Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Israël : une statue de Netanyahou pour "tester la liberté d’expression"

La chute symbolique du "roi Bibi" ?

Les habitants de Tel-Aviv ont découvert mardi pendant quelques heures une statue géante du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, peinte en couleur or et installée clandestinement dans la nuit par un artiste israélien avant d’être retirée par les autorités.

La statue haute de quatre mètres qui représente M. Netanyahu en costume est l’œuvre d’Itai Zalait, un artiste israélien peu connu du public et qui se délectait mardi de la polémique créée par sa performance. « Je l’ai fait pour vérifier une chose : Où en est la liberté d’expression en Israël en 2016 ? Est-ce que cette oeuvre va être autorisée, est-ce qu’il y aura des sanctions ? », a-t-il déclaré à l’AFP.

 

La haine de Netanyahu

La réponse ne s’est pas faite attendre... La tonitruante ministre de la Culture et proche de M. Netanyahu, Miri Regev, est en conflit ouvert avec une partie du monde de la culture, à qui elle reproche d’être trop critique du gouvernement. « Combien un artiste peut être déconnecté de la réalité. Israël est une démocratie, l’un des pays les plus libres. La haine de Netanyahu : c’est leur seul véritable Veau d’or », a écrit sur sa page Facebook la ministre, en référence à l’épisode biblique où les hébreux sont punis par Dieu pour le culte qu’ils vouent à une statue dorée.

 

Le Roi Bibi

Le sculpteur Itai Zalait affirme avoir voulu ouvrir un débat sur le rapport des Israéliens à leur Premier ministre, parfois surnommé « le Roi Bibi », en plaçant cette parodie de statue officielle sur la place Yitzhak Rabin, devenue le lieu des grandes manifestations politiques du pays.

 

Réaction

« La réaction des Israéliens m’intéresse, entre ceux qui commencent à dire qu’ils auraient envie de voir plus de statues comme celle-là sur les places du pays et ceux qui veulent la démolir à coups de marteau », a expliqué le créateur.

 

Retrait rapide

La municipalité de Tel-Aviv a retiré mardi matin la statue. « Nous agissons ainsi à chaque fois qu’un objet est installé sans autorisation (...) sur la place publique », a affirmé à l’AFP Mira Marcus, porte-parole de la municipalité, dirigée par le maire Ron Huldaï, un travailliste opposant de Benjamin Netanyahu.

 

 

Prolonger la liberté d’expression en Israël, avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants