils prennent 20 ans de taule !
      Alors Hadad, que tu sois sioniste passe encore, personne n’est parfait, mais au moins ne viens pas ici propager tes mensonges et ceux de l’état nazioniste israélien !

       
  • #1811030
    Le 1er octobre à 11:27 par raslebol33
    Israël : l’État français muet sur le cas Hamouri

    L’état français,si tant est qu’il existe encore,est aux ordres du crijf et des sionistes donc rien d’anormal a ce qu’il baisse son froc quand il s’agit de la Palestine Occupée...Reste le peuple,celui qui ne croit plus en la protection,la souveraineté,l’honnêteté,le patriotisme de ses gouvernants et politocards !A nous de prendre les choses en mains,de rester solidaires et de dénoncer dés qu’on le peut,partout,toutes ces injustices,cette propagande pro-sioniste et anti-palestinienne !!

     

    Répondre à ce message

  • #1811659
    Le 2 octobre à 09:48 par Erkaa
    Israël : l’État français muet sur le cas Hamouri

    Il font pire l’état français et FB !! J’ai eu un de mes contacts qui avait réalisé un petit bandeau à ajouter en bas de sa photo de profil où il était écrit :
    "L’état français complice d’israél libérez Salah Hamouri" (ou quelque chose d’approchant ) Et ben un "zélé délateur" a signalé ça à la kommandantur de FB et ils m’ont retirés d’office ce petit bandeau sans autre forme de procès ni d’explications !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents