Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Discours du général De Gaulle à Épinal, le 29 septembre 1946

En pointant son discours contre le régime parlementaire de la IVe République, dans lequel la France aura perdu beaucoup de forces et de crédit avant la Seconde Guerre mondiale, Charles de Gaulle annonçait dès 1946 le changement de Constitution qu’il opèrera en 1958.

 

Un pouvoir présidentiel fort pour un régime solide qui ne risque pas d’être ébranlé par les magouilles des partis. Un régime toujours en place 70 ans plus tard, que les 9 présidents de la Ve qui suivront n’auront pas toujours réussi à incarner.

Après la catastrophe Hollande, Macron essaye, malgré son jeune âge, de restituer le pouvoir, sinon l’aura, du premier des Français. Encore faut-il une vision.

 

 

Retrouver la France éternelle
avec Kontre Kulture

 

De Gaulle, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • De Gaulle a laissé commettre un crime impardonnable contre la démocratie représentative en 1958 en laissant les voyous sionistes de son entourage supprimer la PROPORTONNELLE au profit du scrutin truqué par excellence, le scrutin majoritaire à deux tours . Il s’agissait pour les sionistes d’empêcher les patriotes français d’être représentés à l’Assemblée Nationale : cela est le cas depuis... 59 ans ! Le FN n’a que HUIT députés à l’AN, à la proportionnelle il en aurait environ 80 : il est réduit à une totale impuissance législative . Merci qui ? Merci Israël .

     

    • le problème de la proportionnelle est qu’un parti qui représente par ex 2% peut faire basculer le pays en donnant une majorité:on l’a vu avec la 4ème république qui changeait de gouvernement tous les 6 mois et rendit la France ingouvernable:il faut au pays une majorité !un pays ne peut être gouverné avec des partis représentant quelques petits %:c’est le chaos !Ch. de Gaulle était bien un patriote français soutenu par une large majorité ;le problème que vous soulevez,s’il est juste, a sans doute des causes différentes que celles que vous énoncez...


    • A Courtial,

      "Crime impardonnable contre la démocratie représentative "...
      Cher Monsieur Courtial,vos ambitions et objectifs
      "démocratiques" doivent bien faire rigoler vôtre Patron !


  • Il dit : "Un état fort et juste" mais pour qui ?

    Moi je pense qu’il en avait rien à foutre du Français x ou y. Il servait ses maîtres comme les autres ne soyons pas naïf.
    Moi je pense qu’il serait aujourd’hui contre Soral et Dieudo, et que BHL serait derrière lui pendant le discourt. Rappeler vous Aubrac, J-Moulin... Tous cela était bien louche.

     

  • Qu’il ait voulu un pouvoir présidentiel fort, surtout à l’époque, je ne conteste pas.
    Mais s’il avait laissé au seul peuple, par la voie du référendum, le droit de modifier la constitution, aucun gouvernement via le congrès n’aurait pu le faire pour la rendre compatible avec les traités de l’U.E.
    Il les connaissait bien pourtant, les politiciens.
    Il aurait dû le savoir, qu’en leur remettant la possibilité de confisquer le pouvoir au peuple, ils n’allaient pas s’en gêner.


  • Le gars cherche à mettre en place ce que Pétain avait commencer à mettre en place. Fallait pas combattre son pouvoir ! Quel idiot ce De Gaulle !

     

    • Idiot peut-être pas, mais je pense que ses convictions ont changées à partir du moment où il a été en place, et qu’il s’est soudain concentré davantage à renforcer sa place (et celle de ses amis comme Papon, ou Bousquet par l’intermédiaire de Mitterrand) plutôt que de s’occuper des français


    • bonjour ,

      C est plutôt Pétain qui a combattu de Gaulle, avant la guerre lorsqu’ il préconisait l’ emploi de divisions blindées, pendant la campagne de France en s’ opposant à l’ idée de continuer la lutte et de se replier dans l’ empire colonial, enfin pour de Gaulle le principal problème à l’ époque ce n’ était pas Pétain mais l’ occupation allemande.
      Pour finir quelques soient les qualités que l’ on pourrait trouver dans la révolution nationale de Pétain, elle était de fait entachée par le vice de la collaboration et la tutelle de l’ occupant.

      Cet idiot comme vous dites a pourtant permis que la France soit assise à la table des vainqueurs à la fin de la guerre, c’ est pour cela que je trouve sa vie et son œuvre digne du plus grand intérêt.

      Enfin je m’ étonne du commentaire de Nojo d’ apprendre que Mitterrand, Bousquet et Papon étaient potes avec De Gaulle, ils étaient pas ensemble à Londres en tout cas. Mitterand s’ est présenté contre lui à l’ élection présidentiel.


  • Le multipartisme est le cheval de Troie du système capitaliste. Il divise et fragmente, parce que les partis divergent en fonction de leurs idées et de leurs intérêts, au lieu de converger vers la promotion et la protection de leur bien commun (pays). La seule politique qui vise l’intérêt commun et sa protection s’appelle le ... communisme. Seul le communisme est axé sur la mise en commun de toutes les ressources humaines et matérielles, idées comprises !


  • Jamais été très fan des mythes et surtout pas de celui-ci, qui s’est surtout décliné en opposition mais pas en construction.
    Il a fait une bonne carrière militaire, colonel ce n’est pas rien, bien que prisonnier en 1914 (rare à l’époque), puis déserteur en 1940, avec un grade provisoire.
    La IVe république était instable, mais a construit la France actuelle, déjà industriellement, avec des plans quinquennaux. Les Trente Glorieuses, c’est elle.
    La Ve république n’est qu’une dictature déguisée qui permet tout au pouvoir, ce dont ne se sont pas privés ses nombreux successeurs : 7 ans de mandat présidentiel, des rois ont régné moins longtemps.
    Sur pas mal de dossiers, des agissements très limites sur la décolonisation et la france à fric qui a suivi, nombreuses victimes, le SAC, la révolte de mai 68.
    Concernant le sort du maréchal, fallait-il vraiment ces procès d’après-guerre contre Laval et d’autres, lancés par des fuyards ?

     

    • Bonjour,

      Tu es du genre a t en tenir aux faits alors, c’ est très bien. Je suis entièrement d’ accord avec toi sur la bonne carrière militaire du général, après tout il a contribué et réussi à chasser l’ occupant Allemand de notre pays.
      Pour la petite histoire, quand le général Giraud s’ est évadé d’ Allemagne, Hitler a cru que c’ était De Gaulle dont il était question, celui qui avait écrit " vers l’ armée de métier" qui préconisait l’ emploi massif des blindés. Il était pas content contre ceux qui avait laissé s ’échappé un général plus" dangereux que 30 divisions".

      maintenant il faut mettre les choses en perspective pour produire un jugement pertinent. Un petit peu d’ histoire politique s’ impose :

      La Troisième République est le régime républicain en vigueur en France de 1870 à 1940. C’est le premier régime français à s’imposer dans la durée depuis 1789. En effet, après la chute de la royauté, la France a expérimenté, en 80 ans, sept régimes politiques : trois monarchies constitutionnelles, deux républiques éphémères (pendant douze et quatre ans) et deux empires. Ces difficultés contribuent à expliquer les hésitations de l’Assemblée nationale, qui met neuf ans, de 1870 à 1879, pour renoncer à la royauté et proposer une troisième constitution républicaine.

      comme tu peux le constater, la révolution de 1789 a engendré un désordre pas possible aux niveaux des institutions,tous les 4 printemps on a remis çà. je te laisse ouvrir un manuel de droit constitutionnel et de regarder toute la pléthore de textes juridiques encadrant ces différents régimes.

      La III république a duré 80 ans, mais ce ne fut pas de tout repos bien au contraire. Dans le fond le même problème s’ est retrouvé dans la IV, a savoir un parlementarisme qui empêchait la constitution d’ un exécutif stable.
      J’ imagine que tu sais que la IV république a duré 12 ans. (c’ est rigolo d’ ailleurs d’ observer que c’ est la gauche qui a initié la colonisation, c’ est elle aussi qui a mené les guerres contre les mouvements indépendantistes, et pourtant dans l’ esprit çà reste un truc de droite, . cf une vidéo de Roland Dumas )

      donc voilà depuis 1789 il y a toujours eu un désordre latent dans les institutions de notre pays.
      aujourd’hui la V république à presque 60 ans, et on ne change pas de gouvernement tous les trois mois.